Le gouvernement se pourvoit en cassation pour faire mourir de soif Vincent Lambert !

Macron et sa clique se battent pour sauver la vie des monstres qui combattaient dans les rangs de l’Etat Islamique, et pour faire  mourir de soif et de faim un jeune Français…
Le Président avait pourtant expliqué il y a deux semaines qu’il ne pouvait rien faire pour épargner la vie de Vincent Lambert, car il ne voulait pas interférer avec la justice ! C’était donc bien un mensonge.
Le Système veut vraiment – on en a là la preuve – utiliser le cas Lambert pour créer un précédent et faire une jurisprudence euthanasique.
Il ne s’attendait pas à  cette résistance.
Vincent Lambert ne symbolise-t-il finalement pas la France elle-même ?

Trouvé sur France Info :
« La bataille juridique se poursuit. Le gouvernement français a déposé, vendredi 31 mai, un pourvoi en cassation dans l’affaire Vincent Lambert, contre la décision de la cour d’appel de Paris ordonnant la reprise des traitements de ce patient tétraplégique en état végétatif irréversible depuis dix ans. « Une déclaration de pourvoi a été déposée aujourd’hui en fin de matinée auprès de la Cour de cassation pour le compte des ministères parties », a indiqué le ministère de la Santé à l’AFP. Continuer la lecture de « Le gouvernement se pourvoit en cassation pour faire mourir de soif Vincent Lambert ! »

Bonne fête de l’Ascension ! (textes et commentaire de la messe)

Ce jeudi les chrétiens fêtent la montée aux Cieux du Christ, 40 jours après Pâques, devant ses disciples. Les âmes qu’il a délivrées des limbes lui font escorte (cf Alleluia), elles entrent avec lui dans le céleste royaume où elles participent glorieusement à sa divinité (cf Préface).
Pendant ces quarante jours qui avaient suivi sa Résurrection, Jésus posa les fondements de son Église, à laquelle il allait bientôt envoyer l’Esprit-Saint (ce sera la Pentecôte).

 

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

« Dans ces deux augustes basiliques [Saint-Pierre et Latran], comme dans les plus humbles églises de la chrétienté, le symbole liturgique de la fête est le Cierge pascal, que nous vîmes allumer dans la nuit de la résurrection, et qui était destiné à figurer, par sa lumière de quarante jours, la durée du séjour de notre divin Ressuscité au milieu de ceux qu’il a daigné appeler ses frères. Les regards des fidèles rassemblés s’arrêtent avec complaisance sur sa flamme scintillante, qui semble briller d’un éclat plus vif, à mesure qu’approche l’instant où elle va succomber. Bénissons notre mère la sainte Église à qui l’Esprit-Saint a inspiré l’art de nous instruire et de nous émouvoir à l’aide de tant d’ineffables symboles, et rendons gloire au Fils de Dieu qui a daigné nous dire : « Je suis la lumière du monde » (Johan. VIII, 12.).

Introït  :
Hommes de Galilée, pourquoi vous étonnez-vous en regardant le ciel ? Alléluia. De la même manière que vous l’avez vu monter au ciel, il reviendra, alléluia, alléluia, alléluia. (Act. 1, 11)
Nations, frappez toutes des mains ; célébrez Dieu par des cris d’allégresse. (Ps. 46, 2)


L’Introït annonce avec éclat la grande solennité qui nous rassemble. Il est formé des paroles des Anges aux Apôtres sur le mont des Oliviers. Jésus est monté aux cieux ; Jésus en doit redescendre un jour. Continuer la lecture de « Bonne fête de l’Ascension ! (textes et commentaire de la messe) »

« Emmanuel Macron peut dire merci aux catholiques », 37% des électeurs « pratiquants » auraient voté LREM

Affligeant. 37% des catholiques réputés « pratiquants » ayant « urné » ont, selon un sondage IFOP pour La Croix, voté LREM contre 14% pour le RN, à 4 points des crypto-communistes d’EELV !
Bernanos disait dans son
Journal d’un curé de campagne : « Peut-être le vice est-il moins dangereux pour nous qu’une certaine fadeur ? Il y a des ramollissements du cerveau. Le ramollissement du cœur est pire. »

Outre la part de bourgeois qui ont écouté la voix du porte-feuille, beaucoup d’entre eux ont, à leur décharge, suivi le prêchi-prêcha de leur évêque socialo-cosmopolite.

Trouvé sur La Croix :
« Emmanuel Macron peut dire merci aux catholiques pratiquants. Selon un sondage Ifop pour La Croix, 37 % d’entre eux ont voté pour la liste Renaissance. Un chiffre qui monte à 43 % chez les pratiquants réguliers.

Ce résultat – très supérieur à celui de l’ensemble des électeurs – est, selon Jérôme Fourquet, directeur Opinion et stratégie de l’Ifop, une des clés du score « honorable » du 26 mai, pour reprendre l’expression de l’Élysée. « La principale leçon de cette élection est qu’Emmanuel Macron a perdu des voix venues de la gauche qui sont parties chez les écologistes. Il les a compensées par des électeurs de droite parmi lesquels nombre de catholiques pratiquants », analyse ce spécialiste de l’opinion. Continuer la lecture de « « Emmanuel Macron peut dire merci aux catholiques », 37% des électeurs « pratiquants » auraient voté LREM »

5e Dimanche après Pâques – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

« L’homme échappe au meilleur de lui-même avec une facilité déconcertante. L’Église nous exhorte au sérieux de la pratique chrétienne (Ép.) et nous fait demander à Dieu, avec la grâce de penser juste, celle d’y conformer notre conduite (coll.)
L’exhortation à la prière est fréquente dans les évangiles de ces derniers dimanches après Pâques ; elle est mise en rapport avec l’envoi de l’Esprit-Saint et la prière même du Christ.
»

Dom G. Lefèbvre

Continuer la lecture de « 5e Dimanche après Pâques – textes et commentaire »

La part des « sans-religion » est passée de 27 à 58 % de la population française en 40 ans

Une étude vient de paraître sur les « valeurs » des Français, avec un volet religieux. S’il faut bien sûr la prendre avec des pincettes, elle traduit tout de même une tendance, qui ne surprendra pas grand monde.
Les Français sont de plus en plus athées, ou alors se fabriquent leur croyance sur mesure.

Vous trouverez notre commentaire en fin d’article, après les résultats de l’étude, synthétisés par Le Point :

« Cette religion [catholique] reste celle d’une majorité relative de nos compatriotes, mais elle périclite. 7 % des personnes interrogées seulement se rendent à la messe au moins une fois par mois, contre 9 % en 2008. Au total, on compte, en 2018, 32 % de catholiques [ou se croyant catholiques – NDCI] en France, dont 19 % ne sont pas pratiquants. C’est-à-dire qu’ils ne vont pas à l’église même pour les grandes fêtes (Pâques, Noël…), tout en se considérant comme catholiques. [Et restent donc 6%, sur les 32%, qui  pratiquent occasionnellement – NDCI]. Pourtant, en 1981, on comptait encore 70 % de catholiques en France, dont 17 % de pratiquants réguliers, et 41 % de non-pratiquants.

Continuer la lecture de « La part des « sans-religion » est passée de 27 à 58 % de la population française en 40 ans »

Crise de l’Eglise : le séminaire de Bordeaux ferme à son tour

Séminaire Saint-Joseph-2018.JPG

La crise moderniste qui ravage toujours le clergé continue de porter ses fruits. Les églises se vident, il y a très peu de prêtres et leur moyenne d’âge est très élevée, certains d’entre eux tiennent des propos ouvertement hérétiques.
Après la fermeture du diocèse de Lille il y a quelques semaines, le cardinal Ricard, archevêque de Bordeaux, annonce dans un communiqué la fermeture du séminaire bordelais (qui couvrait plusieurs diocèses !) :
Continuer la lecture de « Crise de l’Eglise : le séminaire de Bordeaux ferme à son tour »

4e Dimanche après Pâques – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

« Vivre en baptisés, fidèles à Dieu, dans les conditions mouvantes et difficiles de la vie d’ici-bas, n’est possible qu’avec le secours de Dieu. C’est de lui que vient tout don parfait (ép.) ; c’est lui qui fixe nos cœurs là où sont les vraies joies (coll.). La présence de l’Esprit-Saint lui-même, l’Esprit de vérité, qui rend témoignage au Christ et nous introduit au cœur du mystère chrétien (év.), achève de nous donner l’assurance et la paix surnaturelles qui sont un des plus précieux bienfaits de la vie chrétienne. »

Dom G. Lefèbvre

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « 4e Dimanche après Pâques – textes et commentaire »

Burkina Faso : 6 personnes (dont 1 prêtre) ont été massacrées pendant la messe

En Afrique, en Asie et même en Europe, les chrétiens doivent s’armer et se préparer à des attaques fréquentes de la part de musulmans jihadistes.

Trouvé sur Le Figaro : Six personnes, dont un prêtre, ont été tués ce dimanche matin lors d’une attaque contre une église catholique à Dablo, commune de la province du Sanmatenga, dans le nord du Burkina Faso, a appris l’AFP de sources locales et sécuritaires.

«Vers 09h00, au cours de la messe, des individus armés ont fait irruption dans l’église catholique. Ils ont commencé à tirer alors que les fidèles essayaient de s’enfuir», a déclaré à l’AFP le maire de Dablo, Ousmane Zongo. Les assaillants «ont pu immobiliser certains fidèles. Ils ont tué cinq (personnes). Le prêtre qui célébrait la messe a également été tué, portant à six le nombre de morts». Selon une source sécuritaire, l’attaque a été menée par un «groupe d’hommes armés estimé entre vingt et trente». Continuer la lecture de « Burkina Faso : 6 personnes (dont 1 prêtre) ont été massacrées pendant la messe »

Liturgie et litanies de sainte Jeanne d’Arc

Sainte Jeanne d’Arc, patronne secondaire de la France, est née au Ciel le 30 mai 1431 (à l’âge de 19 ans), mais la solennité de sa fête tombe ce deuxième dimanche de mai.
Que nous en dit la liturgie (traditionnelle) d’aujourd’hui ?

« Jeanne, épouse du Christ, patronne et gardienne de la France » (Magnificat), « fut suscitée miraculeusement par Dieu pour défendre la foi et la patrie. » (Oraison). Instruite par des voix célestes et remplie de la lumière de Jésus (Hymne), elle sut, par sa sagesse, s’imposer à l’admiration des princes et des grands, soumettre des nations étrangères, et laisser à la postérité un souvenir éternel (Epître). Aussi la liturgie la proclame « l’honneur de notre peuple » (Offertoire).

Continuer la lecture de « Liturgie et litanies de sainte Jeanne d’Arc »

Comment décrire la nouvelle église de Montigny-lès-Cormeilles (95)…

L’architecture reflète l’état d’une civilisation.

Le clergé moderne, touché de plein de fouet par la crise néo-moderniste de l’Eglise, perd le sens du sacré.

Ici, dans le Val-d’Oise une nouvelle église est sur le point d’être consacrée :

Heureusement qu’il y a une croix dessus pour qu’on comprenne qu’il ne s’agit pas d’une MJC ou d’une mosquée.

Le monde « moderne » ne produit rien de beau.

Source Famille chrétienne

2e Dimanche après Pâques, dit du « bon pasteur » – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

« Je suis le bon pasteur »

« Après l’épître où saint Pierre rappelle ce qu’il en a coûté au Christ pour nous ramener, brebis errantes, au bercail du salut, l’évangile nous redit la merveilleuse parabole où Jésus lui-même s’est présenté comme le bon pasteur qui connaît chacune de ses brebis, qui donne sa vie pour elles et les arrache au loup ravisseur, acharné à les poursuivre.
Le bercail du Christ, c’est l’Église. C’est au sein de l’Église qu’Il nous prodigue sa vie dans les sacrements, sa parole dans les enseignements qu’elle nous donne, toutes les richesses de sa grâce pour éclairer notre route et soutenir nos pas dans notre marche vers la patrie céleste
[…] »

Dom Guéranger

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « 2e Dimanche après Pâques, dit du « bon pasteur » – textes et commentaire »

Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d’hérésie (traduction française)

Pope Francis appearing next to a statue of Martin Luther for an ecumenical event held with Lutherans at the Vatican | Photo from Lifesite News
François près d’une statue de Luther pour un événement « œcuménique » au… Vatican

Source et traduction Jeanne Smits :

« Leur Lettre ouverte va faire du bruit. Vingt théologiens et universitaires catholiques viennent de publier un texte accusant sans détours le pape François d’adhérer à diverses hérésies, en se fondant sur ses déclarations prises conjointement avec des actes favorisant des prélats ou des prêtres partisans de ces hérésies. L’objectif des signataires est d’interpeller les évêques catholiques afin que ceux-ci prennent les mesures nécessaires pour demander au pape François de rejeter ces hérésies, et s’il s’y refuse, de constater qu’il s’est « librement dépossédé » de sa papauté.

Parmi les vingt signataires, on note la présence des pères dominicains Aidan Nichols et Thomas Crean. S’y trouve également un universitaire francophone, Stéphane Mercier, ancien chargé de cours à l’université catholique de Louvain.

Leur initiative fait suite à la « Correction fraternelle » signée par quelque 70 « savants catholiques » en septembre 2017 qui se bornait à mettre en évidence les « sept propositions hérétiques » favorisées par Amoris laetitia. Elle se veut une démarche de « dernier recours » pour tenter de mettre fin à la confusion qui règne dans l’Eglise et sur laquelle il importe de mettre des mots précis, et qui est aussi une crise de l’autorité.

Le pape a déjà été interpellé directement par les cardinaux des « Dubia » à propos de la confusion semée par Amoris laetitia, et il ne leur a pas répondu.

Le texte ci-dessous est un document important. Il aborde la crise actuelle par un autre angle que Mgr Athanasius Schneider, dont j’avais également traduit l’analyse de principe (voir ici), aboutissant d’ailleurs à des conclusions différentes, mais tous semblent d’accord pour dire que dans le cas où un pape serait hérétique, il appartiendrait en cas de besoin aux prêtres et aux laïcs de mettre ce problème en évidence.[…]

Le texte original, en anglais, est daté de l’Octave de Pâques mais il a été publié ce 29 avril – providentiellement, diront certains, puisque c’est le jour où traditionnellement, on fête sainte Catherine de Sienne, qui n’avait pas craint de prendre à partie les papes de son temps.

Le texte anglais original est en ligne ici. C’est lui qui fait foi. Il comporte également des notes qui seront ajoutées à cette traduction par la suite.

Une bibliographie choisie par les signataires pour éclairer le débat est détaillée ici.

Le résumé officiel de la Lettre ouverte par ses auteurs est en ligne sur ce blog, ici.

Lettre ouverte aux évêques de l’Eglise catholique

Octave de Pâques, 2019

Eminence, Béatitude, Excellence,

Nous vous adressons cette lettre pour deux raisons : premièrement, pour accuser le Pape François du délit canonique d’hérésie, et deuxièmement, pour vous demander de prendre les mesures nécessaires pour réagir à la situation grave d’un pape hérétique.

Continuer la lecture de « Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d’hérésie (traduction française) »

1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

St Thomas touchant les plaies du Christ ressuscité

« L’octave de Pâques s’est achevée hier ; les néophytes [ceux qui ont été baptisés à Pâques – NDCI] ont déposé leur robe blanche. Mais Pâques subsistera en eux par la pureté de leur vie (Coll.). L’Église n’abandonne pas ceux qu’elle a conduit au baptême; elle affermit leur foi (Ép., Év.) ; elle les nourrit, comme des enfants nouveaux-nés, du lait pur de sa doctrine (Intr). »

Dom Guéranger

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « 1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire »

Notre-Dame : une partie des dons pour rénover des mosquées et des synagogues ?

Une énième escroquerie républicaine ? A la suite du vol – d’Etat – des biens du clergé durant la Révolution, 95% des édifices catholiques appartiennent depuis à la République. Aujourd’hui, des milliers d’églises tombent en ruine. Non content de laisser les fruits de leur larcin à l’abandon, certains veulent détourner les dons à destination de Notre-Dame pour financer les monuments d’autres religions !