1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

St Thomas touchant les plaies du Christ ressuscité

« L’octave de Pâques s’est achevée hier ; les néophytes [ceux qui ont été baptisés à Pâques – NDCI] ont déposé leur robe blanche. Mais Pâques subsistera en eux par la pureté de leur vie (Coll.). L’Église n’abandonne pas ceux qu’elle a conduit au baptême; elle affermit leur foi (Ép., Év.) ; elle les nourrit, comme des enfants nouveaux-nés, du lait pur de sa doctrine (Intr). »

Dom Guéranger

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « 1er Dimanche après Pâques, de « Quasimodo » – textes et commentaire »

Musique sacrée de Pâques

Angelus Domini :


Angelus Domini descendit de caelo, et dixit muliéribus : Quem quaeritis, surréxit sicut dixit. Alleluja.
« Un ange du Seigneur descendit du Ciel et dit aux saintes femmes ; Celui que vous cherchez est ressuscité comme il l’a dit. Alléluia. »
[Offertoire de la messe traditionnelle du Lundi de Pâques par la Schola Bellarmina de Bruxelles (disques ici).]

Grand canon pascal (en grec) par le chœur des moines de Valaam (Carélie, Russie) :


Il s’agit du grand canon de Pâques de St Jean Damascène.
« C’est le jour de la Résurrection,
Peuples, rayonnons de joie !
C’est la Pâque, la Pâque du Seigneur,
De la mort à la vie,
De la terre aux cieux,
Christ Dieu nous a fait passer,
Chantons l’hymne de la victoire ! »
Il est entrecoupé du bref dialogue que l’on répète :
« Le Christ est ressuscité !
– En vérité, il est ressuscité. »

O Filii et Filiae est chanté en Occident le jour de Pâques et dans l’octave :


Paroles :

Continuer la lecture de « Musique sacrée de Pâques »

Dimanche de Pâques – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

la descente du Christ aux enfers

« Inaugurées dans la nuit de Pâques, les fêtes de la Résurrection vont se prolonger pendant quarante jours. Elles se complèteront par les fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte, couronnement des mystères du Christ et rayonnement de sa vie sur la nôtre par l’envoi du Saint-Esprit.

Le Temps pascal est le temps de la vie nouvelle. Celle du Sauveur d’abord, à jamais vivant d’une vie qui n’appartient plus à la terre, et qu’un jour nous partagerons au ciel avec lui. La nôtre ensuite ; du Christ à nous, il y a plus que la certitude de le rejoindre ; arrachés par lui au pouvoir de Satan, nous lui appartenons comme sa conquête et nous participons à sa vie. »

Dom G. Lefebvre

 TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « Dimanche de Pâques – textes et commentaire »

Chemin de Croix et conférences de Carême (videos)

Bien que le Vendredi saint soit passé, vous pouvez encore pratiquer la puissante dévotion du Chemin de Croix, durant laquelle on médite et l’on honore la Passion de Jésus-Christ.

Voici celle qui a été faite à Saint Nicolas du Chardonnet ce Vendredi saint :

Les conférences de Carême qui y ont été données par l’abbé d’Orsanne sont excellentes et aident à bien entrer dans la spiritualité chrétienne. On peut les visionner ici.

« Pange Lingua » : chant pour le Jeudi saint

La Cène (cliquer sur l’image pour l’acquérir en carte postale).

Pange Lingua : ce chant écrit par Saint Thomas d’Aquin correspond particulièrement au Jeudi Saint, car il exalte le sacrement de l’Eucharistie institué par le Christ lors de la Cène.


Paroles :
Continuer la lecture de « « Pange Lingua » : chant pour le Jeudi saint »

Nouvelle commission d’étude sur les femmes diacres : le pape François rouvre l’enquête

Drôle de priorités au Vatican, en cette période tragique, surtout du point de vue de la privation des sacrements.

https://i2.wp.com/www.medias-presse.info/wp-content/uploads/2019/10/synode-amazonie-pape-francois.jpg?w=840&ssl=1

« Ce matin, le service de communication du Vatican a publié un mémorandum annonçant que le pape François a décidé, « lors d’une récente audience accordée à Son Eminence le Cardinal Luis Francisco Ladaria Ferrer, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi »  de nommer une nouvelle « commission d’étude sur le diaconat féminin ».

La porte dont d’aucuns nous affirmaient qu’elle avait été fermée par le document post-synodal Querida Amazonía a donc bel et bien été rouverte, comme annoncé d’ailleurs puisque la mise en place de cette nouvelle commission était prévue depuis la fin du synode, avec à la clef l’idée qu’un ministère ordonné puisse exister pour les femmes. »

Une nouvelle commission a été mise en place. Parmi ses membres, signalons le Dr Anne-Marie Pelletier, bibliste parisienne.

« Cette dernière s’était distinguée s’opposant aux cardinaux qui avaient présenté des Dubia à propos de l’ouverture d’Amoris laetitia à l’accès à la communion pour certains divorcés « remariés ».

Continuer la lecture de « Nouvelle commission d’étude sur les femmes diacres : le pape François rouvre l’enquête »

Dimanche des Rameaux – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce
dimanche (rite catholique traditionnel), avec commentaire.

La liturgie d’aujourd’hui se compose de deux parties distinctes : l’une empreinte de joie, la procession des rameaux ; l’autre de tristesse, la messe et le chant de la Passion.

INTRODUCTION PUIS COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)
(il s’agit des commentaires sur la célébration traditionnelle des Rameaux avant 1955) :

« La Messe de ce Dimanche ne retient plus aucune trace de la joie qui éclatait dans la cérémonie des Palmes. L’Introït est extrait du Psaume XXI, dans lequel David exprime les angoisses du Christ sur la croix.

« François » Bergoglio abandonne le titre de « Vicaire du Christ » dans l’annuaire du Vatican

Le pape François est-il devenu sédévacantiste ? En tout cas il montre à nouveau qu’il a une conception très personnelle de la fonction de pape (déjà lors de son élection, il avait tenu à se présenter surtout comme « évêque de Rome »).

Par une décision surprise, le pape François s’est en effet départi du titre historique et essentiel de « Vicaire du Christ » de l’Annuaire pontifical 2020, l’annuaire annuel du Saint-Siège, reléguant le titre à une note de bas de page, le qualifiant de «  titre historique. »

Alors que les annuaires précédents mentionnaient le titre de «Vicaire du Christ» et le nom du pape régnant sous ce titre, le répertoire annuel de cette année ne fait que mentionner le nom de «Jorge Mario Bergoglio», le nom de l’homme qui est devenu pape François en 2013.

Image
A gauche, l’annuaire pontifical 2019, à droite, le 2020. SOURCE: Marco Tosatti

Le cardinal Gerhard Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a qualifié le changement de «barbarie théologique».

Continuer la lecture de « « François » Bergoglio abandonne le titre de « Vicaire du Christ » dans l’annuaire du Vatican »

C’était aussi un 3 avril : promulgation de la « nouvelle messe »

Ce jour-là, Paul VI introduisit un nouveau rite de la messe, avec la constitution Missale Romanum. Il s’agissait d’un rite constitué ex novo. Prévu en latin, il fut très vite célébré dans les langues locales et contribua à vider largement les églises (« sans le latin la messe nous em… » chantait Brassens).

La messe traditionnelle, codifiée par le grand concile de Trente (1563) mais remontant à bien plus loin, fut de facto interdite. Des prêtres en moururent de chagrin.

Après la « réforme » (pour ne pas dire révolution, en divers domaines) théologique opérée par le concile Vatican II (qui voulut concilier la religion catholique et le monde moderne issu des « Lumières », et qui fut un « 1789 dans l’Eglise » d’après le cardinal Suenens, l’un de ses partisans), c’était au tour de la « réforme » liturgique, décidée par ce même concile.

Continuer la lecture de « C’était aussi un 3 avril : promulgation de la « nouvelle messe » »

Premier dimanche de la Passion – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec commentaire.

Jésus affirme sa divinité face aux Juifs : « avant qu’Abraham fût créé, je suis »

« Rien n’est saisissant, dans la liturgie du Temps de la Passion, comme le contraste où l’Église nous montre le Christ, d’une part, dans sa butte à la haine croissante de ses adversaires, d’autre part, dans sa grandeur divine, maître des événements et réalisant notre rédemption.
L’évangile de ce dimanche le fait bien voir. L’épître également ; au seuil de ces grandes semaines, elle nous montre en Jésus non seulement la victime sans tache du sacrifice qui se prépare, mais aussi le grand prêtre de la nouvelle alliance ; porteur de son propre sang, il pénètre dans le ciel en Rédempteur triomphant. »

Dom G. Lefebvre

 

INTRODUCTION puis COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « Premier dimanche de la Passion – textes et commentaire »

Messe du 4e dimanche de Carême – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec commentaire.

La multiplication des pains.

« « Laetare ». C’est la joie de l’étape, au milieu du Carême ; anticipation de celle de Pâques qui doit jaillir de la croix. Dans l’épître, en un langage allégorique où Agar figure la Synagogue et Sara l’Eglise, Saint Paul donne d’un récit célèbre de la Genèse une interprétation qui montre que dans l’ordre du salut tout repose sur le don de Dieu, la « promesse ». Les héritiers de cette promesse, ce sont ceux qui croient au Christ, qui en est l’accomplissement. L’Evangile est celui de la multiplication des pains, symbole de l’eucharistie, qui est par excellence le sacrement pascal promis aux baptisés.
La joie de l’Eglise est grande de posséder ces richesses, de les voir sans cesse se renouveler en elle et de pouvoir les communiquer. C’est dans cette pensée que, tendue vers Pâques, à mi-route du Carême, elle nous convie à respirer au souffle bienfaisant de la grâce (coll.).
»

Dom G. Lefebvre

 

INTRODUCTION puis COMMENTAIRE de DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « Messe du 4e dimanche de Carême – textes et commentaire »

Troisième dimanche de Carême – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec commentaire.

Jésus chassant les démons

« Aux Ve et VIe siècles, ce dimanche était pour les catéchumènes un jour de  « scrutin » , c’est-à-dire de  réunion préparatoire au baptême, au cours de laquelle se pratiquaient les exorcismes. Si les textes que nous lisons aujourd’hui ne sont plus ceux de l’ancienne messe de scrutin, ils ne manquent pas d’un certain rapport avec les exorcismes de notre baptême où s’est ouverte notre lutte contre Satan.
La Station se fait à Saint-Laurent-hors-les-Murs. Et presque tous les chants de la messe font allusion au martyr qui, par sa confiance en Dieu, triompha des Puissances du mal. Par le baptême, nous nous sommes engagés à mener un combat semblable contre le mal et à vivre en fils de lumière qui évitent de retomber sous l’emprise du démon. »

R.P. J. Feder s.j.

 

INTRODUCTION GÉNÉRALE PUIS COMMENTAIRE DE LA MESSE PAR DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « Troisième dimanche de Carême – textes et commentaire »

Coronavirus : l’épidémie, une miséricorde divine ? (et autres considérations après l’interdiction des messes publiques à Rome)

Les messes publiques ont été interdites à Rome même !
Notre époque « post-chrétienne » (c’est-à-dire apostate) a perdu tout regard surnaturel. Pour autant elle n’a jamais été aussi irrationnelle (et son personnel politique si peu apte à appréhender et servir le bien commun).

Le clergé moderniste semble avoir suivi la même pente que le monde (c’est le propre du modernisme…) : des évêques interdisent la communion dans la bouche, voire se satisfont de l’absence de messes publiques, dans l’Oise comme à Rome.
C’est différent chez les traditionalistes : on y célèbre au contraire, comme autrefois, des « messes votives pour les temps d’épidémie ».
Voici d’ailleurs l’homélie prononcée à saint Nicolas du Chardonnet (Paris) lors de cette messe, suivie d’un texte intéressant de Jeanne Smits.

Texte de Jeanne Smits :

« Jusqu’au 3 avril prochain – et il faut espérer que ce ne soit pas seulement une date provisoire – toutes les messes et tous les offices religieux publics ont été interdits à Rome, au cœur de la chrétienté. Les restaurants, bars et commerces restent ouverts. C’est inouï. Effroyable. Signe d’une soumission terrible de l’Eglise à l’Etat. Croient-il encore en la force de la prière ?

La grande peur du Coronavirus a ainsi obtenu ce que des siècles de persécutions, des épisodes de grande peste, d’hostilité laïciste à la religion catholique et autres catastrophes naturelles ou non, n’avaient réussi à imposer : l’impossibilité pour le laïc d’assister au sacrifice qui sauve le monde et ouvre les portes du ciel aux hommes qui obtiennent et acceptent la miséricorde de Dieu.

Continuer la lecture de « Coronavirus : l’épidémie, une miséricorde divine ? (et autres considérations après l’interdiction des messes publiques à Rome) »

Deuxième dimanche de Carême – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec commentaire.

La Transfiguration du Christ, sur le mont Thabor.

« Le contraste est grand entre la gloire du Christ au Thabor et l’anéantissement de son agonie et sa passion ; mais c’est le mystère même de la rédemption qui veut que le Christ porte le châtiment de nos péchés, connaisse la souffrance et la mort pour nous entraîner dans sa résurrection. Nous-même, avant de suivre le Christ dans sa gloire, nous avons à subir l’épreuve de cette vie ; dans des conditions de faiblesse qui demandent le constant secours de la grâce (Coll.), nous devons garder nos corps et nos âmes dans la pratique d’une vie sainte, susceptible de plaire à Dieu (Ep;  post-comm.). »

Dom Guéranger

 

INTRODUCTION PUIS COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « Deuxième dimanche de Carême – textes et commentaire »