C’était un 16 avril…

1860 : selon les termes du traité de Turin du 24 mars 1860, un plébiscite est organisé à Nice. Par 25 743 « oui » contre 160 « non », les habitants décident le rattachement de leur ville (possession du royaume de Savoie) à la France.

1936 : dans Candide, l’historien Pierre Gaxotte écrit ces lignes qui n’ont pas pris une ride : « le régime que connaît la France est essentiellement ploutocratique. Tous ceux qu’on appelle des fascistes n’ont jamais demandé que l’écrasement des puissances d’argent et des grands trusts. »

1973 : attentat gauchiste dans une banlieue populaire de Rome, au domicile d’un responsable nationaliste du MSI – Destra nazionale. Ses deux enfants, âgés de 7 et 16 ans, périssent brûlés vifs.

Continuer la lecture de « C’était un 16 avril… »

15 avril 1450 : la bataille de Formigny

formigny2
Le 15 avril 1450, le roi Charles VII, assisté du comte de Clermont, du connétable de Richemont et de l’amiral de Coëtivy, repousse à Formigny, près de Bayeux, une armée anglaise qui venait de débarquer à Cherbourg, sous le commandement de Thomas Kyriel, pour tenter de secourir les dernières places anglaises de Normandie.

Côté anglais : 3800 morts et 1200 prisonniers. Côté français : seulement 12 morts !

Avec cette victoire, qui vaut au roi de France le surnom de « Victorieux », la guerre de Cent Ans touche à sa fin et la Normandie est rattachée au royaume des lys…

L’Irak a cherché à financer Mitterrand, selon les services secrets allemands

Le régime irakien a cherché à financer, en mai 1974, la campagne électorale de François Mitterrand, selon un document des services secrets allemands que révèlent Mediapart et l’hebdomadaire Der Spiegel. La somme d’un million de dollars est évoquée, sur la foi d’une communication interceptée à l’ambassade d’Irak à Paris.

Lire la suite sur le site de Mediapart (payant)…

BHL ose affirmer que la Perse a été renommée « Iran » pour plaire au IIIe Reich

Vous souhaitez savoir si les propos tenus par Bernard-Henri Lévy au sujet du changement de nom de l’Iran dans l’émission On n’est pas couché diffusée sur France 2 le 7 avril 2018 sont corrects (à partir de 8 mins 35 dans la vidéo ci-dessus). Voici ce que le philosophe a répondu à Laurent Ruquier, qui voulait en savoir plus sur cet épisode :

Je crois que c’est une histoire surtout incroyable et en effet que très peu de gens savent. En tout cas, je ne l’ai lue nulle part et je la raconte en détail. Je l’ai découverte d’ailleurs au Kurdistan.

Le 21 mars 1935, la Perse décide de changer de nom et de s’appeler l’Iran sur ordre de l’Allemagne. Et pourquoi? Parce que Iran ça veut dire en persan, en farsi, ça veut dire le pays des Aryens. Et l’Allemagne nazie, qui est à l’époque en pleine ascension propose aux Persans le deal du siècle.  L’Allemagne nazie dit aux Persans: On va faire,  vous les Aryens de l’Est. Nous on fera les Aryens de l’Ouest.

Continuer la lecture de « BHL ose affirmer que la Perse a été renommée « Iran » pour plaire au IIIe Reich »

13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond. Une ancienne fête nationale oubliée !

prise-de-parisL’armée anglaise dans Paris compte environ 3 000 hommes et est soutenue par l’université de Paris. 2000 routiers et écorcheurs la renforcent. La garnison attend également un renfort de 3 000 Anglais.

L’armée française est dispersée et, seul contre presque tous, le connétable Arthur III de Richemont, duc de Bretagne, soutenu par d’anciens compagnons de la Pucelle d’Orléans tels La Hire, Jehan de Dunois, cousin naturel du Roi, Jehan de Brosse Maréchal de Sainte-Sévère et Jehan Poton de Xaintrailles conduit une armée de 5000 Bretons pour reconquérir Paris.

Continuer la lecture de « 13 avril 1436 : prise de Paris par Arthur de Richemond. Une ancienne fête nationale oubliée ! »

C’était un 11 avril…

1852 : naissance à Montazels (Aude) d’un des Français les plus mystérieux du demi-siècle, l’abbé Bérenger Saunière, qui passe pour avoir découvert le trésor des Wisigoths, dans la région de Rennes-le-Château. Cet ecclésiastique contre-révolutionnaire se retrouva à la tête d’une colossale fortune, dont l’origine ne fut jamais expliquée et suscita de nombreux fantasmes.

1950 : dans l’hebdomadaire Carrefour, le colonel Rémy, authentique résistant, sous le titre « la justice ou l’opprobre », s’élève contre le maintien en forteresse de Philippe Pétain, maréchal traité de manière honteuse et inhumaine, et prône sa réhabilitation. Il développe la théorie du bouclier (Pétain) et de l’épée (De Gaulle), affirmant qu’il s’agit de la même France. Il adhèrera à l’association pour la défense du Maréchal Pétain (ADMP) afin que justice soit enfin rendue. Début de « l’affaire Rémy », qui sera persécuté par les gaullistes.

1970 : mort de l’écrivain nationaliste Henri Massis, critique littéraire, essayiste politique et historien de la littérature, auteur de Défense de l’Occident (1927) ou encore Maurras et notre temps (1961). Il était membre de l’Académie française depuis 1960. On peut acquérir certains de ses livres ici.

C’était un 9 avril…

1682 : le Normand René-Robert Cavelier de la Salle, très grand explorateur français parti du lac Ontario et ayant descendu tout le cours du Mississipi, atteint le golfe du Mexique.
Avec toute la solennité possible, il baptise « Louisiane », en l’honneur du Roi-Soleil, la très vaste région qui s’étend du golfe du Mexique aux Grands Lacs et qui devient alors possession de la France.

Un morceau de musique cajun des plus typique (La danse du Mardi-gras) :

1865 : à Appomattox, petite ville de Virginie, le général Robert Lee signe l’acte de reddition présenté par le général Ulysses Grant, qui met pratiquement fin à la Guerre de sécession (les dernières troupes se rendent le 26 mai). Le « vieux Sud » a vécu.

1948 : les extremistes juifs de l’Irgoun et du groupe Stern massacrent la population du village de Deir Yassin en Palestine. 350 personnes sont assassinées méthodiquement, par balle ou par couteau… Un épisode qui favorisera l’exode palestinien.

C’était un 6 avril…

1333 : une déclaration générale interdit formellement aux juges d’autoriser le combat judiciaire (« jugement de Dieu »). Cependant, en 1386, le parlement de Paris ordonne un duel entre deux seigneurs. Ce fut le dernier.

1652 : Jan van Riebeeck accoste au Cap de Bonne Espérance, alors vide de toute population, pour y fonder une colonie, qui deviendra la République Sud-africaine. Ce n’est qu’en 1770, que les Bœrs rencontrèrent pour la première fois des Noirs, les Bantous.

1768 : deux vaisseaux français, La Boudeuse et l’Étoile, commandés par le lieutenant de vaisseau Bougainville, découvrent Tahiti.
Pendant son séjour, Bougainville est subjugué par la beauté de l’île et par ses indigènes hospitaliers, aux mœurs débauchées.

Continuer la lecture de « C’était un 6 avril… »

Entretien avec Jean Marie Le Pen au sujet de son livre « Mémoires : fils de la nation »

Il aura 90 ans le 20 juin prochain et ne semble pas avoir perdu sa verve. Dans cet entretien de trente minutes qu’il accorde à Réinformation.TV, Jean Marie Le Pen estime avoir toujours été « dans l’opposition, critique par rapport aux institutions, à la politique en général, au monde syndical et économique… ».

Continuer la lecture de « Entretien avec Jean Marie Le Pen au sujet de son livre « Mémoires : fils de la nation » »

Le Christ reconstitué en 3D à l’aide du Saint-Suaire

À quoi ressemblait réellement Jésus ? Grâce aux travaux conjoints de l’université et de l’hôpital de Padoue, en Italie, qui ont travaillé deux ans à reproduire en 3D le corps du Christ, il est désormais possible de le savoir. C’est le Saint-Suaire et l’empreinte que Jésus aurait laissée dessus qui a servi de modèle aux chercheurs, indique Vatican News.

Continuer la lecture de « Le Christ reconstitué en 3D à l’aide du Saint-Suaire »

C’était un 1er avril…

1904 : circulaire du ministère de la justice prescrivant la laïcisation des prétoires et des palais de justice, en particulier le décrochage des croix et des tableaux à caractère religieux.

1939 : fin de la guerre civile espagnole. Dernier communiqué du quartier général, le seul jamais signé par Franco : « la guerre est terminée ».

Cliquer pour acheter une carte postale sur du Valle de Los Caidos

1959 : inauguration par Francisco Franco du majestueux Valle de los Caïdos, le grand mausolée de la Guerre civile (où sont enterrés des combattants des deux camps, et où reposent le Caudillo lui-même ainsi que Jose-Antonio Primo de Rivera).

1965 : exécution à Pretoria de l’instituteur et militant anti-apartheid John Harris, auteur d’un attentat à la bombe commis à la gare centrale de Johanesbourg et visant exclusivement des Blancs. Il avait fait un mort et 23 blessés graves, dont 9 femmes et une petite fille.
Les Nations Unies rendront un hommage solennel à ce terroriste, en sa qualité de « premier martyr blanc pour la cause de l’égalité en Afrique »…

C’était un 30 mars…

1282 : début des « vêpres siciliennes ». Dans la journée du Lundi de Pâques, les Siciliens, révoltés contre Charles Ier d’Anjou et soutenu par Pierre III d’Aragon, massacrent les quelques 8 000 Français qui se trouvent dans l’île (dont 2000 la première journée). Ils étaient identifiés à leur façon de prononcer « cicero » (pois-chiche), mot difficile à prononcer pour des Français de l’époque. Verdi devait en faire un opéra quelques siècles plus tard.

1349 : union définitive à la France du Dauphiné, lequel devient l’apanage du prince héritier, appelé désormais le « Dauphin ».

1707 : mort, à Paris, de Sébastien le Prestre de Vauban, maréchal de France, commissaire général des fortifications depuis 1678. Originaire du Nivernais, il perfectionna la défense des villes et dirigea lui-même de nombreux sièges. Sa franchise et ses critiques contre la cour lui avaient aliéné la faveur du roi. Son projet de dîme royale, publié sans autorisation, fut saisi. On lui doit moult places fortifiées encore debout. Un article biographique intéressant est paru sur lui dans la revue L’Héritage n°6.

1886 : adoption d’une loi, proposée par le franc-maçon Blatin, autorisant la crémation des corps en France. L’Eglise condamne cette pratique le 19 mai.
Pour connaître le point de vue de l’Eglise sur cette question, un fascicule bien fait a été édité dans la Tradition.

1912 :

Continuer la lecture de « C’était un 30 mars… »

Saubusse veut sauver son église

À Saubusse, village landais de 1 000 habitants, la secrétaire de mairie entend un gros boum provenant de l’église voisine, un édifice roman du XIIIe siècle. Le pan extérieur de l’abside, côté est, vient de s’effondrer. Le maire prend en urgence un arrêté de fermeture pour sécuriser le seul patrimoine de sa commune. On a frôlé la catastrophe : le lendemain avaient lieu les Journées du patrimoine. Comme un symbole.

Sur les 100 000 édifices religieux recensés en France, près de 500 sont menacés, et plus de 5 000 sont en souffrance. Nombreux sont les villages dans l’incapacité de faire face à des travaux qui représentent plusieurs fois leur budget annuel. «À la Mission du patrimoine, nous avons reçu près de 1 800 dossiers. Les édifices religieux représentent plus de 50 %», estime Stéphane Bern.

Continuer la lecture de « Saubusse veut sauver son église »

C’était un 29 mars…

1796 : exécution, à Nantes, du général vendéen François-Athanase baron de Charette de la Contrie.
Après avoir longuement et courageusement combattu les armées républicaines en Bretagne et en Vendée, à la tête de dizaines de milliers de contre-révolutionnaires (il était surnommé « le Roi de la Vendée »), il finit capturé dans les bois de la Chabotterie avec seulement 32 fidèles à ses côtés.
Conduit à Nantes, il est condamné à mort et fusillé ce 29 mars place Viarme. Peu avant le moment fatidique, il déclare : « Seigneur, entre tes mains je remets mon esprit. » Refusant d’avoir les yeux bandés, il commande lui-même le peloton d’exécution, après avoir lancé aux soldats : « Lorsque je fermerai les yeux, tirez droit au cœur ! »
Pour des livres sur Charette, voir ici.

1886 : Continuer la lecture de « C’était un 29 mars… »

Le prince héritier saoudien révèle que le wahhabisme a été exporté à la demande des Occidentaux

Une déclaration du prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane (surnommé «MBS») publiée par le Washington Post le 22 mars et passée, semble-t-il, inaperçue dans les médias francophones, fait office d’aveu. En effet, le prince héritier saoudien a assuré que l’idéologie wahhabite avait été propagée au cours de la seconde moitié du XXe siècle par Riyad à la demande des alliés occidentaux du royaume, dans le but de contrer l’influence de l’Union soviétique dans les pays musulmans.

Interrogé sur la propagation du wahhabisme, idéologie islamiste rigoriste née en Arabie saoudite et parfois accusée par la presse et des responsables politiques en Occident d’être une source du terrorisme islamiste, le prince héritier a déclaré que les investissements saoudiens dans les mosquées et écoles islamiques à l’étranger trouvaient leur origine dans le contexte de la guerre froide. Le prince héritier a expliqué que, à cette époque, les alliés occidentaux de Riyad avaient demandé à l’Arabie saoudite d’utiliser ses ressources afin d’empêcher l’Union soviétique de «conquérir le monde musulman ou d’y acquérir de l’influence».

Continuer la lecture de « Le prince héritier saoudien révèle que le wahhabisme a été exporté à la demande des Occidentaux »