1 commentaire concernant l'article “Vu dans un manuel de SVT de 6e”

  1. Ces propagandistes ne sont pas à un sale coup près. Moi aussi.
    Alors je prends la liberté de vous raconter une suite bien pensable :
    Quelques années ont passé.
    L’ex-beau Mehdi se met à fréquenter La Secte et commence à perdre la lumière à certains étages.
    Le jadis-vilain Romain entame un régime car il est marié à un bobo végan « Refugees Welcome ».
    Mehdi, malgré son hygiène hallalimentaire, vit très mal son acné tardive et dévastatrice. Il devient très con, irascible et fait souvent pleurer sa vieille mère.
    Son chemin va alors croiser celui de Romain, en promenade avec son mari Loïc, leur fille Caronne et son doudou transgenre allemand nommé Derdiedas.
    C’est alors que Mehdi (pour une raison que les médias mainstream s’obstinent à ignorer) se jette sur la petite Caronne en criant un truc du genre « Aloha Babakar », lui arrache son doudou des mains et le décapite, sous les yeux étonnés, mais bienveillants de ses deux papas qui croient, encore à cet instant, être les heureux acteurs d’une caméra cachée à la gloire de Marilyn Manson.
    Un passant, Jean-Marie, sans doute habité par une incontrôlable sectophobie, se jette sur Mehdi et le maitrise au sol après lui avoir asséné une claque sur les dents et un coup de pied dans le nez.
    Loïc, qui a un sens inné des priorités, somme sévèrement Jean-Marie de ne pas s’acharner sur un pauvre homme à terre qui, pour l’instant, demeure encore un agresseur présumé victime.
    Pendant ce temps, Romain a pris, dans ses deux bras gauches, la petite Caronne qui, en larmes, essaye de recapiter en vain son doudou supplicié, et lui dit d’une voix tremblante (comme celle jadis d’Isaac Rousseau à son fils) :
    – Pleure, pleure, ma fille … mais n’oublie surtout pas de dire au méchant monsieur qu’il n’aura pas ta haine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.