Incroyable : à Grenoble, les policiers doivent s’exiler

Une information à peine croyable mais pourtant bien peu relayée : suite aux graves événements de Grenoble, les effectifs de la Brigade anti-criminalité (BAC) de cette ville ont été mis au repos de force par le préfet.
Ils ont même été contraints de quitter la région avec femmes et enfants !

En effet, la BAC ayant été impliquée dans la mort du braqueur immigré, des bruits courent comme quoi ses amis veulent venger sa mort par celle d’un membre de la BAC, au lance-roquette si nécessaire…

L’Etat français n’étant plus capable d’assurer correctement  la sécurité de ses fonctionnaires, il organise leur fuite et leur conseille même de poser des demandes de mutations !

Et les citoyens français lambda, qui va les défendre le jour où… ?

Informations recueillies par Contre-Info ; source policière.

10 commentaires concernant l'article “Incroyable : à Grenoble, les policiers doivent s’exiler”

  1. Un Etat de plus en plus faible, des communautés immigrées de plus en plus sur d’elles, une population Française de plus en plus excédée….

    Guerre « civile » !! On y va tout droit!!

  2. Parce que contre info a eu l’info avant tout le monde (regarde la date et l’heure du post) d’une source policière fiable mais sans confirmation

  3. @Résistant Gaélique: Encore le bon vieux coup de la guerre civile!! Ne crois tu pas qu’il faudrait changer un peu de refrain ?

  4. Arnaud:

    Demande à nos anciens si ils s’imaginaient que la France serait comme cela en 2010. (insécurité, immigration, OGM, perte totale des valeurs, esclavagisme moderne etc…)

    Personne ne l’imaginait!

    RDV en 2020…. Dans la France d’après, de monsieur Sarkozy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.