Gay cure, une application Iphone qui fait le bonheur de ses éditeurs

Une fondation évangélique, Exodus International, se fait un bon coup de publicité en lançant une application Iphone, Gay Cure, qui incite les invertis à se guérir de leurs vices. Sans surprise, elle suscite la colère des associations et des médias homosexualistes (voir ici) qui reprochent à la firme Apple une « cotation de « 4+ à » l’appli, ce qui signifie qu’elle n’y voit « aucun contenu gênant ou choquant ».

Une pétition est lancée contre l’application « homophobe », elle recueillerait près de 90.000 signatures. Mais si la « solution » d’Exodus International est largement critiquable sur le fond (méthodes proposées, doctrine erronée), sur la forme c’est un carton. Plutôt que de crier au loup, les militants homosexualistes auraient pu ne rien dire. L’application serait restée  marginale dans l’Appstore et les protestants aurait bénéficié de très peu de retombées médiatiques. Mais non ! C’était plus fort qu’eux !  Ils se font l’écho de cette campagne de pub et les huguenots n’ont plus besoin d’investir des dizaines de milliers de dollars en communication.

23 commentaires concernant l'article “Gay cure, une application Iphone qui fait le bonheur de ses éditeurs”

  1. Les biens pensants auraient-ils peur de quelque chose? Genre que ça marche? Qu’effectivement ça se soigne? Que ce serait finalement pas si normal que ça??

  2. Oui les « biens pensants » ont peur de certaines choses : la banalisation du rejet des homos ou l’entretien du sentiment d’exclusion par les ados homos par exemple (note : des homos mais aussi de toute autre ‘différence’ à votre notion de normalité). Après, si une pauvre app d’iPhone peut transformer la sexualité de quelqu’un, il va en fleurir dans les deux sens ! Qui aura peur alors…?

    Quant à la contre-naturalité, je me gausse en pensant à tout ce que l’homme a de « naturel ». Je vous défie de me trouver une espèce animale (non-humaine…) qui lance des confettis les 1er janvier !

  3. On est surtout mis de travers par des gens qui nous prennent pour des billes à appeler bien un mal et mal un bien.

    Aucun « rejet » des hommes, simplement un rejet du comportement, qui n’est effectivement pas naturel. Et qui n’a rien fondé en terme de culture et de civilisation.

  4. Jérome le jour où 2 hommes ou 2 femmes pourront faire de façon naturelle un enfant tu pourras dire qu’être homo est naturel.

    Et toi tu confonds quelque chose qui relève de la nature avec quelque chose qui relève de la culture.

  5. Les pédophiles rentrent dans quelles catégories selon vous ???
    Dans les contres-natures , les animaux , les bien pensants??? …faut-il mettre des limites á la libertée ou tout accepter …ou se trouve la frontiere de la bien pensance ????

  6. Je ne prétend pas qu’être homo est plus « naturel » que « non-naturel ». RIEN de ce que fait l’Homme n’est « naturel » de toutes façons, à part peut-être manger, dormir et copuler (et je n’ai pas dit « se reproduire »). Pourquoi l’homosexualité entrerait dans une catégorie à part…? Ça me dépasse un peu. Finalement, c’est juste des hommes et des femmes qui aiment et veulent accéder à un peu de paix ; le seul problème des homos n’est pas l’homosexualité mais les moralisateurs de la sexualité.

    L’homosexualité a existé dans TOUTES les civilisations humaines, aussi loin que l’écriture remonte, sur tous les continents et à tous les âges. Et elle n’a pas toujours été considérée comme « impure », loin de là. Par exemple, certaines civilisations voyaient leurs ‘homos’ comme des intermédiaires avec leurs Dieux (en Inde, en Afrique ou en Amérique du nord par exemple) et avoir un ‘homo’ dans la famille était très valorisant, une sorte de bénédiction divine. En ce qui concerne l’occident, le XIXe siècle victorien a profondément changé la donne vis-à-vis de l’homosexualité, qui n’était pas considérée comme une maladie jusque là. Et le début du XXe était assez tolérant sur le sujet ! Evidemment, il y a eut deux guerres entretemps qui ont bouleversé pas mal de choses. Votre jugement de la ‘normalité sexuelle’ (comme si cela avait un sens !) est un héritage d’une société révolue. Pourquoi s’accrocher à ce lambeau de moralité ? Les homos ne font que bénéficier de la même liberté que nous avons TOUS acquis, celle de vivre et d’aimer selon nos propres aspirations (sans considération de classe sociale, de couleur de peau, de religion, de famille, etc).

  7. Quant à la pédophilie, il s’agit d’un VIOL sur un enfant. Viol car l’absence de sexualité est précisément ce qui distingue un enfant d’un adulte. Ce comportement est destructeur de l’enfant et n’est pas tolérable à ce titre, aussi volontaire que soit le-dit enfant. Une relation homosexuelle est une relation entre deux ADULTES consentants, point.

    Et la zoophilie entre dans la même catégorie. Il s’agit du VIOL d’un animal, aussi volontaire que soit la chèvre. À moins bien sûr qu’elle puisse venir temoigner sous serment au tribunal de son sonsentement… *ahem*

    Et la polygamie me direz-vous ? Ben c’est un autre débat de société, qui n’a juste rien à voir. Certaines sociétés sont basées sur ce système familial et prospèrent autant que notre société monogamique. Je ne suis pas sûr que cela assure le bonheur de tout le monde, vu que ces modèles familiaux sont souvent associés à l’oppression des femmes, mais cela reste dans le fond un autre débat social.

  8. Les sociétés « polygames » prospèrent tellement autant que nos sociétés monogames que leurs représentants se pointent chez nous par millions pour profiter de richesses que leur « civilisation » se trouve incapable de générer par elle même.

    Quand on sort des conneries aussi grosses que le yamato…

    L’homosexualité a sans doute existé dans de nombreuses civilisations humaines, mais, outre que, à l’instar des sacrifices humains ou de l’esclavage, cela ne la rend pas plus légitime, il se trouve qu’elle n’a été la base d’AUCUNE civilisation.

  9. Le fait que des polygames s’installent en Europe n’a rien à voir avec le fait qu’une société polygame est plus decadente ou « moins adaptée » à l’Homme (pour utiliser une expression darwinienne) qu’une société monogame. Les Arabes musulmans polygames ont dominés une grosse portion du monde (en particulier dans le moyen-orient) pendant plusieurs siècles, pendant que les chrétiens monogames (mais souvent infidèles… où est la limite comme dit précédemment ?) d’Europe crevaient sous la botte de fer de la Sainte Inquisition. La situation actuelle est très conjoncturelle. Bref, c’est pas le débat, justement.

    Pour en revenir à l’homosexualité, personne (pas moi en tout cas !) n’a prétendu qu’elle a été la base d’une quelconque civilisation, et ce n’est pas vraiment le débat non plus. De fait, notre civilisation actuelle est très différente de tout ce qui a existé précédemment. Les femmes ont en particulier un statut social (quasi-egal aux mâles) qui est a des années-lumières de ce qu’elles ont subit depuis les derniers 2000 ans ! Est-ce illégitime pour autant ? Les cas que vous citez (esclavagisme, sacrifices humains) impliquent TOUS une souffrance, que ce soit par une privation de liberté fondamentale ou la cessation d’une vie pour un dieu (on pourrait y ajouter les bûchers de l’Inquisition – encore elle – comble de l’humanisme chrétien). L’homosexualité est l’antithèse de ça : ce sont deux individus adultes qui s’aiment et veulent partager leur vie. Personne ne souffre dans l’histoire, même pas une tierce personne, même pas si ils/elles élèvent des enfants. Personne ne voit ses libertés retirées, personne ne dépossède personne de sa dignité, ou ne génère un traumatisme qui restera à vie. Il n’y a pas de destruction de l’individu. Il s’agit d’amour, de l’amour trivial des livres romantiques, entre personnes de même sexe. La relation est stérile, certes, mais elle reste une relation amoureuse. Qu’est-ce qui vous dérange tant…?

  10. La pédophilie , la zoophilie , l´inceste …etc , existe aussi depuis la nuit des temps , cela prouve t-il que nous devons aussi débattre sur le sujet???
    La libertée ¨démoncratique¨ permet á l´heure actuelle des autorisations á la parution sur un livre de conseils pour les pédophiles , au Québec , et á un début de débat télévísé sur ce livre !!!
    L´homosexualitée n´est pas un phénomene naturelle …Leur but étant de faire passer la pillulle petit á petit …les paradoxes d´aujourd´hui sont les préjugés de demain

  11. @Jérôme,

    je n’ai même pas le courage de vous répondre tant vos connaissances historiques semblent avoir été façonnées par la République.

    Vous délirez sur la réalité de ce que fut la sainte Inquisition…

    L’abus de manuels républicains nuit gravement à la santé intellectuelle.

    Quant à votre prose sur la bougrerie, elle révèle juste que vous n’avez plus aucune notion de morale la plus élémentaire, de bien, de mal, d’ordre des choses.
    Le relativisme moral poussé à sa conclusion. Un vrai démocrate, très dans l’air du temps !

  12. Je n’ai rien contre un peu d’histoire de l’Inquisition. Mon savoir est effectivement le fait de la République. Vous semblez savoir bien plus de choses sur le sujet que moi, je suis preneur !

    Pour la bougrerie (lol), concrètement, vous voulez quoi ? Camps, rééducation, internement, hospitalisation, prison, pendaison, quoi ? C’est quoi votre solution au ‘problème homo’ ? Et d’ailleurs, c’est quoi le ‘problème homo’ ? Concrètement, ils font quoi à la ‘morale la plus élémentaire’ ? À la société ? À vous ?

  13. Les propos sur la « botte de fer de la Sainte Inquisition » qui, je le rappelle, fit infiniment moins de dégâts humains que le bolchévisme ou l’Islam, relèvent de la plus grande ignorance de l’Histoire et du fantasme absolu.

    Quitte à parler d’Histoire, autant en parler proprement et honnêtement, pas avec les habituels stéréotypes superficiels de l’Éducation (sic) Nationale (resic). Entre les 14 000 morts en trois siècles de l’inquisition Espagnole et les 300 000 morts en 6 ans de la révolution française, il y a un monde. Et je ne parle même pas des 60 millions de morts du bolchévisme en URSS…

    Pour le reste, si on compare la production intellectuelle, artistique, scientifique et économique de la civilisation Maho et de la nôtre, il n’y a pas photo. Pas la peine de nous prendre pour des billes.

    Quant a statu des femmes, là aussi, tu es à des années lumières de la réalité. Les impératrices Catherine I, Catherine II, Elisabeth, Théodora, Irène, re-Théodora, les reines Radegonde (victime d’un mari peu Chrétien et qui arriva à s’en sortir grace à l’Église justement), Bathilde, Clotolde, Nantilde, Zaouditou, Taitou et j,en passe devraient lui servir d’inspiration bien plus positive.
    J’oubliais Nadejda Durova et Marie Françoise de la Houssaye.

    Avant de sortir des insanités pareilles, il vaut mieux se renseigner d,abord.

  14. Jerome,
    Vous êtes bien gentil de vous intéresser à nous, mais franchement vous vous faites des illusions sur le statu des femmes aujourd’hui. Franchement c’est pas la joie, faut pas croire. On parle beaucoup, c’est vrai, mais croyez moi on en bave et on accepte silence plus qu’il n’y parait, et dans bien domaines. On est libre de faire ce qu’on nous oblige à faire.
    Non, sans rire, en fait les femmes ont a pas de chance.

  15. Mais c’est quoi votre problème avec l’éducation nationale et la république ? C’est quoi le lien avec les rouges ? Mao !?!? L’Inquisition a eut des excès, des excès terribles et des périodes plus calmes. Elle a néanmoins été une vraie force d’oppression qui a duré plusieurs siècles (JPII a trouvé nécessaire de demander pardon…). Et le fait que les rouges aient fait pire n’est pas une clause de ‘moindre mal’ (ils avaient les moyens techniques de faire pire !).

    Pour les reines de la pampa, je ne vois pas le rapport… Oui, il y a eut des reines, certaines terribles, en tout cas elles se sont battues dans un monde d’hommes, fait par et pour les hommes. Et oui coco, on vit dans une société patriarcale, et machiste par dessus le marché. Les femmes ont eu le droit de vote en 1944 en France ! Disons que les femmes n’ont pas nécessairement été toujours ‘opprimées’ pendant 2000 ans, mais que leur statut a toujours oscillé autour de la domination par les hommes. Le statut des femmes actuel est incomparable avec n’importe qu’elle période de l’histoire européenne jusqu’à l’antiquité, et probablement au-delà (les grecs étaient très machistes eux-aussi, les romains, les francs, tous voyaient les femmes sous les hommes). En tant que ‘démocrate’, j’apprécie le fait que les libertés de l’individu soient respectées, tant que personne ne se retrouve broyé au passage, et ce pour tout le monde : les homos, les femmes, même vous tous là, qui crachez sur la République. C’est quoi la société idéale pour vous ?

  16. Piqure de rappel:
    Inquisition Espagnole: 36 000 morts en trois siècles selon l’estimation la plus haute, 14 000 selon les travaux plus sérieux de Pierre Chaunu,
    Révolution Française: 300 000 morts en 6 ans…
    Dimanche Rouge: 96 morts,
    Décabristes: 6 pendus (des nobles en rupture de fidélité…)
    Nombre de morts des fusillades de Juin 1848 (par la république donc) : entre 5000 et 6000
    Nombre de condamnés à mort en Russie pour raison politiques entre 1830 et 1917: 5300
    nombre de morts de la période Stalinienne: entre 40 et 60 millions…
    Nombre de civils tués lors de la prise d’Édesse par les Musulmans en 1147: 30 000, le reste emmené en esclavage.
    Nombre de condamnations entre 1303 et 1328 dans le Languedoc, sous la législature de Bernard Guy: 42
    Nombre de cas examinés entre 1483 et 1498 (période du “sanglant” Torquemada): 100 000,
    nombre de condamnations à mort au cours de la même période: 2000.
    Nombre de victimes de la persécution rouge et anar en Espagne : entre 70 000 et 85 000
    Nombre de victimes des massacres d’Elias Calles (FM) au Mexique : dans les 35 000
    Donc, effectivement, toutes les civilisations ont leurs points noirs.
    Mais lesdits points noirs n’ont certainement pas la même taille pour tous.¸certains ont remis en cause la violence et l’ont encadrée par la miséricorde et la justice (imparfaitement certes, mais le sujet n,est pas là), d’autres l’ont institutionnalisée et légitimée.
    Et encore une fois, pour juger le Christianisme, autant apporter de vraies études historiques et pas les stéréotypes habituels de profs d’IUFM (qui n’en savent pas plus que leurs élèves pour la plupart, et qui se contentent de lire leurs manuels)que certains (amortouch) ont la naiveté de prendre pour de la connaissance.

    Les exemples cités plus hauts parlent de femmes qui furent reines de la france jusqu’à la Russie, en passant par Byzance et l’Arménie. Dans toute l’Europe Chrétienne avec un petit détour par l’Éthiopie Chrétienne par dessus le marché. J’aurais pu ajouter Anne Comnène, Sainte Hilda de Withby, Thamar, Christine de Pisan et bien d’autres dans les domaines artistiques et spirituels, qui montrent que la place de la femme dans le monde politique et autre était loin d’être mineure. Elle fut minorisée par un code civil napoléonien et républicain. Quelques sources Mérovingiennes, Byzantines et Slaves vous renseigneraient certainement d’avantage que quelques manuels idéologiques.

    L’excuse habituelle de ces gens consiste effectivement à invoquer les “moyens de destruction”.
    Dans le cadre de la Révolution française et de l’Inquisition Espagnole, par exemple, cette “excuse” est bidon, compte tenu du fait que les systèmes d,armements n,avaient guère évolué en efficacité. Idem pour la révolution Russe et le régime impérial, au moins pour la partie “guerre civile”.
    Il est évident en revanche que l’évolution des moyens de destruction est correlée au fait que certaines idéologies justifient la violence, l’institutionnalisent d’avantage et en font un moyen de gouvernement, ce qui les a poussés à en rechercher de nouvelles et plus efficaces expressions, comme les gazages de populations civiles initiés par un certain Toukhatchevski dans la région de Tambov, par exemple.
    le bilan civilisationnel ne relève d,aucune subjectivité, mais de la réalité. En cela, il dérange grandement nos contempteurs qui ne peuvent nier cette réalité et qui préfèrent en annuler l’importance en refusant de discuter d,autre chose que des “idées pures”.

    Pourtant, ce bilan en termes de fruits positifs et négatifs relève du résultat. Et seul le résultat compte.

  17. @Olea
    Oui, je sais, j’idéalise un peu, beaucoup même (comme pour le mélange des classes d’ailleurs). Le plafond de verre est une réalité. Mais il y a 50 ans, le mariage était pour les femmes une transition entre la tutelle du père et la tutelle du mari. Une femme élevant seule un enfant !? Faisant des études !? Pire, faisant tout ça sans l’aval du ‘chef de famille’ !? Impensable… J’aime à imaginer – vu que je suis un ‘démocrate’ – que la tendance va dans le ‘bon sens’. Les générations de jeunes qui viennent ont été élevées dans l’idéal de l’égalité, on verra où ça nous mène…

  18. Non, ce n,était pas « impensable ». ca existait.

    mais il est facile aujourd’hui de décrire un monde de ces temps « obscurantiste »…

  19. Par ailleurs, de la France, à la Russie on est loin de la « Pampa ». Et leurs exemples même prouvent que le monde Chrétien est loin d,avoir été « le gros machiste » décrit…surtout par des gens qui ne citent aucune source, aucun témoignage d’époque.

  20. Je me souvient d’une phrase qu’une jeune fille avait dit sur le défunt site des Intransigeants, ça donnait a peu près ça: On a libéré les femmes de leur obligation familiale pour la livrer au tout venant. On peu pas mieux résumer, j’aurai du la noter.
    Comme on est un peu manipulatrice et rusée sur bord, la tutelle des maris était gérable. A moins de tomber vraiment sur le mauvais numéro, mais ça il y en aura toujours.
    Mais un patron allez le prendre par les sentiments, quand il vous impose par surprise des heures sup, que vous n’avez personne pour garder vos gosses. Qu’on vous met une tel pression, que vous ne pouvez plus occuper d’eux, que des mère ne se rendent même pas compte qu’il y changement de comportement chez eux. Devoir mettre son bébé à la crèche à 3 mois, imaginez un peu ce qu’elle ressentent.
    Pour ce qui est de nos corps, avant ça se limitait au devoir conjugal, donc à une personne, le mari. Maintenant il est devenu une pompe à fric à tout les niveaux. La publicité, le cinéma, et même les médias. Je me suis faite censurée sur la page d’accueil de msn parce que je m’était plainte qu’ils avaient utilisé la photo d’une jeune japonaise au milieu des débris, elle pleurait et avait les fesses à l’air!!!!!!!!!!! Et surtout n’oublions pas la médecine et l’industrie pharmaceutique pour qui nos corps est un vrai marché.Gros sujet tabou. Allez tenir tête à un médecin, même gentiment, vous allez voir.
    Nous n’avons plus le droit de vieillir, d’avoir des kilos en trop. Ce culte de l’apparence à mis les femmes dans un esprit de compétition, de jalousie féroce qui tuent les liens d’amitié, voir familiale.
    C’est bien les droits de la femmes, mais on est des mères aussi, quand on vous une pression d’un autre monde quand vous refusez le vaccin de l’hépatite. Merci au passage aux homo et leur film propagande dans les écoles primaires. C’est pas assez dur comme ça d’essayer de protéger leur innocence, sans que vous veniez en rajouter une couche. Les femmes ont toujours soutenuent les gays, c’est connu on l’aime bien. Aimait bien, merci pour la récompense. Ca s’appelle une trahison.
    Et on encaissent en silence. Il parait que les femmes ont un instinct de soumission. Ca doit être vrai parce que se soumettre à se point là à un système aussi cruel, c’est démentiel. Et dans le silence, parce qu’il y a des sujets tellement tabou dans cette société soit disant décomplexée que même entre femmes c’est dur de lâcher le morceau. Vous savez pourquoi? parce que si on ose remettre certaine chose en cause, on nous sort l’arme ultime : la culpabilisation. Ils ont accusé l’Église d’en avoir fait usage pour nous contraindre, mais ce système qui veut notre bien en use, en abuse de façon extrêmement violente.
    Quand à l’égalité c’est un leurre. Prenons les homos, avant ils disaient vouloir vivre leur différence en paix. Maintenant ils veulent imposer leur diférence pour en faire la norme pour tous. L’être humain aime trop le pouvoir, avoir le pouvoir sur l’autre. Toutes les raisons sont bonnes et les moyens n’en parlons pas.

  21. Bien sur que c’est un attrape nigaud… si l’homosexualité se soignait ça se saurait ! La preuve cela a été retiré du service Apple.

    Pour ma part seuls quelques fanatiques peuvent adhérer à ça. Quand je dis fanatique, ce n’est en aucun cas des fanatiques de Dieu.

    Car si vous lisez votre bible de façon correcte Dieu dit qu’avant d’aller trifouiller la paille qu’il y a dans l’oeil de son voisin, faudrait commencer à enlever la poutre qu’il y a dans le sien. Après oui il y a des témoignages de chrétiens qui disent guérir de l’homosexualité ou même des dits homosexuels qui affirment être guéri… mais hélas beaucoup d’entre eux sont simplement des gens qui vivent des doubles vies se mentent à eux même, aux autres et à Dieu.

    Je ne crois pas en un Dieu « harry potter » qui d’un coup de baguette magique ferait devenir un homo, hétéro. Pourquoi ? Parce que tout simplement nombre d’entre eux ont eu des vies fragiles, difficiles, douloureuses… et on ne balayent pas d’un trait de telle blessures.

    Non Dieu ne guérit pas comme cela, il nous apprend à vivre déjà avec, à s’aimer et pour une dite guérison, il faudra des années et des années et souvent nombres d’homosexuels meurent avec leur homosexualité.

    En revanche, là ou Dieu peut vous guérir vous chrétiens bien pensants et prétentieux, c’est de vous donner plus de compassion, moins de haine et de violence dans vos propos. Car je ne saurais douter un seul instant que Dieu puisse vous pousser à l’homophobie haineuse… car la ou il y a la haine, Dieu n’est pas.

  22. Les « Chrétiens prétentieux » sont surtout chez eux, dans des nations et civilisations qu’ils ont construites. Et s’ils aiment tout le monde, ils n’approuvent pas leurs actes, et n’y sont d’ailleurs pas obligés.

    Construisez votre propre civilisation qui ne devra rien à personne et vous pourrez la ramener tant que vous voudrez. mais ne jouer pas les coucous dans la nôtre.

    Dieu n’est pas « haine », mais exigence, Salut, Vérité. Laquelle ne s’accomode pas de tout et de n’importe quoi.

    Vous en sortiriez grandis si vous ne taxiez pas de « haine » quiconque ne veut pas de votre mode de vie dans un espace public dans lequel évolue aussi leurs enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.