Moscou étudie la piste du « meurtre rituel » concernant le massacre de la famille impériale

Le scandale est né à l’occasion d’une conférence organisée lundi à Moscou, en présence du patriarche Kirill, et consacrée à « l’affaire du meurtre de la famille impériale », dont la Russie fêtera les 16 et 17 juillet 2018, le centième anniversaire.

Un siècle plus tard, l’examen des dernières heures des onze personnes abattues à Ekaterinbourg ainsi que de leurs dépouilles, continue à mobiliser la plus haute hiérarchie de l’appareil d’État.

En 1993, deux ans après la chute de l’URSS et la découverte des restes de cinq des membres de la famille Romanov, une enquête avait été ouverte dont les résultats ne satisfont, à ce jour, ni l’Église ni le pouvoir judiciaire qui a lancé une deuxième instruction en 2015, tout aussi infructueuse.

« Nous vérifions toutes les versions possibles des circonstances du décès, notamment la destruction des corps à l’aide de feu et d’acide, leur décapitation… ainsi que la version d’un meurtre rituel », a déclaré Marina Molodtsova, une haute responsable du Comité d’enquête chargé des affaires sensibles.

[…]« Nous avons les liens les plus sérieux à l’égard de cette thèse du meurtre rituel », a renchéri l’évêque Tikhon, un dignitaire religieux qui passe pour être le confesseur de Vladimir Poutine.

Source

1 commentaire concernant l'article “Moscou étudie la piste du « meurtre rituel » concernant le massacre de la famille impériale”

  1. plus de 100 000 000 de morts par le communisme…et aujourd’hui certains s’en réclament encore !
    Il faut les abattre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.