Les adolescents veulent plus d’autorité

Une nouvelle idée reçue est cassée par ce sondage réalisé par la croix réalisé pour l’Association des Parents d’élèves de l’enseignement Libre (APEL).

79% des adolescents interrogés ont un regard positif sur l’autorité et plus de 60% estiment qu’elle est insuffisante à l’école ainsi que dans la sphère privée.

Il est intéressant de noter que les parents n’ont pas le même regard sur la notion (66%).

Pour Jean-Luc Aubert, cité par le monde (quotidien dit de reférence pour l’intelligentsia « Depuis trois ou quatre ans, on revient vers un certain autoritarisme. On délaisse l’idée, née en mai 1968, d’une éducation égalitaire basée sur le dialogue, car trop difficile à mettre en place. »

Cela étant, il est difficile de faire le ménage chez soi: 86% des sondés, parents et enfants, trouvent que l’autorité est assez dosée chez eux.

Point particulièrement intéressant de l’étude: la décomposition de la famille (divorce, remariage, monoparentalité) est le premier argument avancé, aussi bien par les enfants que les parents, pour expliquer cette crise d’autorité.

Côté profs, le caractère de plus en plus multiculturel et multiracial des classes est évoqué indirectement depuis quelques années comme facteur déstabilisant l’autorité (revendications et affirmations communautaires, rejet d’une partie de l’enseignement).

François Bon

3 commentaires concernant l'article “Les adolescents veulent plus d’autorité”

  1. je vais te deviser la tête et te c***r dans le cou si tu ne fait pas tes exos de maths !!!!!

    pauvre soldat baleine…..

    cool l’info bonne nouvelle!!

  2. ? On ne parle pas de brutalité,mais d’autorité. Et une bonne baffe n’a jamais tué personne toute façon…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.