Pour 75% des Français le gouvernement n’est pas rassurant et pour 79%, il ne sait pas où il va…

Dans les moments difficiles les Français recouvrent leur lucidité et se rendent compte de l’amateurisme, des mensonges répétés et de la suffisance de cette bande d’incapables.

Trouvé sur Le Figaro : « 55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va.

C’est le grand retournement. Désormais, 55 % des Français jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation, 69 % estiment qu’il n’est pas clair et 79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va. Des chiffres très sévères, issus de l’enquête Regard des Français sur l’action du gouvernement et sur le confinement menée les 24 et 25 mars auprès d’un millier de Français par Odoxa avec Dentsu Consulting, pour Le Figaro et Franceinfo.

Le 12 mars dernier, à la veille du premier tour des municipales et à l’orée du confinement, dans notre même sondage hebdomadaire, près des deux tiers des Français trouvaient au contraire que le gouvernement réagissait bien, voire trop, face à l’épidémie. Ils étaient 43 % à trouver qu’il prenait les précautions qu’il fallait et 20 % qu’il en prenait même «trop», contre seulement 37 % qui considéraient qu’il n’en prenait «pas assez». Continuer la lecture de « Pour 75% des Français le gouvernement n’est pas rassurant et pour 79%, il ne sait pas où il va… »

Féminité contre féminisme : « le jour où j’ai arrêté de porter des pantalons »

Dans cet « audio », une blogueuse explique de façon claire et pertinente son passage épanouissant du pantalon à la jupe.
Effectivement, le militantisme des féministes et autres déconstructeurs ainsi que l’influence des créateurs de mode homosexuels (qui voulaient que les femmes ressemblassent aux hommes) font que le pantalon est presque la norme en France, chez les femmes.

Or, ce n’est pas sans poser problème :
– sur le plan moral, quant à la pudeur et à la décence, la plupart des pantalons étant moulants (les femmes ne semblent pas savoir ce qui se passe dans la tête des hommes…)
– sur le plan social, quant à la confusion des genres, par l’indifférenciation vestimentaire.

Voici donc un beau témoignage, que l’on pourra compléter par exemple par la lecture de la brochure Féminisme et pantalon de Mgr Williamson ou De la modestie de l’abbé Rioult, ou encore de ce texte clair et synthétique de l’abbé Beaublat.

Portugal : une députée africaine réclame la restitution d’œuvres d’art aux anciennes colonies, un député propose qu’elle soit elle-même « rendue à l’Afrique »

Encore un exemple de l’impossibilité pour une majorité d’africains, de s’intégrer dans les pays d’Europe. Souvent, ils préfèrent défendre les intérêts de leur pays d’origine plutôt que de se battre pour ceux des  peuples qui les accueillent. La réponse du député Chega tombe sous le sens.

Trouvé sur FDS : « Le chef du parti populiste et anti-système Chega, André Ventura, n’y est pas allé par quatre chemins. Il a proposé sur sa page Facebook que la députée Joacine Katar Moreira « soit rendue à son pays d’origine », la Guinée Bissau. « Ce serait mieux pour tout le monde », a-t-il estimé. Il reproche à la parlementaire noire d’avoir défendu la restitution d’œuvres d’art à d’anciennes colonies.

Joacine Katar Moreira, une historienne de 37 ans née en Guinée-Bissau, venait de déposer à Lisbonne un texte de loi proposant l’élaboration d’une liste du patrimoine que le Portugal devrait restituer à ses anciennes colonies. Son parti, une petite formation de gauche, a dénoncé « les attaques personnelles constantes et les références à caractère raciste »  à l’encontre de sa seule élue. Continuer la lecture de « Portugal : une députée africaine réclame la restitution d’œuvres d’art aux anciennes colonies, un député propose qu’elle soit elle-même « rendue à l’Afrique » »

Vidéo : des CRS chargent des pompiers et se font « recadrer »

Lors d’une manifestation de Pompiers à Paris mardi dernier, des CRS chargent sans raison apparente des pompiers qui en retour, réagissent immédiatement. A noter que suite à cette manifestation, les pompiers ont obtenu une revalorisation de leur prime de feu.

L’Autriche veut inscrire dans sa constitution le droit au cash

L’info remonte à quelques mois Les Autrichiens sont particulièrement attachés à leurs libertés concrètes.
Cela dit, pour pouvoir les maintenir, il leur faudra rendre à leur nation elle-même sa liberté, c’est-à-dire sortir de l’Union européenne.

« L’Autriche envisage d’inscrire dans sa constitution le droit de payer en liquide. Cela vient à contre-courant de pays comme la Suède où le paiement en espèce disparaît au profit du paiement par voie électronique. Le parti conservateur autrichien, l’ÖVP, a proposé ce mois-ci un tel projet de loi. « Pouvoir utiliser de l’argent liquide est une condition de base d’une existence autonome« , a expliqué Sebastian Kurz, l’ex-chancelier, en campagne pour sa réélection aux législatives prévues en septembre.

Sa proposition est loin d’avoir été reçue avec scepticisme par les autres partis.
Continuer la lecture de « L’Autriche veut inscrire dans sa constitution le droit au cash »

Une « messe de minuit » en 1794…

(Sont indiqués entre parenthèses les noms que portent de nos jours les villages cités)

L’histoire d’une messe de minuit que nous allons raconter s’est passée dans les moments les plus affreux de la Grande-Guerre, alors que le monde se croyait rendu à sa fin. La terre tremblait, les éléments étaient confondus, les nations éperdues se tordaient dans l’épouvante et la consternation, les démons déchaînés entraient dans le coeur des hommes pervers, les chefs s’habillaient de peaux d’hommes, s’abreuvaient de sang et se repaissaient de chair humaine. Ces monstruosités ont été commises, ces horreurs ont été vues, ici dans cette contrée, sur cette terre qui nous porte.

 Dans ces jours d’exécrable mémoire, la paroisse de Beaufou fut tout spécialement mise à feu et à sang. Elle devait cette haine des méchants à sa grande fidélité à la religion. Elle était la seule dans tout le pays où tout le monde, sans exception, était bon chrétien ; on n’y trouvait pas un seul ennemi du bon Dieu, pas l’ombre d’un traître.

 Une des bandes infernales venait de brûler une première fois l’église, le bourg, et de commettre des atrocités dans plusieurs villages. M. le curé Jousbert était persécuté par des espions des communes voisines qui voulaient le surprendre dans ses cachettes et le dénoncer aux Bleus.

Continuer la lecture de « Une « messe de minuit » en 1794… »

A Tours, les pompiers quittent la cérémonie de la Sainte-Barbe lorsque débute le discours des élus (vidéo)

Las de dénoncer vainement et depuis longtemps le manque de personnel et de moyens, les soldats du feu quittent les lieux au moment où le maire allait prendre la parole, suivi des autres « huiles » locales, et créent un malaise de grande qualité !
Un moyen élégant d’exprimer sa colère !

Mort de « Tepa »

Ce jeudi 14 novembre au soir, s’est éteint Patrick d’Hondt, connu sous le pseudonyme de « Tepa ».

Métis né à Saint-Denis (93), il s’était adonné au rap dans les années 90 et jusqu’en 2009 environ (disque produit par le label de Kool Shen).
Après quoi il commença à s’intéresser à la politique (UPR) et surtout, en 2014, il lança MetaTV, une web-télévision « dissidente », dont il était l’unique animateur.
Continuer la lecture de « Mort de « Tepa » »

« Manifester, remanifester, et après ? »

Après la grande manifestation du 6 octobre contre la PMA, François Billot de Lochner, président de l’association « Liberté politique », fait quelques remarques – qui nous semblent intéressantes – sur la façon que les partisans du bon sens et de la civilisation ont de s’opposer aux lois de déconstruction de la gauche (au sens large).

Les grandes manifestations contre la parodie homosexuelle de mariage en 2013 ont montré leurs limites. Faut-il refaire la même chose ?

On pourra lire sur ce thème le n°9 de l’excellente revue L’Héritage.

Évidemment, tout le monde se dit « mais que faire alors ? ».

Continuer la lecture de « « Manifester, remanifester, et après ? » »

Grande mobilisation contre la « PMA sans père », honteuse manipulation des médias

La manifestation organisée hier à Paris contre la « PMA sans père » (qui, légalisée, serait utilisée par des femmes seules égoïstes ou des « couples » de lesbiennes pour obtenir des enfants privés volontairement de père) a été, du point de vue du nombre, un grand succès populaire.
Certes, des erreurs tactiques et stratégiques risquent de l’empêcher d’atteindre son but, comme en 2013 avec la parodie homosexuelle de mariage (voir l’analyse fournie dans le n°9 de l’excellente revue L’Héritage).

Quoiqu’il en soit, près de 600 000 personnes d’après les organisateurs ont défilé, et les photos confirment l’ampleur de la mobilisation.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

Or, voici que la préfecture annonce quant à elle qu’il y eut 42 000 personnes, et un organisme indépendant parle 74 500 personnes. Quelle différence !
On retombe dans les manipulations de l’époque de la Manif pour tous…

► Concernant la préfecture maçonnique de Paris, on peut rappeler un point.
Le ministère de l’Intérieur avait annoncé attendre 200 000 personnes, et la préfecture avait prévu un itinéraire en conséquence. Or, devant l’encombrement le jour J (les premiers étaient arrivés tandis qu’il y avait encore foule au point de départ), la préfecture a ouvert un itinéraire bis. Il y avait donc bien plus que 200 000 personnes.

► Les gros médias, aux mains de l’Etat ou de milliardaires cosmopolites, et dans tous les cas remplis de journalistes gauchistes, n’y sont pas allés de main morte dans la tromperie.

BFM TV induit les spectateurs en erreur en évoquant l’avant-manif :

Regardons plus précisément du côté de France info, radio publique (et site) financée par nos impôts. Elle diffusait au long de la journée de dimanche ce genre de dépêches :
Continuer la lecture de « Grande mobilisation contre la « PMA sans père », honteuse manipulation des médias »

Alain Soral condamné à 18 mois ferme pour des pancartes jetées au feu !

La ligne éditoriale de Contre-Info est éloignée de certaines positions d’Alain Soral et de sa galaxie, tout en leur reconnaissant du talent et certaines bonnes analyses. Sa condamnation à 18 mois de prison ferme (!) pour avoir relayé une simple vidéo avec des pancartes sur lesquelles des noms de personnalités sont inscrits et jetés dans un feu, devrait faire trembler tous les Français.

Trouvé sur Le Monde : « Poursuivi pour provocation à la haine raciale et injure publique aggravée, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné à vingt-quatre mois de prison, dont dix-huit mois ferme, et 45 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Bobigny, a appris l’Agence France-Presse (AFP), jeudi 19 septembre, auprès du parquet. Continuer la lecture de « Alain Soral condamné à 18 mois ferme pour des pancartes jetées au feu ! »