Archives pour la catégorie 'Résistance'

Rendez-vous en Bordelais

Le CSA rappelle à l’ordre Jean-Pierre Pernaut pour des propos sur les migrants


Selon l’instance de contrôle (NDCI : le comité de censure), les propos du présentateur de TF1 peuvent «encourager un comportement discriminatoire».

« Plus de places pour les sans-abris mais, en même temps, les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France ». Ce commentaire de Jean-Pierre Pernaut, prononcé au JT de 13h de TF1, le 10 novembre, en clôture d’un reportage sur les sans-abris, ne passe pas auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Mercredi, l’instance de contrôle a adressé un rappel à l’ordre au présentateur et à sa chaîne.

« Après examen de la séquence, le Conseil a regretté la formulation choisie par le journaliste, estimant que celle-ci était de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques par rapport aux personnes sans domicile fixe. Il a donc considéré que ces propos pouvaient encourager un comportement discriminatoire », écrit le CSA dans un communiqué.

Source

Aider Contre-info

Chers lecteurs,

Vous êtes nombreux à nous manifester vos encouragements pour l’œuvre de réinformation que mène Contre-info. Un certain nombre d’entre vous nous a dit le bien que lui avait fait ce site au fil des ans.
Mais pour améliorer notre travail et notre impact, nous avons besoin de plus que des encouragements.
Contre-info se prépare à monter en niveau pour toucher plus de Français et mieux réinformer. Les frais techniques ne sont déjà pas négligeables (au vu de la taille de notre base de données et de la fréquentation), et le site va être très prochainement refondu.

En faisant un don, vous pouvez soutenir concrètement Contre-Info et son développement, en vue de créer un media alternatif toujours plus efficace. Nos projets sont divers et ambitieux, mais nécessitent des moyens financiers.

Pour nous aider, par Paypal ou par chèque :

Lire la suite

Brexit : le chômage du Royaume-Uni au plus bas depuis 1975

De quoi discréditer un peu plus les prévisions alarmistes des économistes à la suite du vote pour le Brexit. Sur le front de l’emploi aussi, le Royaume-Uni s’en sort particulièrement bien depuis le référendum en faveur du Brexit. Le taux de chômage a reculé à 4,7 % fin janvier pour atteindre son niveau le plus bas depuis… 1975, selon les données de l’Office national des statistiques britannique (ONS) publiées mercredi.

Quant au taux d’emploi, celui-ci a atteint 74,6 %. C’est également son niveau le plus haut depuis 1971. «C’est une bonne nouvelle pour les familles qui travaillent à travers le Royaume-Uni alors que nous continuons à construire un pays qui fonctionne pour tout le monde», s’est félicité le ministre de l’Emploi, Damian Hinds.

Lire la suite

Les syndicats et les grands patrons d’accord pour s’opposer à la protection du travail des Français

Les frères ennemis main dans la main pour refuser vigoureusement de protéger le travail des Français sur les chantiers. Alors que les dirigeants des multinationales n’ont jamais caché vouloir réduire les coûts et prioriser l’embauche étrangère, les syndicats font mine de vouloir protéger les travailleurs face à l’avidité des grands groupes. Mais lorsqu’une mesure de bon sens s’impose, les ennemis d’un jour se réunissent pour lutter ensemble contre le patriotisme économique.

Paris – Le débat sur la « clause Molière », qui vise à imposer le français sur les chantiers dans certaines régions, a pris de l’ampleur mardi à quelques semaines de la présidentielle avec la prise de position du Medef et de plusieurs syndicats qui dénoncent une mesure « nationaliste ».

Plusieurs régions principalement de droite (Ile-de-France, Hauts-de-France, Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes…), mais aussi des villes ou départements (Haut-Rhin), ont imposé l’usage de la langue de Molière sur les chantiers dont ils sont maîtres d’oeuvre.

Lire la suite

A ne pas manquer : la 1ère Fête du Pays Réel

Pour découvrir le programme des festivités, rendez-vous sur le site de Civitas…

Insolite : Le radar « retourné » pour flasher… les trains

Bagnols. Cette fois-ci, pas de peinture obstruant la focale du radar mobile autonome… Le radar est intact, seulement il ne peut plus flasher les véhicules. Désormais, il flashe …les trains.  Le dispositif a été retourné et poussé sur le bas côté, en direction de la voie de chemin de fer qui passe à proximité.

A l’heure où nous avons immortalisé cette scène, aucun train n’est passé.  Pour l’heure, nul ne sait si les trains qui ont traversés Bagnols-sur-Cèze ont été flashés ! Si c’est le cas, la question est de savoir si les PV seront adressés à la SNCF…

Le Pen condamné, Bensoussan relaxé

Georges Bensoussan

Dans la République dite française du XXIe siècle, il y a deux catégories de citoyens…

La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi 1er mars la condamnation de Jean-Marie Le Pen à 30 000 euros d’amende pour avoir de nouveau qualifié les chambres à gaz de « détail » de l’histoire de la seconde guerre mondiale, en avril 2015.

Georges Bensoussan a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Paris. L’historien et responsable éditorial du Mémorial de la Shoah était poursuivi pour provocation à la haine après avoir déclaré que « dans les familles arabes en France, et tout le monde le sait mais personne ne veut le dire, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de sa mère »

Facebook, Le Monde, Google : la vérité des copains

Excellente analyse de Pauline Mille pour Reinformation.tv sur l’alliance des médias traditionnels et des géants du web. Le fruit de leur collaboration vise à stopper nette la progression des sites qui proposent une autre vision de l’information :

Menacés par la concurrence sur internet, les médias dominants s’allient avec Facebook et Google pour censurer les « fake news » : sous couleur de lutter contre la désinformation, il s’agit d’imposer leur vérité au monde, en faisant jouer au public le rôle de policier.

Qu’est-ce que la vérité ? Cela fait longtemps que Ponce Pilate a posé la question, et les médias dominants y donnent aujourd’hui leur réponse : la vérité est ce qui leur permet de subsister et de garder leur pouvoir d’influence. Ils souffrent depuis plusieurs années d’une défiance croissante du public, les gens ne croient plus à ce que disent la radio et la télévision, grâce au retour de l’esprit critique nourri d’éléments d’information alternatifs trouvés sur internet ? Qu’à cela ne tienne, les médias dominants ont trouvé la parade : seuls (Le Monde, décodex, Slate, this is fake), ou avec l’aide des réseaux sociaux (huit grands médias français s’associent à Facebook) ou de Google, ils discréditeront ceux qui les gênent en les accusant de répandre des « fake news », de la désinformation. Cette campagne ne vise pas à réduire le nombre de fausses nouvelles (la presse n’en fut jamais avare), mais à persuader le public que les sites alternatifs sur Internet en regorgent.

Lire la suite sur Reinformation.tv

Le site de « L’Héritage » fait peau neuve

Le site de cet excellent magazine de formation et de réflexion propose désormais des articles (entiers ou par extraits), entretiens et recensions, permettant de se faire une idée de cette publication à lire et faire lire !

On peut aussi acheter des numéros ou s’abonner facilement en ligne :

www.lheritage.fr

« L’idéologie des droits de l’homme »

Émission de Thibaut de Chassey, diffusée en direct sur Radio Courtoisie le 19 janvier 2017, avec :

Ont aussi été évoqués :

  • le dernier numéro de L’Héritage, « revue d’études nationales », qu’on peut se procurer en ligne ici, et dont on peut consulter le site ici.

Vous pouvez écouter la radio en direct sur son site ou sur la bande FM :

Lire la suite

La confiance des Français dans l’État et les médias s’effondre

Les Français croient de moins en moins au conte de fées démocratique vendu depuis des décennies par les médias « mainstream » et les politiques corrompus. L’accès à internet est un facteur déterminant dans cette évolution. C’est pourquoi les gouvernants souhaitent toujours plus « encadrer » les contenus et criminaliser les propos libres.

Chaque année depuis 17 ans, le baromètre Edelman mesure la confiance des populations du monde envers les institutions qui les gouvernent : en 2017, la France apparaît championne du monde la défiance.

Dans les 28 pays sondés, une moyenne de 53% des personnes interrogées déclare avoir totalement « perdu foi dans le système ». La France est championne du monde de la défiance (72%) , à égalité avec l’Italie.

« Là où l’on mesure souvent une fracture entre les élites et le grand public, en France ce rejet est partagé par toutes les strates de la population ». À ce phénomène s’ajoute la perte de confiance dans le système médiatique, qui atteint un stade inédit avec une confiance tombée à 43%, soit une chute de 5 points en un an. « Les personnes interrogées préfèrent les moteurs de recherche (59 %) aux journalistes (41 %), et sont presque quatre fois plus enclines à ignorer une information qui soutiendrait un point de vue auquel elles ne croient pas »

Source : le Figaro

FTP : le nouveau clip « Veilleur de Civilisation »

Le groupe de rock identitaire français FTP, diffuse le clip du premier titre de leur troisième album, Veilleur de Civilisation. Cette chanson est un hommage aux Français qui se sont mobilisés lors des manifestations contre le mariage des invertis en 2012-2013. Ce titre est une véritable réussite et doit être diffusé au maximum. Album disponible ici.

Hongrie : Viktor Orban veut une mise en détention systématique des migrants

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé vendredi vouloir une mise en détention systématique des migrants arrivant dans le pays.
« Le gouvernement a décidé de rétablir la détention des étrangers par la police », a indiqué le dirigeant conservateur lors d’une allocution à la radio nationale, sans fournir davantage de détails.

Une mise en détention systématique irait « ouvertement contre l’UE », a reconnu M. Orban. Mais « nous devons protéger notre souveraineté », a-t-il assuré, soulignant vouloir mener des « batailles importantes » contre Bruxelles cette année.

Le maire de Bollène jugé pour son refus de marier une paire de lesbiennes


« Je n’ai pas d’inquiétude », déclare-t-elle au Figaro. Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, est jugée jeudi 5 janvier pour son refus de célébrer le mariage d’un couple lesbien le 23 août 2013, quelques mois après la promulgation de la loi Taubira à laquelle elle était résolument opposée.

Les deux femmes, qui avaient finalement été mariées par une adjointe de la majorité sans délégation du maire, avaient porté plainte. L’affaire avait été classée sans suite. Mais l’association Mousse, qui « lutte contre les discriminations liées au sexe, au genre, et à l’orientation sexuelle », a pris le relais, portant plainte juste avant la prescription de trois ans pour « discrimination ».

Lire la suite sur Lefigaro.fr



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!