Archives pour la catégorie 'Résistance'

700 habitants massés autour de leur maire pour s’opposer à l’arrivée de clandestins

Il est réconfortant de voir quelques élus locaux qui résistent, avec le soutien de leurs administrés, au diktat de l’anti-France.

Mobilisés! C’était le maître mot, ce samedi, sur le parvis de l’hôtel de ville. Au cœur du débat: l’arrivée future de migrants sur la commune. Un sujet sensible. Tellement sensible que sur les coups de 11 h, François de Canson, le maire, avait décidé d’organiser un conseil municipal exceptionnel.

À l’ordre du jour, une seule délibération. Une motion: «Accueil de demandeurs d’asile – Hôtel F1 à La Londe-les-Maures.» Une motion votée à l’unanimité par l’ensemble du conseil municipal. Opposition comprise. Sans le moindre mot, et devant plusieurs élus de communes voisines, tous venus soutenir l’initiative de François de Canson.

De Marc Giraud à Jean-Pierre Giran en passant par François Arizzi, Patrick Martinelli, Christian Simon ou encore Jean-Louis Masson, tous ont fait le déplacement. La salle du conseil municipal, pleine à craquer, venait valider par des applaudissements la mesure prise par le maire.

Lire la suite

Piss Christ : deux condamnations à des amendes

Deo gratias ! Les deux condamnations sont relativement légères… La collection Lambert réclamait 400 000€ de dommages et intérêts (pour une photographie !). Heureusement pour ces courageux catholiques, la demande a été rejetée par le tribunal… A priori, la partie adverse ne fera pas appel.

Deux hommes étaient jugés en correctionnelle à Avignon pour avoir dégradé une œuvre d’Andres Serrano qu’ils estimaient blasphématoire. Ils écopent de jours-amendes, et d’un euro de dommages et intérêts à verser à l’artiste. La Collection Lambert est déboutée, elle réclamait 40000 euros.

Le tribunal correctionnel d’Avignon a rendu ce lundi 15 mai son délibéré dans l’affaire de la dégradation de l’œuvre « Piss Christ ». Deux hommes ont été condamnés, respectivement pour dégradation et complicité de dégradation.

Lire la suite

Un banquier à l’Elysée, Marine Le Pen atomisée

Nous reproduisons ici l’éditorial du Rivarol de cette semaine. Le style est pamphlétaire, le ton acide et les formules lapidaires. En dépit des divergences d’opinions que chacun d’entre-nous peut avoir avec Jérôme Bourbon, cette lecture doit pousser à la réflexion les Français sincères.
Alors que l’avenir du pays s’obscurcit et que le temps presse, il faut prendre les bonnes décisions pour se sortir de l’impasse et il est désormais clair que Marine Le Pen – qui a montré ses graves limites lors du débat de l’entre-deux tours -, sans programme salutaire, gênée  par les affaires, ne peut incarner l’opposition nationale.
Les 30, 40 ou 50 députés FN qui sortiront lors des prochaines législatives, ne pourront changer grand chose aux problèmes de fond. 

« Sans surprise Emmanuel Macron, le candidat de l’oligarchie, des media et du Système, a été élu à la présidence de la République le 7 mai au soir. Et son score est sans appel : il a réuni sur son nom plus de 20 millions de bulletins, 66,10 % des suffrages exprimés et 43,63 % des inscrits. C’est le président le mieux élu de la Ve République après Jacques Chirac en 2002 qui faisait déjà face à un candidat du Front national. Avoir comme concurrent un représentant du FN est l’assurance pour l’autre finaliste d’obtenir une élection de maréchal : Chirac avait obtenu quatre cinquièmes des suffrages exprimés il y a quinze ans, Macron en obtient les deux tiers, ce qui reste considérable sachant que cette fois-ci, contrairement à 2002, il n’y a pas eu de quinzaine de la haine, de manifestations de masse dans les rues, de viol absolu de toute déontologie journalistique et de refus du débat.

Lire la suite

Marion Maréchal-Le Pen se retire de la vie politique

Malheureusement pour les Français, Marion Maréchal-Le Pen, une des seules alternatives crédibles pour reprendre les rênes du front National et apporter une ligne plus authentique au parti, se retire de la vie politique… Comme le rapporte Libération, son abandon (provisoire ?) de la vie politique, ne s’explique pas que par des raisons personnelles :

Déçue par cinq années d’opposition à l’Assemblée, elle s’est en outre vue marginaliser au sein de son mouvement, où elle n’occupe pas de poste dirigeant. Son opposition au vice-président, Florian Philippot, est notoire, tout comme ses désaccords avec la ligne politique de Marine Le Pen, sur les sujets économiques et sociétaux notamment.

Tenante d’un ancrage à droite du parti, Marion Maréchal-Le Pen désapprouve les accents gauchisants de l’actuelle direction frontiste. Mais s’est convaincue qu’elle ne serait pas en capacité de faire valoir son point de vue, dans un parti dépourvu de toute culture du débat

Voici quelques extraits de la lettre adressée au Dauphiné Libéré :

Lire la suite

C’était un 9 mai : mort de Sébastien Deyzieu

Le 9 mai 1994, le jeune militant nationaliste Sébastien Deyzieu rendait l’âme, victime de la répression policière, lors d’une manifestation organisée par le GUD et d’autres associations.

Il était âgé de 22 ans.

Le traitement médiatique n’eut évidemment rien à voir avec l’affaire Malik Oussekine, qui en son temps entraîna d’ailleurs la démission d’un ministre.

Chansons des groupes de « rock identitaire français » In Memoriam et Vae Victis dédiées à Sébastien Deyzieu :

__

Supprimer l’argent liquide pour mieux contrôler la société

Un article d’Hubert Cordat pour Reinformation.tv :

« Se passer d’argent liquide ? Le vieux rêve totalitaire serait en passe de devenir réalité. Avec la complicité des inconscients qui, un peu partout dans le monde, mais surtout en Europe, trouvent qu’il serait plus simple de tout régler virtuellement. C’est ce qu’affirme notamment une enquête que l’IFOP vient de mener pour la banque néerlandaise ING – laquelle, étant totalement en ligne, n’a effectivement que faire des espèces. Une modalité à supprimer donc, pour mieux contrôler la société…

Cela tombe bien, selon les résultats de cette enquête, un Européen sur cinq affirme ne quasiment plus se servir de monnaie papier (ou métal), pour privilégier le virtuel, qui correspond surtout, à l’heure actuelle, à l’utilisation d’une carte bancaire, à un virement, ou à un paiement en ligne.

Lire la suite

LMPT : le Général Soubelet admet que des directives pas « très flatteuses pour notre démocratie » ont été transmises aux gendarmes mobiles

Mensonges sur les chiffres des manifestations de la Manif pour Tous, méthodes violentes souhaitées par la préfecture de police de Paris, Soubelet ne fait que confirmer ce que la « fachosphère » et les Français sincères dénonçaient alors.

 Trop souvent, les décisions de l’exécutif divisent, séparent et dressent parfois les Français les uns contre les autres. Parmi les plus récentes, la plus emblématique a été la loi concernant le mariage pour tous. (…) Sans rentrer dans le débat de fond, qui demeure tout en étant juridiquement tranché, était-il raisonnable, responsable et utile de commencer ces cinq ans par un projet de loi de cette nature ? Ce « pour tous » a été un contresens. Car cette loi a profondément divisé notre pays, conduit l’État à prendre une posture parfois équivoque et à ne pas dire la vérité, notamment sur les chiffres de la mobilisation à l’occasion des manifestations. Elle a conduit à une radicalisation dans chaque camp. Finalement, cette disposition législative qui a mobilisé le pays et des énergies considérables a-t-elle apporté une plus-value significative à l’ensemble de la société ?

Lire la suite

La Fondation Jérôme-Lejeune continue le combat pour défendre la vie

Plus d’une centaine de scientifiques appellent les pouvoirs publics à « reconsidérer » la reconnaissance d’utilité publique attribuée à la fondation lors de sa création en 1996. Une pétition signée par 146 scientifiques, publié par Le Monde, accuse la Fondation Jérôme-Lejeune de les empêcher de réaliser leurs travaux sur la recherche embryonnaire, en déposant des recours en justice pour chaque cas.

L’argument des scientifiques opposés à la bioéthique

La pétition met en cause les procédures judiciaires lancées par la fondation Jérôme-Lejeune contre les autorisations de recherche sur des embryons, demandées par des scientifiques. A ce jour, quarante recours ont été déposés contre des autorisations données par l’Agence de biomédecine, l’instance compétente dans ce domaine. Il s’agit presque de la totalité des projets en cours dans le domaine de la recherche embryonnaire : « C’est un handicap majeur pour la recherche française », a expliqué le biologiste Pierre Jouannet, l’un des initiateurs du texte, au Monde, « certains chercheurs renoncent à déposer des projets et vont à l’étranger. »

Le recours possible pour les scientifiques

Lire la suite

Rendez-vous en Bordelais

Le CSA rappelle à l’ordre Jean-Pierre Pernaut pour des propos sur les migrants


Selon l’instance de contrôle (NDCI : le comité de censure), les propos du présentateur de TF1 peuvent «encourager un comportement discriminatoire».

« Plus de places pour les sans-abris mais, en même temps, les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France ». Ce commentaire de Jean-Pierre Pernaut, prononcé au JT de 13h de TF1, le 10 novembre, en clôture d’un reportage sur les sans-abris, ne passe pas auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Mercredi, l’instance de contrôle a adressé un rappel à l’ordre au présentateur et à sa chaîne.

« Après examen de la séquence, le Conseil a regretté la formulation choisie par le journaliste, estimant que celle-ci était de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques par rapport aux personnes sans domicile fixe. Il a donc considéré que ces propos pouvaient encourager un comportement discriminatoire », écrit le CSA dans un communiqué.

Source

Aider Contre-info

Chers lecteurs,

Vous êtes nombreux à nous manifester vos encouragements pour l’œuvre de réinformation que mène Contre-info. Un certain nombre d’entre vous nous a dit le bien que lui avait fait ce site au fil des ans.
Mais pour améliorer notre travail et notre impact, nous avons besoin de plus que des encouragements.
Contre-info se prépare à monter en niveau pour toucher plus de Français et mieux réinformer. Les frais techniques ne sont déjà pas négligeables (au vu de la taille de notre base de données et de la fréquentation), et le site va être très prochainement refondu.

En faisant un don, vous pouvez soutenir concrètement Contre-Info et son développement, en vue de créer un media alternatif toujours plus efficace. Nos projets sont divers et ambitieux, mais nécessitent des moyens financiers.

Pour nous aider, par Paypal ou par chèque :

Lire la suite

Brexit : le chômage du Royaume-Uni au plus bas depuis 1975

De quoi discréditer un peu plus les prévisions alarmistes des économistes à la suite du vote pour le Brexit. Sur le front de l’emploi aussi, le Royaume-Uni s’en sort particulièrement bien depuis le référendum en faveur du Brexit. Le taux de chômage a reculé à 4,7 % fin janvier pour atteindre son niveau le plus bas depuis… 1975, selon les données de l’Office national des statistiques britannique (ONS) publiées mercredi.

Quant au taux d’emploi, celui-ci a atteint 74,6 %. C’est également son niveau le plus haut depuis 1971. «C’est une bonne nouvelle pour les familles qui travaillent à travers le Royaume-Uni alors que nous continuons à construire un pays qui fonctionne pour tout le monde», s’est félicité le ministre de l’Emploi, Damian Hinds.

Lire la suite

Les syndicats et les grands patrons d’accord pour s’opposer à la protection du travail des Français

Les frères ennemis main dans la main pour refuser vigoureusement de protéger le travail des Français sur les chantiers. Alors que les dirigeants des multinationales n’ont jamais caché vouloir réduire les coûts et prioriser l’embauche étrangère, les syndicats font mine de vouloir protéger les travailleurs face à l’avidité des grands groupes. Mais lorsqu’une mesure de bon sens s’impose, les ennemis d’un jour se réunissent pour lutter ensemble contre le patriotisme économique.

Paris – Le débat sur la « clause Molière », qui vise à imposer le français sur les chantiers dans certaines régions, a pris de l’ampleur mardi à quelques semaines de la présidentielle avec la prise de position du Medef et de plusieurs syndicats qui dénoncent une mesure « nationaliste ».

Plusieurs régions principalement de droite (Ile-de-France, Hauts-de-France, Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes…), mais aussi des villes ou départements (Haut-Rhin), ont imposé l’usage de la langue de Molière sur les chantiers dont ils sont maîtres d’oeuvre.

Lire la suite

A ne pas manquer : la 1ère Fête du Pays Réel

Pour découvrir le programme des festivités, rendez-vous sur le site de Civitas…

Insolite : Le radar « retourné » pour flasher… les trains

Bagnols. Cette fois-ci, pas de peinture obstruant la focale du radar mobile autonome… Le radar est intact, seulement il ne peut plus flasher les véhicules. Désormais, il flashe …les trains.  Le dispositif a été retourné et poussé sur le bas côté, en direction de la voie de chemin de fer qui passe à proximité.

A l’heure où nous avons immortalisé cette scène, aucun train n’est passé.  Pour l’heure, nul ne sait si les trains qui ont traversés Bagnols-sur-Cèze ont été flashés ! Si c’est le cas, la question est de savoir si les PV seront adressés à la SNCF…



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!