Archives pour la catégorie 'Résistance'

Sortie du nouveau numéro de L’Héritage : à ne pas rater !

Le nouveau numéro de cette « revue d’études nationales » vient de paraître et il est de grande qualité !

Nous ne pouvons que recommander à nos lecteurs de le lire et l’offrir autour d’eux.

Des articles de fond, agréables à lire et variés, le tout bien présenté et illustré…
Il y est question de la vérité sur l’immigration (avec des données méconnues), de la réalité de la franc-maçonnerie à l’occasion de ses trois cents ans officiels (avec un formidable article de synthèse du chercheur Alain Pascal), d’une étude sur le cas du fameux Albert Pike, d’un très utile mémento sur l’identité ethnique de la France, d’histoire de France, de philosophie concrète (introduction à la Logique), et d’autres choses…

32 pages en couleur (format A4), pour 4 euros seulement : procurez-le vous d’urgence !
Vous pouvez le faire en ligne ici ou par exemple, à Paris, à la Librairie française.

Sommaire :
Lire la suite

Jean-Marie Le Pen sera jugé pour avoir employé le terme « fournée »

La liberté d’expression se réduit en France comme peau de chagrin. Pour preuve, Jean-Marie Le Pen, qui, dans son libre journal avait employé le terme « fournée » va être convoqué par le tribunal car accusé de « provocation à la haine raciale ». En réalité, Le Pen critiquait les chanteurs politiquement engagés contre lui comme Guy Bedos ou Madonna, mais également Yannick Noah et Patrick Bruel qui, pour ces deux derniers, s’étaient engagés à quitter la France si le FN arrivait en tête des élections (ce qui fut le cas), mais qui ne mirent pas en œuvre leur menace. Invité à commenter les agissements de ces poltrons qui parlent mais n’agissent pas, Jean-Marie Le Pen, sur un ton railleur, avait utilisé une expression du langage courant et dit « oui, la prochaine fois on fera une fournée ». Il n’en a pas fallu plus pour être accusé… d’antisémitisme ! 

Bien que parmi les quatre chanteurs concernés, un seul soit juif -difficile donc de voir de l’antisémitisme-, Jean-Marie Le Pen est tout de même traîné devant le tribunal. Ce qui est révélateur, c’est le comportement de certains membres du FN, car le premier a avoir critiqué le président du FN n’est pas les ligues de vertu mais… Louis Aliot, le concubin de Marine Le Pen. Aujourd’hui encore et aux dernières nouvelles, les traditionnels Licra, UEJF, CRIF, etc, etc sont aux abonnés absents et l’avocat franco-israélien en pointe contre Jean Marie Le Pen est un certain… Gilles-William Goldnael. Or, Goldnael est l’avocat qui défend… Florian Philippot ! « Je me réjouis de ce renvoi puisqu’en raison de l’immunité parlementaire de Le Pen l’affaire avait un peu traîné » a dit cet avocat, également président de l’association France-Israël et qui prétend, sans rire, défendre la liberté d’expression (c’est en tout cas l’argument qu’il utilise quand il défend Philippot !)

Paris : grand colloque pour les 300 ans de la franc-maçonnerie !

Un évènement exceptionnel, à ne pas rater !

Il est organisé par la revue L’Héritage, que nous vous conseillons, et l’on peut retrouver les détails en cliquant ici.
Il est aussi possible de prendre une place en ligne, pour en avoir une (ou plusieurs) réservée.

 

Émission : les 300 ans de la franc-maçonnerie et les sources occultes de la philosophie moderne

Une émission très intéressante !

Les invités étaient :

Annonces :

Samedi 24 juin, à Paris : Grand colloque « le vrai visage de la franc-maçonnerie ».

Dimanche 25 juin, à Paris : Fête de la Courtoisie.

Lire la suite

Invasion migratoire : des Calaisiens excédés empêchent la distribution de repas aux migrants

À Calais, la hache de guerre est déterrée entre les associations immigrationnistes et les habitants. Des militants gauchistes veulent continuer de nourrir les 600 clandestins de la commune, mais les autorités, la mairie, et les Calaisiens eux-mêmes, ne l’entendent pas de cette oreille.

« On a fait la police nous-mêmes ». La tension est telle que lundi dernier, ce sont les riverains d’un quartier résidentiel qui ont empêché la distribution de repas aux migrants par les associations, sur un parking voisin. Gérald, l’un de ces habitants, ne voulait pas les voir « salir le trottoir ». « On a fait la police nous-mêmes, et on a carrément bloqué le parking. La distribution de repas était interdite, alors on n’a pas laissé faire », tempête-t-il. « Depuis ce temps-là, on est tranquilles. »

« Bien décidés à continuer ». François Guennoc, de l’association L’Auberge des migrants, n’en démord pas : « Rien ne nous empêchera d’assurer le minimum humanitaire pour les 600 réfugiés présents à Calais ». « Dans la mesure où la police nous bloque sur ces nouveaux endroits, on se déplace. On est bien décidés à continuer, car il y a une situation d’urgence et notre travail est très important pour la survie des personnes. De toutes façons, on persistera », assure-t-il.

Source

Un Ministre polonais : « Pas de terrorisme chez nous car nous refusons le multiculturalisme et la bien-pensance »

Le ministre de l’Intérieur polonais Mariusz Błaszczak a déclaré que la Pologne n’était pas menacée par des attaques terroristes, qu’ils étaient différents de l’Europe occidentale parce que « nous ne sommes pas engagés dans une politique multiculturelle et nous ne sommes pas politiquement corrects ».
« Le gouvernement actuel polonais a changé la politique du [précédent gouvernement], qui était basée sur une porte ouverte pour les réfugiés. En tant que tel, toutes ces erreurs qui ont abouti à des événements tragiques dans l’ouest de l’Europe n’ont pas affecté la Pologne », a déclaré Błaszczak.
Il a ajouté que la politique d’immigration de l’Europe devrait être modifiée.
Le chef du parti de loi et de justice (PiS) de Pologne, Jarosław Kaczyński, a déclaré qu’une guerre est menée contre l’Europe.

Lire la suite

Paris : grand colloque pour les 300 ans de la franc-maçonnerie !

Un évènement exceptionnel, à ne pas rater !

Il est organisé par la revue L’Héritage, que nous vous conseillons, et l’on peut retrouver les détails en cliquant ici.
Il est aussi possible de prendre une place en ligne, pour en avoir une (ou plusieurs) réservée.

 

Lyon : un immeuble abandonné occupé par des jeunes de droite

L’image contient peut-être : plein air

Au 18 rue du port-du-temple dans le deuxième arrondissement de Lyon, à l’initiative du « GUD Lyon »,  un immeuble désaffecté est occupé sans permission depuis ce samedi.

Le projet a pris pour nom « Bastion social » (page facebook), et voici un extrait du premier communiqué :

« Aujourd’hui en France plus de 8,8 millions de Français vivent sous le seuil de la pauvreté, soit une personne sur sept. Entre 140 000 et 150 000 personnes sont SDF.

L’État français est actuellement propriétaire de 78 millions de m2 dont 11 millions sont officiellement vacants (c’est à dire inoccupés), parmi lesquels 1 million de logements.

Il aurait donc largement la possibilité d’attribuer des logements aux plus démunis de nos compatriotes. Néanmoins, celui-ci préfère s’occuper des clandestins extra-européens qui, chaque jour, déferlent sur nos côtes au mépris des Français.

Lire la suite

700 habitants massés autour de leur maire pour s’opposer à l’arrivée de clandestins

Il est réconfortant de voir quelques élus locaux qui résistent, avec le soutien de leurs administrés, au diktat de l’anti-France.

Mobilisés! C’était le maître mot, ce samedi, sur le parvis de l’hôtel de ville. Au cœur du débat: l’arrivée future de migrants sur la commune. Un sujet sensible. Tellement sensible que sur les coups de 11 h, François de Canson, le maire, avait décidé d’organiser un conseil municipal exceptionnel.

À l’ordre du jour, une seule délibération. Une motion: «Accueil de demandeurs d’asile – Hôtel F1 à La Londe-les-Maures.» Une motion votée à l’unanimité par l’ensemble du conseil municipal. Opposition comprise. Sans le moindre mot, et devant plusieurs élus de communes voisines, tous venus soutenir l’initiative de François de Canson.

De Marc Giraud à Jean-Pierre Giran en passant par François Arizzi, Patrick Martinelli, Christian Simon ou encore Jean-Louis Masson, tous ont fait le déplacement. La salle du conseil municipal, pleine à craquer, venait valider par des applaudissements la mesure prise par le maire.

Lire la suite

Piss Christ : deux condamnations à des amendes

Deo gratias ! Les deux condamnations sont relativement légères… La collection Lambert réclamait 400 000€ de dommages et intérêts (pour une photographie !). Heureusement pour ces courageux catholiques, la demande a été rejetée par le tribunal… A priori, la partie adverse ne fera pas appel.

Deux hommes étaient jugés en correctionnelle à Avignon pour avoir dégradé une œuvre d’Andres Serrano qu’ils estimaient blasphématoire. Ils écopent de jours-amendes, et d’un euro de dommages et intérêts à verser à l’artiste. La Collection Lambert est déboutée, elle réclamait 40000 euros.

Le tribunal correctionnel d’Avignon a rendu ce lundi 15 mai son délibéré dans l’affaire de la dégradation de l’œuvre « Piss Christ ». Deux hommes ont été condamnés, respectivement pour dégradation et complicité de dégradation.

Lire la suite

Un banquier à l’Elysée, Marine Le Pen atomisée

Nous reproduisons ici l’éditorial du Rivarol de cette semaine. Le style est pamphlétaire, le ton acide et les formules lapidaires. En dépit des divergences d’opinions que chacun d’entre-nous peut avoir avec Jérôme Bourbon, cette lecture doit pousser à la réflexion les Français sincères.
Alors que l’avenir du pays s’obscurcit et que le temps presse, il faut prendre les bonnes décisions pour se sortir de l’impasse et il est désormais clair que Marine Le Pen – qui a montré ses graves limites lors du débat de l’entre-deux tours -, sans programme salutaire, gênée  par les affaires, ne peut incarner l’opposition nationale.
Les 30, 40 ou 50 députés FN qui sortiront lors des prochaines législatives, ne pourront changer grand chose aux problèmes de fond. 

« Sans surprise Emmanuel Macron, le candidat de l’oligarchie, des media et du Système, a été élu à la présidence de la République le 7 mai au soir. Et son score est sans appel : il a réuni sur son nom plus de 20 millions de bulletins, 66,10 % des suffrages exprimés et 43,63 % des inscrits. C’est le président le mieux élu de la Ve République après Jacques Chirac en 2002 qui faisait déjà face à un candidat du Front national. Avoir comme concurrent un représentant du FN est l’assurance pour l’autre finaliste d’obtenir une élection de maréchal : Chirac avait obtenu quatre cinquièmes des suffrages exprimés il y a quinze ans, Macron en obtient les deux tiers, ce qui reste considérable sachant que cette fois-ci, contrairement à 2002, il n’y a pas eu de quinzaine de la haine, de manifestations de masse dans les rues, de viol absolu de toute déontologie journalistique et de refus du débat.

Lire la suite

Marion Maréchal-Le Pen se retire de la vie politique

Malheureusement pour les Français, Marion Maréchal-Le Pen, une des seules alternatives crédibles pour reprendre les rênes du front National et apporter une ligne plus authentique au parti, se retire de la vie politique… Comme le rapporte Libération, son abandon (provisoire ?) de la vie politique, ne s’explique pas que par des raisons personnelles :

Déçue par cinq années d’opposition à l’Assemblée, elle s’est en outre vue marginaliser au sein de son mouvement, où elle n’occupe pas de poste dirigeant. Son opposition au vice-président, Florian Philippot, est notoire, tout comme ses désaccords avec la ligne politique de Marine Le Pen, sur les sujets économiques et sociétaux notamment.

Tenante d’un ancrage à droite du parti, Marion Maréchal-Le Pen désapprouve les accents gauchisants de l’actuelle direction frontiste. Mais s’est convaincue qu’elle ne serait pas en capacité de faire valoir son point de vue, dans un parti dépourvu de toute culture du débat

Voici quelques extraits de la lettre adressée au Dauphiné Libéré :

Lire la suite

C’était un 9 mai : mort de Sébastien Deyzieu

Le 9 mai 1994, le jeune militant nationaliste Sébastien Deyzieu rendait l’âme, victime de la répression policière, lors d’une manifestation organisée par le GUD et d’autres associations.

Il était âgé de 22 ans.

Le traitement médiatique n’eut évidemment rien à voir avec l’affaire Malik Oussekine, qui en son temps entraîna d’ailleurs la démission d’un ministre.

Chansons des groupes de « rock identitaire français » In Memoriam et Vae Victis dédiées à Sébastien Deyzieu :

__

Supprimer l’argent liquide pour mieux contrôler la société

Un article d’Hubert Cordat pour Reinformation.tv :

« Se passer d’argent liquide ? Le vieux rêve totalitaire serait en passe de devenir réalité. Avec la complicité des inconscients qui, un peu partout dans le monde, mais surtout en Europe, trouvent qu’il serait plus simple de tout régler virtuellement. C’est ce qu’affirme notamment une enquête que l’IFOP vient de mener pour la banque néerlandaise ING – laquelle, étant totalement en ligne, n’a effectivement que faire des espèces. Une modalité à supprimer donc, pour mieux contrôler la société…

Cela tombe bien, selon les résultats de cette enquête, un Européen sur cinq affirme ne quasiment plus se servir de monnaie papier (ou métal), pour privilégier le virtuel, qui correspond surtout, à l’heure actuelle, à l’utilisation d’une carte bancaire, à un virement, ou à un paiement en ligne.

Lire la suite

LMPT : le Général Soubelet admet que des directives pas « très flatteuses pour notre démocratie » ont été transmises aux gendarmes mobiles

Mensonges sur les chiffres des manifestations de la Manif pour Tous, méthodes violentes souhaitées par la préfecture de police de Paris, Soubelet ne fait que confirmer ce que la « fachosphère » et les Français sincères dénonçaient alors.

 Trop souvent, les décisions de l’exécutif divisent, séparent et dressent parfois les Français les uns contre les autres. Parmi les plus récentes, la plus emblématique a été la loi concernant le mariage pour tous. (…) Sans rentrer dans le débat de fond, qui demeure tout en étant juridiquement tranché, était-il raisonnable, responsable et utile de commencer ces cinq ans par un projet de loi de cette nature ? Ce « pour tous » a été un contresens. Car cette loi a profondément divisé notre pays, conduit l’État à prendre une posture parfois équivoque et à ne pas dire la vérité, notamment sur les chiffres de la mobilisation à l’occasion des manifestations. Elle a conduit à une radicalisation dans chaque camp. Finalement, cette disposition législative qui a mobilisé le pays et des énergies considérables a-t-elle apporté une plus-value significative à l’ensemble de la société ?

Lire la suite