L’Autriche veut inscrire dans sa constitution le droit au cash

L’info remonte à quelques mois Les Autrichiens sont particulièrement attachés à leurs libertés concrètes.
Cela dit, pour pouvoir les maintenir, il leur faudra rendre à leur nation elle-même sa liberté, c’est-à-dire sortir de l’Union européenne.

« L’Autriche envisage d’inscrire dans sa constitution le droit de payer en liquide. Cela vient à contre-courant de pays comme la Suède où le paiement en espèce disparaît au profit du paiement par voie électronique. Le parti conservateur autrichien, l’ÖVP, a proposé ce mois-ci un tel projet de loi. « Pouvoir utiliser de l’argent liquide est une condition de base d’une existence autonome« , a expliqué Sebastian Kurz, l’ex-chancelier, en campagne pour sa réélection aux législatives prévues en septembre.

Sa proposition est loin d’avoir été reçue avec scepticisme par les autres partis.
Continuer la lecture de « L’Autriche veut inscrire dans sa constitution le droit au cash »

Une « messe de minuit » en 1794…

(Sont indiqués entre parenthèses les noms que portent de nos jours les villages cités)

L’histoire d’une messe de minuit que nous allons raconter s’est passée dans les moments les plus affreux de la Grande-Guerre, alors que le monde se croyait rendu à sa fin. La terre tremblait, les éléments étaient confondus, les nations éperdues se tordaient dans l’épouvante et la consternation, les démons déchaînés entraient dans le coeur des hommes pervers, les chefs s’habillaient de peaux d’hommes, s’abreuvaient de sang et se repaissaient de chair humaine. Ces monstruosités ont été commises, ces horreurs ont été vues, ici dans cette contrée, sur cette terre qui nous porte.

 Dans ces jours d’exécrable mémoire, la paroisse de Beaufou fut tout spécialement mise à feu et à sang. Elle devait cette haine des méchants à sa grande fidélité à la religion. Elle était la seule dans tout le pays où tout le monde, sans exception, était bon chrétien ; on n’y trouvait pas un seul ennemi du bon Dieu, pas l’ombre d’un traître.

 Une des bandes infernales venait de brûler une première fois l’église, le bourg, et de commettre des atrocités dans plusieurs villages. M. le curé Jousbert était persécuté par des espions des communes voisines qui voulaient le surprendre dans ses cachettes et le dénoncer aux Bleus.

Continuer la lecture de « Une « messe de minuit » en 1794… »

A Tours, les pompiers quittent la cérémonie de la Sainte-Barbe lorsque débute le discours des élus (vidéo)

Las de dénoncer vainement et depuis longtemps le manque de personnel et de moyens, les soldats du feu quittent les lieux au moment où le maire allait prendre la parole, suivi des autres « huiles » locales, et créent un malaise de grande qualité !
Un moyen élégant d’exprimer sa colère !

Mort de « Tepa »

Ce jeudi 14 novembre au soir, s’est éteint Patrick d’Hondt, connu sous le pseudonyme de « Tepa ».

Métis né à Saint-Denis (93), il s’était adonné au rap dans les années 90 et jusqu’en 2009 environ (disque produit par le label de Kool Shen).
Après quoi il commença à s’intéresser à la politique (UPR) et surtout, en 2014, il lança MetaTV, une web-télévision « dissidente », dont il était l’unique animateur.
Continuer la lecture de « Mort de « Tepa » »

« Manifester, remanifester, et après ? »

Après la grande manifestation du 6 octobre contre la PMA, François Billot de Lochner, président de l’association « Liberté politique », fait quelques remarques – qui nous semblent intéressantes – sur la façon que les partisans du bon sens et de la civilisation ont de s’opposer aux lois de déconstruction de la gauche (au sens large).

Les grandes manifestations contre la parodie homosexuelle de mariage en 2013 ont montré leurs limites. Faut-il refaire la même chose ?

On pourra lire sur ce thème le n°9 de l’excellente revue L’Héritage.

Évidemment, tout le monde se dit « mais que faire alors ? ».

Continuer la lecture de « « Manifester, remanifester, et après ? » »

Grande mobilisation contre la « PMA sans père », honteuse manipulation des médias

La manifestation organisée hier à Paris contre la « PMA sans père » (qui, légalisée, serait utilisée par des femmes seules égoïstes ou des « couples » de lesbiennes pour obtenir des enfants privés volontairement de père) a été, du point de vue du nombre, un grand succès populaire.
Certes, des erreurs tactiques et stratégiques risquent de l’empêcher d’atteindre son but, comme en 2013 avec la parodie homosexuelle de mariage (voir l’analyse fournie dans le n°9 de l’excellente revue L’Héritage).

Quoiqu’il en soit, près de 600 000 personnes d’après les organisateurs ont défilé, et les photos confirment l’ampleur de la mobilisation.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

Or, voici que la préfecture annonce quant à elle qu’il y eut 42 000 personnes, et un organisme indépendant parle 74 500 personnes. Quelle différence !
On retombe dans les manipulations de l’époque de la Manif pour tous…

► Concernant la préfecture maçonnique de Paris, on peut rappeler un point.
Le ministère de l’Intérieur avait annoncé attendre 200 000 personnes, et la préfecture avait prévu un itinéraire en conséquence. Or, devant l’encombrement le jour J (les premiers étaient arrivés tandis qu’il y avait encore foule au point de départ), la préfecture a ouvert un itinéraire bis. Il y avait donc bien plus que 200 000 personnes.

► Les gros médias, aux mains de l’Etat ou de milliardaires cosmopolites, et dans tous les cas remplis de journalistes gauchistes, n’y sont pas allés de main morte dans la tromperie.

BFM TV induit les spectateurs en erreur en évoquant l’avant-manif :

Regardons plus précisément du côté de France info, radio publique (et site) financée par nos impôts. Elle diffusait au long de la journée de dimanche ce genre de dépêches :
Continuer la lecture de « Grande mobilisation contre la « PMA sans père », honteuse manipulation des médias »

Alain Soral condamné à 18 mois ferme pour des pancartes jetées au feu !

La ligne éditoriale de Contre-Info est éloignée de certaines positions d’Alain Soral et de sa galaxie, tout en leur reconnaissant du talent et certaines bonnes analyses. Sa condamnation à 18 mois de prison ferme (!) pour avoir relayé une simple vidéo avec des pancartes sur lesquelles des noms de personnalités sont inscrits et jetés dans un feu, devrait faire trembler tous les Français.

Trouvé sur Le Monde : « Poursuivi pour provocation à la haine raciale et injure publique aggravée, l’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné à vingt-quatre mois de prison, dont dix-huit mois ferme, et 45 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Bobigny, a appris l’Agence France-Presse (AFP), jeudi 19 septembre, auprès du parquet. Continuer la lecture de « Alain Soral condamné à 18 mois ferme pour des pancartes jetées au feu ! »

« Attention village français, vous pénétrez à vos risques et périls ! »

« Si vous ne supportez pas ça, vous n’êtes pas au bon endroit »

« Un panneau installé dans un petit village de 400 habitants fait le buzz depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. L’an dernier, Régis Bourelly, le maire de Saint-André-de-Valborgne (Gard), a été interpellé par des touristes parisiens. « Ils sont venus me voir parce que la cloche sonnait quinze fois, parce que le coq chantait, parce que les chiens du voisin aboyaient », raconte-t-il à France Bleu. « J’ai dit, c’est bon, vous venez à la campagne, ce sont des choses normales ! » Continuer la lecture de « « Attention village français, vous pénétrez à vos risques et périls ! » »

Italie : 3000 à 5000€ d’amende par migrant transféré clandestinement par les « ONG »

Si Salvini a de la suite dans les idées, il y a très peu de chance que l’UE et ses instances immigrationnistes tolèrent la mise en place de mesures de protection des peuples. Il est important de rappeler aux patriotes tentés de lâcher le combat contre les technocrates de Bruxelles, que l’UE est une construction politique intrinsèquement progressiste et cosmopolite.
Il n’y a rien à en attendre, sinon de tout faire pour empêcher le réveil des consciences endormies.

Trouvé sur Libération : « Trois à cinq mille euros. C’est le montant de l’amende que pourraient avoir à payer les navires qui portent secours aux migrants en mer, pour chaque personne conduite en Italie, s’ils ne respectent pas les consignes de la coordination des secours, selon un projet de loi porté par Matteo Salvini (Ligue), le ministre italien de l’Intérieur. Continuer la lecture de « Italie : 3000 à 5000€ d’amende par migrant transféré clandestinement par les « ONG » »

C’était un 9 mai : mort de Sébastien Deyzieu

Le 9 mai 1994, le jeune militant nationaliste Sébastien Deyzieu rendait l’âme, victime de la répression, lors d’une manifestation organisée par le GUD et d’autres associations.

Il était âgé de 22 ans.

Le traitement médiatique n’eut évidemment rien à voir avec l’affaire Malik Oussekine, qui en son temps entraîna d’ailleurs la démission d’un ministre.
Là le gouvernement, dont le ministre de l’Intérieur était le gaullo-mafieux Charles Pasqua, ne fit montre d’aucune émotion.

Chansons des groupes de « rock identitaire français » In Memoriam et Vae Victis dédiées à Sébastien Deyzieu :

__

Une manifestation d’hommage a lieu chaque année :
Continuer la lecture de « C’était un 9 mai : mort de Sébastien Deyzieu »

Vincent Lambert : le CIDPH demande à la France de suspendre la décision de fin de vie

Communiqué de Me Jérôme Triomphe et Me Jean Paillot annonçant un long sursis pour Vincent Lambert :

« Ce vendredi 3 mai 2019, à la suite de la requête que nous lui avons adressée au nom des parents, frère et sœur de Vincent LAMBERT, le Comité international des droits des personnes handicapées de l’ONU (CIDPH) a rendu une décision de mesures provisoires demandant à l’Etat français de ne pas mettre à exécution la décision d’arrêt d’alimentation et d’hydratation de Monsieur Vincent LAMBERT dans l’attente d’une décision du CIDPH. » Continuer la lecture de « Vincent Lambert : le CIDPH demande à la France de suspendre la décision de fin de vie »