L’escrologiste Yannick Jadot (EELV) veut que le vaccin contre le COVID-19 soit « obligatoire »

Very strong case for compulsory vaccination of school children, health  secretary says | Politics News | Sky News

Ce gauchiste prétendument écologiste, ancien candidat des « Verts » à l’élection présidentielle de 2017 et actuel eurodéputé,

« a souhaité mardi 10 novembre sur franceinfo que la vaccination contre le coronavirus soit « obligatoire ». Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé lundi l’arrivée d’un candidat-vaccin aux résultats prometteurs. L’alliance pharmaceutique germano-américaine évoque une efficacité de 90%.
« C’est obligatoire ! », lance l’eurodéputé écologiste. « Regardez le traumatisme que vivent nos sociétés, on ne peut pas se permettre aujourd’hui d’allonger la période de confinement, la période d’affaissement culturel, social, économique de notre pays. » » (source)

Même, la Haute autorité de Santé préconise de son côté que la vaccination contre le Covid-19 ne soit pas obligatoire, ni pour la population ni pour les professionnels de santé.

Quant au « traumatisme que vivent nos sociétés » il est largement imputable à l’imprévoyance et à l’incurie de notre régime, qui – après avoir désindustrialisé la France et l’avoir rendue dépendante de la Chine – s’est réveillé trop tard face à la première vague (notamment par idéologie mondialiste, la même que Jadot) et n’a rien fait face à la 2e vague, pourtant attendue.

Pénurie record de médicaments en France !

Pénurie record de médicaments en France !

« Après les masques, les médicaments. La pénurie dans le domaine sanitaire semble s’imposer comme un savoir-faire bien français.

Dans son rapport annuel de 2019, l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) classait la France comme étant le pays le plus taxé au monde. En 2018, les recettes fiscales représentaient 48,4 % du PIB. Dès lors, il est légitime pour tout citoyen de se demander ce que font les gouvernants de notre argent. Visiblement tout cet argent ne suffit pas à améliorer notre système de santé et la situation sanitaire en général.

L’UFC-Que Choisir vient récemment d’alerter sur la pénurie de médicaments qui s’aggrave en France, et réclame des mesures à l’Etat.

Continuer la lecture de « Pénurie record de médicaments en France ! »

Big Pharma : les labos tout puissants (video)

Documentaire assez intéressant sur la puissance de l’industrie pharmaceutique, à la botte de qui ont trouve en particulier les ministres de la « Santé » en France.
Cela dit, la démocratie étant en réalité – dans notre ère médiatique particulièrement – une ploutocratie (domination du gros Argent), la puissante de « Big Pharma » est logique… Et ne pourra être contrée qu’avec un Etat nationaliste fort.

Dans le même genre, on pourra lire le livre Big Pharma, de Mikkel Borch-Jacobsen.

Vaccins contre le coronavirus: les laboratoires seront indemnisés par l’UE en cas d’effets secondaires inattendus

« Pour faire face à la pandémie de coronavirus, un vaccin pourrait bien être disponible dès le premier trimestre 2021. Ce qui représenterait un temps de développement record pour un vaccin, étalé seulement sur douze à dix-huit mois, contre des délais habituels atteignant bien souvent une dizaine d’années. Dans ces circonstances inédites, la question de savoir qui, des États ou des laboratoires, devraient porter les risques juridiques et financiers en cas d’effets secondaires indésirables du futur vaccin. Les membres de la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA) discutent donc avec les autorités et les gouvernements européens pour la définition d’un système complet d’indemnisation, rapportent notamment le Figaro et Capital.

Si habituellement, la solidité du dossier clinique d’un vaccin protège la responsabilité civile d’un laboratoire en cas de poursuites judiciaires, les circonstances actuelles pourraient entraîner une simplification de cette formalité.
Continuer la lecture de « Vaccins contre le coronavirus: les laboratoires seront indemnisés par l’UE en cas d’effets secondaires inattendus »

De l’OxyContin des Sackler au Covid 19 de Bill Gates

Un texte de l’abbé Rioult, essayiste (dont nous recommandons en particulier l’Apothéose humaine, De la question j., Jean Bastien-Thiry, De Gaulle et le tyrannicide) :

« La plupart de nos contemporains ne sont pas prêts, ni psychologiquement ni culturellement, à comprendre notre monde. Ne s’arrêtant qu’aux apparences, ils ne sont pas capables de saisir les faits dans toute leur cruelle réalité. La vérité est trop violente. Alors allons-y en douceur. Avant de dire quelques mots de l’imposture mondialiste, commençons par un cas circonscrit à une famille et un pays : la famille Sackler aux USA. Nous irons ainsi de l’OxyContin au Covid 19.

Qui sont les Sackler ?

Les Sackler sont une famille juive multimilliardaire qui a fait fortune dans l’industrie médicale aux États-Unis. En 1952, dans le Connecticut, deux frères, Mortimer et Raymond, fils d’immigrants juifs venus de Pologne et d’Ukraine, achètent une petite entreprise de médicaments de New York qu’ils transformeront en un empire pharmaceutique prenant par la suite le nom de “Purdue Pharma”.

En 1996, Purdue présente un médicament opioïde qui fait des merveilles parmi les analgésiques : l’OxyContin.
Continuer la lecture de « De l’OxyContin des Sackler au Covid 19 de Bill Gates »

Sida et VIH : une arnaque ? L’analyse décapante du professeur Etienne De Harven (video)

Le professeur belge Etienne de Harven (1928-2019), médecin et chercheur pionnier sur les virus, a émis sur le thème du VIH/SIDA – dont les Français sont abasourdis depuis quelques décennies – des analyses très éloignées du discours public.

Il est l’auteur d’un livre fameux : les 10 plus gros mensonges sur le sida (disponible ici).

Il explique que le SIDA et le VIH sont des concepts artificiels, définis par des impératifs politiques, moraux, économiques, et non pas une analyse scientifique, rigoureuse et honnête, et que puisque « le Sida n’est pas un virus, il n’y a pas de contamination ».

Ici un entretien video :

Confinement : la qualité de l’air ne s’améliore presque pas à Paris

Cette crise permet de mettre en lumière l’escroquerie écologique qui associe le taux de particules fines et la voiture à Paris. 

Trouvé sur Transitions & Energies : « Logiquement donc, avec le confinement, l’arrêt d’une bonne partie de l’activité économique et la baisse spectaculaire de la circulation automobile, illustrée, entre autres, par l’effondrement historique de la consommation de carburants, la qualité de l’air aurait dû considérablement s’améliorer. Il n’en est rien… Et pourtant, les ventes d’essence et de gazole sont en baisse en France de 70 à 85% par rapport à avant le confinement.

Mais si on compare les graphiques d’Airparif, qu’on ne peut soupçonner de partialité, en février, en mars et pour le début du mois d’avril, on ne peut parler ni d’améliorations, ni même de différences. La région parisienne a même connu un pic de pollution atmosphérique le 28 mars… Un comble. Il suffit de regarder, ci-dessous, les captures d’écran des tableaux d’Airparif.

Qualité air région parisienne Février 2020

Continuer la lecture de « Confinement : la qualité de l’air ne s’améliore presque pas à Paris »

Le Monde diffuse une tribune qui appelle à transgresser la loi pour continuer de tuer les enfants à naître

Alors que nous apprenons l’hospitalisation en urgence du Dr Dor pour des problèmes respiratoires, l’Immonde diffuse une tribune qui appelle à ne pas respecter  les règles de confinement afin de pouvoir continuer à avorter des enfants à naître. Si le Coronavirus tue les aînés, les progressistes comptent pouvoir continuer de s’occuper des enfants. 

Tribune. Plus d’une centaine de professionnels de l’IVG appellent, dans une tribune au « Monde » soutenue par des personnalités du monde politique et de la culture, à des mesures d’urgence et se disent prêts à défier la loi.

L’épidémie due au coronavirus que nous traversons met à l’épreuve notre système de santé et en révèle cruellement les failles. Toutes les forces des personnels hospitaliers sont actuellement dédiées à la prise en charge des malades du Covid-19 et au maintien des interventions urgentes.

Continuer la lecture de « Le Monde diffuse une tribune qui appelle à transgresser la loi pour continuer de tuer les enfants à naître »

Coronavirus : le nombre de mort explose en France. Les vieux laissés de côté et condamnés

Comme prévu, le nombre de morts par jour connait une croissance vertigineuse.
Ce jeudi, ce sont officiellement 365 décès (augmentation + de 27% du nombre total ) !
Et encore, on n’a pas tous les chiffres.
Ainsi, puisque les hôpitaux sont débordés dans diverses régions, on refuse de prendre en charge les contaminés jugés trop vieux.
Des Français meurent par dizaines chaque jour dans les maisons de retraites et EHPAD.
« Des Ehpad livrés en housses mortuaires avant de l’être en masques de protection » (source).

« A Saint-Dizier (Haute-Marne), seize résidents d’une structure sont décédés, et une quarantaine sont sous surveillance étroite. Dans un Ehpad de Cornimont (Vosges), ce sont vingt décès qui sont « en lien possible avec le Covid-19 ».
Le décompte macabre ne s’arrête pas là. A Thise (Doubs), ce sont quinze personnes qui ont trouvé la mort. Toutes présentaient les symptômes du coronavirus, mais toutes n’ont pas fait l’objet d’un dépistage, qui n’est plus systématique. » (source)

D’après les témoignages que nous avons eu, on demande au personnel, traumatisé, de les « sédater ».
Prions pour ces anciens qui mourront sans pouvoir voir leurs proches, seuls, et souvent sans pouvoir recevoir les secours d’un prêtre.

Même dans les hôpitaux, où les annonces de mort de médecins commencent à s’accumuler, le personnel est choqué, de voir par exemple arriver des conteneurs réfrigérés pour stocker les cadavres…

 Créteil. Des conteneurs réfrigérés ont été livrés ces derniers jours dans les centres hospitaliers de Créteil et Villeneuve-Saint-Georges pour prendre en charge des personnes décédées du Covid-19.
Créteil. Des conteneurs réfrigérés ont été livrés ces derniers jours dans les centres hospitaliers de Créteil et Villeneuve-Saint-Georges pour prendre en charge des personnes décédées du Covid-19. DR

Vraiment, bravo et merci Macron. Et plus globalement, merci au régime (droite et gauche donc) !

Une semaine après les élections, des assesseurs et présidents de bureaux de vote déclarent le Covid19

Macron devrait être aussi jugé pour ce point précis : avoir maintenu des élections municipales pour des minables calculs de politicien démocrate (en décalant en plus le confinement pour cette raison), sachant que cela allait fortement propager le coronavirus.

Résultat de recherche d'images pour "scrutin bureau vote"
Vu sur Cnews :

« Une semaine après le déroulement controversé du scrutin du premier tour des élections municipales, plusieurs personnes mobilisées pour tenir les bureaux de vote ont annoncé être positives au coronavirus.

Continuer la lecture de « Une semaine après les élections, des assesseurs et présidents de bureaux de vote déclarent le Covid19 »

Boulogne-Billancourt : les juifs dispensés d’attestation sur l’honneur pendant « Shabbat »

Bruno Authamayou, commissaire divisionnaire de Boulogne-Billancourt, a fait parvenir une directive ahurissante à ses subordonnés concernant le contrôle des attestations le samedi, jour du sabbat juif (le commissaire utilise carrément le mot hébreu shabbat).
Pour lui (et pour combien d’autres?), les Juifs sont au-dessus des autres citoyens et des lois :

Voir aussi : le ministre de la Justice hiérarchise les races : « On ne traite pas les plaintes antisémites de la même manière qu’une autre plainte »

Coronavirus : que manigance le Régime avec le traitement à la chloroquine ?!

Didier Raoult est un professeur de microbiologie de renommée mondiale, spécialiste des maladies infectieuses virales.
Il dirige à Marseille l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection.
Le 25 février 2020 au soir, en pleine panique concernant la pandémie du coronavirus, il annonce que la chloroquine (un médicament utilisé contre le paludisme) est « le traitement le moins cher et le plus simple pour traiter le coronavirus Covid-19 », citant une étude chinoise. Le ministère de la Santé affirme alors qu’aucune étude ne démontre l’efficacité de la chloroquine pour soigner le coronavirus.

Le 16 mars 2020, il diffuse une vidéo enregistrée devant ses étudiants dans laquelle il annonce les résultats qu’il qualifie de « spectaculaires », de sa propre étude clinique. Sur 24 patients atteints du coronavirus, les trois quarts n’étaient plus porteurs du virus après six jours.

Ce jeudi 19 mars, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, le président des États-Unis Donald Trump a « approuvé » un recours à la chloroquine pour lutter contre le Covid-19, expliquant aux Américains « pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement » car il a « montré des résultats préliminaires très encourageants ». Ces résultats sont vraisemblablement ceux du Pr Raoult. C’est d’ailleurs lui qui a fait connaître internationalement la chloroquine, dont il est le spécialiste mondial.

Deux questions se posent :

► pourquoi le Régime dirigeant actuellement la France a-t-il fait officiellement la sourde oreille aux préconisations du Pr Raoult pendant d’interminables semaines ?!
Après la déclaration de Trump, il n’a d’autre choix que d’annoncer une étude (qui va prendre « des semaines »!), mais pourquoi rien jusque là ?!

et surtout pourquoi est-ce que, dès le 16 janvier, le gouvernement classait l’hydroxychloroquine (variante de la chloroquine préconisée spécialement par le Pr Raoult) comme « substance vénéneuse », ce qui interdit sa vente libre en pharmacie ?!
Pendant des années elle était vendue librement car considérée comme non dangereuse, et il choisit comme par hasard ce moment…

Savait-il déjà des choses à ce sujet plus d’un mois avant les annonces du Pr Raoult ?!

L’arrêté

Nota bene (du 22 mars, 9h30) :
Il y a en fait un conflit entre le professeur Raoult et le mari du monstrueux ministre de la Santé Agnès Buzyn, Yves Lévy (qui fut à la tête de l’Inserm jusqu’en janvier 2020, date à laquelle il fut remplacé par son coreligionnaire Gilles Bloch).
Didier Raoult l’a publiquement exprimé à plusieurs reprises et notamment dans un article du Canard qui soulignait « le conflit d’intérêts patent entre une décision ministérielle sur le statut des futurs IHU et la position similaire du PDG de l’Inserm ».
Lors de l’inauguration de l’unité de Didier Raoult, celui-ci n’a pas reçu les honneurs qu’il méritait : « quand il a été inauguré en mars 2018, l’IHU Méditerranée Infection de Didier Raoult n’a pas obtenu d’Yves Lévy, alors patron de l’Inserm et encore époux de l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn, le label qui lui donnerait une reconnaissance indiscutable. Le chercheur iconoclaste a donc dû batailler auprès du gouvernement pour faire entendre la voix de son pôle de recherche qui figure pourtant parmi les plus prolifiques du pays. » (source)
Le même Lévy qui inaugurait en 2017 le laboratoire de haute sécurité biologique P4 de Wuhan, ville où est apparue le coronavirus…

Il y a 10 ans la France avait un milliard de masques chirurgicaux, et maintenant quasiment rien

Le chef des urgences de l’hôpital parisien Georges Pompidou ne peut réprimer sa colère devant ce scandale.

Constitué en 2005 dans le cadre du plan Pandémie grippale mis au point après la crise de la grippe aviaire, le stock de l’État se montait, à l’orée de l’épidémie de H1N1, à «1 milliard de masques chirurgicaux et 537 millions de masques FFP2», selon un rapport sénatorial de 2009. Sans compter ceux détenus par les ministères, les collectivités territoriales ou les établissements de santé.
Continuer la lecture de « Il y a 10 ans la France avait un milliard de masques chirurgicaux, et maintenant quasiment rien »

Comment la République a réduit volontairement le nombre de médecins français… et les remplace

Avec leur délirante politique du numerus clausus (limitant le nombre d’étudiants en médecine) appliquée pendant des décennies jusqu’à très récemment, les politiciens de gauche et de « droite » ont mis la France dans une situation terrible, dont nous goûtons actuellement le résultat avec le cas d’une épidémie, en la privant volontairement de médecins et brisant la vocation de centaine de milliers de jeunes
Mais c’est aussi la désertification médicale de nombreuses régions. Et la justification pour faire venir toujours plus d’immigrés (en dégradant le niveau médical).

L’occasion pour nous de diffuser cet article paru dans l’excellente revue L’Héritage (n°12, en 2017) :

« Le scandale du « grand remplacement » des médecins

Depuis 1971, l’État fixe le nombre les Français admissibles aux études de médecine (numerus clausus) : ils sont donc soumis à un concours, et seule une petite partie est acceptée. Ce qu’on demande pourtant à un médecin, c’est d’avoir un niveau de connaissance et de compétence donné (cas d’un examen) et non pas d’être meilleur que les autres (concours).
Au début des années 1970, le numerus clausus tournait aux alentours de 8 500, avant de baisser jusqu’à 3 500 pour la décennie 90. Il se trouve ces dernières années entre 7 500 et 8 000.
Ce chiffre est ridiculement bas au regard des besoins de la France. Le résultat est que depuis plusieurs années et pour plusieurs années encore, il y a une grave pénurie de médecins, généralistes ou spécialisés.
Continuer la lecture de « Comment la République a réduit volontairement le nombre de médecins français… et les remplace »