Royaume-Uni : le Parti du Brexit est donné favori aux européennes

La presse française ne cesse de répéter que nos voisins Anglais ne souhaitent plus vraiment du Brexit. Sur place, certains conservateurs anglais trahissent leur parole en essayant de faire capoter la sortie de l’Union Européenne. Néanmoins, Nigel Farage et son parti du Brexit sont plébiscités par le peuple pour en finir avec les technocrates de l’UE.

Trouvé sur Le Figaro : « Le Parti du Brexit, mené par l’eurosceptique Nigel Farage, est donné favori au Royaume-Uni pour les élections européennes en principe prévues le 23 mai, selon un sondage publié mercredi.

Il arrive en tête avec 27% des intentions de vote, devant les partis travailliste (22%) et conservateur (15%), selon un sondage de l’institut YouGov réalisé les 15 et 16 avril auprès de 1855 Britanniques. Continuer la lecture de « Royaume-Uni : le Parti du Brexit est donné favori aux européennes »

Union Européenne : 100 trains neufs (1 milliard d’€) de la SNCF pourraient ne plus rouler à partir de juin prochain

Un exemple supplémentaire du danger de ne pas conserver sa souveraineté dans tous les domaines. Si le gouvernement français devrait obtenir des institutions technocratiques de l’UE, à force de pleurnicheries,  la possibilité de faire rouler les trains, quelles seront les contreparties exigées ?

Trouvé sur le Parisien : « La présidente de région Valérie Pécresse a écrit à Emmanuel Macron pour lui demander d’intervenir auprès de l’Union européenne. De nouvelles normes empêcheraient, dès juin, 100 trains neufs de rouler. Un couac à 1 milliard d’euros.

« Ubuesque ». C’est ainsi que Valérie Pécresse qualifie la situation qui pourrait priver les Franciliens de 100 trains de banlieue tout neufs, à partir du 16 juin. La présidente LR de la région et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM) a écrit vendredi dernier à Emmanuel Macron pour lui faire part de son « inquiétude », et demander au gouvernement « une action immédiate et vigoureuse auprès de la Commission européenne ».

Continuer la lecture de « Union Européenne : 100 trains neufs (1 milliard d’€) de la SNCF pourraient ne plus rouler à partir de juin prochain »

Des multinationales financent des partis politiques européens

« L’omniprésence des lobbys au sein des institutions européennes est de notoriété publique. Le fait que de grandes entreprises privées et des groupements industriels financent directement des partis politiques européens l’est moins. »

L’Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe est un parti politique européen, qui fédère, depuis 2004, des forces politiques centristes et libérales à travers l’Europe. Avec 68 eurodéputés, il dispose du quatrième plus grand groupe du Parlement européen et il est allié de LREM.

Continuer la lecture de « Des multinationales financent des partis politiques européens »

Lettre de Macron : mégalomanie et dissolution de la France dans une Europe fédérale multiculturelle

Tribune de Frédéric Saint Clair sur la lettre délirante de Macron aux européens, pour Valeurs Actuelles. Si certains aspects sont discutables, l’ensemble mérite la lecture.

Moment surréaliste que celui que nous venons de vivre, où Emmanuel Macron, pris d’un accès mégalomaniaque et se rêvant probablement président d’une Europe fédérale, dicte à l’ensemble des citoyens européens ce que signifie « bien penser en matière d’Europe ». Moment surréaliste que cette tribune, traduite dans 14 langues, publiée dans 28 pays, où le chef de l’Etat s’invite dans chaque débat national, au sein de chaque Etat européen, au mépris du principe de souveraineté le plus élémentaire, pour indiquer à chacun ce que l’Europe doit être. Un peu comme si une forme de Saint Empire venait d’être reconstitué et qu’Emmanuel Macron avait été divinement pourvu d’un Imperium lui accordant la légitimité de s’adresser à tous, faisant fi des frontières, des gouvernements, des règles de courtoisie diplomatiques, des conjonctures politiques nationales…

Imaginez l’indignation du présiden Continuer la lecture de « Lettre de Macron : mégalomanie et dissolution de la France dans une Europe fédérale multiculturelle »

Ça vient de tomber : l’euro a coûté 56 000 euros à chaque Français!

« Selon une étude du Centre de Politique Européenne, la monnaie unique européenne a largement bénéficié aux Allemands (23 000 € par habitant) et énormément coûté aux Français et aux Italiens.

On pourra se gausser du manque d’à-propos du Rassemblement national. Juste après que la sortie de l’euro a subrepticement disparu de son programme, voilà que des libéraux allemands apportent de l’eau au moulin des contempteurs de la monnaie unique. Nos confrères du Figaro ont relayé hier une étude du Centre de Politique Européenne proprement stupéfiante. Ce qu’elle révèle des gagnants et des perdants de l’euro pourrait raviver un débat devenu interdit depuis la campagne présidentielle.

Malheur à ceux vivant au sud de l’Allemagne – et au premier chef, les Français : depuis vingt ans, les Allemands aurait chacun encaissé 23 000 € pour le sacrifice du Deutschemark – une très bonne affaire – tandis que chaque Français aurait déboursé – oui, payé ! – 56 000 € pour avoir le plaisir d’abandonner le franc, une somme bien supérieure à l’endettement public par tête. Un chiffre en vérité astronomique. »

Source

Brexit : Valérie Pécresse souhaite aux Britanniques que ce soit « douloureux »

La présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, européiste convaincue comme ses camarades, a émis ce mercredi 6 février le souhait que les Britanniques souffrent pour avoir voulu quitter l’Union européenne.
Mais bon, elle est dans le camp du Bien, c’est normal.

La CEDH oblige la France à garder chez elle un terroriste algérien qui voulait s’en prendre à la Tour Eiffel

Intérieur de la Cour européenne des droits de l’homme – Par CherryX , Wikimedia Commons

Il était reproché au charmant Ali Meguimi, une « chance pour la France », « d’avoir activement soutenu des responsables algériens d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), qu’il comptait rejoindre et à qui il avait d’ailleurs envoyé de l’argent. Il avait en outre établi une liste de cibles, à l’instar de la tour Eiffel, pour un éventuel attentat en France. »

Cet Algérien condamné par le tribunal de Paris pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » à six ans de prison en septembre 2015 a bien sûr été libéré depuis…
Continuer la lecture de « La CEDH oblige la France à garder chez elle un terroriste algérien qui voulait s’en prendre à la Tour Eiffel »

Union Européenne : la France ne peut expulser un terroriste algérien sans l’accord de la CEDH !

Cette affaire est emblématique de la perte de souveraineté de la France au profit de l’UE. Nous sommes obligés de supplier des institutions mondialistes de nous accorder le « privilège » d’expulser un étranger, terroriste de surcroît, vers son pays natal ! Si la CEDH refuse, l’humiliation sera totale. Rappel : arrêté en 2013 alors qu’il partait s’entrapiner en Algérie, Ali Meguimi voulait attaquer la Tour Eiffel et le musée du Louvres.

L’audience publique que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a tenue, mardi 22 janvier, dans une affaire opposant à la France un Algérien condamné pour terrorisme était exceptionnelle. La dernière concernant la France remonte à six ans, la procédure devant les juges de Strasbourg étant traditionnellement écrite. Paris avait sollicité cette audience publique en expliquant que « l’expulsion dans leur pays d’origine de ressortissants étrangers condamnés pour des faits de terrorisme constitue une question cruciale pour le gouvernement français ». L’objectif du gouvernement est d’infléchir la jurisprudence de la Cour européenne. Jusqu’ici, celle-ci a bloqué les expulsions vers l’Algérie en raison du recours à la torture par les services antiterroristes algériens. Continuer la lecture de « Union Européenne : la France ne peut expulser un terroriste algérien sans l’accord de la CEDH ! »

L’Union européenne donne 1,8 milliard à Soros et à ses ONG pseudo-humanitaires

Juncker, le président ivrogne de la Commission européenne et le milliardaire mondialiste Soros

« Cela a valu la peine pour George Soros de dépenser des millions d’euros  dans l’Union européenne, en particulier pour le lobbying de la Commission européenne, de s’y rendre plus de vingt fois pour rencontrer les dirigeants de la Commission, et de déléguer des lobbyistes permanents au sein du Parlement européen et de la Commission.

Le spéculateur boursier américain a maintenant réussi à tripler le soutien du Parlement européen à « la protection des valeurs démocratiques » et notamment aux ONG de l’empire Soros, dans le budget-cadre 2021-2027 de l’UE adopté lors de la session plénière du 17 janvier à Strasbourg, au Parlement européen.

Continuer la lecture de « L’Union européenne donne 1,8 milliard à Soros et à ses ONG pseudo-humanitaires »

« Le Rassemblement national abandonne définitivement la sortie de l’euro »

Le Figaro écrit :

« Présente dans le programme de Marine Le Pen dès 2012, fer de lance de ses propositions économiques lors de la dernière campagne présidentielle, la sortie de l’euro vient, selon nos informations, d’être définitivement écartée par la présidente du RN.
Continuer la lecture de « « Le Rassemblement national abandonne définitivement la sortie de l’euro » »

Thierry Mariani affirme que son nouveau parti (RN) est devenu européiste

Qu’en est-il vraiment ?

Thierry Mariani, marginalisé depuis quelques années au sein du parti de la droite mondialiste (RPR-UMP-LR) dont il est un vétéran (et ancien ministre de Sarközy), a rejoint le FN / RN – après l’avoir combattu pendant des décennies (notamment sur l’immigration…) – en position éligible pour les élections européennes.
Voici en tout cas ce qu’il vient de déclarer :

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

Le député macronien Aurélien Taché : « C’est quoi le peuple français ? »

L’image contient peut-être : 1 personne

Reçu à la télévision chez Thierry Ardisson et interrogé sur les prochaines élections européennes, il annonce franchement le but de son camp :
« Transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen, c’est le cœur de ce que l’on va proposer aux élections européennes».

Honteux, mais il a le mérite de la franchise.

Par ailleurs, il finit par cracher vulgairement sa conception de la nationalité : « C’est quoi le peuple français ? »

Ces gens ne savent pas ce qu’est le peuple français, pourtant ils le dirigent.
Il est logique qu’ils ne comprennent pas l’expression « grand remplacement ».

Le Nouvel Ordre Mondial s’appuie sur le nouvel ordre régional

Ce n’est pas un complot, puisque tout se passe au grand jour : une volonté existe de créer une gouvernance globale dont l’avènement sera facilité par l’agglomération en régions où des Etats souverains cèdent leurs prérogatives nationales à des organismes régionaux telle l’Union européenne. L’UE en est en effet le premier exemple, mais pas le seul, souligne Alex Newman pour The New American dans un article de synthèse qui permet de faire le point. Fabriquer le Nouvel Ordre Mondial – ainsi le dénomment ses propres partisans – à partir d’un nouvel ordre régional, cela passe principalement par des accords de libre-échange dont la mise en place et l’extension continuent, pour aller vers l’intégration politique.

Leur dénominateur commun ? Ces accords de libre-échange de plus en plus étendus dans l’espace vont de pair avec la création de nouvelles bureaucraties supranationales et surtout de cours de justice chargées de contrôler le respect de leurs dispositions par leurs signataires. Le patchwork qui se forme ainsi – que ce soit en Europe, en Amérique ou à travers l’Union africaine ou l’Union eurasiatique – se distingue par le fait que les différentes zones se chevauchent. Ce que l’on vante aujourd’hui comme un bienfaisant multilatéralisme, qu’on s’exprime depuis Davos ou Moscou, devient ainsi un réseau de plus en plus serré, toujours plus facile à intégrer définitivement sous l’autorité de l’ONU ou de quelque autre organisme encore à créer. La nouveauté aujourd’hui, c’est la résistance de certains pays et une désaffection croissante de la part des peuples, dont on dénonce les tentations « populistes ».  Continuer la lecture de « Le Nouvel Ordre Mondial s’appuie sur le nouvel ordre régional »

Vidéo : un eurodéputé de la Ligue s’essuie (littéralement) les pieds sur les notes de Pierre Moscovici

Le 23 octobre, Angelo Ciocca a – presque au sens littéral – piétiné la Commission européenne. Sans égaler le lancer de chaussures au visage de George Bush junior, la mise en scène de l’eurodéputé de la Ligue, conçue pour protester contre le rejet par la Commission européenne du budget italien, n’en était pas moins soignée. Alors que le socialiste français finissait son intervention à Strasbourg, Angelo Ciocca s’est ainsi glissé à la tribune, s’emparant des notes d’un ‘Mosco’ incrédule, puis, se déchaussant, a essuyé sa semelle contre la liasse, sobrement qualifiée de « merde« .

Angelo Ciocca a commenté son geste sur Twitter. « À Strasbourg, j’ai marché sur la montagne de mensonges que Moscovici a écrite contre notre pays ! L’Italie mérite le respect », a-t-il expliqué, précisant que le soulier était ‘Made in Italy’. Continuer la lecture de « Vidéo : un eurodéputé de la Ligue s’essuie (littéralement) les pieds sur les notes de Pierre Moscovici »

L’Union Européenne utilise l’argent contre le peuple italien

Pauline Mille pour Reinformation.tv : C’est arrivé. Depuis 26 ans que ce que l’on appelle à Bruxelles « les critères de convergence de Maastricht » existent, et qu’on le viole, pour une fois un gouvernement, celui de l’Italie, a vu son budget refusé. Ces critères, naguère quatre, sont trois : la dette ne doit pas dépasser 60 % du PIB, les taux d’intérêt à long terme ne doit pas dépasser de plus de 2 % la moyenne des trois pays les moins inflationnistes, et le déficit public doit être inférieur à 3 %. Il faut remplir ces trois conditions en même temps pour faire partie de la zone euro. Or depuis cinq lustres, à part les éternels mêmes bons élèves, personne ne le fait.
Continuer la lecture de « L’Union Européenne utilise l’argent contre le peuple italien »