5 juillet 1962 : le massacre d’Oran, avec la complicité de De Gaulle

Le général Katz, une belle ordure

Ce 5 juillet à Oran (environ 100 000 Européens y résidaient encore à ce moment), alors que le prétendu « cessez-le-feu » avec le FLN était en vigueur depuis 3 mois, suite à la trahison gaulliste, se déroula une terrible chasse aux Blancs.

« On égorgea, on tua au revolver ou à la mitraillette, on prit des rues en enfilade, tuant tout ce qui bougeait.
On pénétra dans les restaurants, les magasins, les appartements, assassinant les pauvres gens avec des raffinements de cruauté, arrachant des yeux, coupant des membres. On vit même des femmes musulmanes dépecer des vivants avec les dents. »

Bilan : 3 000 morts et disparus.

Le pire, dans cette histoire, est que 18 000 soldats français étaient stationnés à Oran. Ils reçurent l’ordre de l’infâme général Katz de rester cantonnés dans leurs casernes, sans intervenir.
Katz téléphona à De Gaulle pour l’informer de l’ampleur du massacre. Le chef de l’Etat répondit « ne bougez pas ».
Les accords d’Évian (article V) prévoyaient pourtant que l’armée française puisse intervenir, au cas où la sécurité de ressortissants français serait menacée. Mais les 18 000 soldats français reçurent l’ordre de rester dans les casernes.
Enlèvements et assassinats se poursuivirent jusqu’à la tombée de la nuit.

Continuer la lecture de « 5 juillet 1962 : le massacre d’Oran, avec la complicité de De Gaulle »

5e Dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.

« Épître et évangile se rejoignent pour inculquer fortement le devoir de la charité fraternelle. Justiciables devant Dieu de tout manquement à l’égard de nos frères, jusque dans nos sentiments les plus secrets, nous devons savoir rendre le bien pour le mal et pardonner du fond du cœur, si nous voulons nous-mêmes trouver accès auprès de lui.

En ces dimanches après la Pentecôte, les pièces de chant sont presque toujours un pressant appel au secours de Dieu en même temps qu’une paisible assurance dans sa protection. Parmi les oraisons d’aujourd’hui, la collecte est particulièrement belle ; elle redit à la fois la grande espérance chrétienne et implore de Dieu la grâce d’y parvenir par la force d’un amour capable d’unifier et de soulever notre vie.  »

Dom G. Lefebvre

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « 5e Dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés »

Marseille est maintenant dirigée par l’extrême-gauche : « Marseille appartient à qui vient du large »

Le gros satrape LR Jean-Claude Gaudin, franc-maçon, militant homosexualiste et proche du mafieux Pasqua, a remis l’écharpe de maire à la gauchiste Rubirola

La première phrase du discours d’installation du nouveau maire, la pseudo-écologiste Michèle Rubirola, fut :  « Marseille appartient à qui vient du large ».

Il s’agit d’une citation de Blaise Cendrars sortie de son contexte et choisie à dessein pour exprimer le projet de la gauche : offrir la France à toute immigration possible en échange de voix.
En réalité Marseille n’appartient qu’aux Français, particulièrement à ceux qui vivent sur place. Enfin, théoriquement.

PS : la tête de file LR au Conseil municipal, talonnant  la Rubirola, a refusé que les voix des élus RN se portassent sur lui.

Saint-Ouen : Zakaria Zigh, le benjamin de la future équipe municipale arrêté… sur un scooter volé

 Zakaria Zigh, jeune colistier du futur maire PS de Saint-Ouen, circulait sur un deux-roues sans plaque d’immatriculation qui s’est avéré avoir été volé.

Lors de la dernière élection municipale, le remplacement de la population de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) s’est enfin traduit politiquement.

Le nouveau maire (socialiste) s’appelle Karim Bouamrane et, parmi ses colistiers élus, figure un certain Zakaria Zigh, 19 ans, qui – a peine entré au Conseil municipal – s’est fait remarquer en confirmant les clichés les plus communs :

« Il est peu probable que ce jeune colistier de Karim Bouamrane (PS) siège sur les bancs de la majorité, au sein du nouveau conseil municipal de Saint-Ouen : la nuit dernière, il a été interpellé alors qu’il circulait sur un scooter volé, avant d’être placé en garde à vue. Il a été relâché depuis et « fait l’objet d’un rappel à la loi », précise le parquet de Bobigny. » (source)

Un simple rappel à la loi ?!
Ah.

3 juillet 1940… Agression britannique sur Mers El-Kébir : 1297 marins français tués

« Le souvenir de ces morts dérange tout le monde parce que l’évènement échappe à la logique. Il est à part des tragédies de la guerre. Personne n’a intérêt à ce que l’on en parle trop »

Amiral Marcel Gensoul

Mers El-Kébir… le « Grand Port », mot composé arabe, évoque la mer, que ce lieu géographique essaie d’étreindre dans la tenaille, largement ouverte de sa rade, et l’installation portuaire que la France de la seconde moitié du XX° siècle y a créée (1928 – 1945)…

Mieux abrité que Gibraltar, le port possède une des rades les plus belles et les plus sûres de l’Algérie. Le site profite enfin de la proximité de l’agglomération urbaine d’Oran, créée au début du X° siècle.

Le but de la base navale est, non seulement de compléter la défense des côtes algériennes, de maintenir l’intégrité du territoire français, mais aussi d’assurer la liberté des communications et d’organiser notre présence dans la Méditerranée occidentale, en cas de conflit, face à une Italie hostile (en 1939) et à une Espagne d’une neutralité bienveillante envers les pays de l’Axe Berlin-Rome.

L’armistice franco-allemand du 25 juin 1940 consacre l’échec de nos armées sur terre ; notre flotte, une des plus puissantes -qui n’avait pas été vaincue- est libre.
Continuer la lecture de « 3 juillet 1940… Agression britannique sur Mers El-Kébir : 1297 marins français tués »

Le New York Times écrira désormais “Black” avec une majuscule et “white” avec une minuscule

New York Times Defends Racist Anti-White Rhetoric [OPINION]

Depuis quelques semaines, tout confirme ce que nous disions depuis des années sans pour autant être toujours crus : l’« antiracisme » officiel est en réalité un racisme antiblanc caché.
Antiracisme = mot codé pour racisme antiblanc.

Un quotidien « de référence » américain, de gauche et dirigé presque exclusivement par des membres d’une unique communauté (où est la cohérence?) a décidé de frapper fort dans la course à l’échalote qui se joue en ce moment.

Lu dans Valeurs actuelles :

« Le New York Times prend à son tour une décision suivant le mouvement Black Lives Matter. Dans un article qu’il a publié ce mardi 30 juin et adressé à tous ses collaborateurs, le quotidien de gauche prend une décision ferme et instantanée. Désormais, tous les articles mentionnant le mot « black » devront se conformer à une règle : il prendra une majuscule quand il s’agit de décrire une personne de culture ou d’origine africaine.
Continuer la lecture de « Le New York Times écrira désormais “Black” avec une majuscule et “white” avec une minuscule »

Xi, Erdogan : les dictateurs qui piétinent l’Occident

Tribune d’Olivier Piacentini (ses livres ici) pour Contre-info :

« La crise du coronavirus a véritablement affaibli l’Occident à un point tel que nos ennemis ne cachent même plus leurs intentions.
Turquie et Chine avancent leurs pions, piétinent l’Occident, n’ont que faire du droit international, des incantations de l’Union Européenne, de la Communauté internationale.
Eux agissent, à visage découvert, ils ne craignent plus personne.
La Chine a promulgué une loi sécuritaire pour « normaliser » Hong Kong, la soumettre au droit chinois commun, à savoir celui d’une dictature totalitaire impitoyable : il faut rappeler que depuis son retour dans le giron de Pékin en 1997, après des décennies de protectorat britannique, Hong Kong bénéficiait d’un statut dérogatoire qui maintenait les libertés publiques en l’état. Statut que Pékin s’emploie depuis maintenant deux ans à démolir, et qui y est parvenu, désormais :
dès l’annonce de la promulgation de la loi sécuritaire, plusieurs centaines d’opposants ont été interpellés, pour avoir porté des tee-shirts appelant à la révolte, ou pour s’être exprimé sur les réseaux sociaux.
Les injonctions de l’Union Européenne, de la Grande Bretagne, doivent faire ricaner Xi, plutôt que l’angoisser.
Xi a désormais la main, sans que personne ne semble en mesure de s’opposer à ses ambitions.
La seule chose que Johnson ait pu faire, c’est accorder aux Hong-Kongais qui le veulent le statut de réfugié politique.
Continuer la lecture de « Xi, Erdogan : les dictateurs qui piétinent l’Occident »

Bordeaux : le nouveau maire veut « dégoûter les automobilistes » et interdire à terme la voiture

Maintenant que Bordeaux, comme d’autres grandes villes, s’est dotée d’un maire « vert », c’est-à-dire bobo-gauchiste à vernis écologiste, il va y avoir une course aux mesures les plus folles, les nouveaux élus voulant rattraper l’avance prise par la furieuse harpie Anne Hidalgo.

 

 

Pierre Humic, vieux politicard désormais à la tête de Bordeaux, ouvre le bal dans une entretien à 20Minutes :

« Je ne veux pas interdire la voiture, mais rééquilibrer les choses, même si à terme je pense qu’on ira vers une interdiction. Mais, pour le moment, on va y aller calmement.

Vous la voyez à quelle échéance l’interdiction de la voiture ?

Je ne sais pas… J’ai proposé comme solution post-Covid, que l’on mette tout le secteur intra-boulevard en « zone 20 », dans lesquelles le piéton et les cyclistes sont prioritaires ; le piéton a le droit de marcher au milieu de la route, et la voiture s’adapte. Par ces mesures, vous pouvez dégoûter progressivement l’automobiliste d’emprunter ces chaussées… Il faut le tester. »

Tant pis pour ceux qui résident aux alentours de Bordeaux et qui n’ont pas les moyens de se payer sans arrêt des taxis.
Encore la France d’en haut contre la France d’en bas.

Révolution : la nécropole des guillotinés à Paris découverte ?

Guillotin et la guillotine à Paris | Les Maçons Parisiens

« A-t-on retrouvé les guillotinés de la place de la Concorde ? Aymeric Peniguet de Stouz pense pouvoir répondre par l’affirmative. Selon l’administrateur de la chapelle Expiatoire, les restes des 500 personnes exécutées pendant la Terreur reposeraient entre les murs de cet édifice religieux, bâti en mémoire de Louis XVI et Marie-Antoinette.

Comme le révèle Le Parisien , Aymeric Peniguet de Stouz s’est plongé en 2018 dans une longue enquête, entre documents historiques et fouilles archéologiques. «De déduction en déduction», ce «Sherlock Holmes des archives» aurait fait une découverte surprenante, précisent nos confrères : les restes des 500 personnes décapitées place de la Concorde entre le 21 janvier 1793 et le 28 juillet 1794 ne seraient pas enterrées dans les catacombes, contrairement à ce que pensait la communauté des historiens, mais dans la petite chapelle du VIIIe arrondissement parisien. […] » (source et suite Le Figaro)

C’était un 1er juillet…

• 987 : exaspérés par la faiblesse des derniers héritiers de Charlemagne, les principaux seigneurs de Francie occidentale (la France actuelle) offrent la couronne royale au meilleur d’entre eux, le comte de Paris Hugues Capet.
Celui-ci devient roi des Francs sous le nom de Hugues 1er.
Il est sacré deux jours plus tard dans la cathédrale de Noyon par l’évêque de Reims, Adalbéron, selon un rituel germanique inauguré par Pépin le Bref en 751.
Hugues 1er est déjà au moment de son élection un homme mûr de 47 ans.
Sa dynastie va finir par se confondre avec le royaume jusqu’en 1792.

1097 : bataille de Dorylée et victoire des croisés.
Continuer la lecture de « C’était un 1er juillet… »

Disneyland : incarnant Blanche-Neige, un homme chante « Un jour mon prince viendra »

photo d’illustration – DR

Qui va vouloir emmener ses enfants, ses petits garçons, chez cette entreprise folle furieuse ?!

« À défaut de ne pas avoir pu organiser la seconde édition de sa “Magical Pride” dans l’enceinte du lieu cette année, à cause de l’épidémie de coronavirus, Disneyland Paris a tout de même tenu à s’adresser à la communauté LGBTI en cette fin du mois des fiertés.

Dans une vidéo promotionnelle, publiée sur la chaîne YouTube du parc d’attractions vendredi 26 juin à l’occasion de sa réouverture prochaine, ce n’est pas une femme, mais un homme qu’on entend chanter les paroles de la chanson “Un jour, mon prince viendra”, tirée du film de 1937 “Blanche-Neige et les Sept Nains”. » (source)

C’était un 30 juin : Franco sauvait plusieurs milliers de Pieds-Noirs que De Gaulle voulait abandonner au FLN

C’est un épisode peu connu, au cours duquel Franco fit preuve d’une courageuse bienveillance envers les Français, en s’opposant fermement à De Gaulle qui préférait qu’ils fussent livrés à la barbarie du FLN. Quelques jours après, dans la même ville d’Oran, c’était le massacre (voir ici).

Texte de José Castano :

« Les 29 et 30 juin 1962, l’Espagne du général Franco vint au secours des Oranais malmenés par les sbires du général Katz, en affrétant 2 ferrys, le « Victoria »  et le « Virgen de Africa »

Pour accoster le long des quais d’Oran, il fallut longuement parlementer avec les autorités françaises réticentes et même donner à la France un ultimatum, risquant un grave incident diplomatique…

Le 30 juin, à 10 h du matin, malgré l’opposition de De Gaulle, le général Franco donna l’ordre à ses capitaines d’embarquer cette « misère humaine » qui attendait depuis des jours sous un soleil torride, sans la moindre assistance, un hypothétique embarquement vers la France.

Continuer la lecture de « C’était un 30 juin : Franco sauvait plusieurs milliers de Pieds-Noirs que De Gaulle voulait abandonner au FLN »

L’Oréal supprime les mots « blanc », « blanchissant » et « clair » de ses produits. Vers un vaste boycott ?

Le groupe L’Oréal et ses sociétés ou marques

Le délire gauchiste antiblanc se poursuit en France même ; on ne sait pas où il s’arrêtera. La mise en esclavage des Gaulois ?

« « Le groupe L’Oréal a décidé de retirer les mots blanc/blanchissant, clair de tous ses produits destinés à uniformiser la peau », indique le géant français des cosmétiques dans un communiqué publié en anglais samedi 27 juin, sans plus de détails, notamment sur un retrait immédiat ou non des rayons.

Continuer la lecture de « L’Oréal supprime les mots « blanc », « blanchissant » et « clair » de ses produits. Vers un vaste boycott ? »