Musique sacrée de Pâques

Angelus Domini :


Angelus Domini descendit de caelo, et dixit muliéribus : Quem quaeritis, surréxit sicut dixit. Alleluja.
« Un ange du Seigneur descendit du Ciel et dit aux saintes femmes ; Celui que vous cherchez est ressuscité comme il l’a dit. Alléluia. »
[Offertoire de la messe traditionnelle du Lundi de Pâques par la Schola Bellarmina de Bruxelles (disques ici).]

Grand canon pascal par le chœur des moines de Valaam (Carélie, Russie) :


Il s’agit du grand canon de Pâques de St Jean Damascène.
« C’est le jour de la Résurrection,
Peuples, rayonnons de joie !
C’est la Pâque, la Pâque du Seigneur,
De la mort à la vie,
De la terre aux cieux,
Christ Dieu nous a fait passer,
Chantons l’hymne de la victoire ! »
Il est entrecoupé du bref dialogue que l’on répète :
« Le Christ est ressuscité !
– En vérité, il est ressuscité. »

O Filii et Filiae est chanté en Occident le jour de Pâques et dans l’octave :


Paroles :

Continuer la lecture de « Musique sacrée de Pâques »

Dimanche de Pâques – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec leur commentaire.

la descente du Christ aux enfers

« Inaugurées dans la nuit de Pâques, les fêtes de la Résurrection vont se prolonger pendant quarante jours. Elles se complèteront par les fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte, couronnement des mystères du Christ et rayonnement de sa vie sur la nôtre par l’envoi du Saint-Esprit.

Le Temps pascal est le temps de la vie nouvelle. Celle du Sauveur d’abord, à jamais vivant d’une vie qui n’appartient plus à la terre, et qu’un jour nous partagerons au ciel avec lui. La nôtre ensuite ; du Christ à nous, il y a plus que la certitude de le rejoindre ; arrachés par lui au pouvoir de Satan, nous lui appartenons comme sa conquête et nous participons à sa vie. »

Dom G. Lefebvre

 TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

Continuer la lecture de « Dimanche de Pâques – textes et commentaire »

Ile-de-France : un septuagénaire mis à mort par deux « sans-papiers » pour son téléphone et son ordinateur

Une morgue. DR

Des « immigrés clandestins », aussi appelés « migrants », ont laissé pour mort un Français, dans un parking de la région parisienne. L’homme vient de mourir de ses blessures quelques jours après.

« Deux hommes, soupçonnés d’avoir mortellement agressé un septuagénaire à Avon vendredi soir, ont été interpellés lundi soir Porte de Montreuil à Paris (XXe). « Un opérateur vidéo les a repérés vers 19 h 45 et un dispositif a pu être mis en place rapidement », détaille un proche du dossier. Les deux sans-papiers, âgés d’environ 27 ans, ont été placés en garde à vue. […]

Les deux suspects, identifiés grâce à des images de vidéosurveillance, auraient violemment attaqué l’homme de 70 ans alors qu’il rejoignait son véhicule en gare d’Avon. Il est 23 h 05 lorsqu’ils lui sautent dessus, le frappent au visage à plusieurs reprises puis l’étranglent. Ils prennent ensuite la fuite avec son ordinateur et son téléphone portable. […]

Continuer la lecture de « Ile-de-France : un septuagénaire mis à mort par deux « sans-papiers » pour son téléphone et son ordinateur »

« Pange Lingua » : chant pour le Jeudi saint

La Cène (carte postale en vente ici).

Pange Lingua : ce chant écrit par Saint Thomas d’Aquin correspond particulièrement au Jeudi Saint, car il exalte le sacrement de l’Eucharistie institué par le Christ lors de la Cène.


Paroles :
Continuer la lecture de « « Pange Lingua » : chant pour le Jeudi saint »

C’était un 18 avril : le martyre de saint Parfait, ou la tolérance d’Al Andalus…

Parfait de Cordoue, en latin Perfectus, était un prêtre chrétien de Cordoue, en Espagne, qui fut décapité par les musulmans le 18 avril 850, jour de Pâques, pour avoir refusé de retirer ses propos sur Mahomet.
Plusieurs autres chrétiens sont aussi massacrés par les autorités musulmanes d’Al-Andalus.
Il est considéré comme l’un des plus grands martyrs de son époque. Son supplice, enregistré par saint Euloge, figure dans le Memoriale sanctorum.
On est loin du mythe de l’« Al Andalus » havre de paix et de tolérance bâti par les islamistes ou les partisans du multiculturalisme.

Parfait était né à Cordoue, quand la région était sous le contrôle des Maures du califat omeyyade.
Continuer la lecture de « C’était un 18 avril : le martyre de saint Parfait, ou la tolérance d’Al Andalus… »

50 ans de la nouvelle messe : des photos symboliquement fortes à Notre-Dame de Paris

Alors que c’est le 50e anniversaire de la « nouvelle messe » qui, dans la fièvre « progressiste » de Vatican II, a remplacé de force et non sans polémiques le rite millénaire de l’Eglise latine, des photos de Notre-Dame de Paris avant et après son incendie ne manquent pas d’étonner.
L’autel moderne installé pour le nouveau rite dans la croisée du transept a été enseveli, la voûte s’est écroulée dessus.
En revanche, le magnifique maître-autel utilisé autrefois pour la messe traditionnelle reste intact, surmonté de sa grande croix…

L’image contient peut-être : personnes debout, plein air et intérieur

Antifas, gauchistes et « chances pour la France » se réjouissent de l’incendie de Notre-Dame

Tout le monde en France n’a pas été horrifié de voir la cathédrale en flammes.

Il y a par exemple les fameux « antifas », qui en plus de se réjouir, incitent à brûler les églises :

Il y a aussi des jeunes cadres de la gauche, tels Hafsa Askar et Edouard Le Bert, tous deux membres du « Bureau national » de l’UNEF (principal syndicat étudiant, de gauche) :

Continuer la lecture de « Antifas, gauchistes et « chances pour la France » se réjouissent de l’incendie de Notre-Dame »

Les vraies raisons de la destruction de Notre-Dame de Paris, ou pourquoi la cathédrale risquait de s’effondrer prochainement…

[Tribune libre]

Le symbole de la France

Tout être doué de sensibilité ne peut qu’être bouleversé, surtout s’il est français, par les images de Notre-Dame de Paris en train de brûler.

C’est l’un des plus puissants et magnifiques symboles de la foi, du talent, du goût et de l’abnégation de nos ancêtres qui s’effondre.

Cet édifice extraordinaire a ennobli et éclairé la capitale française durant plus de huit siècles ; il aura échappé aux si destructrices guerres de religion, à la folie de la Révolution française, à la Commune, aux bombardements des deux Guerres mondiales, pour finalement être victime d’un feu idiot, et peut-être criminel, sous la République.
Bravo à elle.

Alors que les Français sont écrasés de normes sécuritaires, sur leur lieu de travail et même à leur domicile, comment une pareille chose est-elle possible dans ce qui est le monument le plus visité d’Europe ?!

Pourquoi les infrastructures de l’Etat républicain n’ont-elles pas été capables d’empêcher cet interminable désastre, offrant au monde entier ce spectacle d’impuissance odieux et honteux ?

Mais au-delà de l’émotion et de la légitime colère devant l’incurie républicaine, il faut placer cet événement dans un contexte plus général.

Les cathédrales deviennent des incongruités dans notre société

Les jours de Notre-Dame de Paris étaient comptés :

Continuer la lecture de « Les vraies raisons de la destruction de Notre-Dame de Paris, ou pourquoi la cathédrale risquait de s’effondrer prochainement… »

C’était un 16 avril…

1860 : selon les termes du traité de Turin du 24 mars 1860, un plébiscite est organisé à Nice. Par 25 743 « oui » contre 160 « non », les habitants décident le rattachement de leur ville (possession du royaume de Savoie) à la France.

1936 : dans Candide, l’historien Pierre Gaxotte écrit ces lignes qui n’ont pas pris une ride : « le régime que connaît la France est essentiellement ploutocratique. Tous ceux qu’on appelle des fascistes n’ont jamais demandé que l’écrasement des puissances d’argent et des grands trusts. »

1973 : attentat gauchiste dans une banlieue populaire de Rome, au domicile d’un responsable nationaliste du MSI – Destra nazionale. Ses deux enfants, âgés de 7 et 16 ans, périssent brûlés vifs.

Continuer la lecture de « C’était un 16 avril… »

Alain Soral condamné pour révisionnisme à un an de prison ferme

Résultat de recherche d'images pour "procès viguier soral"
Alain Soral (avec bonnet) et son avocat Damien Viguier, réputé pour son niveau.

« L’essayiste d’extrême droite Alain Soral a été condamné, lundi 15 avril, à un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt pour négationnisme.

M. Soral, 60 ans, avait été jugé à Paris pour contestation de l’existence de la Shoah et avoir publié sur son site des conclusions litigieuses de son avocat dans une autre affaire. Son conseil, Damien Viguier, a été condamné à 5 000 euros d’amende pour complicité, en raison du contenu de ces conclusions.

Le parquet avait requis six mois de prison ferme contre M. Soral, et 15 000 euros d’amende contre Damien Viguier. »

Source : Le Monde (avec l’AFP)

Soral a donc été condamné à davantage que ce que réclamait le parquet.
Il devrait toutefois faire appel et éviter ainsi, au moins jusqu’au verdict de l’appel, l’incarcération.
La France, « pays des Droits de l’homme », persécute depuis quelques décennies (début des années 80) ceux – les chercheurs en particulier – qui s’interrogent sur le récit actuel de la « Shoah ».

Pour rappel, voici le procès précédent (pour un dessin…), dont les conclusions de l’avocat d’Alain Soral, diffusées ensuite sur son site, ont entraîné cette condamnation :
Continuer la lecture de « Alain Soral condamné pour révisionnisme à un an de prison ferme »