35 commentaires concernant l'article “« Quand la gauche collaborait », une conférence de Francis Bergeron”

  1. Une certaine gauche nationale, gagnée aux idées d’ordre, d’autorité et de nation collabora effectivement avec l’occupant, et s’engagea parfois physiquement dans le combat anti-bolchevique.

    Dans le même temps, une certaine droite nationale, anticommuniste avant la guerre, garda un silence total sur le danger communiste de 1941 à 1945, et applaudit au retour de la démocratie en France en 1944.

    Morale de l’histoire ?

  2. Bon sujet. Je vais y aller.

    De Bergeron, je ne connais qu’un petit livre pas mal consacré à l’excellent écrivain Saint-Loup.

  3. Le problème étant qu’une certaine gauche qui collabora en 1940 applaudit aussi au triomphe du communisme en 1945…

  4. QQuitte à me répéter il est exact que les rapports entre Vichy ( où la Droite imposait son personnel parfois remarquable de technocrates ) et les collaborationnistes souvent franchement à Gauche n’étaient pas bons .
    Il faut toutefois nuancer : Charles Spinasse fut ministre du Maréchal bien qu’il ait été une figure du Front Popu .
    Particulièrement intéressant le courant des socialistes collaborationnistes qui remettent en cause la vulgate marxiste . Ils préludent à des évolutions qui se firent contre eux ( grâce à eux ?)

  5. les médias racontent tant de mensonges sur la 2ème guerre mondiale que la kollaboration zélée des gochiste avec l’Occupation étrangère est dissimulée , alors que la propagande continue plein-pot pour prétendre que seul les nationalistes de droite étaient les kollabos .La vraie raison de ces manips ? faire croire que les traitres peseudo-résistants d’hier du mondialisme bolchéviste ne sont pas les traitres UESS d’aujourd’hui .Intox qui sert aussi à inciter à la haine anti-nations , anti-peuples européens de souche et anti-chrétiens ,et kollabore avec l’Occupation et l’invasion islamo/sioniste des banksters en Occident !

  6. En 1939 quand la France fut occupée par la Wehrmacht, ces mêmes gauchos qui appartenaient au « front populaire » se sont sauvés comme des fiottes,la queue entre les jambes.

    Leurs chefs furent soudain conviés à travailler avec le gouvernement de Vichy.Aprés la guerre ce sont ces mêmes fiottes qui revinrent associées au PC aux affaires rejettant toute la faute sur un seul homme et faisant une affaire d’Etat sur la mort de Jean Moulin.

    Les mots que l’on peut employer aujourd’hui pour qualifier ces mêmes fiottes sont lacheté,autoritarisme,marxisme,trotkistes et surtout anti démocrates……

    Mais que voulez vous ils ont soutenu les goulags et les régimes autoritaires de l’ancienne URSS.En fait ils sont à l’image du régime en place à la tête de l’état ni plus ni moins.

  7. @Wilk

    La France fut occupée en Juin 1940, pas en 39.

    Mais le reste de l’évocation est juste.

    On peut aussi parler d,un Sartre qui se fit cueillir comme une fleurn par nos amis Fritz et qui eut en Stalag le comportement le plus égoiste qui soit. Idem pour sa « compagne » d’ailleurs.

    Le Café de Flore leur doit ses états de service de résistance…

  8. Charles Spinasse était le mentor de Jacques Chirac…

    Spinasse a poussé Chirac en Politique….

    j’ai les preuves dans un livre, mais à cette heure, il n’y a pas de lumière dans la pièce où je stocke mes livres …. la lampe de poche : j’ai pas envie

  9. Francis Bergeron est un solidariste des premières heures (fin des années 60, début des années 70). Il est également, tintinophile, auteur de nombreux ouvrages dont un consacré à Henri de Monfreid ainsi que de nouvelles parus dans les Contes d’Europe. C’est un homme très intéressant.

  10. On lira avec profit « L’Histoire de la Collaboration » (chez Pygmalion) de l’excellent Dominique Venner.

    Les premiers résistants ont été des hommes de droite généralement monarchistes, nationalistes, catholiques… et quelques très rares communistes en désaccord avec la Pacte germano-soviétique. On ne doit pas juger les hommes de cette époque au travers du prisme de notre temps. C’est de l’Histoire! qui peut dire dans quel camp il se serait retrouvé? en dehors de la majorité attentiste? C’est bien pourquoi la gauche actuelle est d’une malhonnêteté sans limite en manipulant ce passé proche à son profit.

  11. Le Huron…

    « On ne doit pas juger les hommes de cette époque au travers du prisme de notre temps.  » « qui peut dire dans quel camp il se serait retrouvé?  »

    Je ne suis pas d’accord avec (enfin pas le sens que je l’entends).
    Dans le mot nationaliste, il y a la notion de « national ». D’amour pour la Patrie, et de son Peuple. Pas des livres dont la gauche est telle amoureuse, encore actuellement. D’où la gauche sort d’ailleurs toute sa propre sauvagerie. Cette notion reste pourtant bel et bien présent dans l’état d’esprit des gens de droite. Qu’on le veuille ou non.

    Le clivage politiques n’est pas uniquement une notion sans prendre la conscience même de l’homme. Ca va bien au dessus de cela. Et je vous parie que si tout était à refaire, nous en serions exactement au même point. Et je fier, en ce qui me concerne d’être de droite, même si ce n’est, à vrai dire, plutôt d’ « un centre droit ». 🙂

  12. La gauche qui collabore, ce n’est pas nouveau!
    C’est pour cela qu’il est impropre d’employer le mot « nazi »; le terme exact est: nationaux-SOCIALISTES!

  13. Allons même plus loin:

    Pourquoi la gauche tire-t’elle toute sa sauvagerie des livres ?

    Le livre dont la gauche est très « enfermée » c’est très souvent du fantasme, c’est un idéal, de la philosophie, et non prise conscience de ce qu’est réellement son Peuple. C’est même un grand, très grand, écart avec la réalité. La gauche, dès lors, ne peut dès lors qu’avoir un objectif sans réalité du terrain. Fixant cet objectif, seul le but compte. Dès lors, tout ce qui vient lui faire un entrave devient l’ « ennemi ». Et même comment saurait-elle gérer cette différente entre la « fiction » et la « réalité ». Ne nous étonnons dès lors pas que la gauche est et sera toujours à l’origine des exterminations, en s’arrogeant le bien être du Peuple, puisque qu’elle ne saura jamais prendre les contours nécessaires pour arriver à son propre but.

    Voilà, pour moi, la grande, mais importante, différence entre les gens de droite et les gens de gauche. Mais aussi la raison pour laquelle la gauche se prétend toujours plus « lettrée » que les gens de droite. … Même si, parfois, ce n’est pas tout-à-fait à tort.

    Enfin bon, je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre. 🙁

  14. Aux armes citoyens !

    Scoop de dernières minutes en provenance de Bordeaux le FN n’a que 180 à 190 signatures au moment ou je vous parle.

    Pour les présidentielles c’est cuit nous n’avons virtuellement que peu de chance de ratrapper la sauce!

  15. Est-il permis de rappeler que la bipartition Gauche-Droite sert à entretenir un climat permanent de guerre civile ? Dépasser cette opposition factice doit donc être notre objectif .
    Puis-je ajouter que le socialisme ne se situe pas nécessairement à Gauche ? Des esrocs ont organisé , à la faveur de l’affaire Dreyfus , son implantation politique actuelle . Ils ont ainsi dénaturé un mouvement de protestation à connotation fortement hostile au monde des financiers apatrides . Ils ont dénaturé le socialisme en l’asservissant à la finance  » anonyme et vagabonde ».
    Il nous faut retrouver l’esprit du socialisme français : à côté de divagations , il recèle des trésors.

  16. Jacques

    J’ai pô bien comprendu ??? je voulais dire que face à cette situation de rupture totale qu’était l’occupation, le clivage gauche-droite a été bousculé. Marcel Déat authentique « socialiste » au sens « noble » du terme s’est engagé dans la collaboration (lire ses mémoires). Le cas du grand Jacques Doriot aussi, issu du PCF!

    Mais c’est aussi une génération qui a connu, vécu, combattu en 14-18. Les plus décorés de cette terrible guerre (Darnan) se retrouveront aux côtés des allemands sur le front de l’Est (pas pour y faire fortune!)

    Les gens-de-gôche ne sont pas plus lettrés qu’à droite, au contraire, sectarisme en plus! donc je n’ai pas bien compris ce que vous vouliez dire.

  17. @super casse couille
    Admettons que Marine ne puisse pas être candidate …à voir si chaque électeur du F.N. en a dans le froc ! je préconise : un bulletin monté manuellement avec MARINE QUAND MEME écrit dessus , et cela au premier comme au deuxième tour ! de toutes façons , avec ou sans elle et avec le socialo ou le nabot nous l’auront dans le fion …

  18. la collaboration n’a jamais été considérée comme quelque chose d’amoral du point de vue de l’Eglise, sauf avec le communisme intrinsèquement antichrétien

  19. @Franck

    Effectivement, si on respecte les règles de la sémantique de la langue française, alors ils faudrait dire « socialistes-nationalistes » et parler du nazisme comme d’un « socialisme hitlérien ». Mais les médias de Big Brother ne le permettront pas…

    Les bases idéologiques du nazisme sont effectivement socialistes et puisent leurs racines profondes dans la doctrine de K.Marx (encore lui!) et le III ème Reich avait mis en place un système de sécurité sociale très sophistiqué qui lui assurait une certaine popularité auprès de l’opinion public allemande, astuce stratégique d’une grande habileté électoraliste.

    Donc, on peut classer dans le spectre politique le nazisme à l’extrême-gauche de l’échiquier politique.

    Les nazis? Des gauchos en vareuse militaire, voyons!… 😉

  20. @ super casse couille dit :

    « Scoop de dernières minutes en provenance de Bordeaux le FN n’a que 180 à 190 signatures au moment ou je vous parle. »

    Si le FN n’est pas aux prochaines élections présidentielles. Cela démontrerait bel et bien que la politique de marine le pen de dédiabolisation et d’être présente à chaque instant sur les plateaux de TV n’a servi à rien. De toute façon fallait-il se moquer de la droite sans avoir les appuis de la gauche, et les appuis de la gauche sans avoir ceux de la droite ? Alors que ces deux ont la même idéologie euro-mondialiste. Elle s’est mise contre ces deux clivages sans aucun appui local. Sauf, bien naturellement, ce village d’Hénin-Beaumont.

    Il fallait continuer sa la voie de JMLP, ce que la politique de Bruno Gollnisch proposait, et laisser la porte ouverte à ceux qui s’approchaient progressivement du Front-National.

    Maintenant, la gauche va, bien sûr, à tort proposer des positions socialistes, pour ne pas dire sociales, et la droite revendiquer des idées de droite et les Français n’y verront, à nouveau, que du feu. C’est la totale responsabilité de Marine le Pen, cela depuis 2007, depuis l’époque où marine le pen a même progressivement mis le FN dans de nombreux problèmes.

    Je n’ai strictement rien contre marine le pen, bien que c’est pas ma politique. Elle aurait très bien pu avoir toute la responsabilité du côté social du Front-National dont il est vrai qui n’a été assez présent auprès des Français. Le clan mariniste aurait très bien pu représenter une idéologie faisant partie de l’idéologie patriotique et nationaliste.

    Si j’ose dire, allez messieurs les nouveaux frontistes, mettez Gollnisch à la tête du front national qui saura tout d’abord regrouper les Patriotes et Nationalistes à sa tête et préparons et les futures prochaines élections en rassemblant les gens autour de nos vraies valeurs… 😉

  21. @ Le Huron…

    « sectarisme en plus! »

    Je ne dirais pas uniquement que la gauche est sectaire.
    Elle est surtout convaincue par des idées qui ne sont pas des idées de « terrain », de connaissances de causes:
    Prenons le communisme, mise à part son côté antichrétien hormis son côté économique où d’ailleurs cette idéologie était fragilisée. cette idée ne part pas d’une mauvaise idée en tant que telle (pourquoi ne pas prétendre que tous les hommes devraient vivre convenablement) mais elle en est surtout arrivée à faire 100 millions de morts à travers le monde, et cela d’autant plus en voulant contrôler la société dans son ensemble par un régime totalitaire.

    Les idées qui, par manque de connaissances de l’homme en tant que tel, comme par exemple aussi, la devise: « Liberté-Égalité-Fraternité » elles aussi ne faisait aussi appel qu’au despotisme idéologique. Lequel ne s’arrêtait, en fait, qu’à une philosophie sans prise de conscience de la réalité de terrain, et de prise de conscience de la société en elle-même. 😉

    La gauche ne sait pas où s’arrête la réalité du fantasme. Et la diffusion de ces même fantasmes ont pourtant toute la même origine.

  22. Jacques dit :
    « Maintenant, la gauche va, bien sûr, à tort proposer des positions socialistes, pour ne pas dire sociales »

    Des positions socialistes,très certainement.
    Des positions sociales,la gauche n’en a jamais proposé.

    Les seules valeurs sociales,les vraies,c’est le Front National qui les a toujours proposé,j’entends là des valeurs sociales pour défendre le peuple et non pas pour le diviser et le pourrir comme le fait la gauche depuis au moins 30 ans (régime obscurantiste de Mitterrand).

    Quant à la droite,en réalité ce n’est pas une « droite » mais un gouvernement similaire à celui de la gauche qui applique un programme identique à celui des socialistes.

    Le Front National qualifie cette supercherie par l’appellation UMPS.

    A 5 mois des présidentielles,il est trop tard pour proposer des alternatives au FN,laissons passer les élections et puis on verra,en espérant que la stratégie de Marine le Pen porte ses fruits le 6 Mai 2012.

    Cela n’empêche pas de mener quelques actions en milieu urbain d’ici là,au moins pour défendre nos idées et retarder la progression ennemie.

  23. la gauche a depuis longtemps dérivé dans le sectarisme et la trahison des peuples et des nations !……. à l’origine , ce fut pourtant un mouvement qui voulait améliorer la situation des travailleurs ,mais s’est asservi à des prédateurs en preferrant les dogmatismes mentaux les plus retrogrades qui vont contre les interets meme des travailleurs .Au lieu de remedier à ces nuisibles errances , la goche s’acharne avec virulence contre ceux qui contestent ses agissements toujours au profit des mondialismes les plus pervers ( aujour’hui, l’antiracisme qui sert à éradiquer l’intelligence de la race europenne au profit de l’obscurantisme islamiste et instaurer les pires barbarismes sous prétexte de tolérance arabo-africaniste en Europe! ) ……. Le gochisme nous a refourgué les génocides vendéens, ukrainiens, polpotiens,et tibétains , par haine anti-chrétienne et anti-boudhiste …… la goche a éradiqué les plus intelligents par sa haine anti-bourgeoise (tout en l’enviant assez pour s’y substituer !) , et maintenant la goche veur éradiquer la race blanche européenne par la submersion migratoire tiers-mondiste , en attendant sa haine écologiste qui l’agite déjà à vouloir éradiquer l’humanité au nom du rechauffement climatique ! avec toutes ces lubies criminelles , pas étonnant que cette goche qui s’est prétendue résistance-nationale et libération sociale a kollaboré avec zele avec les boches de l’Occupation , puis devenue terroriste par kollaboration bolchéviste sovietoide , et maintenant se complait dans sa propagandestaffel pour toujours plus d’invasion étrangère de migrés basanés , en guise d’économie de marché mondialisée ( qui payerait nos retraites , parait-il , sauf que ces parasites -là viennent pour les allocs et n’ont aucune intention de travailler pour vos retraites !!) ……Ces lunatiques vampirisants la moelle des travailleurs et des classes moyennes , planqués en fonctionnaires inutiles, rentiers subventionnés par nos impots , sont devenus le fléau de notre humanité européenne de souche ! Ce gochisme pervers est à abolir donc , presto !!!

  24. Jean ,
    Encore un petit effort et tu comprendras que le communisme peut être classé à l’extrême-droite !
    Ordre , discipline hiérarchie : regarde les défilés de Moscou et de Pékin .
    Le socialisme ne s’est situé à gauche que grâce à l’affaire Dreyfus . Une malhonnêteté insigne !
    Que dénonçaient les pères fondateurs du socialisme français jusqu’à la  » Commune  » ? Tout simple : le monde des affairistes .
    Qui étaient-ils , ces affairistes. Toussenel , Proudhon et bien d’autres te l’expliqueront , si tu ne le sais pas .

  25. @ Willtenkir dit :
    12 janvier 2012 à 7 h 41 min

    « Des positions socialistes,très certainement.
    Des positions sociales,la gauche n’en a jamais proposé. »

    C’est bien ce que je voulais dire.

  26. Les Partis politiques sont les pavillons de complaisance pour arrivistes manipulateurs! le « Parti Socialiste »? une tromperie sur la marchandise, escroquerie bourgeoise! que reste-t-il de réellement « socialiste » dans ce parti? à part le nom? une coterie préoccupée essentiellement par l’ouverture des frontières à l’immigration de substitution, au mariage homosexuel qui va sauver la France 😀 ? toute cette « gauche » est vraiment minable, le reflet de la droite affairiste et mondialiste. Que nous importe donc et cette gauche et cette droite?

    il faudra bien dépasser ce mauvais théâtre, et faire aller de pair le « nationalisme légitime et le socialisme nécessaire ». (Gregor Strasser)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.