Le candidat Jadot, député européen, ne connaît rien à l’Union européenne (video)

Yannick Jadot, candidat gauchiste et escrologiste à l’élection présidentielle, tournait une séquence de dialogue devant des élèves.

Il apparait que cet européiste forcené ne sait pas placer la Lituanie et l’Estonie (comme la plupart des gens, mais la majorité de ceux-ci ne sont pas députés européens).
Il ne sait pas non plus, bien qu’il soit grassement payé par la machine eurocratique en tant que député européen, que la Bulgarie et la Roumanie font partie de l’UE !!
Les enfants l’apprennent en primaire.

La politique en France relève de la farce. Une farce coûteuse.

Les gouvernants et politiciens en France n’ont rien d’une élite, ils sont aussi ignares et pas plus compétents que la moyenne de la population française (voir aussi, par exemple, le ministre de l’agriculture qui ne sait pas ce qu’est un hectare).

PS : il y a cinq ans, Macron s’était livré à cet exercice, et s’était fait remarquer par la vision de la famille qu’il exposait aux malheureux enfants.

Marine Le Pen : la remigration est un « concept profondément injuste »

Marine Le Pen dit :

– que l’idée de « remigration » est « profondément injuste », sans préciser pourquoi, ni dans quelles limites : il peut y avoir tout un tas de degrés dans la « remigration » (des seuls clandestins et délinquants étrangers jusqu’aux immigrés qui ont une carte d’identité « française »).
La remigration, c’est l’inversion des flux migratoires. Le FN l’a toujours réclamée, même si ce mot récent n’était pas utilisé.
La présidente du Rassemblement national amalgame cette idée de remigration avec le retrait général de la nationalité à tous les individus issus de l’immigration récente, ce qui n’est pas nécessairement le cas, et particulièrement pas le cas dans le cadre de ce ministère de la remigration qu’a annoncé Zemmour.

– Elle explique que l’idée de revenir sur la nationalité distribuée surabondamment et sur des critères très vagues à des millions d’étrangers est une idée de Jean-Yves Le Gallou, et qu’elle a « toujours été en désaccord profond avec ce concept là », « j’y suis opposé » « il est totalement antirépublicain ».
« Ce sont des Français à part entière » (sic), « ils garderont la nationalité française », parce que la loi leur a donné.
Elle se cambre sur une posture purement juridique : « moi je respecte l’Etat de droit ».
Marine Le Pen ne sait pas que ce qu’une loi a fait, une autre peut le défaire.
Et au-delà des arguties juridiques, il y a une chose à laquelle ne semble pas penser Marine Le Pen : l’intérêt vital de la nation française.
Et il est évident que l’immigration massive menace directement et mortellement l’identité française.
La survie de celle-ci passe par une révision de la nationalité française qui a été bradée par les gouvernements cosmopolites de ces dernières années, et par une large remigration, pacifique et humaine. C’est cela qui serait « juste ».
Mais, pour Marine Le Pen, la priorité c’est « la République » (dans son sens maçonnique), sa seule boussole intellectuelle semble être l’idéologie républicaine.

PS : le retrait de la nationalité distribuée automatiquement à des millions d’étrangers, depuis 1976, figurait au programme du FN en 1995. (Nous n’avons pas pu vérifier pour 2002). Il est maintenant évident que Marine Le Pen a subverti le FN : elle en a pris la tête car c’était le désir de son père, mais n’en avait pas les idées, et a donc vidé le parti de sa substance sur à peu près tous les sujets majeurs (identité, indépendance nationale, mœurs publiques).

Henri Ménestrel

Décès de Gérard Bedel

Gérard Bedel, professeur de lettres et militant patriote, est mort, des suites d’une maladie, ce samedi 19 mars.

Il était l’auteur d’une dizaine de livres, essentiellement historiques, que l’on peut retrouver ici.

Parmi ses ouvrages, deux se sont particulièrement distingués :
Le gaullisme, maladie sénile de la droite, paru en 2018
– Un Précis d’histoire de l’Action française, paru en 2021, excellente synthèse concernant ce mouvement politique nationaliste et royaliste ayant eu une influence considérable durant la première moitié du XXe siècle. Il y présente ses fondateurs, sa doctrine, son histoire, et le défend, étant lui-même maurrassien convaincu.

Ci-dessous un entretien video avec Gérard Bedel concernant le gaullisme, escroquerie et patriotisme du pauvre, qui continue de fasciner la droite.

À Mayotte, le meeting de Marine Le Pen a été précédé d’une prière islamique (video)

Mais ce n’est pas demain qu’il y aura une messe lors d’une journée du RN qui tomberait un dimanche.
Autrefois, lors des fameuses « fêtes des BBR » organisées par le Front national chaque année (et que Marine Le Pen a supprimées), une grand messe était chaque fois proposée le dimanche.

Espagne : la droite nationale entre pour la première fois dans un gouvernement régional

Le possible retour de l'extrême droite à Madrid près de 50 ans après la  mort de Franco · Global Voices en Français

de Xavier Eman dans Présent :

« C’est une petite révolution dans le paysage politique ibérique. Le parti nationaliste espagnol Vox va en effet faire pour la première fois son entrée dans un gouvernement régional, dirigé par la droite en Castille-et-Léon (centre), ont annoncé jeudi 10 mars cette formation et le Parti Populaire (PP, droite).

«Nous sommes parvenus à un accord de législature avec Vox (…) qui va permettre l’entrée en fonction d’un gouvernement stable et solide», a déclaré sur Twitter le président sortant de cette région, Alfonso Fernandez Mañueco (PP), qui va pouvoir être reconduit dans ses fonctions grâce à cet accord.

Continuer la lecture de « Espagne : la droite nationale entre pour la première fois dans un gouvernement régional »

Affaire Alstom : la haute trahison de Macron envers la France

Un bon petit résumé en vidéo sur ce très grave scandale, qui dans un pays normal aurait dû empêcher l’élection de ce traître en 2017 :

Macron a permis aux Américains, malgré les oppositions – et contrairement à ce qu’il dit maintenant – d’acheter une partie d’Alstom, fleuron industriel français (hautement stratégique sur les plans civil et militaire) et bijou technique.
Les USA nous font maintenant du chantage car nous avons donc perdu notre indépendance industrielle dans ce secteur aussi.
Et à présent, pour essayer de se rattraper un peu aux yeux de l’opinion, Macron rachète aux Américains une partie des actifs vendus, presque deux fois plus cher que le prix auquel ils ont été vendus 7 ans plus tôt !

Chevènement soutient « fermement » Macron

Le prétendu républicain « national » tombe enfin très clairement le masque.

Il soutient celui était censé, selon la comédie démocratique, représenter l’opposé de ses convictions (sur de nombreux points importants en tout cas).

Certains, même « à droite », avaient voulu voir en Chevènement – vieux socialiste laïcard – un patriote de gauche. La néo « Action française » avait même soutenu en 2002 ce super républicain (et antichrétien), contre Jean-Marie Le Pen…

En échange d’un soutien des séparatistes lors de la présidentielle, Macron était prêt à accorder une « autonomie » à la Corse et à faire une faveur aux assassins du préfet Erignac !

Ce sont des révélations extrêmement graves qui sont parues dans le dernier numéro du Canard Enchaîné ; mais elles n’ont pas eu beaucoup d’effet médiatique.

Selon les confidences du président du conseil exécutif de Corse, le président de la République – dans le but d’obtenir un soutien des séparatistes (prétendument « nationalistes ») corses à l’élection présidentielle – était prêt à accorder une « autonomie de plein droit » à cette province française ! De plus, il négociait, via ses politiciens, avec les assassins du préfet Erignac.

Or, si nous ne sommes bien sûr pas jacobins, mais favorables à une France fédérale (à la condition d’avoir un pouvoir fort et surtout légitime, qui maintienne l’édifice) où les libertés et l’identité des provinces sont respectées comme sous l’Ancien Régime, il est évident que les « autonomistes corses » ont pour but la séparation nette. Ils ont au moins une logique, aussi regrettable soit-elle, mais Macron, lui, a ici une attitude de traître à la nation, de traître à sa fonction.

Le formidable mépris de Pécresse pour un agriculteur qui lui parle (video)

Décidemment, cette femme est fabuleuse : on a rarement fait plus mauvaise politicienne.

Ici, en visite chez des agriculteurs pour sa campagne, même devant les caméras, elle n’arrive pas à faire semblant de s’intéresser aux personnes qui lui parlent, ni à faire montre d’un minimum de respect et de politesse :

Macron tiendra son premier meeting le 5 mars à… Marseille

Commentaire, trouvé sur facebook, qui nous semble bien vu :
« Macron tiendra son premier meeting le 5 mars à… Marseille !
Sur les terres [des rappeurs] Jul, Soso Maness et SCH, il va jouer à fond la carte du candidat « de la France multiculturelle », de l’immigration, de la CAF, et des jeunes entrepreneurs dynamiques en trafic de cocaïne qui réussissent.
Pour faire oublier qu’il représente la Banque, l’ENA, Rothschild, l’éborgneur de gilets jaunes… Et ça va marcher.
Ces populations votent pour leurs intérêts, et tous les 5 ans ils sont de plus en plus nombreux, leurs rejetons également de plus en plus nombreux en âge de voter.
Il sait très bien qu’il aura soit Le Pen, soit Zemmour en face au second tour. Il a choisi sa stratégie de bataille, et le lieu de ce premier rassemblement en est le symbole.
Même face à Pécresse, ce seront ces thèmes qui domineront la campagne. Pécresse, si par miracle elle se qualifie au second tour, n’aura d’autre choix que d’essayer de draguer les voix Zemmour/Le Pen en jouant de la flûte identitaire, même si au premier tour elle va tenter de jouer à la Juppé/Chirac discount pour se démarquer dans l’offre électorale.
Mais les électeurs de Centre-Droit préféreront toujours voter pour le président sortant, plus légitime et charismatique que Nunuche Pécresse. Donc ce sera Zemmour ou Le Pen au second tour, Macron le sait. »

Le très « malaisant » meeting de Valérie Pécresse à Paris (video)

Ce dimanche, la politicienne mondialiste dite abusivement « de droite », tenait un grand meeting de lancement de sa campagne.

Bien qu’il y eût du monde, l’ambiance a été douchée par la prestation atterrante de Pécresse, d’une grande faiblesse oratoire.

Etre politicien professionnel pendant des années pour jouer aussi faux, il faut le faire !

Même les cadres de son camp ont fait part aux médias de leur gêne.

Extraits :

Tout sonne faux. On voit que cette femme n’a aucune conviction et en plus, elle n’a pas de talent, aucun charisme.
On dirait le Cid joué par un élève de CM2 à la fête scolaire de fin d’année. Et encore.
Y aura-t-il des gens assez benêts pour la croire sincère ?

Regardez son attitude sur cette petite séquence de 2017 : elle n’est douée que pour minauder et faire de l’oeil.

La fausse droite est tombée bien bas !

Bonus : voilà comment se défend Pécresse :

Les femmes en politique sont généralement une catastrophe.

Voir aussi : Valérie Pécresse : une pure politicienne, opportuniste et très hostile à l’identité française

Fabien Roussel, chef du Parti communiste et candidat à la présidence, croit que l’OTAN fait partie de l’UE (video)

pour lui c’est à peu près la même chose. Et il l’affirme avec condescendance.

Le niveau est affligeant.

Marine Le Pen s’en prend aux « cathos tradis » et traite de nazis ses adversaires !

Marine Le Pen a franchi une étape ces derniers jours. C’était prévisible au vu de sa trajectoire politique, et elle avait déjà commis des fautes morales de ce genre, mais là, le déshonneur est consommé :

« Je retrouve chez Éric Zemmour toute une série de chapelles qui, dans l’histoire du Front national, sont venues puis reparties remplies de personnages sulfureux. Il y a les catholiques traditionalistes, les païens, et quelques nazis. Tout cela ne fait pas une posture présidentielle. »  (Le Figaro)

C’est curieux de parler de « posture présidentielle » comme du but à atteindre, mais bon, l’essentiel du propos n’est pas là.

D’une part, dans cette déclaration au Figaro, la patronne du parti autrefois nationaliste, dont elle a hérité de son père avant de renier et poignarder ce dernier, dénonce les catholiques traditionalistes en tant que tels (et les mets sur le même plan que des nazis…).
Elle avait déjà marqué son hostilité à ceux-ci – qui ont pourtant été pendant des décennies des piliers de la construction et de l’ascension du FN – et son dédain pour les catholiques en général : « Je suis opposée à voir revenir dans le FN des groupuscules radicaux, caricaturaux, anachroniques. Entre les catholiques, les pétainistes et les obsédés de la Shoah, ça ne me paraît pas cohérent. » disait-elle en 2010. Et de comparer le catholicisme à une secte en 2017. Elle pousse son positionnement laïcard à son paroxysme, elle qui veut déjà rejeter le catholicisme dans la « sphère privée », en France. Les catholiques devraient pouvoir en tirer leurs conclusions comme des grands.

D’autre part, elle reprend les sales méthodes qui ont été appliquées par les gauchistes et les partis mondialistes au Front national : diaboliser et nazifier ses opposants contre tout principe de réalité. Méthodes naturellement dénoncées sans cesse par le FN, mais bien sûr sans empêcher qu’il reste des traces de ces calomnies dans les esprits.
Poursuivant son alignement politique (et moral, aussi, visiblement) sur le Système, elle n’a aucune gêne à utiliser ces méthodes – dont elle dit (et là nous la croyons) avoir souffert – contre son concurrent Eric Zemmour, pourtant nullement sulfureux. Quelle indignité.

► Voir aussi : Florilège de citations gauchistes de Marine Le Pen

Hidalgo : « Votez pour moi, regardez ce que j’ai à Paris, imaginez ce que pourrait être le pays » (video) et elle se gare n’importe comment

Terrifiante perspective que nous met en tête Anne Hidalgo, harpie gauchiste qui a saccagé Paris et semble fière d’elle : la capitale est toujours plus laide, plus embouteillée (c’était l’objectif de la municipalité, pour écœurer les automobilistes), plus sale, plus abîmée, plus endettée…

Regardez en plus comme elle se dandine…
Les femmes politiques…

Le comble, c’est qu’on aperçoit l’endroit où est garé le véhicule qu’utilise le maire socialiste (car évidemment, elle ne prend pas de bicyclette, elle, et elle a un chauffeur) : elle n’est pas garée sur une place de stationnement ! Elle est visiblement devant une sortie de garage !
Normalement elle inflige aux autres une amende et la fourrière pour cela !

Concomitamment, dans la même veine, le gauchiste désagréable Laurent Joffrin, directeur de campagne de celle qui persécute les automobilistes et veut les mettre en vélo (ou en taxi pour ceux qui en ont les moyens), se fait piéger à la télé :