Un vrai « Manuel d’histoire de France »

Alors que les manuels scolaires actuels sont toujours plus absurdes ou mal orientés, nous avions signalé l’année dernière la parution d’un bon ouvrage, qui a d’ailleurs connu un vif succès et qui vient d’être réédité dans une nouvelle version « enrichie des remarques des lecteurs et utilisateurs ainsi que d’un nouveau chapitre d’actualisation, le chapitre final (74e) consacré à « La France en crise » qui couvre la période 1970 – mai 2012. »

Seule petite polémique : le tout début qui reprend la théorie évolutionniste.

Rappel de la présentation du livre :

Sous la houlette d’Anne de Mézeray, agrégée d’histoire, une équipe d’historiens (Philippe Conrad, Jacques Heers, l’abbé B. Schaeffer, plusieurs enseignants) a travaillé à l’élaboration d’un livre d’Histoire de France pour jeunes (cours moyen, 6e et au-delà), avec pour objectif de fournir aux professeurs et aux élèves un ouvrage respectueux de la réalité des faits.
Cet ouvrage contient 73 (74 maintenant) chapitres illustrés en couleur, enrichis de 19 cartes inédites.

Préfacé par Jacques Heers et présenté par Philippe Conrad, ce manuel « à l’ancienne », érudit mais pratique, superbement illustré, est sans doute ce qui se fait de mieux pour préparer les futurs collégiens au goût de l’histoire de notre pays.

336 p. 25 €. Editeur : Œuvre scolaire Saint-Nicolas.
On peut se le procurer ici.

Ils en parlent :

Jacques Heers (Agrégé d’histoire, ancien directeur des études médiévales à PARIS IV-SORBONNE) :
« L’auteur a réservé de longs chapitres, bien documentés, écrits pour être lus avec plaisir, aux travaux des hommes qui, de leurs mains, par leur constante application, ont forgé le pays de France (…). Et, plus encore, des leçons (…) pour parler de la foi chrétienne, des monastères, des blanches églises et des cathédrales qui font toucher du doigt et garder en mémoire que si la France a repris ou adapté une part de l’héritage gréco-romain, ses racines sont bien chrétiennes.(…)Les élèves vont comprendre que jeter sur les temps passés un regard de snobisme ou de condescendance (…) ne se justifie d’aucune façon. (…) »

Philippe Conrad (Historien, directeur de collection aux PUF) :
« Par la densité et la clarté des informations fournies, par la cohérence de la vision d’ensemble, cet ouvrage va constituer un outil indispensable pour tous les enseignants qui résistent au nivellement par le bas (…). Plus que jamais le « combat pour l’Histoire » (…) apparaît comme la condition du maintien d’une identité française (…) L’ouvrage d’Anne de Mézeray ne peut que contribuer à la mise enœuvre de cette entreprise aussi ambitieuse que nécessaire. »

12 commentaires concernant l'article “Un vrai « Manuel d’histoire de France »”

  1. Heureuse et salutaire initiative, en effet.

    Rappelons que l' »Histoire de France » de Jacques Bainville et la grammaire française de Jean-Jacques Dussouchet sont disponibles GRATUITEMENT en PDF sur Internet, à télécharger sans modérations, entre autres sur:

    http://www.livrespourtous.com

  2. @Enjuivement

    Que vient faire votre message avec le sujet évoqué??

    Concernant ce manuel il me remémore ceux
    de ma lointaine enfance! Je remercie le Ciel de n’avoir pas connu les immondices actuels.

  3. Pour moi, tant que ça n’est pas trop épais et qu’il y a des images….c’est parfait ! 😉
    Des « amis » britanniques ont fait un livre d’histoire en plusieurs tomes (2008):

  4. Ca change!! Bonne idée

    @mamajesté oui même grace à la IIIeme république nous n’avons jamais eut qu’une version falsifiée.

  5. Enfin un livre d’histoire qui ne soit pas gangréné par la dictature de la pensée.
    @Tchetnik
    Bainville n’est peut être pas recommandable pour l’enseignement de l’Histoire à nos enfants!
    Voir l’article paru dans « le sel de la terre » n° 76, extrait d’une conférence donnée par Mr Xavier Jan en juillet 2010 pour les journées « Jean Vaquié »

  6. Mais même il faudrait passer outre les dégats de toute la réécriture de l’Histoire qui a cours depuis la funeste révolution pour avoir une VRAIE vision de l’AR.

  7. Dans le livre « Les paradis fiscaux » de Nicolas Shaxson un chapitre est consacré à la Francafric et un autre au sieur Bolloré (banque Rivaud).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.