Les mondialistes ne connaissent pas la trêve olympique

La spécialiste du triple saut grecque Voula Papachristou a été exclue mercredi de sa sélection olympique nationale.
L’athlète, qui était encore à Athènes, a été sanctionnée suite à un « tweet » blagueur pas méchant, présenté comme « raciste » à l’encontre des envahisseurs africains, posté sur son compte twitter («Tellement d’Africains en GrèceAu moins les moustiques du Nil occidental mangent de la nourriture locale !»).

Les excuses présentées par celle qui avait aussi et surtout apporté un vague soutien au parti nationaliste Aube dorée (en souhaitant bonne fête au député Ilias Kasidiaris, porte-parole du parti)  n’ont rien changé.
Le comité olympique grec, bien sûr soutenu par le CIO, a expliqué qu’elle «s’était placée hors de l’équipe olympique avec ces commentaires contraires aux valeurs et aux idées du mouvement olympique [lesquelles précisément ? NDLR]. Elle a manqué de respect à une valeur olympique de base [sic]. Elle a commis une erreur et dans la vie on paie pour ses erreurs.»

5 commentaires concernant l'article “Les mondialistes ne connaissent pas la trêve olympique”

  1. Et dans la vie on paie pour ses erreurs….Une telle remarque venant d’un aparatchik grec a de quoi étonner vu la situation dans laquelle ils ont mis leur pays . SOUTIEN à PAPACHRISTOU !

  2. sans surprise de plus blanche et blonde donc…….le sectarisme est de plus en plus présent …
    par contre ne vous inquiétez pas ..
    l’inverse ne pose pas de problème ..et ne seras pas sanctionnez

  3. Les « valeurs » des JO aujourd’hui? Pognon, frime, mondialisme apatride qui achète et vend des athlètes comme du bétail avec drapeaux interchangeables selon les spéculateurs/parieurs qui font dans le conformisme idéologique obsessionnel des fricards qui controlent le juteux bizness JO subventionné par les gogos contribuables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.