C’était un 3 mars : mort de Pierre Benoît

Le 3 mars 1962, décédait à Ciboure (64) l’écrivain et académicien Pierre Benoît.
Il fut l’auteur d’une œuvre abondante, dont les romans d’aventures – souvent portés au cinéma -, au premier rang desquels L’Atlantide, ont connu un succès considérable dans la première moitié du XXe siècle.

Homme de droite, nationaliste, Pierre Benoit reflète un aspect du monde intellectuel de l’entre-deux-guerres, qu’il a marqué par son œuvre romanesque.

Sa fidélité au Maréchal Pétain lui valut quelques ennuis à la « Libération ».

En effet, il donna des articles à l’Action française (royaliste) et au Nouveau siècle, d’orientation fasciste.
Il était membre d’honneur, depuis 1956, de l’Association pour la Défense de la Mémoire du Maréchal Pétain (ADMP).
Grand ami de Paul Morand, quand le « général » De Gaulle s’opposa à l’entrée de ce dernier à l’Académie française, Pierre Benoît n’y remit plus les pieds.
On peut acheter des livres de Pierre Benoît ici.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

1 commentaire concernant l'article “C’était un 3 mars : mort de Pierre Benoît”

  1. Contre-info a été le seul site à évoquer le cinquantième anniversaire de la mort de Pierre Benoît.
    C’est affligeant, mais honneur et bravo à vous !

Les commentaires sont fermés.