Le scandale de la fraude aux prestations sociales (entretien video)

Le juge Charles Prats (dont le livre Le Cartel des fraudes vient de sortir) était interrogé par l’économiste Charles Gave.

Même si l’on sait que les Français vivent dans un système ubuesque, qui les dépouille, on reste impressionné : plus de 10 milliards d’euros sont détournés avec de faux papiers chaque année.

« Ces cinq millions de « fantômes « détenteurs de cartes vitales représentent des dizaines de milliards d’euros volés aux contribuables français par le biais de la fraude aux prestations sociales ( Faux documents, cartes vitales piratés, centenaires imaginaires et autres magouilles…). Les gouvernements successifs et l’administration française sont conscients de cette fraude mais tétanisés à l’idée de mettre à terme à cette fraude organisée. Charles Parts n’hésite pas à dénoncer que la fraude sociale est liée non seulement principalement à l’immigration mais aussi à des organisations terroristes comme le PKK kurde ou du djihad. »

Sans compter les dizaines de milliards partant annuellement officiellement pour l’immigration.
Il faut ajouter les milliards d’euros d’argent public perdus dans des marchés truqués (pas perdus pour tout le monde).
Les milliards que les politiciens et leurs copains placés à des postes de hauts fonctionnaires nous coûtent.
(et pour financer tout ça, le peuple français s’endette toujours davantage, dans des proportions délirantes)
Les milliards de « l’optimisation fiscale » à l’étranger ou en France.
Etc.

La France en récession masquée depuis trente ans – par Olivier Piacentini

Tribune libre d’Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici).

« Depuis des décennies, le montant des déficits publics, c’est-à-dire des sommes injectées dans l’économie par l’État, excède largement la croissance.
Sans ce déficit, cet argent injecté par l’État, la France ne serait pas en croissance, mais en récession et cela depuis des décennies. Car la France, privée d’industries, ne vit plus que sur le moteur de la consommation. Un moteur qui demande en permanence d’être soutenu par de l’argent public, donc de l’argent qui va être prélevé sur la richesse produite et le travail.
»

Coronavirus : la vente de masques a rapporté 40 milliards de dollars à la Chine

La Chine refile sa saleté à toute la planète et en même temps en tire profit sur son dos !
En même temps, les pays occidentaux adeptes du mondialisme libre-échangiste n’avaient qu’à pas abandonner leurs moyens de productions pour que certains fassent, à court terme, plus de profit.

« Crise sanitaire oblige, le commerce mondial a considérablement changé de visage, selon l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), qui a présenté ce mardi 7 octobre un état des lieux du marché à l’échelle internationale.

Continuer la lecture de « Coronavirus : la vente de masques a rapporté 40 milliards de dollars à la Chine »

Big Pharma : les labos tout puissants (video)

Documentaire assez intéressant sur la puissance de l’industrie pharmaceutique, à la botte de qui ont trouve en particulier les ministres de la « Santé » en France.
Cela dit, la démocratie étant en réalité – dans notre ère médiatique particulièrement – une ploutocratie (domination du gros Argent), la puissante de « Big Pharma » est logique… Et ne pourra être contrée qu’avec un Etat nationaliste fort.

Dans le même genre, on pourra lire le livre Big Pharma, de Mikkel Borch-Jacobsen.

Baccarat en redressement judiciaire, victime du socialisme et de la mondialisation

Tribune libre d’Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici) :

« En France, même l’excellence ne paie pas. Nouvelle victime du système qui détruit emplois, entreprises et jusque parmi les meilleures d’entre elles, les cristalleries de Baccarat, mondialement connues pour leur qualité exceptionnelle et leur capacité de création et d’innovation. Sauf qu’à force d’être lestées de boulets en tous genres, 35 heures, syndicats, droit du travail, réglementations écologiques, sanitaires, charges sociales et impôts de production, même les meilleurs ne peuvent faire face à la concurrence internationale à laquelle la mondialisation sauvage les livre.

Baccarat est un fleuron, un bijou, au-delà de l’intérêt économique, une fierté et un emblème pour l’image de notre pays.
Continuer la lecture de « Baccarat en redressement judiciaire, victime du socialisme et de la mondialisation »

C’était un 5 août…

1884 : pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York.
Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

1895 : mort de Friedrich Engels, philosophe communiste et mécène de Marx.
Coauteur de la plupart  de ses ouvrages, il ne travailla quasi jamais, étant le fils d’un très riche industriel luthérien du textile.
Il mena une existence schizophrénique, se séparant entre action révolutionnaire et exploitation de ses prolétaires.

Résultat de recherche d'images pour "jules lemaitre"1914 : décès de Jules Lemaître (né en 1853),  fondateur de la Ligue de la Patrie française (1898).
Cet important mouvement nationaliste fut créé en réaction à la sinistre « Ligue des droits de l’homme », dans le cadre de l’« affaire Dreyfus » – à laquelle il ne survécut d’ailleurs pas (tout comme la Ligue des patriotes de Paul Déroulède), étant dissout en 1904.
Lemaître était toutefois surtout antimaçon.
Agrégé de lettres, écrivain, critique littéraire et dramatique, académicien, il avait fait du mouvement qu’il présidait un repaire d’intellectuels, de personnalités mondaines, d’académiciens.

Intime de Léon Daudet, il avait rallié l’Action française en 1908.
Il laisse une œuvre diverse et solide dont Les contemporains (4 volumes), des contes et histoires de Noël et une biographie de Chateaubriand.

Collecte record du livret A : que devient l’argent que vous placez ?

https://i0.wp.com/www.lerevenu.com/sites/site/files/styles/img_lg/public/field/image/livret-a-billets_3_0.jpg?w=840&ssl=1

En gros, comme l’explique en passant cet article de presse, laisser de l’argent sur un livret A revient à financer le grand remplacement et le confort des « quartiers prioritaires » (c’est-à-dire quartiers immigrés), là où tout ce qui est détruit ou brûlé est remplacé immédiatement.

« 2,96 milliards d’euros : c’est la somme supplémentaire que les Français ont placée en juin 2020 sur leur livret A. Ainsi, en six mois, près de 20,41 milliards d’euros supplémentaires ont été épargnés sur le livret d’épargne le plus populaire de France. Soit l’équivalent des collectes des années 2017 et 2018 réunies, rapporte la Caisse des dépôts et consignations. Une masse qui sert à financer le logement social et les investissements publics.

Continuer la lecture de « Collecte record du livret A : que devient l’argent que vous placez ? »

Patrick Drahi, le prédateur financier couvert par le pouvoir, par Olivier Piacentini

par Olivier Piacentini (ses livres ici) :

« Patrick Drahi, vous connaissez surement : patron de Numéricable, mais aussi BFM TV, RMC, l’Express et Libération, il a racheté SFR en 2014 avec le soutien actif d’Emmanuel Macron.
Aujourd’hui, plusieurs révélations mettent en lumière les pratiques frauduleuses du financier israélien. Drahi s’est ainsi adjugé en 2016, avec son ami Alain Weil, ancien propriétaire de BFM TV-RMC, quatre immeubles d’affaires à la porte Balard, dans le 15e arrondissement de Paris, pour 846 millions d’euros.
Quelques mois plus tard, 49% des immeubles étaient revendus, pour 1,15 milliards d’euros. Une plus value de 300 millions d’euros en un temps record…
Un génie des affaires, Drahi ? Comme toujours avec lui, il y a un truc…
Continuer la lecture de « Patrick Drahi, le prédateur financier couvert par le pouvoir, par Olivier Piacentini »

La multinationale Uber Eats annonce qu’elle pénalisera les propriétaires de restaurant blancs

Uber Eats est un service de livraison de plats cuisinés lancé par l’entreprise Uber et est présent dans le monde entier.

Au milieu de la vague d’hystérie afro-gauchiste  et antiblanche qui sévit dans le monde occidental ces jours-ci, la société vient d’annoncer que dorénavant – dans les pays où ça serait légal, comme les Etats-Unis – elle signalerait les restaurants avec qui elle travaille et qui sont la propriété de Noirs. Afin que les Noirs et les Blancs haineux d’eux-mêmes puissent éviter de commander à des restaurants appartenant à des sales Blancs…
Elle propose même la livraison gratuite pour les restaurants appartenant à des Noirs. Si le propriétaire est blanc, la livraison est payante, histoire de le défavoriser.

Tout ça au nom de la lutte contre… le racisme.

On ne répètera jamais assez que l’« antiracisme » est un mot de code pour « antiblanc ».

Pourquoi les multimilliardaires juifs qui sont à la tête d’Uber n’utilisent pas une parcelle de leur fortune pour aider les Noirs directement, plutôt que d’exciter à l’hostilité contre les Blancs ?

Les artistes ayant chanté pendant le confinement sur les réseaux sociaux vont toucher des droits de la Sacem

Patrick Bruel en concert chez lui durant le confinement.
Patrick Bruel en concert chez lui durant le confinement. © Capture écran Instagram

Il en a qui ne vont pas trop souffrir économiquement du confinement. Et pour qui il n’y a pas de petits profits, même quand il s’agit de participer à un élan de solidarité.

« Bruel, Christine and the Queens, Alain Souchon, Francis Cabrel… Pendant des semaines, on les a vus gratter leurs guitares ou pousser la chansonnette sur les réseaux sociaux. À la fois pour s’occuper, mais aussi pour s’entraîner, soutenir les soignants ou encore garder le contact avec leurs fans pendant cette période de confinement où beaucoup ont dû reporter des concerts ou des albums. Tout n’est pas perdu pour autant : la Sacem vient d’annoncer que ces miniconcerts en live vont faire l’objet d’« une rémunération exceptionnelle de droits d’auteur », rapporte France Inter. […] » (source)

 

Dépôts de bilan : l’hécatombe ne fait que commencer

 

de l’essayiste Olivier Piacentini (ses livres ici) :

« En quelques jours, les annonces des dépôts de bilan, licenciements et fermetures d’usines ont plu dans les médias. Naf Naf et Alinea ont d’ores et déjà déposé le bilan, Conforama devrait suivre dans les jours qui viennent. Comme André, la Halle, 5 à sec et hélas, bien d’autres. Redressements judiciaires, plans de sauvegarde, ces dernières essaieront de survivre, mais ne pourront résister qu’en réduisant le nombre de magasins et les effectifs…

Continuer la lecture de « Dépôts de bilan : l’hécatombe ne fait que commencer »

Plan social chez BFM-RMC : la déconfiture de Drahi se précise

De l’essayiste Olivier Piacentini (ses livres ici) :

« Il y a à peine quelques heures, le groupe NextRadio TV, maison mère de BFM et RMC, a annoncé un plan social d’une ampleur sans précédent. Sur les 1 600 salariés, près de la moitié devraient être licenciés, des pigistes ou des intérimaires, pour l’essentiel. La fin de RMC Sports a également été annoncée pour le mois de juin… Le groupe anticipe un écroulement de ses recettes publicitaires, et ne peut maintenir ainsi ses effectifs.

On a beau être triste pour le sort de toutes ces petites mains qui vont perdre leur emploi, on ne peut que se réjouir de la déconfiture du groupe de presse de monsieur Patrick Drahi, ami personnel et complice d’Emmanuel Macron.
Continuer la lecture de « Plan social chez BFM-RMC : la déconfiture de Drahi se précise »

Uber licencie 3 500 personnes en même temps par visioconférence aux USA

Le merveilleux monde de l’économie capitaliste « d’après » et des starts-up.
On rappellera que Macron voit la France comme une « start-up nation ».

« Uber, leader mondial de la réservation de voitures avec chauffeurs, est en crise du fait de la forte baisse d’activité, et a procédé à des licenciements à travers le monde. Il a ainsi mis fin à l’activité de 3 500 de ses employés, et ce via une visioconférence sur la plateforme Zoom. « Aujourd’hui sera votre dernier jour de travail pour Uber », a ainsi annoncé la directrice du département clientèle d’Uber aux employés conviés à la réunion. Le tout a pris quelque trois minutes. La mesure concerne du personnel administratif et non des chauffeurs.

Continuer la lecture de « Uber licencie 3 500 personnes en même temps par visioconférence aux USA »

Pendant la pandémie, les assureurs engrangent les bénéfices et ouvrent le parapluie

 

D’Olivier Piacentini :

« Baisse de 80 % des accidents de la route depuis le confinement, baisse conséquente des accidents du travail, accidents corporels de tous types, chute de la délinquance, des vols de voitures et actes de vandalisme : les risques liés à l’activité ont fondu à due proportion desdites activités. Du tout bénef pour les compagnies d’assurance : baisse des indemnisations, poursuite des prélèvements, voilà un secteur qui a grandement profité de la crise pandémique. Mais qui se refuse, dans sa grande majorité, à indemniser la perte d’exploitation des entreprises.

Continuer la lecture de « Pendant la pandémie, les assureurs engrangent les bénéfices et ouvrent le parapluie »