C’était un 5 août…

1884 : pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York.
Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

1895 : mort de Friedrich Engels, philosophe communiste et mécène de Marx.
Coauteur de la plupart  de ses ouvrages, il ne travailla quasi jamais, étant le fils d’un très riche industriel luthérien du textile.
Il mena une existence schizophrénique, se séparant entre action révolutionnaire et exploitation de ses prolétaires.

Résultat de recherche d'images pour "jules lemaitre"1914 : décès de Jules Lemaître (né en 1853),  fondateur de la Ligue de la Patrie française (1898).
Cet important mouvement nationaliste fut créé en réaction à la sinistre « Ligue des droits de l’homme », dans le cadre de l’« affaire Dreyfus » – à laquelle il ne survécut d’ailleurs pas (tout comme la Ligue des patriotes de Paul Déroulède), étant dissout en 1904.
Lemaître était toutefois surtout antimaçon.
Agrégé de lettres, écrivain, critique littéraire et dramatique, académicien, il avait fait du mouvement qu’il présidait un repaire d’intellectuels, de personnalités mondaines, d’académiciens.

Intime de Léon Daudet, il avait rallié l’Action française en 1908.
Il laisse une œuvre diverse et solide dont Les contemporains (4 volumes), des contes et histoires de Noël et une biographie de Chateaubriand.

Le mythe de la « start-up nation » : « l’innovation », mot servant à vider les poches du contribuable (video)

Même si le mot de conclusion est discutable, cette petite video (qui vient d’un média d’extrême-gauche – pas la peine de lui faire un don) présente des données intéressantes.

« Apple, Tesla, SpaceX… Comment vos impôts filent tout droit dans les poches des actionnaires ou les paradis fiscaux, au nom de l’innovation ? Pourquoi ce n’est pas le privé mais bien l’État qui prend des risques et innove ? Le Média décortique le mythe macroniste de le « startup nation », en s’appuyant sur l’exemple… de l’iPhone ! »

Christine Lagarde nommée à la tête de la BCE : revoyons ses analyses au cours de la crise de 2008. Une « brillante » économiste !

Christine Lagarde a fait tout sa carrière au service de la finance internationale.

Cette  technocrate mondialiste vient d’être nommée à la tête de la Banque centrale européenne (BCE), ce dont s’est réjoui l’euro-mondialiste « de droite »  François-Xavier Bellamy, qui la soutenait.

Pour le plaisir, revoyons ce que disait cette « brillante » économiste en 2008, pendant la crise dite des subprimes (qui prend son origine dans le capitalisme le plus financier mais aura des répercussions terribles dans l’économie réelle), alors qu’elle était ministre de l’Economie (2007-2011; elle sera ensuite présidente du FMI jusqu’à maintenant).
Continuer la lecture de « Christine Lagarde nommée à la tête de la BCE : revoyons ses analyses au cours de la crise de 2008. Une « brillante » économiste ! »

Electricité : après une hausse de 5.9% en juin, une autre de 1.23% en août !

La crise des Gilets jaunes passée, les augmentations pleuvent et c’est aux Français de payer la gabegie d’EDF et le dogme capitaliste de l’UE. En effet, les idéologues de Bruxelles imposent une ouverture à la concurrence dans tous les domaines. Résultat : une partie de l’augmentation (5.9% de juin) ne sert qu’à subventionner les concurrents d’EDF…

Trouvé sur Reuters : « La commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé mardi que les tarifs réglementés de l’électricité devraient augmenter de 1,23% TTC au 1er août pour tenir compte de l’évolution du tarif d’utilisation des réseaux publics.

Dans le détail, la hausse proposée aux ministres chargés de l’énergie et de l’économie s’élèverait à 1,26% TTC pour les particuliers et à 1,10% TTC pour les petits professionnels, a précisé la CRE dans un communiqué. Continuer la lecture de « Electricité : après une hausse de 5.9% en juin, une autre de 1.23% en août ! »

Pourquoi le travail au noir explose en France

Résultat de recherche d'images pour "charges patronales répartition"

Lu chez E&R :

« De moins en moins de Français respectent les règles. Selon le dernier rapport de la Cour des comptes, fraude des entreprises et des particuliers confondus, ce sont 20 milliards d’euros qui ont manqué à l’État en 2012. Ce chiffre a doublé en 8 ans. Avec la crise, la baisse du niveau de vie, les Français n’ont plus tous les moyens de l’honnêteté. La pression fiscale, toujours plus forte, ébranle le pacte républicain. Chacun essaye d’abord de s’en sortir, avant de se soucier des autres, de la collectivité. »

Ne ratez pas le témoignage à partir de la 21e minute de la patronne d’un petit restaurant, qui ne déclare pas la totalité de ses employés et de son chiffre d’affaires :

Continuer la lecture de « Pourquoi le travail au noir explose en France »

La « capsule de la mort » : le capitalisme à l’assaut du business de l’euthanasie

Pour certains, l’argent n’a pas d’odeur et le commerce ne s’accommode d’aucune contrainte morale. Des charognards essayent donc de gagner quelques billets sur le dos de désespérés qui ne connaissent pas la finalité de notre passage sur terre.

Trouvé sur Fsspx news : Un promoteur de l’euthanasie outre-Atlantique a mis au point un appareil revendiquant « ergonomie et élégance », qui permet à son utilisateur de déclencher à son gré un suicide assisté indolore, en quelques minutes.

« La Sarco Capsule est un appareil euthanasique qui utilise l’azote liquide afin de diminuer progressivement la quantité d’oxygène, afin de procurer une mort paisible en l’espace de quelques minutes ». Le film publicitaire, diffusé depuis le mois de mai 2019 en langue anglaise, est aussi glaçant que l’azote liquide sinistrement évoqué.  Continuer la lecture de « La « capsule de la mort » : le capitalisme à l’assaut du business de l’euthanasie »

« Le bilan de la vente d’Alstom est catastrophique pour l’emploi et pour notre souveraineté »

Trouvé sur le Figaro : « Frédéric Pierucci est un ancien cadre dirigeant d’Alstom. Sa vie a basculé en avril 2013 lorsqu’il fut arrêté à New York par le FBI, afin que la justice américaine puisse faire pression sur Patrick Kron, le PDG d’Alstom, pour qu’il cède le fleuron français a son concurrent américain General Electric. Il relate cette affaire dans «Le piège américain, l’otage de la plus grande entreprise de déstabilisation économique témoigne» (JC Lattès, 2019).

FIGAROVOX.- General Electric France a annoncé ce 28 mai la suppression de 1050 emplois sur le site de Belfort, l’ancien site d’Alstom spécialisé dans les turbines à gaz, alors même que le groupe avait formulé la promesse de créer 1000 emplois en rachetant Alstom énergie en 2014, une transaction rocambolesque dont vous avez été l’un des acteurs et sur laquelle nous reviendrons. Quelle analyse faites-vous de cette annonce? Continuer la lecture de « « Le bilan de la vente d’Alstom est catastrophique pour l’emploi et pour notre souveraineté » »

Alstom – General Electric : « l’histoire d’un piège américain et d’une trahison française »

Alors que la firme capitaliste s’apprête à licencier un millier de salariés sur son site de Belfort, Jean-Charles Hourcade, ancien Directeur Général Adjoint du groupe Thomson et directeur de recherche au CNRS, revient sur les rôles impardonnables des politiques et grands patrons français dans la vente d’Alstom aux Américains. Un article à l’ire d’urgence.

Trouvé sur Le Figaro : « 48 heures à peine après les élections européennes, l’américain General Electric (GE) a annoncé la suppression de plus d’un millier d’emplois sur son site de Belfort. Les syndicats, réunis le 28 mai en présence d’Hugh Bailey, nommé Directeur Général de GE France le 22 avril, dénoncent une “bombe sociale”. Quand on sait que le même Hugh Bailey était précédemment le conseiller pour les affaires industrielles d’Emmanuel Macron à l’époque où il était ministre de l’Économie et avait piloté la vente à GE de la branche énergie d’Alstom (chaudières et turbines de génération électrique), il est urgent de revenir sur la genèse de ce nouveau coup dur et d’en tirer tous les enseignements pour préparer au mieux la riposte.

En septembre 2015, c’est à l’issue d’un véritable thriller politico-industriel que GE prenait le contrôle de la division Energie d’Alstom, signant ainsi l’un des pires revers stratégiques qu’ait connu la France en 150 ans d’histoire industrielle. Seul le naufrage d’Alcatel, qui fut le leader mondial de l’industrie des télécommunications jusque dans les années 2000, et sa prise de contrôle par le finlandais Nokia, peuvent fournir l’image d’une telle Bérézina. Continuer la lecture de « Alstom – General Electric : « l’histoire d’un piège américain et d’une trahison française » »

Hypermarché Cora de St Malo : 2 employés virés car ils ne voulaient pas travailler le dimanche (+ commentaire)

Commentaire : petit à petit, mais assez rapidement, le dimanche chômé va disparaître sous les coups du capitalisme libéral, à moins que la révolution nationaliste n’arrive avant.
Outre les mérites du repos dominical pour l’équilibre personnel, social et familial, c’est surtout une obligation pour tout chrétien que de consacrer cette journée (le « jour du Seigneur ») d’abord au culte de Dieu (par la messe surtout), puis à soi et aux autres, dans le repos et la joie.
En rognant progressivement le caractère particulier du dimanche, les politiciens de gauche et de « droite » (Sarközy s’y était déjà attaqué, et Marine Le Pen a déclaré être favorable au travail le dimanche) achèvent d’effacer la civilisation française (donc chrétienne) par idéologie (ou absence de doctrine) et pour servir les forces financières ; mais tous les Français en pâtiront, pas seulement ceux qui restent catholiques.

Résultat de recherche d'images pour "cora saint jouan des guerets"

On vient d’apprendre que deux employés, qui travaillaient depuis 18 et 8 ans à l’accueil et au rayon crèmerie de l’hypermarché Cora de Saint-Jouan-des-Guérets, près de Saint-Malo, ont été renvoyés sans préavis pour « faute grave » (ce qui les prive d’indemnité) la semaine dernière, parce qu’ils ne voulaient pas travailler le dimanche.

« Aucune mention de travail dominical ne figure pourtant sur leurs contrats de travail. Depuis que la direction de la grande surface a décidé d’ouvrir tous les dimanches matins, ce qui se traduit par six matinées dominicales travaillées pour chacun des 230 salariés, aucun avenant aux contrats de travail n’a fixé légalement cette obligation.

Alors qu’elle aurait pu faire appel au volontariat, la direction de l’enseigne n’a pas laissé le choix à ses salariés, selon le récit de l’employée licenciée : « Le directeur dit que c’est la loi Macron et que vu la conjoncture actuelle, c’est son gagne-pain. C’était ça ou on prenait la porte directement. J’ai dit : ‘Non, je ne le ferai pas’. Après, il y a eu une procédure pour faute grave. Faute grave ? Je lui ai dit qu’il valait mieux, carrément, que je vole !« , relate-t-elle auprès d’Europe 1.

Si la loi Macron est largement revenue sur le repos dominical, seuls les salariés volontaires sont supposés pouvoir travailler le dimanche. Il est par ailleurs nécessaire que leur accord soit donné par écrit explicite. » (source)

Les deux salariés comptent attaquer leur employeur devant le conseil des prud’hommes pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

Dien Bien Phu : des enfants se faisaient exploser contre les Français

Les communistes vietnamiens utilisaient des enfants comme arme de guerre contre les Français. Un fait historique qui semble mal documenté aujourd’hui.

Voici l’extrait du témoignage d’un jeune membre du Viet-Minh de l’époque, dans Libération :

« Nos chefs croyaient à la victoire, ils n’avaient pas de doutes. » A 17 ans, il voit des combattants, parfois jeunes, « très courageux », se porter volontaires pour « devenir martyrs et se faire exploser avec 20 kilos de dynamite. C’était la peur des Français car on pouvait sortir de n’importe où ! » Et notamment des souterrains que l’APV avait creusés au plus près des positions françaises.

La liquidation d’Arjowiggins est un scandale d’Etat

ArjoWiggins est une usine française de fabrication de papier qui a deux siècles d’existence. Leader mondial dans le papier recyclé de haute qualité, elle ferme ses portes au début de l’année 2019 suite à un redressement judiciaire alors que l’usine ne donnait aucun signe de mauvaise santé. Que s’est-il passé pour que ce fleuron de l’industrie française, employant 550 personnes et faisant vivre toute une commune, mette si brutalement la clé sous la porte ? C’est ce que Vincent Lapierre et son équipe du Média pour Tous ont cherché à savoir en se rendant sur place…

Amazon : des salariés sont surveillés, notés et licenciés par un algorithme

Beaucoup de patriotes passent encore par cette multinationale pour commander des livres, cadeaux et autres objets de la vie courante. Si le géant américain offre à ses clients quelques services avantageux (diversité des produits, prix, livraison rapide),  Amazon représente pourtant ce qu’il y a de plus détestable. En plus de détruire les petits commerces, de donner des millions de dollars chaque année aux associations militantes LGBT, l’entreprise délègue l’avenir de ses salariés à un programme informatique. 

Le Journal du Geek : « Le site The Verge a en effet récemment publié des documents démontrant comment l’entreprise de Jeff Bezos surveillait ses employés, mais aussi leur productivité, quitte à les licencier sans aucun ménagement.

Les systèmes d’Amazon suivent le taux de productivité de chaque individu. (…) Ces systèmes génèrent automatiquement des messages d’alerte ou de cessation d’emploi (…) sans l’intervention de gestionnaires – Extrait de la lettre publiée par The Verge

Continuer la lecture de « Amazon : des salariés sont surveillés, notés et licenciés par un algorithme »