Vitry-sur-Seine : un collège recevra le nom d’un terroriste communiste

La ville de Vitry-sur-Seine a choisi de nommer un collège qui doit ouvrir dans un an du nom de « Josette et Maurice Audin ».

Audin était un militant communiste qui s’adonnait au terrorisme avec le FLN, un authentique traître à la France, mort au cours d’un interrogatoire par l’armée en 1957 en Algérie.

Il est vrai que la mairie d’Ivry est aux mains des rouges depuis 90 ans (elle possède, entre autres, une « rue Lénine »).

PS : pendant ce temps, à Nantes, les gauchistes ont créé la polémique en refusant qu’un lycée reçoive le nom d’Honoré d’Estienne d’Orves, authentique résistant exécuté par les Allemands. Mais il était de droite, donc ça ne va pas.

 

Le nouveau « secrétaire d’État à la transition écologique » est un dirigeant et lobbyiste de Danone

Plus c’est gros, plus ça passe !
En l’occurrence, c’est tout simplement énorme : suite au remaniement ministériel de ce mardi, Emmanuelle Wargon a été « nommée secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire ».

Fille de Lionel Stoléru (ancien ministre de Valéry Giscard d’Estaing),  Emmanuelle Wargon était à l’ENA, dans la même promotion qu’un certain Édouard Philippe…
Nommée à la Cour des comptes après son cursus, elle devint par la suite conseillère technique dans le cabinet de son coreligionnaire Bernard Kouchner, à l’époque ministre de la Santé de Chirac.
Passée par le Haut-commissariat aux Solidarités de Martin Hirsch sous Nicolas Sarkozy et le ministère du Travail sous François Hollande, elle est depuis 2015 « directrice générale des affaires publique et de la communication » (lobbyiste en chef) de Danone – géant mondial de l’agro-alimentaire (pour lequel Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a exercé la fonction de directrice des ressources humaines). (source)

Privatisation des autoroutes : les concessionnaires ont totalement récupéré leur mise

Alors que Macron liquide des entreprises publiques rentables (ADP & FDJ), « l’expérience » de la privatisation des autoroutes française qui avait pour objectif de faire rentrer de l’argent rapidement dans les caisses, tend à prouver que le manque à gagner pour l’Etat sur le moyen et long terme est considérable. Mais une fois n’est pas coutume, nos politiques ne voient pas plus loin que le bout de leur mandat, et préfèrent taxer plus fortement les Français que d’avoir une gestion « en bon père de famille ».

Canard Enchaîné du 11 octobre 2018 

Record d’impôts et de cotisations en 2017

« Les prélèvements obligatoires ont atteint des sommets en 2017. Selon un rapport parlementaire sur le projet de budget 2019, entreprises et ménages ont versé plus de 1 000 milliards d’euros en impôts et cotisations. 1 038 milliards précisément. C’est 43,3 milliards de plus qu’en 2016, et 368,5 milliards de plus qu’en 2002.

En pourcentage du produit intérieur brut, le taux de prélèvements obligatoires a atteint son point le plus haut, avec 45,3% du PIB. Dans le détail, les cotisations sociales représentent 37% des prélèvements obligatoires et les impôts 63%. »

Source BFMTV

Affaire Areva : la monstrueuse amende qui menace la France

La gauche ruineuse (à laquelle il faut bien sûr incorporer la fausse droite genre Edouard Philippe) dans toute sa splendeur (folie des grandeurs, incurie, arrogance et irresponsabilité totale).

« Le groupe nucléaire pourrait se voir réclamer 24 milliards d’euros par la justice américaine dans une affaire de corruption aux Etats-Unis. Un dossier qui pourrait embarrasser Anne Lauvergeon mais aussi Edouard Philippe, chez Areva à l’époque des faits.

Continuer la lecture de « Affaire Areva : la monstrueuse amende qui menace la France »

Budget 2019 : l’Etat va encore emprunter des montants record

Trouvé sur Les Echos : Pas de décrue en vue. En 2019, les montants que la France devra emprunter sur les marchés financiers resteront  aussi impressionnants que cette année  : 195 milliards d’euros de titres à moyen et long termes seront émis, en net (l’Etat rachète chaque année des titres). Il s’agit d’un montant record depuis au moins 2004. La France restera sans doute le deuxième plus gros emprunteur de la zone euro, derrière l’Italie.

Budget 2019 : l\'Etat va encore emprunter des montants record

Continuer la lecture de « Budget 2019 : l’Etat va encore emprunter des montants record »

Avec Macron, les 0,01% les plus riches ont économisé 253 800 euros

Lu chez Marianne :

« […] Au terme des réformes principalement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et de l’impôt sur les revenus mobiliers, les 0,01% les plus riches ont vu leurs contributions totales passer de 52% en 2016 à 46,6% en 2018.

Continuer la lecture de « Avec Macron, les 0,01% les plus riches ont économisé 253 800 euros »

L’Union européenne ne sanctionne pas McDonald’s qui ne payait pas d’impôt

« Le Luxembourg n’a pas enfreint les règles en matière d’aides d’État », a estimé la Commission européenne, gardienne de la concurrence dans l’UE, qui ne punit donc pas le roi du Big Mac, contrairement à d’autres géants américains, comme Apple, Starbucks et Amazon, condamnés dans le passé à rembourser des avantages fiscaux jugés indus en Europe.

Continuer la lecture de « L’Union européenne ne sanctionne pas McDonald’s qui ne payait pas d’impôt »

Russie : Domino’s promeut le tatouage publicitaire (et ne tiendra pas ses promesses)

En Russie, la franchise américaine de pizzas immangeables Domino’s, a promis 100 pizzas gratuites par an pendant 100 ans pour chaque Russe qui se fait tatouer le logo de la marque sur le corps… Résultat : une avalanche de gamins qui se font marquer le corps à vie pour manger à l’œil.

Espagne : le gouvernement socialiste demande l’expropriation des églises (sans compensation)

La gauche et l’extrême gauche espagnoles n’ont pas tellement changé depuis leur défaite face au camp national en 1939. Non content de déterrer le corps du général Franco qui reposait dans la Valle de los Caídos, lieu de réconciliation nationale, le gouvernement de Pedro Sánchez, qui n’existe que grâce à l’appui de l’extrême gauche et des séparatistes régionaux au parlement (le même genre de coalition qui a entraîné l’Espagne dans la guerre civile en 1936), cherche à reprendre à l’Eglise catholique une partie de ses lieux de culte.

Continuer la lecture de « Espagne : le gouvernement socialiste demande l’expropriation des églises (sans compensation) »

Plus d’un Français sur quatre n’aurait pas assez d’argent pour manger des fruits et légumes frais

C’est le progrès…

« Alors que le gouvernement doit annoncer jeudi son plan pauvreté mis au point par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, le Secours populaire publie mardi les derniers chiffres de son baromètre sur la précarité, réalisé pour la onzième année consécutive. Cette année, le sondage se penche particulièrement sur l’alimentation. Ainsi, 86% des personnes interrogées estiment qu’éprouver d’importantes difficultés pour manger sain et équilibré représente un signe de pauvreté, révèle cette enquête de l’institut Ipsos.

Continuer la lecture de « Plus d’un Français sur quatre n’aurait pas assez d’argent pour manger des fruits et légumes frais »

100% ! La dette française a sans doute franchi ce cap cet été

La dette de 1982 à 2016 (97,6%)

« L’endettement public de l’Hexagone s’est probablement hissé au niveau de son produit intérieur brut à mi-année, selon un économiste.

Nos finances publiques se dégradent un peu plus. L’Insee vient de reclasser SNCF Réseau en administration publique à compter de l’année 2016. Un reclassement qui majore le déficit notifié de 3,2 milliards d’euros en 2016 et de 2,2 milliards d’euros en 2017, tandis que la dette notifiée est majorée de 37 milliards d’euros fin 2016 et de 39,5 milliards d’euros fin 2017. De ce fait, le déficit public pour l’an dernier a été relevé de 2,6% à 2,7% du produit intérieur brut (PIB), qui ressortait à fin 2017 à 2.292 milliards d’euros, et l’endettement public de 96,8% à 98,5% du PIB.

La dette publique, qui s’élevait alors à 2.218 milliards en première estimation, a été réévaluée à près de 2.258 milliards à fin décembre dernier. Et elle a dû poursuivre son ascension au premier semestre 2018, progressant de près de 1,5 point sur la période, juge l’économiste François Ecalle, ancien rapporteur général du rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques. Les chiffres sont donc particulièrement impressionnant pour l’année en cours. A mi-2018, la dette publique devait ainsi ressortir à 100% du PIB, correction faite du reclassement de SNCF  Réseau en administration publique, d’après les calculs de l’économiste. […] »

Source Capital.fr