Sociétés autoroutières : 15 milliards d’€ de recettes pour 3,2 milliards de travaux ! (Macron est alors ministre de l’Economie)

A l’heure où Macron et sa clique souhaitent privatiser Aéroport de Paris, la cour des comptes dénonce clairement les très mauvaises négociations de l’Etat avec les concessions autoroutières au moment même où Manu Ier était aux commandes de Bercy. A ce niveau d’incompétence, c’est à se demander s’il n’y a pas des pots-de-vin distribués aux fonctionnaires en charge de défendre les intérêts des Français.

Trouvé sur BFM : « La Cour des comptes critique une « solution de facilité » prise dans des négociations « dans lesquelles les pouvoirs publics sont souvent apparus en position de faiblesse ». Les deux ministres à la manoeuvre à l’époque étaient Ségolène Royal (Ecologie et Transports) et Emmanuel Macron (Economie).

Car, selon la Cour des Comptes les sociétés concessionnaires d’autoroutes devraient tirer quelque 15 milliards d’euros de la prolongation de concession qui leur a été accordée en 2015, alors que le montant des travaux réalisés en échange ne représente que 3,2 milliards d’euros. Continuer la lecture de « Sociétés autoroutières : 15 milliards d’€ de recettes pour 3,2 milliards de travaux ! (Macron est alors ministre de l’Economie) »

Selon l’ex-n°2 de Wall Street, Il faut se préparer à vivre une crise financière mondiale sans précédent avant la fin 2020

Les discours alarmistes ne manquent pas concernant l’état de l’économie mondiale, mais cette fois, c’est l’ancien n°2 de Wall Street qui prophétise l’apocalypse financière à court terme. 

Entretien intéressant réalisé par Le Parisien : « L’ancien numéro deux de la Bourse de New York est formel. Il faut se préparer à vivre une crise financière mondiale sans précédent avant la fin 2020. À 74 ans, l’actuel président et patron belge de la société de conseil Galileo Global Advisors, Georges Ugeux, tire la sonnette d’alarme et en décrypte les ressorts dans son dernier ouvrage « la Descente aux enfers de la finance »*.

Plus dévastatrice encore que celle qui a secoué la planète en 2008, cette crise serait cette fois non plus causée par les mauvais placements des banques mais par le niveau extrêmement élevé de l’endettement des États. Il nous explique ce qui lui fait craindre le pire.

Dix ans après la crise de 2008, qu’est-ce qui vous fait dire qu’on va dans le mur ?

GEORGES UGEUX. Depuis des années, les États ont pu s’endetter dans des conditions excessivement favorables et ne s’en sont pas privés. À tel point que des pays comme l’Italie, la France, les États-Unis et le Japon sont arrivés à niveau d’endettement qui n’est plus soutenable. Le montant de la dette publique mondiale s’élève désormais à 63 000 milliards de dollars (55 000 milliards d’euros) dont 10 000 milliards de dollars (8 800 milliards d’euros) émanant de l’Europe, 10 000 milliards de dollars du Japon et 22 000 milliards de dollars (19 000 milliards d’euros) des États-Unis… Au fur et à mesure que les taux d’intérêt augmentent -comme c’est déjà le cas-, les déficits budgétaires augmentent et menacent la notation de ces pays et leur capacité à se refinancer sans exploser. C’est arithmétique. C’est ce qui me fait dire que d’ici à fin 2020, nous allons vivre un tsunami financier. Ce qui est arrivé à Lehman Brothers, c’est lilliputien à côté de ce qui nous attend !

Continuer la lecture de « Selon l’ex-n°2 de Wall Street, Il faut se préparer à vivre une crise financière mondiale sans précédent avant la fin 2020 »

Capitalisme : « Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€ »



L’entretien glaçant de ce directeur d’Ehpad n’est qu’une confirmation supplémentaire de l’inhumanité de la logique de rentabilité dans les maisons de retraite médicalisées. Avec l’allongement de la durée de la vie et l’éclatement de la famille traditionnelle, la question de la dépendance est un véritable sujet de société. Aujourd’hui, elle en grande partie occultée par les gouvernements successifs, et sous-traitée par des groupes privés. Un directeur avec plus de 20 ans d’expérience à la tête d’un Ehpad en région parisienne confiait il y a peu à un membre de la rédaction de Contre-Info, à quel point le traitement de ses pensionnaires s’était considérablement dégradé ces 10 dernières années à cause de la restriction de personnels (recherche exclusif du profit). 

Entretien de Jean Arcelin par Atlantico : Vous êtes le premier directeur d’un Ehpad à témoigner de votre expérience. Qu’est-ce qui a motivé l’écriture de « Tu verras maman, tu seras bien » (ed. XO) ?

Jean Arcelin : Ce qui a motivé l’écriture de ce livre, c’est que j’étais auparavant directeur général dans l’automobile. J’aime beaucoup le business, parce que cela crée des richesses, cela crée de l’emploi, cela fait tourner le monde et cela crée du progrès, mais j’ai découvert la limite du business libéral : le soin des personnes âgées vulnérables et dépendantes. Si j’ai écrit ce livre, c’est que je considère que j’ai vu des choses et que je vois des stratégies qui sont incompatibles avec la prise en charge de qualité de personnes âgées. Ce n’est plus de l’ordre du business mais de l’ordre de l’éthique s’il en reste.

Cela m’a traumatisé : j’ai fait des cauchemars, j’ai pris des anti-dépresseurs. Vous vivez des scènes, que je décris presque comme des scènes de guerre. Dans le deuxième Ehpad que j’ai géré, vous avez neuf soignants. Sur ces neuf soignants, certains matins, il peut en manquer trois. Vous avez 120 résidents. Cela fait donc un soignant pour 20 résidents. Le matin, les résidents se réveillent. Je parle de résidents qui payent 3000 euros par mois. Le matin, ayant un management de proximité, avant d’aller dans mon bureau, je me rendais dans les chambres des résidents. Je vais vous décrire une scène dont j’ai parlé dans le livre : dans un couloir vide, vous avez une vingtaine de chambres, et au fond de ce couloir, ce matin-là, je vois une ombre, une femme. Je m’approche car je sens qu’il y a un problème, je la vois s’affaisser, c’est une femme nue qui a 90 ans au moins, qui est lucide, qui traîne ses couches souillées à ses pieds et qui en fait, tout simplement, me demande de l’aide. Elle est mutique, choquée par ce qu’elle vit. Ce qui s’est passé, c’est qu’elle s’est réveillée, personne n’est venu. Elle a essayé de se changer mais elle n’y est pas parvenue. Elle n’est pas arrivée à se défaire de ses couches parce que les élastiques enserrent ses jambes. Elle sort dans le couloir pour chercher de l’aide. Je la recueille dans mes bras : j’ai dans mes bras une femme de 90 ans, nue, qui me demande de l’aide. Ce sont ce genre de scènes dont je parle. Continuer la lecture de « Capitalisme : « Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€ » »

« Le cannabis est le premier pourvoyeur d’emplois en France », assure un cadre de l’IFOP

« Dans son livre « L’Archipel français », Jérôme Fourquet, directeur opinion et stratégies à l’Institut français d’opinion publique (IFOP), assure que « le cannabis est le premier pourvoyeur d’emploi, en France », estimant qu’a une échelle locale, ce trafic génère une fragmentation dans la société française.

« J’ai repris des travaux de sociologie qui estiment à 200 000 le nombre de personnes vivants du cannabis en France.

Continuer la lecture de « « Le cannabis est le premier pourvoyeur d’emplois en France », assure un cadre de l’IFOP »

Privatisation d’Aéroports de Paris : pour Griveaux le rôle de l’État n’est pas de gérer « des baux commerciaux »

Ce gouvernement de libéraux forcenés s’apprêtent à vendre une entreprise française rentable, cruciale pour l’économie nationale, importante sur le plan sécuritaire et stratégique, en le justifiant de cette manière : « le rôle de l’État n’est pas de gérer des baux commerciaux pour des boutiques de luxe ».
Ca dépasse l’entendement.

Trouvé sur Europe 1 : « Est-ce le rôle de l’État de faire des baux commerciaux pour des boutiques de luxe ? »ADP a rapporté à l’État « 173 millions d’euros » de dividendes en 2017, « c’était 100 millions de moins quelques années auparavant, aujourd’hui c’est rentable, mais je pose une question très simple : est-ce le rôle de l’État de faire des baux commerciaux pour des boutiques de luxe dans des duty free ? », a-t-il demandé sur France Inter.

Continuer la lecture de « Privatisation d’Aéroports de Paris : pour Griveaux le rôle de l’État n’est pas de gérer « des baux commerciaux » »

Affaire du Levothyrox : le laboratoire pharmaceutique Merck a gagné

Trouvé sur France Info : Le tribunal d’instance de Lyon a débouté, mardi 5 mars, les 4 113 plaignants qui poursuivaient les laboratoires Merck dans le cadre de l’enquête lancée dans l’affaire du Levothyrox, médicament contre les troubles de la thyroïde. Ces plaignants poursuivaient dans le cadre d’une action collective le laboratoire allemand pour « défaut d’information » dans le changement de la formule du Levothyrox.

Continuer la lecture de « Affaire du Levothyrox : le laboratoire pharmaceutique Merck a gagné »

Google : un bénéfice incroyable de 31 milliards de dollars

« Pour sa 20e année, le géant de l’internet combine forte croissante et rentabilité record.

Tirés par la croissance de la publicité sur mobile, les revenus de la maison-mère de Google ont crû de 23% sur l’ensemble de l’année 2018, pour atteindre 136,8 milliards de dollars.

Continuer la lecture de « Google : un bénéfice incroyable de 31 milliards de dollars »

Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien aux blocages des « gilets jaunes »

Une raison de plus de boycotter ce monstre capitalo-mondialiste !

« Amazon a envoyé « une dizaine de notifications » de licenciements à des salariés de plusieurs sites français, révèle Le Parisien, lundi 4 février. Motif ? Ils ont exprimé, sur les réseaux sociaux, une forme de soutien aux « gilets jaunes ». « Ces personnes ont été licenciées car elles n’ont pas respecté leurs obligations contractuelles », explique un porte-parole d’Amazon au Parisien.
Continuer la lecture de « Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien aux blocages des « gilets jaunes » »

« Privatiser la Française des jeux et Aéroports de Paris est inutile et dangereux ! »

Alors que les Français payent la facture de la privatisation imposée du réseau autoroutier français par Villepin, Macron continue sur la même lancé en bradant les dernières entreprises publiques rentables… Comme le rappelle l’auteur de la tribune du Figaro (ci-dessous),  il n’y a aucun argument pour justifier cette gabegie.

Tribune de Benjamin Masse-Stamberger pour Le Figaro : L’Assemblée nationale a donc acté les privatisations incluses dans le cadre de la loi Pacte. Le texte, adopté en première lecture par les députés, aura finalement donné lieu à un débat moins houleux que prévu, au grand soulagement de l’exécutif. Un soulagement d’autant plus compréhensible qu’aucun des arguments avancés par le gouvernement pour justifier les privatisations ne résiste à l’examen.

Continuer la lecture de « « Privatiser la Française des jeux et Aéroports de Paris est inutile et dangereux ! » »

Gilets jaunes : où faire des économies pour être moins tondus ?!

Le soulèvement populaire des Gilets jaunes a eu pour cause principale les prélèvements abusifs de l’Etat, qui appauvrissent gravement les Français ; il pose donc la question des dépenses : la République explique – afin d’amadouer le peuple des travailleur et des retraités – qu’elle doit imposer les Français à un niveau incroyable (le plus fort taux de prélèvements obligatoires de l’OCDE !) pour maintenir son Système social.
Or, l’État n’aurait pas besoin de faire de tels prélèvements s’il ne dilapidait pas le budget n’importe où :

Quelques détails :
Continuer la lecture de « Gilets jaunes : où faire des économies pour être moins tondus ?! »

UE : les dépenses en lobbying des GAFA auraient augmenté de 700% en 5 ans

 

« +700% en cinq ans en Europe

Le lobbying pour protéger le business de la donnée s’est surtout intensifié en Europe lors de l’adoption du RGPD. Selon une étude de l’ONG Corporate Europe Observatory, les dépenses en lobbying des Gafa aurait augmenté de 700% entre 2013 et 2018. Officiellement, le montant total déclaré ne représente que 5,5 millions d’euros. Entre 2010 et 2013, la plateforme LobbyFact rapportait que ces budget avaient déjà été multipliés par trois.

Continuer la lecture de « UE : les dépenses en lobbying des GAFA auraient augmenté de 700% en 5 ans »

Sur Twitter, l’Élysée fait de la publicité pour Google et d’autres entreprises !

C’est assez incroyable quand on y pense. Une confusion des genres et un manque d’impartialité inimaginables il y a quelques années.

L’Élysée, le sommet des institutions étatiques donc, utilise son compte twitter pour passer – avec un petit commentaire sympa – des videos publicitaires que des grandes multinationales font à leur propre gloire !

L’usine BIC de Vannes ferme, le groupe (bénéfice de 288 M€) délocalise en Tunisie notamment

Voilà ce que donnent capitalisme et mondialisation. Tant qu’il n’y aura pas un Etat nationaliste, les choses ne s’arrangeront pas.

Résultat de recherche d'images pour "usine bic vannes"
Les salariés de l’usine de Vannes sont en grève.

« Bic a annoncé mercredi 2 janvier la cession de son activité sport à l’estonien Tahe Outdoors, pour une valeur d’entreprise comprise entre 6 et 9 millions d’euros.

Continuer la lecture de « L’usine BIC de Vannes ferme, le groupe (bénéfice de 288 M€) délocalise en Tunisie notamment »

La banque centrale est « le seul problème de notre économie », selon Donald Trump

Le président américain s’en prend cette fois à un ennemi très puissant…

« Comme à son habitude, Donald Trump a choisi le réseau Twitter pour attaquer. Sa cible est, cette fois, la banque centrale américaine. Le président des États-Unis a accusé lundi la Fed d’être « le seul problème de l’économie » américaine. Un tacle qui intervient quelques jours après que l’institution a relevé les taux d’intérêt et abaissé les prévisions de croissance pour 2018 et 2019. » (source et détails dans un article du Point, à charge bien sûr, de la part de cet organe de propagande européiste – l’UE a sa banque centrale – et mondialiste).

« Le seul problème de notre économie, c’est la Fed », a-t-il écrit dans un tweet. « Ils ne sentent pas le marché, ils ne comprennent pas nécessairement les guerres commerciales ». Pour Donald Trump, « la Fed est comme un joueur de golf puissant qui ne peut pas mettre la balle dans le trou car il manque de précision ».
Continuer la lecture de « La banque centrale est « le seul problème de notre économie », selon Donald Trump »