C’était un 5 août…

1884 : pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre du piédestal de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York.
Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

1895 : mort de Friedrich Engels, philosophe communiste et mécène de Marx.
Coauteur de la plupart  de ses ouvrages, il ne travailla quasi jamais, étant le fils d’un très riche industriel luthérien du textile.
Il mena une existence schizophrénique, se séparant entre action révolutionnaire et exploitation de ses prolétaires.

Résultat de recherche d'images pour "jules lemaitre"1914 : décès de Jules Lemaître (né en 1853),  fondateur de la Ligue de la Patrie française (1898).
Cet important mouvement nationaliste fut créé en réaction à la sinistre « Ligue des droits de l’homme », dans le cadre de l’« affaire Dreyfus » – à laquelle il ne survécut d’ailleurs pas (tout comme la Ligue des patriotes de Paul Déroulède), étant dissout en 1904.
Lemaître était toutefois surtout antimaçon.
Agrégé de lettres, écrivain, critique littéraire et dramatique, académicien, il avait fait du mouvement qu’il présidait un repaire d’intellectuels, de personnalités mondaines, d’académiciens.

Intime de Léon Daudet, il avait rallié l’Action française en 1908.
Il laisse une œuvre diverse et solide dont Les contemporains (4 volumes), des contes et histoires de Noël et une biographie de Chateaubriand.

Les créateurs de la plate-forme de cryptomonnaie Africrypt disparaissent avec 3,6 milliards de $ en bitcoins

Attention où vous mettez votre argent.
Bon, avec ce nom, pas mal se sont sûrement méfiés…
Les autres doivent se mordre les doigts.

Bitcoin's lost boys: billions vanish with Cajee brothers
Les 2 jeunes créateurs. « Sud-Africains » d’Inde.

« Les frères Ameer et Raees Cajee sont introuvables. Les deux Sud-Africains avaient lancé en 2019 leur plate-forme d’investissement dans les cryptomonnaies, Africrypt. Disparus avec eux : 69 000 bitcoins, d’une valeur au moment de leur disparition de 3,6 milliards de dollars, rapportait mercredi 23 juin l’agence de presse Bloomberg.

Continuer la lecture de « Les créateurs de la plate-forme de cryptomonnaie Africrypt disparaissent avec 3,6 milliards de $ en bitcoins »

Amazon : service ou monstruosité ? Le revers de la médaille

Conséquences économiques et sociales, conditions de travail, enjeux politiques…
Une émission pertinente avec un militant engagé dans un collectif contre l’implantation d’un entrepôt géant d’Amazon.

Continuer la lecture de « Amazon : service ou monstruosité ? Le revers de la médaille »

Fletcher Prouty – Le pétrole, énergie fossile : « les origines de cette théorie mondialiste »

« Leroy Fletcher Prouty (1917-2001) était un militaire américain ayant servi comme chef des opérations spéciales sous la présidence Kennedy. Avant cela, il avait établi le Commandement de la défense aérienne et avait été chargé de coordonner les opérations entre l’US Air Force et la CIA. Entre autres. Après sa carrière militaire, il a été directeur de banque et directeur de la National Railroad Foundation and Museum.

Très critique sur les actions menées par la CIA (opérations clandestines), il a beaucoup écrit sur ce sujet, qu’il connaissait très bien. Ainsi que sur l’assassinat du président Kennedy, qu’il a décrit comme une conspiration du gouvernement lui-même et du renseignement militaire. C’était pour lui un coup d’État, lié aux relations conflictuelle entre Kennedy et la CIA.

Il s’exprime ici sur la naissance de la théorie du pétrole d’origine biologique, contre laquelle il s’inscrit. Avec comme instigateur Rockefeller, qui eut l’idée de génie de faire accepter cette énergie comme étant une ressource « fossile », c’est-à-dire ne pouvant se renouveler et donc non seulement à même de s’épuiser un jour, mais d’être quasiment de tout temps sur le point de s’épuiser. Si bien que, depuis un siècle, la fin de l’ère du pétrole n’en finit pas d’être imminente…

Une traduction ERTV : 

Un groupe pharmaceutique et l’agence nationale du médicament (légèrement) condamnés pour «tromperie aggravée» et des centaines de morts !

Vous avez peut-être entendu parler de l’« Affaire Médiator », du nom d’un médicament commercialisé par les « laboratoires » Servier depuis 1976, en particulier pour les malades du diabète.

La commercialisation s’est arrêté en 2009 grâce à l’acharnement d’un médecin. S’en sont suivis dix ans de procès pour arriver à ce verdict :

« Les laboratoires Servier ont été condamnés lundi 29 mars à Paris à 2,7 millions d’euros d’amende pour «tromperie aggravée» et «homicides et blessures involontaires» dans le scandale sanitaire de leur médicament Mediator, tenu pour responsable de plusieurs centaines de décès. […] Jean-Philippe Seta, l’ex-numéro 2 du groupe pharmaceutique et ancien bras droit du tout-puissant Jacques Servier, décédé en 2014, a lui été condamné à quatre ans d’emprisonnement avec sursis.
L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), jugée pour avoir tardé à suspendre la commercialisation du Mediator, a été condamnée à 303.000 euros d’amende. Le tribunal correctionnel a estimé que l’Agence avait «failli dans (son) rôle de police sanitaire et de gendarme du médicament» et lui a infligé la peine maximale de 225.000 euros pour «homicides et blessures involontaires» par négligence, à laquelle s’ajoutent des peines d’amendes contraventionnelles à hauteur de 78.000 euros.» (source)

A l’heure du Covid, voici qui tombe mal pour l’industrie pharmaceutique, qui suscite de plus en plus de méfiance chez les Français.
Cela ne va pas accroître non plus la confiance envers l’Agence nationale de sécurité du Médicament, qui valide actuellement, face au Covid, des « vaccins » (plus exactement des traitements ARN) dont on ne connait pas les effets secondaires.

Précisons que 2,7 millions d’euros d’amende pour un groupe pharmaceutique qui affiche un chiffre d’affaires de 4,6 milliards d’euros et un résultat net de 626 millions d’euros en 2019/2020, ce n’est probablement pas très dissuasif…

Canal de Suez : un seul navire s’échoue et l’économie mondiale craint de sombrer…

 

« Il est parfois des incidents, a priori anodins, qui en disent long sur ce que devient le monde. Un seul exemple ? Le porte-conteneurs Ever Given, propriété d’un armateur japonais dont la société est basée à Taïwan, qui vient de s’échouer dans le canal de Suez. Rien de susceptible, en bonne logique, de faire les gros titres des médias. Et pourtant…

Ainsi ce monstre des mers est-il en train de bloquer une bonne partie du commerce international, sachant que le canal en question, creusé en 1869 par Ferdinand de Lesseps – comme quoi les Français n’ont pas fait que de vilaines choses en Afrique –, assure à lui seul le transit de 12 % des échanges de la planète, soit 19.000 bateaux par an. Et un unique naufrage de créer un gigantesque embouteillage de près de deux cents navires de semblable tonnage ; ironique, n’est-il pas ?

Continuer la lecture de « Canal de Suez : un seul navire s’échoue et l’économie mondiale craint de sombrer… »

Etats-Unis : Amazon contraint de verser 50 millions à ses livreurs dont il avait confisqué les pourboires

Décidément, avec ce monstre capitalo-mondialiste, on n’est jamais déçus !

« le géant du commerce en ligne a accepté de payer 61,7 millions de dollars (environ 51,4M€) pour mettre fin à des poursuites dans une affaire de pourboires non versés à des livreurs indépendants, a annoncé, mardi 2 février, l’Agence américaine de protection des consommateurs (FTC). Selon la plainte, pendant plus de deux ans et demi, Amazon a retenu une partie des pourboires destinés aux livreurs travaillant dans le cadre d’un programme baptisé « Amazon Flex ».

« Plutôt que de verser 100% des pourboires donnés par les consommateurs aux chauffeurs, comme il avait promis de le faire, Amazon gardait l’argent« , a déclaré Daniel Kaufman, un directeur de la FTC. […]

Continuer la lecture de « Etats-Unis : Amazon contraint de verser 50 millions à ses livreurs dont il avait confisqué les pourboires »

Wall Street : une rébellion historique contre les gros requins de la finance, qui sont aux abois

Savoureux. Et probablement historique.

Résumons l’affaire :

• Gamestop est une entreprise, côtée à la bourse américaine, de vente de jeux videos physiques (elle possède l’enseigne Micromania). Du fait de la dématérialisation des jeux, son avenir financier est sombre.
• De gros « fonds spéculatifs », entreprises boursicotant à grande échelle, ont voulu pratiquer de la « vente à découvert » sur les actions de la société Gamestop. Si vous vendez « à découvert », vous vendez des actions que vous avez empruntées à d’autres ; vous ne les possédez pas et vous vous engagez à racheter automatiquement les actions au prix du marché au moment de l’échéance de l’option de vente. Ceux qui font cela parient que la valeur de l’action va baisser et qu’ils vont acheter bien moins cher les actions qu’ils ont auparavant déjà vendues (à des gogos donc). Une pratique assez laide, non ?
• Un fonds spéculatif (Melvin) a ainsi vendu à découvert 120% des actions Gamestop (2.80$ à l’époque) en espérant faire chuter le cours et couler la boîte pour s’en mettre plein les poches, au détriment des autres.
• Des millions d’investisseurs amateurs, s’organisant sur les réseaux sociaux ou des forums communautaires (certain avaient déjà des actions), après que certains ont vu venir le coup, ont décidé de ne pas se laisser plumer et ont acheté en masse des actions (250%) faisant grimper le cours à 350$.

Cours de l’action Gamestop ces 6 derniers mois.

Continuer la lecture de « Wall Street : une rébellion historique contre les gros requins de la finance, qui sont aux abois »

Un rapport épingle Amazon pour fraude massive à la TVA

« Dans sa dernière étude publiée jeudi 3 décembre, veille du Black Friday, l’organisation Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) pointe du doigt une fraude à la TVA que pratiqueraient quelques géants du e-commerce et des places de marché en ligne, en tête desquelles Amazon (mais aussi Cdiscount, eBay ou encore Wish).

Continuer la lecture de « Un rapport épingle Amazon pour fraude massive à la TVA »

Novembre 2020 : meilleur mois de l’histoire du CAC 40

Alors que de nombreux commerçants et artisans français sont dans la peine en ce mois de novembre noir, menacés de faillite et de ruine à cause d’un gouvernement en-dessous de tout – avec des tragédies humaines et suicides qui s’accumulent – les grandes entreprises prétendument « françaises » (du moins leurs propriétaires) n’ont visiblement pas trop à se plaindre :

« Paris porte son avance à +2% sur la semaine écoulée et +24% depuis le 30 octobre, un krach à la hausse sans précédent, même après 50% de baisse sur 18 mois comme en 2003 et 2009: ce mois de novembre est le plus haussier de l’histoire du marché parisien. » (source)

Rarement la distorsion entre l’économie réelle, à taille humaine, et le capitalisme financier n’aura été si criante.

Le scandale de la fraude aux prestations sociales (entretien video)

Le juge Charles Prats (dont le livre Le Cartel des fraudes vient de sortir) était interrogé par l’économiste Charles Gave.

Même si l’on sait que les Français vivent dans un système ubuesque, qui les dépouille, on reste impressionné : plus de 10 milliards d’euros sont détournés avec de faux papiers chaque année.

« Ces cinq millions de « fantômes « détenteurs de cartes vitales représentent des dizaines de milliards d’euros volés aux contribuables français par le biais de la fraude aux prestations sociales ( Faux documents, cartes vitales piratés, centenaires imaginaires et autres magouilles…). Les gouvernements successifs et l’administration française sont conscients de cette fraude mais tétanisés à l’idée de mettre à terme à cette fraude organisée. Charles Parts n’hésite pas à dénoncer que la fraude sociale est liée non seulement principalement à l’immigration mais aussi à des organisations terroristes comme le PKK kurde ou du djihad. »

Sans compter les dizaines de milliards partant annuellement officiellement pour l’immigration.
Il faut ajouter les milliards d’euros d’argent public perdus dans des marchés truqués (pas perdus pour tout le monde).
Les milliards que les politiciens et leurs copains placés à des postes de hauts fonctionnaires nous coûtent.
(et pour financer tout ça, le peuple français s’endette toujours davantage, dans des proportions délirantes)
Les milliards de « l’optimisation fiscale » à l’étranger ou en France.
Etc.

La France en récession masquée depuis trente ans – par Olivier Piacentini

Tribune libre d’Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici).

« Depuis des décennies, le montant des déficits publics, c’est-à-dire des sommes injectées dans l’économie par l’État, excède largement la croissance.
Sans ce déficit, cet argent injecté par l’État, la France ne serait pas en croissance, mais en récession et cela depuis des décennies. Car la France, privée d’industries, ne vit plus que sur le moteur de la consommation. Un moteur qui demande en permanence d’être soutenu par de l’argent public, donc de l’argent qui va être prélevé sur la richesse produite et le travail.
»

Coronavirus : la vente de masques a rapporté 40 milliards de dollars à la Chine

La Chine refile sa saleté à toute la planète et en même temps en tire profit sur son dos !
En même temps, les pays occidentaux adeptes du mondialisme libre-échangiste n’avaient qu’à pas abandonner leurs moyens de productions pour que certains fassent, à court terme, plus de profit.

« Crise sanitaire oblige, le commerce mondial a considérablement changé de visage, selon l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), qui a présenté ce mardi 7 octobre un état des lieux du marché à l’échelle internationale.

Continuer la lecture de « Coronavirus : la vente de masques a rapporté 40 milliards de dollars à la Chine »