Angleterre : une enseignante juive humiliée et licenciée par un centre universitaire juif suite à sa conversion à l’anglicanisme

Le Dr Tali Argov, ancien maître de conférence à l’Oxford Centre for Hebrew and Jewish Studies, a raconté au juge anglais du travail les vexations subies depuis sa conversion au protestantisme anglican. Comme par exemple le passage au crible du contenu de ses cours pour vérifier que, « comme chrétienne » (je cite le Daily Telegraph), elle ne critiquait pas Israël. Le Dr Argov a fini par être licenciée. C’est suite à la conversion de son mari puis de sa propre conversion qu’elle a commencée à être traitée « très » différemment par ses collègues de travail. « Un certain nombre d’incidents » professionnels l’ont conduit à comprendre qu’elle faisait l’objet de discriminations, a-t-elle expliqué au tribunal à la fin du mois de juillet.

Source (via E-Deo, merci à Hulk)

Une lesbienne juive élue juge à la Cour suprême des Etats-Unis

Elena Kagan a été officiellement intronisée samedi en tant que 112ème juge de la plus haute cour des Etats-Unis. Jeudi, le Sénat américain avait approuvé par 63 voix contre 37 la candidate désignée en mai par le président Barack Obama pour succéder au juge John Paul Stevens, 90 ans, qui vient de prendre sa retraite.
« Née en 1960 dans une famille juive newyorkaise, Elena Kagan fut nommée Conseiller auprès du ministre de la Justice (Solicitor General) par Obama en janvier 2009. Ancien doyen de la Faculté de droit de Harvard, cette femme, encore jeune, n’a pourtant aucune expérience pratique comme juge ou comme avocat, mais elle a un “profil” qui correspondrait assez à ce qu’attend Obama de ses créatures à la Cour Suprême : contrebalancer intellectuellement les grosses pointures juridiques que sont John Roberts ou Antonin Scalia… Continuer la lecture de « Une lesbienne juive élue juge à la Cour suprême des Etats-Unis »

Kiss in devant Notre Dame : SOS homophobie lance un appel à témoin

Les militants sodomites de l’association SOS homophobie ne rêvent que d’une chose, faire condamner les quatres catholiques arrêtés pour avoir défendu Notre Dame de Paris, le 14 février dernier, lors de la provocation du Kiss in (cf article 1 et 2) .

Dans cette optique, l’association s’est portée partie civile en vue du procès qui se déroulera en novembre prochain. But de la manoeuvre : gagner en notoriété et si possible un petit peu d’argent…

Mais seulement voilà, les preuves sont minces et l’avocat des accusés risque fort d’obtenir l’acquittement sans trop de difficultés.

L’ultime solution qui s’offre aux invertis est de faire appel à d’ éventuels témoins qui ne se seraient pas faits connaître auprès de la police. Vous remarquerez que sur l’appel lancé par SOS homophobie, les responsables de l’association invitent des « témoins » à prendre contact auprès… d’eux ! Et non de la police ! C’est toujours mieux de pouvoir donner quelques instructions aux témoins avant le dépôt au commissariat, ça évitera qu’ils puissent refaire les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs…

Afin de les aider au mieux nous vous invitons à laisser le témoignage de  votre gratitude pour l’action menée par cette belle association : sos@sos-homophobie.org

source

Police et francs-maçons : « Ordinairement pistonnés et intouchables »

Extrait du livre témoignage « Flic – Chroniques de la police ordinaire » du lieutenant de police Bénédicte Desforges :

J’avais entendu parler de cette chose comme d’une sorte de secte dont les membres se reconnaissaient par des signes invisibles des profanes. Je me suis documentée, et j’ai lu que cette chose qui rayonnait (comme ils disent) à travers le monde avait une vocation humaniste. Et puis j’ai appris qu’il y avait plein de francs-maçons dans la police, alors, j’ai naïvement pensé que police et humanisme faisaient bon ménage et que c’était une bonne chose. J’étais loin du compte… Continuer la lecture de « Police et francs-maçons : « Ordinairement pistonnés et intouchables » »

Franchouillard

Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux.

Pierre Bergé, Georges-Marc Benamou, Bernard-Henri Lévy / Globe n°1 – Edito (1985)

« Judaïser les Catholiques »


En partenariat avec les autorités rabbiniques et le CRIF de l’Ouest de la France, le Service diocésain pour les relations avec le judaïsme (SDRJ) de Nantes organise une session de « judaïsation », du 13 au 20 juillet 2010 à l’abbaye cistercienne de Melleray, en Loire Atlantique.

Conçue pour sensibiliser les prêtres, religieux, diacres, séminaristes et laïcs en responsabilité dans l’Eglise, cette session a pour but d’enseigner les sources juives du message évangélique et de la foi chrétienne ainsi qu’à l’importance vitale pour le monde, de reconnaître les fondements bibliques portés et transmis par la tradition juive. Les participants seront également amenés à mieux comprendre la réalité juive d’aujourd’hui et l’histoire de l’antisémitisme.
Bref, tout le programme pour devenir un parfait « shabbat goy »!
La liste des intervenants est assez explicite (ici).

Scandale : le pervers Polanski est libre

Suite aux innombrables pressions, le gouvernement suisse a refusé, lundi, d’extrader le cinéaste juif vers les Etats-Unis. Roman Polanski, 76 ans,  ne sera donc jamais jugé pour avoir, il y a trente-trois ans, drogué et sodomisé une jeune fille alors âgée de 13 ans.

Bien sûr,  les membres des lobbies sioniste et pédomane se réjouissent à l’instar de Bernard Henri Lévy, Bernard Kouchner, Jack Lang ou Frédéric Mitterrand.

Source

Croyez-vous cet individu ?

Dans cette video on voit l’ancien « Grand maître du Grand Orient » de France, Jean-Michel Quillardet, ironiser sur un ton de plaisanterie à propos des sacrifices de bébés dans la Franc-maçonnerie.

Rappelons que chaque année des milliers, voire des dizaines de milliers d’enfants disparaissent en France.

En tout cas, la pédomanie organisée existe bien dans la Maçonnerie, comme on le comprend par exemple avec le reportage ci-dessous (attention, choquant) :


suites

Source : Christ-roi

La Boutin de la République au CRIF

Le mardi 22 juin 2010, Christine Boutin passait son oral devant la commission des élus du Crif, présidée par le juif sioniste et franc-maçon, Bernard Gahnassia.

La bonne fille avait bien appris sa leçon et expliqua à ses examinateurs qu’en tant que catholique, elle a toujours eu un réel attachement envers Israël et son peuple.

Concernant la flottille de paix et l’assassinat d’humanitaires par l’armée israélienne, « je n’ai pas pris position dit-elle, je n’avais pas tous les tenants et aboutissements de cette affaire, je pense surtout que les médias ont une responsabilité énorme, notamment vis-à-vis des images passées. Mais quand il faut prendre position pour Israël, je suis prête à le faire, et je soutiens la manifestation de ce soir pour la libération de Gilad Shalit ».

Concernant l’Iran, elle a fait part de ses inquiétudes : « C’est un gouvernement dangereux ». Continuer la lecture de « La Boutin de la République au CRIF »

Le directeur-rédacteur en chef de Chérie FM – Carcassonne, élu Vénérable Maître

Michel Sawas a été élu à la tête de la loge « Saint-Jean de l’Union », affiliée à la Grande loge de France.
Un nouveau titre qui viendra élégamment garnir la carte de visite de cet emblématique directeur-rédacteur en chef de Chérie FM-Carcassonne, par ailleurs président du comité d’organisation du salon de l’habitat.

Source

Les francs-maçons lyonnais soutiennent les provocations sodomites

Dès qu’il s’agit de salir la jeunesse et de détruire les valeurs de notre civilisation, les Fils de la Veuve répondent toujours présents :
Communiqué des Loges Eugène Varlin & L’Amitié Fraternelle du Grand Orient De France

Mardi 18 mai, un «kiss-in» s’est déroulé sur la place Saint Jean. Cette manifestation pacifique visait à dénoncer l’homophobie et à prôner l’égalité entre hétérosexuels et homosexuels. Continuer la lecture de « Les francs-maçons lyonnais soutiennent les provocations sodomites »

« Les femmes et la franc-maçonnerie, des Lumières à nos jours »

C’est la semaine prochaine que s’ouvrira à Bordeaux, le Colloque International « Les femmes et la franc-maçonnerie, des Lumières à nos jours », les 17, 18 & 19 juin.

Ce colloque est organisé par Cécile Révauger dans le cadre du programme de recherche Le Monde Maçonnique, LNS, Bordeaux 3. Avec entre autres comme organismes partenaires: Conseil Régional d’Aquitaine, CELFF, UMR 8599, Université Paris IV Sorbonne et CNRS, Laboratoire CIRTAI-IDEES, équipe de l’UMR 6228 (CNRS) Université du Havre.

Il va de soi que tout ce petit monde est évidemment pro maçonnique. Il n’y aura aucun débat contradictoire dans l’assemblée de frères et de soeurs bien qu’il y eut peu de sociétés qui soient aussi misogynes que la Franc-maçonnerie.
Le Grand Orient (obédience majoritaire) vient à peine d’autoriser les femmes en son sein…

Source