7 août 1932 : « loi des épis » et génocide ukrainien

holodomor_v1Le 7 août 1932, le gouvernement de l’URSS promulgue une loi qui punit de dix ans de déportation, voire de la peine de mort, « tout vol ou dilapidation de la propriété socialiste », y compris le simple vol de quelques épis dans un champ.

Cette « loi des épis » survient alors que les campagnes soviétiques connaissent un début de famine du fait des réquisitions forcées par le pouvoir et de la « dékoulakisation » (élimination des paysans considérés comme riches).

On estime qu’en Ukraine, au moins six millions de paysans vont mourir de faim dans les mois suivants, de par la responsabilité des autorités communistes.
Cette « Grande famine » (« Holodomor », « extermination par la faim » en ukrainien), intentionnellement entretenue et amplifiée par Staline (qui s’appuyait sur de nombreux cadres soviétiques juifs – d’où un ressentiment longtemps tenace des Ukrainiens envers cette communauté) est assimilée à un génocide par la plupart des historiens ainsi que par les Ukrainiens.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

23 commentaires concernant l'article “7 août 1932 : « loi des épis » et génocide ukrainien”

  1. Personnellement je n’ai jamais entendu parlé de se génocide communiste dans les « grands » médias.

  2. « six millions  » et on n’en entends pas parler parce que les Ukrainiens ne font pas de business avec ça.

  3. la plupart des officier politiques en ukraine étais juifs ne l’oublions jamais !

    Vous devez tous lire le livre «  » »deux siècles ensembles » » »d’Alexandre Soljénitsine. Il est encore possible par correspondance de l’acheter.

    Lénine avait des origines Juive et Trotsky aussi c’est pour cela que beaucoup d’Ukrainiens se sont défoulés sur les juifs durant l’occupation allemande.

  4. quand les juifs bolchévistes exterminent des millions de blancs chrétiens en Ukraine , on ne voit ensuite aucun socialiste en France militer pour la reconnaissance de ce crime contre l’humanité et ce génocide ! les médias continuent d’ailleurs de cirer les pompes des comuno-socialistes qui font bien sur de belles et rentables carrières parasitaires aux frais des contribuables ! les pourris ça osent tout , c’est à cela qu’on les reconnait !

  5. Il faudra aussi parler des tueries de Tambov, commises par Toukhatchevski, avec l’emploi de gaz asphyxiants…

  6. Cité sur un outre site sur le web ripoublik:
    “”Nos bienfaiteurs “elus” parmi les peuples pour eclairer et guider l’Humanité et la traite négriere:
    [Liste des bateaux négrier et de leur propriétaires : Joseph et Samuel Frason, Abraham de Loutchena et Justus Bosh, Mordecai Gomez et Pazseco, Rachel Marx, Nathan Levy et David Franks, Nothel Isaac et Abraham Ardt , Samuel Levy , John Francks , johnson Levy, Moses et David Frank et Isaac Levy, James de Woolf , Isaac Levy , Levy , Judas Heiss , Jacob Franks etc etc etc…
    Que des noms et prénoms juifs, informations vérifiables par une recherche rapide sur google avec par exemple “Justus Bosh Mordecai Gomez”
    C’est curieux comme les rôles de bourreaux et victimes sont inversés selon que l’histoire est censurée ou non par des lois “mémorielles”.]
    Nos bienfaiteurs “elus” parmi les peuples pour eclairer et guider l’Humanité au debut du XXème en Russie:
    [Bien qu’officiellement les Juifs n’aient jamais représenté plus de 5% de la population totale du pays, ils jouèrent un rôle hautement disproportionné et probablement décisif dans les débuts du régime bolchevik, en dominant effectivement le gouvernement soviétique pendant ses premières années. Les historiens soviétiques, de même que la plupart de leurs collègues occidentaux, préfèrent ignorer ce sujet, depuis des décennies. Les faits, cependant, ne peuvent être niés.
    A l’exception notable de Lénine (Vladimir Oulyanov), la plupart des dirigeants communistes qui prirent le contrôle de la Russie en 1917-1920 étaient des Juifs. Léon Trotsky (Lev Bronstein) fut le chef de l’Armée Rouge, et pendant un temps, fut le responsable des Affaires Etrangères des Soviets. Yakov Sverdlov (Yankel Solomon) était à la fois le Secrétaire de l’Exécutif du Parti Bolchevik et — en tant que président du Comité Central Exécutif — chef du gouvernement des Soviets. Grigory Zinoviev (Radomylsky) dirigeait l’Internationale Communiste (Komintern), l’agence centrale pour répandre la révolution dans les pays étrangers. D’autres Juifs importants étaient le Commissaire [ = Ministre] à la Presse, Karl Radek (Sobelsohn), le Commissaire aux Affaires Etrangères Maxim Litvinov (Wallach), Lev Kamenev (Rosenfeld) et Moisei Uritsky.
    Lénine lui-même était principalement d’ascendance russe et kalmouk, mais il était aussi à un quart juif. Son grand-père maternel, Israël (Alexandre) Blank, était un Juif ukrainien qui fut plus tard baptisé dans l’Eglise Orthodoxe Russe.
    En parfait internationaliste, Lénine regardait tout loyalisme ethnique ou culturel avec mépris. Il avait peu de respect pour ses propres compatriotes : «un Russe intelligent», remarquait-il alors, «est presque toujours un Juif ou quelqu’un avec du sang juif dans les veines»…
    (…)
    «Les 62 membres du Comité [Central] étaient composés de cinq Russes, un Ukrainien, six Lettes [Lettons], deux Allemands, un Tchèque, deux Arméniens, trois Géorgiens, un Karaim (une secte juive), et 41 Juifs.
    La Commission Extraordinaire [Théka ou Vétchéka] de Moscou était composée de 36 membres, incluant un Allemand, un Polonais, un Arménien, deux Russes, huit Lettons, et 23 Juifs.
    Le Conseil des Commissaires du Peuple [le gouvernement soviétique] comptait deux Arméniens, trois Russes, et 17 Juifs.
    «D’après les informations fournies par la presse soviétique, sur 556 importants fonctionnaires de l’Etat Bolchevique, incluant ceux mentionnés précédemment, en 1918-1919 il y avait : 17 Russes, 2 Ukrainiens, 11 Arméniens, 35 Lettes [Lettons], 15 Allemands, un Hongrois, 10 Géorgiens, 3 Polonais, 3 Finnois, un Tchèque, un Karaim, et 457 Juifs.»
    «Si le lecteur s’étonne de trouver la main des Juifs partout dans l’affaire de l’assassinat de la famille impériale russe, il doit garder à l ‘esprit la formidable prépondérance numérique des Juifs dans l’administration soviétique», continue Wilton.
    Le pouvoir gouvernemental réel, poursuit Wilton (p. 136-138 de la même édition) réside dans le Comité Central du Parti Bolchevique. En 1918, raconte-t-il, cet organisme comptait douze membres, dont neuf étaient d’origine juive, et trois étaient Russes. Les neuf Juifs étaient : Bronstein (Trotsky), Apfelbaum (Zinoviev), Lurie (Larine), Uritsky, Volodarski, Rosenfeld (Kamenev), Smidovitch, Sverdlov (Yankel) et Nakhamkes (Steklov). Les trois Russes étaient Ulyanov (Lénine), Krylenko et Lunacharsky.
    «Les autres partis socialistes russes avaient une composition similaire», continue Wilton. «Leurs Comités Centraux étaient composés comme suit:
    Mencheviks (Sociaux-Démocrates) : Onze membres, juifs en totalité.
    Communistes du Peuple : six membres, dont cinq étaient juifs et un, russe.
    Sociaux-Révolutionnaires (aile droite) : quinze membres, dont 13 étaient juifs et deux étaient russes (Kérenski, qui était peut-être d’origine juive, et Tchaïkovski).
    Sociaux-Révolutionnaires (aile gauche) : douze membres, dont dix étaient juifs et deux, russes.
    Comité des Anarchistes de Moscou : cinq membres, dont quatre étaient juifs et un, russe.
    Parti Communiste Polonais : douze membres, juifs en totalité, incluant Sobelson (Radek), Krokhenal (Zagonski), et Schwartz (Goltz).
    «Ces partis», commente Wilson, «en apparence opposés aux Bolcheviques, jouaient le jeu des Bolcheviques d’une manière sournoise, plus ou moins, en empêchant les Russes de se rassembler. Sur 61 individus à la tête de ces partis, il y avait 6 Russes et 55 Juifs. Quel que soit le nom qu’on lui donne, le gouvernement révolutionnaire était juif.»]
    Nos bienfaiteurs “elus” parmi les peuples pour eclairer et guider l’Humanité et la Finance:
    [-Banque mondiale :
    Sur les 10 présidents qui se sont succédés à sa tête, 5 sont indubitablement juifs soit 50%, dont le premier et les 3 derniers (ce qui est disproportionné pour un peuple qui représente 0,25% de l’humanité).
    Sur les 9 chefs économistes, 6 sont indubitablement juifs (soit 67%).
    -FMI :
    Sur les 11 présidents qui se sont succédés, 5 sont indubitablement juifs (soit 45%) dont les 4 premiers et le dernier.
    Les principales banques d’affaire quant à elles, portent généralement les noms des Juifs qui les ont créées (Kuhn & Loeb, Goldman Sachs, Lehman Brothers, Salomon Brothers devenue Citigroup, Lazard Frères…) et sont toujours restées entre des mains juives pour la plupart.
    -Federal Reserve Bank : sur les 14 présidents, 10 sont indubitablement juifs, dont les 3 premiers et les 4 derniers.
    Consortium des huit banques privées propriétaires de la Federal Reserve Bank (Fed), la Banque centrale “américaine” qui édite le fameux billet vert :
    (1) Rothschilds of London & Berlin
    (2) Lazard Bothers of Paris
    (3) Isreal Moses Seaf of Italy
    (4) Kuhn, Loeb & Co of Germany and New York
    (5) Warburg & Company of Hamburg, Germany
    (6) Lehman Brothers of New York
    (7) Goldman Sachs of New York
    (8) Rockfeller Brothers of New York
    Sur les 8 banques “américaines”, sept sont juives : Rothschild, Lazard, Israel Moses, Kuhn, Loeb & Co (Jacob Schiff), Warburg, Lehman Brothers, Goldman Sachs. (Source: Federal Reserve Directors : A Study of Corporate and Banking Influence. Staff Report, Committee on Banking, Currency and Housing, House of Representatives, 94th Congress, 2nd Session, August 1976.) Il est possible de vérifier l’exactitude de ce rapport en lisant les différentes biographies des personnalités impliquées dans sa direction.
    Toutes ces banques sont vouées au culte du “nouvel ordre mondial” et autre “gouvernement mondial”… Un hasard sans doute…”]
    Etc etc.” »

  7. Pas seulement Lénine et Trotsky d’ailleurs…

    En France, ce génocide (qui concerne aussi le sud de la Russie) est toujours nié par des personnalités aussi officielles que Annie lacroix-Riz.

  8. Notons qu’en France, le génocide ukrainien est niée par la juive marxiste Annie Lacroix-Riz, qui enseigne en toute impunité à l’Université, est soutenue par toute une galaxie d’historiens communistes (dont le « spécialiste » de la 2e GM François Delpla)et qui a été invitée à plancher chez les Franc-Maçons…

  9. kouah? J’ai stigmatisé et pas dénoncé les vrais responsables du génocide ukrainien, SuperCC?

    En tout cas, je pense indispensable de parler de ce génocide-là car les merdias hypocrites font exprès l’omerta sur tous les crimes juifs ;
    financiers banksters et corrompus politichiens ,propagandes de moraline merdiatiques et immoraux incitateurs de guerres pour des interets anti-francais, cinématographie de la violence et littéraires pornos, chimiques toxiques agricoles, tout cela enrichi la meme secte au détriment de l’humanité entière , ce que le gros merdia télé/radio feint d’ignorer par carrièrisme de nantis bolchévik encore virulents en France !

  10. Bonjour à tous,

    Ces éliminations font immédiatement penser aux massacres de d’officiers polonais à Katyn en 40 par les mêmes Russes au pouvoir. Là pas de génocide mais élimination pure et simple. …Et bien sûr ils font penser à un génocide maçonnique bien français celui là dont on ne parle jamais c’est le Génocide Vendéen. J’avais fait un sujet là dessus il y a quelques années : http://www.archives-dossiers-secrets.fr/forum/viewtopic.php?id=977
    Comme quoi il n’y a finalement des catégories parmi les morts les génocides ne sont que pour les « êtres humains d’Attali » pas pour les goys d’Ukraine, de Vendée, d’Arménie ou d’ailleurs. A chacun d’en tirer les leçon de l’histoire.

  11. Il y a une autre façon d’envisager  » le problème juif  » :
    – il faut récuser l’aspect religieux , la plupart des Juifs étant des incroyants affichés .
    – il faut aussi récuser l’approche raciale , le milieu juif n’étant pas ethniquement homogène .
    La question se pose : qu’est-ce qu’un Juif ?
    réponse : le Juif est un […] qui s’imagine en possession du testament de Dieu et se croit autorisé à […] le goy .

  12. Donnez les noms des responsables de cette horreur qui sont tous des membres de « la communauté organisée que l’on a pas le droit de dénoncer ».

    Dressez « une liste », rendez la publique que l’on voit le vrai visage de cette communauté d’assassins.

    « Des noms des noms », comme Alexandre Soljenitsyne, il faut un visage sur chaque crimes commis par les zélites de la  » communauté organisées »

  13. Il y a une autre façon d’aborder le problème et elle est quasiment ignorée :
    – le bolchevisme n’a existé que soutenu par la finance apatride des « States  » . Les dirigeants de l’URSS en dépendaient . Le  » socialisme réel  » n’était qu’un système d’exploitation des peuples de l’Empire russe par une poignée de créanciers US , les exécutant locaux n’étant que des larbins à leur service . Rappelez-vous ce qui est arrivé au génial Géorgien quand il tenta d’échapper à leur emprise .
    En Europe occidentale , le modèle peut être transposé , ce que ne comprennent pas les anticommunistes chevronnés .
    moralité : le communisme ne fut qu’un paravent destiné à dissimuler l’exploitation des richesses d’un Empire par une poignée de financiers  » cosmopolites  » .
    Et nous, en Occident aujourd’hui , nous ne sommes pas mieux lotis que les Russes jadis . Pire encore , notre génocide est ouvertement mis en oeuvre par le  » petit peuple qui a tant souffert  » …

  14. Depuis la decouverte au debut du XX° siecle des immenses richesses recelées sur le territoire russe, les banquiers anglo-saxons n’ont eu de cesse de chercher à renverser le tsar, sachant qu’il est infiniment plus facile d’acheter un elu qu’un monarque; d’où la premiere guerre mondiale qui a éliminé les monarques encore en exercice, à l’exception, of course, du principal instigateur, la famille royale UK.

  15. le communisme est essentiellement une crise de folie nihiliste
    provoquée par des révolutionnaires pour détruire la chrétienté.

    un bilan avec des chiffres astronomiques: 100 millions de morts.

  16. Je la ramène , fort mal à propos .
    Nous la seriner avec le prétendu communisme , une escroquerie c’est vrai , alors que si l’Est européen et d’autres parties de ce monde sont encore vivables , c’est grâce à lui .
    Faut faire marcher son ciboulot même si l’on affiche des idées de droite parce que ça fait extravagant .
    L’ennemi principal , c’est le  » petit peuple  » installé à la City et dont Wall Street est une ombre . Le communisme était l’une de ses réalisations . Elle a mal tourné ( comprendre ; elle s’est imprégnée de nationalisme grand-russien ), c’est pourquoi il l’abominent .
    Qui ne comprend pas ça , ne pige ren ..
    Votre ennemi régente vos têtes . C’est pour ça que l’Occident est à l’agonie …
    – relisez  » L’école des cadavres  » de Louis-Ferdinand et vous aurez quéchose dans votre caboche .
    Louis-Ferdinand Céline , le Dr. Destouches . Dois-je ajouter qu’il avait la stature de Rabelais ?

  17. ils l’abominent
    Les anticommunistes dénoncent unanimement le grand Géorgien . Pourquoi ?
    Le plan des princes de ce monde était de favoriser l’accès au pouvoir de Trotski en URSS . La révolution internationale c’était alors le programme du Grand Capital apatride .
    Rien n’a changé depuis .
    Le  » communisme  » : des sociétés ordonnées , épargnées par l’immigration et d’esprit conservateur , voire franchement réac .
    aux antipodes du marxisme occidental .
    Il suffisait de rectifier un peu la vulgate en cour en réhabilitant l’initiative privée- soumise au Bien commun – pour obtenir le meilleur des régimes possibles .

  18. Puisqu’il y a chez les cocos des lendemains qui chantent, alors chantons avec eux :
    Requiem, ou : Dies irae dies illa

  19. Je m’appelle Mariam, je veux partager avec vous mon histoire.Pour tous vos problèmes, veuillez contacter le grand maître AZE HOUNON, il fait du miracle et je vous promets que votre vie va changer en 3 jours,Alors pour tous vos problèmes,son travail est très éfficace et rapide, Voici son Contact Télephone: Whatsapp/Viber : 0022966547777

  20. Quitte à indisposer , je remets ça . Et avec lourdeur .
    Qui prétendra que le  » communisme  » ait été monolithique ?
    pour qui désire accéder à son intelligence , je recommande les écrits d’un dissident soviétique ayant la Russie , Alexandre Zinoviev .
    et
    les articles d’un Juif russe assez mal noté par notre intelligentsia . Vous le connaissez tous , c’est le Dr. Anatoly Livry .
    Lisez-le ATTENTIVEMENT .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.