C’était un 5 août…

1884 : pose, par la Grande Loge de New York, de la première pierre de la statue de La liberté éclairant le monde, sur l’île Beldoe du port de New York.
Son auteur est le franc-maçon français Frédéric Auguste Bartholdi.
La statue (dans un rapprochement avec Lucifer, « le porteur de lumière ») symbolise l’expansion de l’idéologie maçonnique à travers la planète.
Et ce, si nécessaire à la lumière des bombes atomiques ou au phosphore…

1895 : mort de Friedrich Engels, philosophe communiste et mécène de Marx.
Coauteur de la plupart  de ses ouvrages, il ne travailla quasi jamais, étant le fils d’un très riche industriel luthérien du textile.
Il mena une existence schizophrénique, se séparant entre action révolutionnaire et exploitation de ses prolétaires.

Résultat de recherche d'images pour "jules lemaitre"1914 : décès de Jules Lemaître (né en 1853),  fondateur de la Ligue de la Patrie française (1898).
Cet important mouvement nationaliste fut créé en réaction à la sinistre « Ligue des droits de l’homme », dans le cadre de l’« affaire Dreyfus » – à laquelle il ne survécut d’ailleurs pas (tout comme la Ligue des patriotes de Paul Déroulède), étant dissout en 1904.
Lemaître était toutefois surtout antimaçon.
Agrégé de lettres, écrivain, critique littéraire et dramatique, académicien, il avait fait du mouvement qu’il présidait un repaire d’intellectuels, de personnalités mondaines, d’académiciens.

Intime de Léon Daudet, il avait rallié l’Action française en 1908.
Il laisse une œuvre diverse et solide dont Les contemporains (4 volumes), des contes et histoires de Noël et une biographie de Chateaubriand.

4 août 1532 : traité d’union perpétuelle de la Bretagne et de la France

Armes de Louis XII et d’Anne de Bretagne

Les États de Bretagne, convoqués par François Ier à Vannes après le couronnement du dauphin comme duc de Bretagne à Rennes, adressent au monarque une supplique pour « unir et joindre par union perpétuelle iceluy pays et duché de Bretagne au royaume, le suppliant de garder et entretenir les droits, libertés et privilèges dudit pays et duché ».
Cette requête, présentée au roi dans la grande salle du palais épiscopal de la Motte, est acceptée par une lettre donnée à Vannes le 4 août 1532 :

Les députés autorisent la mise à mort des bébés jusqu’à 9 mois de grossesse au prétexte de « détresse psychosociale »

un bébé à 8 mois. Un bébé, entièrement formé et prêt à découvrir la vie.

Dans la nuit du vendredi 31 août au samedi 1er août, les députés ont adopté en seconde lecture le projet de loi bioéthique [sic], légalisant notamment la « PMA pour toutes » (« pour toutes » les égoïstes ou même les dépravées).
Comme le souligne l’association pro-vie Alliance Vita, l’amendement a été adopté « à la sauvette en pleine nuit à la fin de l’examen du projet de loi bioéthique ».


Cet amendement, porté par plusieurs élus socialistes dont le secrétaire général du PS Olivier Faure, autorise en effet l’interruption médicale de grossesse (IMG), permis pendant neuf mois, pour cause de « détresse psychosociale ».
On imagine bien que cette notion floue et subjective sera facilement le prétexte à ce qui n’est – camouflé en acte « médical » [sic] – ni plus ni moins qu’un meurtre, et ce jusqu’à 9 mois de grossesse !
C’est l’IVG (avortement volontaire) qui est en réalité possible jusqu’au terme, sous le nom d’IMG.
Les esprits malades (« la gauche » au sens large, incluant la fausse droite) qui dominent la France préfèrent qu’une femme fasse tuer son bébé trois jours avant la naissance plutôt que de le laisser être pris en charge par l’Etat aussitôt après la naissance puis adopté…
C’est une démarche proprement démoniaque.

La prochaine étape sera-elle le droit d’avortement post-natal ?!
Continuer la lecture de « Les députés autorisent la mise à mort des bébés jusqu’à 9 mois de grossesse au prétexte de « détresse psychosociale » »

Fin programmée des chaudières au fioul : la « France périphérique » encore pénalisée

 

« À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit, pour des raisons écologiques, de poser une nouvelle chaudière au fioul (4 millions de logements en sont actuellement équipés, principalement dans la « France périphérique ») et au charbon (il n’y en a presque plus, tant les contraintes sont importantes).

Les ménages pourront, après cette date, faire réparer leur chaudière au fioul, changer des pièces, voire effectuer quelques travaux, mais lorsqu’elle sera définitivement en panne, ils devront se tourner vers des modes de chauffage plus « écologiques ». En 2035, il ne devrait rester que quelques ancêtres particulièrement robustes.

Continuer la lecture de « Fin programmée des chaudières au fioul : la « France périphérique » encore pénalisée »

Juan Carlos, roi mondialiste et corrompu, fuit l’Espagne

Le général Franco, après avoir sauvé l’Espagne du communisme (et par le même coup peut-être l’Europe) et de la décadence morale, a voulu transmettre le pouvoir.
Il décida de rétablir la monarchie, une monarchie traditionnelle et chrétienne.
Ce fut « Juan Carlos » qui monta ainsi facilement sur le trône et à qui il ne fallut pas longtemps pour trahir celui à qui il le devait ainsi que sa mission, son rôle :
Continuer la lecture de « Juan Carlos, roi mondialiste et corrompu, fuit l’Espagne »

9e Dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.

Le Christ chassant les marchands du Temple

« L’Épitre et l’Évangile évoquent les épreuves terribles que, comme jadis au désert, les infidélités de beaucoup d’Israelites allaient attirer sur tout le peuple. Double rappel d’une présente vérité : la vocation divine qui repose sur nous ne suffit pas à elle seule, pour nous sauver ; elle ne fait que rendre plus sacrée nos devoirs de fidélité. Aussi bien l’épreuve et la tentation ne dépassent jamais les forces que Dieu nous donne pour en triompher. Devant nos infidélités, l’attitude du Christ est tout de tristesse ; mais n’encourrons pas sa colère, en profanant en nous le temple de Dieu que le baptême avait consacré.
On remarquera l’affirmation doctrinale de la Secrète : chaque fois que se célèbre la messe, c’est l’œuvre de notre rédemption qui s’accomplit. »

Dom G. Lefebvre

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

« Israël s’était fait l’ennemi de l’Église ; Dieu, comme il l’avait annoncé (Deut. XXVIII, 15-68.), le châtie et disperse ses restes. L’Église prend occasion de l’exécution des jugements du Seigneur, pour professer l’humble confiance qu’elle met dans le secours de son Époux.

Continuer la lecture de « 9e Dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés »

Les Français paieront pour les études des étrangers à l’Université d’Orléans

https://i0.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/d/df/Polytech%27Orl%C3%A9ans_site_Galil%C3%A9e.jpg/1084px-Polytech%27Orl%C3%A9ans_site_Galil%C3%A9e.jpg?resize=840%2C558&ssl=1
Le site Galilée de Polytech’Orléans

De très nombreux étrangers viennent étudier en France.
Nonobstant les problèmes de sécurité et d’identité que cela peut poser, on pourrait se dire « Pourquoi pas ? ». Mais ne serait-il pas pour autant aberrant et scandaleux que cela se fasse au détriment des Français et des étudiants français ?
C’est pourtant bien le cas.
Rien qu’à Orléans, sous la pression du syndicat gauchiste UNEF (« gauchiste »  ne signifie pas « qui combat pour le peuple » mais pour l’étranger par principe et pour la destruction de la civilisation) plus de 2000 (!) étudiants ne paieront pas leurs frais de scolarité…
Cela représente dans ce cas plusieurs millions d’euros, qu’il faudra bien que quelqu’un paye…

Si le coût peut être trop élevé pour un étudiant africain, est-ce notre faute ? L’UNEF se moque de créer une grave injustice au détriment des Français.
Il n’y a qu’en Europe occidentale qu’on peut concevoir des situations aussi absurdes.
Est-ce qu’il faudra aussi leur offrir logement et nourriture, parce que ce serait trop cher pour eux ?
En fait, ça se passe déjà en bonne partie, via les CROUS notamment…

« Comme Mohamed Bangoura, un Guinéen de 21 ans étudiant en L3 de biotechnologies, ils sont plus de 2000 étrangers à l’université d’Orléans (Loiret). Celle-ci vient d’adopter un moratoire sur les frais d’inscription supplémentaires pour l’année universitaire 2020-2021, qui pouvaient se monter à 3770 euros pour une année en école d’ingénieur ou en master.

Continuer la lecture de « Les Français paieront pour les études des étrangers à l’Université d’Orléans »

Mort de Jacqueline Sauvage, assassin de son mari, défendue par Hollande et Macron

Jacqueline Sauvage a été graciée par le président François Hollande

« Elle était devenue, malgré elle, la figure des femmes battues. Jacqueline Sauvage est décédée le 23 juillet à son domicile de La Selle-sur-le-Bied (Loiret), a appris le quotidien local « La République du Centre », ce mercredi 29 juillet. »

Les causes de sa mort ne sont pas révélées mais il semblerait qu’il s’agisse d’un suicide.
C’est ce que porte à croire le lamentable tweet de François Hollande (qui parle perfidement de « mort en liberté ») :

En 2012, cette femme avait abattu son mari de 3 balles, lui tirant dans le dos.
Elle a justifié son geste en expliquant avoir été victime de violences conjugales durant son long mariage et de menaces. (voir le détail de l’affaire ici).
Cette chasseuse, connue pour avoir précédemment poursuivi une rivale avec son fusil, n’a jamais évoqué la prétendue violence de son mari pendant des années d’instruction. Ni elle ni ses filles. Ce n’est que le jour du procès que ces allégations ont surgi, sans aucun témoignage ni élément corroborant, raison pour laquelle elle a été condamnée deux fois : les jurés pas plus que les magistrats ne l’ont crue….
Évidemment, elle fut condamnée en justice (en première instance ainsi qu’en appel), pour ce qui est purement et simplement un assassinat. On ne peut plaider la légitime défense quand on abat froidement une personne assise, par derrière.
Mais elle ne fut condamnée qu’à la peine minimale (10 ans de prison). Ce à quoi on pouvait retirer quelques années de remise de peine habituelle. Pas cher l’assassinat…

Mais le comble est que, dans une fièvre « féministe » (c’est-à-dire anti-masculine) créé par des gauchistes minoritaires mais activistes, le catastrophique François Hollande lui-même, alors président de la République, décida de carrément la gracier, piétinant la justice (rendue par le peuple, via un jury, rappelons-le).
Elle fut libérée pour raisons idéologiques : on a ainsi donné aux femmes un véritable « permis de tuer » (les hommes)…
Continuer la lecture de « Mort de Jacqueline Sauvage, assassin de son mari, défendue par Hollande et Macron »

Fin de la liberté d’expression : Alain Soral a été interpellé. [Màj : libéré sous contrôle judiciaire]

Finalement, Alain Soral a été libéré, mais avec mis en examen et sous contrôle judiciaire. Il n’en a donc pas du tout fini avec cette histoire. On notera que le parquet, qui prend ses instructions directement auprès du ministère -autrement dit auprès de Dupont-Moretti, avait requis la détention provisoire, c’est-à-dire la prison.

La décision revenant cependant au juge d’instruction, il a été décidé de le libérer. Il est également intéressant de savoir ce qui est reproché au polémiste : « provocation publique non suivie d’effet, en appelant directement à commettre l’un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, injure publique à raison de l’origine ou de l’appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, provocation publique à la haine ou à la violence… », tout cela aurait eu lieu pendant la période de confinement…

D’après Le Parisien, « une phrase est particulièrement jugée inquiétante par les enquêteurs : il s’agit d’une vidéo mise en ligne appelant les citoyens « à s’armer » en vue d’une révolution. » On ne voit pas bien quel est le problème avec cette phrase : on peut s’armer intellectuellement, psychologiquement et même physiquement puisque la détention d’armes est légale pour certaines catégories. Dans la mesure où le contexte n’est pas donné, on ne voit en quoi cette procédure se justifie ! Sans aucun doute, Alain Soral est victime d’une police politique !

Continuer la lecture de « Fin de la liberté d’expression : Alain Soral a été interpellé. [Màj : libéré sous contrôle judiciaire] »

La France lésée à Bruxelles avec le consentement de Macron ! par Olivier Piacentini

union européenne, liberté, bleu, bâtiment, liberté, étoiles, drapeaux

par Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici) :

Dès l’annonce de l’accord à Bruxelles concernant le plan de relance européen, après quatre jours d’âpres négociations, Macron, le gouvernement, et les médias de concert ont plongé dans une véritable euphorie : une salve de satisfecits, cocoricos, congratulations et oufs de soulagement s’est déversée sur l’ensemble de la presse et de la classe politique.

Pays du nord frugaux, pays du sud cigales, tout le monde a trouvé son bonheur, l’Europe est sauvée.
Macron s’est empressé de venir sur TF1 rendre compte de ce qu’il nous présente comme un succès sans précédent, historique.
Sauf qu’au delà de l’avancée certaine de l’Europe sur la voie de l’intégration, pour nous Français ce plan d’aide est une véritable Bérézina, l’abandon complet de nos intérêts nationaux au profit de ceux des autres.

Continuer la lecture de « La France lésée à Bruxelles avec le consentement de Macron ! par Olivier Piacentini »

Samuel Laurent, un larbin de Macron déguisé en journaliste, au Monde

Quelle vilaine tête

« Dans un article du Monde, paru le 21 juillet 2020, Samuel Laurent se vante d’avoir épinglé un groupe de parole, Team Patriote, qui utilise la messagerie Telegram pour échanger plus librement que sur Twitter. Il écrit : « Le Monde a pu, durant plusieurs semaines, suivre en temps réel les discussions de ce petit groupe emblématique des procédés de « radicalisation » permis par les réseaux sociaux ». Quel beau coup de filet ! Emmanuel Macron et Jean Castex doivent  se réjouir de voir le quotidien subventionné apporter de l’eau à leur moulin, au moment même où ils veulent sanctionner « la haine sur internet » et interdire le pseudonymat.  Samuel Laurent se livre à une sociologie à la noix de coco de ce petit monde : des Français de la périphérie pour lesquels l’immigration, l’islam, le survivalisme, les armes à feu seraient une obsession et qui appelleraient à la « guerre raciale ». Autant dire, des Gilets jaunes de la première heure que Samuel Laurent se félicite d’avoir traqués.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/07/21/team-patriote-plongee-dans-la-haine-en-ligne_6046790_3224.html

Mais qui est donc Samuel Laurent ?

Il est diplômé de l’École de journalisme de Grenoble, une école sous la houlette de Science Po Grenoble, qui prône « l’engagement social et citoyen ».
Continuer la lecture de « Samuel Laurent, un larbin de Macron déguisé en journaliste, au Monde »

Une journaliste et élue « verte » parisienne : « ne pas avoir un mari m’expose à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée »

Alice Coffin sur le plateau de RT France en 2018. (Capture d'écran - vidéo RT France)

Alice Coffin est une élue au Conseil de Paris, sous l’étiquette « verte » (extrême-gauche bobo à prétexte écologiste).
Une video peu connue de cette folle furieuse homosexualiste (auteur du Génie lesbien [sic] chez Grasset) ressurgit.
Elle y crache son horreur et sa haine « des maris ».

On pourra s’étonner qu’une femme qui déteste autant les hommes ait pris soin de tant leur ressembler physiquement.

Quoiqu’il en soit, ces énormités contre l’homme blanc déversées par le monde médiatico-politique révèlent comme la gauche est un désordre mental.

Il faut ajouter un scandale au scandale : en parallèle de son action militante, cette harpie hystérique (admiratrice et proche de la militante africaine anti-blanche Rokhaya Diallo) enseigne « l’écriture journalistique » à l’Université Paris 1 et… à l’Institut catholique de Paris. Cette dernière structure n’a plus, comme beaucoup d’autres, de catholique que le nom. N’y mettez jamais vos enfants !

Cerise sur le gâteau :

L’image contient peut-être : 1 personne, texte qui dit ’Thomas Joly @ThomasJoly60 L'élue parisienne #EELV #AliceCoffin, soi-disant victime de cyberharcèlement, est placée sous protection policière (masculine) Un sacré paradoxe pour cette lesbienne misandre totalement hystérique qui considère sûrement les flics comme de gros beaufs machistes et racistes 5:28 PM 27 juil. 2020 Twitter Web App’

Incendie de la cathédrale de Nantes : l’immigration a frappé

« Une semaine après l’incendie dans la cathédrale de Nantes, le bénévole du diocèse est passé aux aveux et a été placé en détention provisoire dans la nuit de samedi à dimanche pour «destructions et dégradations par incendie».   […]
L’homme «a reconnu, lors de l’interrogatoire de première comparution devant le juge d’instruction, avoir allumé les trois feux dans la cathédrale: sur le grand orgue, le petit orgue et dans un panneau électrique», a précisé le procureur de la République de Nantes Pierre Sennès au quotidien. » (source)

En démarrant trois foyers tout au long du bâtiment, l’individu était particulièrement déterminé à détruire cette magnifique cathédrale.
On notera comme le clergé local – connu pour être particulièrement moderniste et de gauche – s’est lourdement fourvoyé, encore une fois.
• Complice du Grand Remplacement et (cette fois) au mépris des lois et du bien de la nation française, il hébergeait un clandestin rwandais (qui, après le non-renouvellement de son visa était sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF)) à qui il avait donné les clefs de l’édifice.
• Après la première garde-à-vue de l’homme, le personnel de la cathédrale le défendait vigoureusement : « Et c’est tombé sur lui [le placement en garde à vue], car c’est lui qui a fermé la cathédrale », a estimé le recteur. « Mais les enquêteurs font leur travail. Moi, j’ai confiance en lui, comme j’ai confiance en nos autres collaborateurs. »  Et d’autres de décrire un homme « gentil », « doux », « croyant », etc.

A priori, le Rwandais chargé de fermer la cathédrale, était furieux que son visa n’ait pas été renouvelé et a voulu se venger des Blancs.
Il faut bien avoir une chose en tête, même si ce n’est pas politiquement correct : cet homme « gentil » et « catholique pratiquant » (qu’est-ce que ce sera avec d’autres qui ne correspondent pas à ces critères…), de par ses origines et sa formation, est probablement incapable d’apprécier à sa juste valeur la beauté grandiose d’une cathédrale gothique et de lui témoigner le respect, l’admiration qu’elle impose aux hommes d’un peu de culture (sans parler de spiritualité) et en particulier aux descendants des bâtisseurs. Pire, il y a peut-être une sourde hostilité, une forme de jalousie peut-être, vis-à-vis des réalisations les plus remarquables d’un peuple qui n’est pas le sien (ce dernier n’ayant jamais été capable de produire quelque chose de tel).
En tout cas, il n’y a pas que l’immigration islamiste qui pose des problèmes de sécurité… La « droite » villiériste ferait bien d’en prendre de la graine.

Au passage, saluons la performance dans la nullité du quotidien pseudo-catholique La Croix : il confond « hôtel » et « autel », et considère qu’être servant de messe est être « bénévole pour un diocèse ». Inculture crasse…

C’était un 27 juillet : la bataille de Bouvines

L’éphéméride du 27 juillet est particulièrement riche mais nous avons opté pour cet épisode historique, crucial dans l’histoire de France (et qui eut d’ailleurs des conséquences européennes notables).

bouvines2

Texte tiré de la revue L’Héritage :

Le Soleil de Bouvines

La survie de la France tient à peu de choses. Qu’on se rappelle qu’à la suite du partage de Verdun (843) , elle n’était qu’un royaume à la périphérie du Saint Empire. Menacée à l’Ouest par l’Angleterre, à l’Est par l’Empire, la France n’a dû sa survie qu’à la volonté tenace d’une famille, les Capétiens. Ces efforts conduiront enfin sous le règne de Saint Louis à l’officialisation par la papauté de l’indépendance effective du royaume face à l’Empire.

bouvines1
Pour se procurer cette image en carte postale, cliquer dessus

La bataille décisive de Bouvines est là pour nous rappeler que l’indépendance de notre nation fut toujours fragile et mérita tous les efforts de nos chefs.
Continuer la lecture de « C’était un 27 juillet : la bataille de Bouvines »