21 janvier : anniversaire du régicide (récit + testament)

Le 21 janvier 1793, la racaille révolutionnaire, ivre de haine et de rage, assassinait le roi de France, Louis XVI, âgé de 38 ans.
Cet acte sauvage recelait une grande force symbolique : en décapitant celui qui était le père de la nation organique et le sommet de l’Etat monarchique, c’était l’ordre ancien qui était abolit, en profondeur, au profit d’une contre-civilisation qui allait s’instaurer progressivement et inexorablement et dont nous connaissons aujourd’hui une certaine étape.

Pour l’anecdote, et contrairement à ce que laissait espérer l’innovation technique que constituait la guillotine, l’exécution du roi martyr fut particulièrement horrible.
Revenons donc à ce triste épisode, au cœur des heures les plus sombres de notre histoire.

Craignant un ultime rebondissement si le roi faisait un discours devant la foule, le commandant de la garde nationale donna l’ordre de faire jouer tous les tambours au pied de l’échafaud, qui était d’ailleurs fortement protégé.
Sur la dernière marche cependant, le roi fit un signe impérieux aux tambours qui, surpris, cessèrent de battre, et cria d’une voix tonnante : « je meurs innocent de tous les crimes qu’on m’impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France. Et vous, peuple infortuné… »
Déjà, des ordres étaient donnés et les tambours reprenaient.
Un journaliste de l’époque écrivit : « est-ce bien le même homme que je vois bousculé par quatre valets de bourreau, déshabillé de force, dont le tambour étouffe la voix, garrotté à une planche, se débattant encore, et recevant si mal le coup de la guillotine qu’il n’eut pas le col mais l’occiput et la mâchoire horriblement coupés ? »

D’après certains témoignages, il fallut s’y reprendre à deux fois pour trancher la tête, tandis que d’autres affirment que le bourreau dut appuyer de tout son poids sur la lame qui avait à peine entamé le crâne – au lieu du cou – afin de détacher la tête…
Le prêtre présent raconta qu’ensuite « le plus jeune des gardes, qui semblait avoir dix-huit ans, saisit immédiatement la tête, et la montra à la populace en faisant le tour de l’échafaud ; il accompagna cette monstrueuse cérémonie des gestes les plus atroces et les plus indécents ».
Certains spectateurs se barbouillèrent le visage du sang du malheureux.

On notera avec inquiétude que l’idéologie républicaine, contre-nature et forgée dans le sang de très nombreux Français, connaît aujourd’hui un regain de popularité dans la « mouvance nationale », même si certaines associations et publications ferraillent inlassablement contre la doctrine mortifère issue des Loges.

Ci-dessous, le beau testament de Louis XVI, rédigé le 25 décembre 1792, envoyé à la Commune de Paris le 21 janvier 1793 :
Continuer la lecture de « 21 janvier : anniversaire du régicide (récit + testament) »

3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel).

Le centurion romain demandant au Christ la guérison de son serviteur

Continuer la lecture de « 3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

Le business caché du don de vêtements

On trouve sur les conteneurs pour vêtements à donner des logos d’associations caritatives connues du grand public.
Un subterfuge qui induit les donateurs en erreur. En effet, les gens sont persuadés de donner leurs habits aux plus démunis. Or, leurs vêtements usagés sont destinés à la revente.
Consolez-vous (ou pas) en vous disant que souvent les vêtements sont volés par des roms avant que les entreprises ne viennent vider les conteneurs…
Si vous voulez que vos vêtements aillent aux nécessiteux, mieux vaut les déposer directement chez les associations ou paroisses qui proposent cette entraide.

7 hommes condamnés pour avoir repoussé une agression des Femen sur une manifestation en 2012

Lors d’une des premières manifestations contre le projet de « mariage » inverti, organisée par Civitas à Paris en 2012, une horde de harpies s’était précipitée en hurlant, seins à l’air avec des coiffes de nonnes, vers les manifestants – enfants et bébés dans leurs poussettes compris…
Ces maniaques brandissaient de plus des sortes de grosses bombes lacrymogènes, projetant un liquide non identifié sur les manifestants pacifiques.
Aussitôt, des personnes réactives se sont naturellement interposées et ont repoussé les « Femens » (groupe d’activistes antichrétiennes), parmi lesquelles la prétendue « journaliste » mais militante gauchiste Caroline Fourest.
Continuer la lecture de « 7 hommes condamnés pour avoir repoussé une agression des Femen sur une manifestation en 2012 »

C’était un 20 janvier…

287  : mort de Saint Sébastien.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes deboutNé à Narbonne et renonçant à une brillante carrière dans sa patrie, il entra dans l’armée afin de pouvoir plus facilement servir ses frères dans la foi.

Ses grandes qualités le firent bientôt connaître à la cour; il s’y distingua et devint en peu de temps un des favoris de Dioclétien qui le nomma capitaine de la première compagnie de ses gardes. Continuer la lecture de « C’était un 20 janvier… »

France : arrêté pour 36 vols, l’auteur est relâché

Grâce à des analyses d’ADN, les enquêteurs du commissariat de police ont pu attribuer 36 cambriolages à un Columérin de 23 ans bien connu de leurs services. « Après sept cambriolages réalisés au mois d’octobre dernier, nous avons interpellé un individu qui a été condamné et emprisonné jusqu’au début du mois de janvier », explique le commandant Rieutor, chef de la division Ouest de la police nationale à Colomiers. « Des prélèvements réalisés lors de faits antérieurs ont permis de le mettre en cause formellement dans une autre série de 36 cambriolages, commis entre mai et septembre 2017 ».

Continuer la lecture de « France : arrêté pour 36 vols, l’auteur est relâché »

C’était un 19 janvier : mort du philosophe catholique et français Gustave Thibon

« Laudator temporis acti ? Que m’importe donc le passé en tant que passé ? Ne voyez-vous pas que lorsque je pleure sur la rupture d’une tradition, c’est surtout à l’avenir que je pense ? Quand je vois se pourrir une racine, j’ai pitié des fleurs qui demain sécheront , faute de sève. »

Gustave Thibon
(né 2 septembre 1903 à Saint-Marcel-d’Ardèche,
mort le 19 janvier 2001 dans la même commune)

« Penseur [notamment de l’enracinement et du retour à la terre], philosophe, métaphysicien et poète tout à la fois, il a été et il demeure un guide admirable, et cela parce qu’il a toujours été lui-même guidé par l’admiration : une admiration qui n’obscurcit jamais son discernement, ni n’égara point sa capacité de rendre aux œuvres dont il parlait toute leur signification et toute leur portée. » (source et suite biographique)
Le souci de l’éternel en l’homme, qui est premier chez Gustave Thibon, le conduisit à s’intéresser à l’organisation de la Cité qui doit faire en sorte que les contingences temporelles (de l’économie, de la sociologie, de la politique) contrarient le moins possible la vocation humaine à l’éternel. Pour Thibon, l’homme se condamne lui-même en se coupant à la fois de ses racines naturelles et de ses origines surnaturelles.

Pour des livres de Gustave Thibon et sur lui, cliquer ici.

C’était aussi un 19 janvier…

639 : mort du roi des francs Dagobert Ier. Ce descendant de Clovis meurt à L’image contient peut-être : 1 personne36 ans, dans l’abbaye de Saint-Denis qu’il a richement dotée, et il est le premier roi à y être inhumé.
Il règna sur l’Austrasie de 622 à 632 et fut roi des Francs de 629 à 639 : c’est l’un des derniers grands rois mérovingiens.
Continuer la lecture de « C’était aussi un 19 janvier… »

Beauvais : « terrifiés », de jeunes Français refusent de retourner au lycée après des agressions

« Au moins six jeunes beauvaisiens ont déserté les cours depuis qu’ils ont été victimes d’agressions après leur sortie du lycée Corot. Ils craignent de recroiser leurs agresseurs dans l’établissement et s’inquiètent pour leurs études.

Continuer la lecture de « Beauvais : « terrifiés », de jeunes Français refusent de retourner au lycée après des agressions »

Mer de Chine : l’une des plus grandes marées noires de l’histoire vient de commencer

« Suite à une collision avec un vraquier (navire de charge) au large de Shanghai, le pétrolier iranien Sanchi a pris feu et a dérivé pendant près d’une semaine jusqu’à sombrer au large de l’archipel Ryukyu. Le pétrolier avait à son bord un équipage de 32 personnes. Sur ces 32 membres d’équipage, seuls trois corps ont été retrouvés et les autorités chinoises et japonaises ont annoncé qu’il n’y avait « aucun espoir » de retrouver des survivants.

Le Sanchi transportait 136 000 tonnes de condensats, des hydrocarbures légers qui s’apparentent à un pétrole plus léger que sa forme brute. D’après Richard Steiner, spécialiste des marées noires, il s’agit du « plus gros rejet de condensats dans la nature de toute l’histoire du pétrole », si l’on considère que la totalité de la cargaison a été brûlée ou a été déversée dans l’eau.

Continuer la lecture de « Mer de Chine : l’une des plus grandes marées noires de l’histoire vient de commencer »

Trump obtient le meilleur score à un test de santé mentale

Les bobos immigrationnistes du monde entier ont lancé il y a quelques semaines, une grossière campagne de propagande sur la santé mentale du président américain. Ce procédé subversif offre aux adversaires de Trump, le privilège de le discréditer pour toujours, sans même devoir analyser les résultats des différentes politiques menées par le gouvernement américain.

« Il n’y a absolument aucun signe d’un quelconque problème cognitif » chez Donald Trump. C’est le docteur Ronny Jackson, médecin de la Maison Blanche, qui l’a annoncé mardi après avoir fait passer un test de santé mentale au président américain.

Continuer la lecture de « Trump obtient le meilleur score à un test de santé mentale »

L’Etat va prendre en charge la distribution de nourriture aux clandestins

A noter que Macron parle d’un « service » comme si c’était une prestation facultative payante, réglée par des consommateurs. Ce sera en réalité, de l’aide permanente financée en majeur partie par les contribuables.

Emmanuel Macron a annoncé mardi que l’État allait « prendre en charge » la distribution de repas aux migrants de Calais, un « service » fourni aujourd’hui par les associations, dont certaines ont refusé de le rencontrer en fin d’après-midi.

« Il y a un service que nous n’apportons pas encore. C’est l’accès à la nourriture et aux repas, qui est assuré aujourd’hui par les associations. Je vais vous le dire très clairement, nous allons le prendre à notre charge, de manière organisée, avec des points mobiles, sans tolérer aucune installation de campements illicites », a déclaré le président dans son discours devant les forces de sécurité à Calais.

Continuer la lecture de « L’Etat va prendre en charge la distribution de nourriture aux clandestins »

Propagande « transsexuelle » sur les murs du Conseil Départemental de la Gironde

Nouvelles peintures sur l’un des bâtiments du Conseil Départemental de la Gironde.
Papa se prend pour une femme, maman porte une moustache… La « gauche tarée » diffuse publiquement son idéologie délirante, avec l’argent du contribuable bien sûr.

 

Malgré 4 millions de mal-logés en France, Macron annonce un plan d’urgence de 90 000 places d’hébergement pour les clandestins

 

Le remplacement de population est résolument à l’ordre du jour sous la présidence Macron, dans la lignée de ses prédécesseurs.

Près de 90.000 places d’hébergement réservées aux immigrés clandestins seront créées d’ici à 2019 a assuré le président français.

Ces chiffres ne comptent naturellement pas les centaines de milliers d’immigrés qui s’installent chaque année en France, dont plus de 400.000 pour la seule Algérie (source).

Si les clandestins bénéficient d’un appui massif du gouvernement central, il n’en va pas de même pour la population française.

Continuer la lecture de « Malgré 4 millions de mal-logés en France, Macron annonce un plan d’urgence de 90 000 places d’hébergement pour les clandestins »

Le chef de la CGT, le stalinien Martinez, exige que « tous les migrants soient accueillis » en France

aux frais des travailleurs français.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a de nouveau jugé « scandaleux » le « tri » voulu selon lui par le gouvernement entre les « bons » et les « mauvais » migrants, estimant qu’il était du « devoir » de la France de « les accueillir tous ».

Continuer la lecture de « Le chef de la CGT, le stalinien Martinez, exige que « tous les migrants soient accueillis » en France »