Rue parisienne interdite aux femmes : la féministe Caroline De Haas propose… d’élargir les trottoirs !

Harcèlement de rue à La Chapelle-Pajol : Caroline De Haas propose des «trottoirs plus larges»

L’affaire de rues d’un quartier immigré de Paris où les femmes n’osent plus se rendre a fait un peu de bruit et contraint les politiciens parisiens à prendre position.

Ainsi, pour résoudre ce problème, la militante féministe radicale Caroline De Haas, candidate aux législatives pour le compte des « Verts », a proposé de façon grotesque d’«élargir les trottoirs»… ou encore de «mettre de l’éclairage».

Elle préfère sacrifier la cause des femmes à son idéologie cosmopolite et politiquement correcte, qui lui interdit d’identifier le problème véritable…

C’était lors d’une interview sur France Info le 21 mai.

La CAF prend en charge des camps islamiques de vacances pour les jeunes

En bas à gauche, la précision sur l’acceptation des chèques vacances , subventionnés par l’ANCV, agence publique qui est déficitaire, et du remboursement par la CAF.

Source : Page Facebook de l’Association La Oumma de Brétigny-sur-Orge

Source : Observatoire de l’islamisation

Des Algériens témoignent : « La ville de Grigny, elle ne fait pas partie de la France »

La Grande Borne à Grigny (Essone), une cité de 13 mille personnes où la police ne rentre que pour faire des rafles et interpeller des jeunes. Dans cette cité, les Algériens sont pratiquement la première communauté et nous sommes partis à leur rencontre, « Nos enfants sont harcelés, tabassés et provoqués en permanence par les policiers français. »

Source : FDS

Chapelle-Pajol : « ces personnes sont souvent des délinquants en situation irrégulière »

Suite à l’article publié par Le Parisien concernant la situation catastrophique du quartier la Chapelle-Pajol à Paris (voir ici), le témoignage de cette militante de l’association SOS La Chapelle, confirme que les pouvoirs publics ne font rien, que les agresseurs sont des clandestins et qu’ils sont relâchés rapidement après chaque interpellation.

Amendes à géométrie variable

Pour vous mettre de bonne humeur, comparez ceci avec les amendes que vous avez déjà dû payer avec votre voiture :

A ce tarif, il vaut mieux ne pas payer d’assurance, de contrôle technique, etc !

Source

Valse de gamellards et de girouettes autour d’Emmanuel Macron

qui n’est pas rancunier (mais malin), comme le montrent ces quelques séquences de personnalités le critiquant il y a peu encore.

La video aurait sûrement pu être beaucoup plus longue !

21 mai 1681 : ouverture du canal du Midi

Le canal du Midi ou canal des Deux-Mers est un canal français, long de 321 km, qui relie la Garonne à la mer Méditerranée.
Il fut considéré par ses contemporains comme le plus grand chantier du XVIIe siècle.
Sous le règne de Louis XIV, Pierre-Paul Riquet supervisa ce projet aux allures d’improbable défi, et fit preuve d’une grande largesse à l’égard des ouvriers et artisans (12 000 au total), posant d’indiscutables avancées sociales.
Lire la suite

C’était un 20 mai…

1869 : initiation de Gambetta à la loge « La Réforme » à Marseille, où figurent déjà Gaston Crémieux et Naquet.

1925 : début du procès de Corneliu Codreanu, chef nationaliste roumain et fondateur de la Garde de Fer, qui a abattu en plein prétoire le préfet Manciu, en octobre 1924, alors que ce dernier le menaçait.
Signe de son extraordinaire popularité, 19 300 avocats se sont faits inscrire volontairement pour défendre bénévolement le prévenu (qui sera acquitté le 26).

1990 : décès à Paris à l’âge de 36 ans, à la suite d’un arrêt du cœur, de l’historien et journaliste nationaliste Yann Moncomble, auteur notamment de La trilatérale ou les secrets du mondialisme, Les vrais responsables de la 3 eme Guerre mondiale, L’irrésistible ascension du mondialisme, Du viol des foules à la synarchie ou le complot permanent.

Source

Les casseroles du gouvernement de Macron

Mediapart a fouillé dans le passé des nouveaux ministres, et personne n’est épargné. A commencer par le Premier ministre. En 2014, Edouard Philippe n’a pas joué le jeu de la transparence. Il n’a pas indiqué la valeur de ses biens immobiliers dans sa déclaration, que tous les députés devaient remplir. Il a écopé d’un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.
Lire la suite

Le Havre : une école musulmane s’installe dans le presbytère

L’imam Aami Hassen, menacé d’expulsion en 2013, aide à financer le projet

À la recherche d’un terrain où construire l’établissement, la communauté musulmane du département a multiplié les contacts avec les élus du Havre (le maire est l’actuel Premier ministre, Edouard Philippe), pour finalement obtenir de s’installer en lieu et place du presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste, rue Théophile-Gautier. La croix ornant l’édifice a d’ores et déjà été retirée et les travaux viennent tout juste de démarrer.

Pour les financer, l’association en charge du projet peut compter sur l’appel aux dons des fidèles lancé par Aami Hassen (photo). Cet imam, dont la mosquée, à Aubervilliers, est connue pour être fréquentée par des groupes salafistes, a également créé la controverse pour ses positions à l’égard des mariages forcés.

Lire la suite

Suède : Une femme de 70 ans risque 4 ans de prison pour avoir dit sur Facebook que des migrants « mettaient le feu aux voitures, urinaient et déféquaient dans les rues »

Trouvé sur Breiz Atao : Une femme de 70 ans de Dalarna est poursuivie pour « incitation à la haine » après avoir indiqué sur Facebook que les migrants urinaient, déféquaient dans la rue et brûlaient les voitures.

Breitbart (source) :

Selon l’accusation, la femme a « exprimé des opinions inacceptables au sujet des migrants » sur Facebook. Elle est en effet accusée d’avoir utilisé le réseau social en juillet 2015 pour poster des commentaires « diffamants », affirmant que les migrants « mettaient le feu aux voitures, urinaient et déféquaient dans les rues ». Les juges suédois affirment que les messages de l’accusée violent les lois nationales sur « l’incitation à la haine », un délit puni de quatre ans de prison. L’accusée a admis avoir écrit les messages mais nié avoir commis un délit.

Le ministre de la Santé Agnès Buzyn favorable à l’euthanasie et à la chasse aux trisomiques

Nommée ministre des Solidarités et de la Santé dans le gouvernement d’Emmanuel Macron et Édouard Philippe, Agnès Buzyn s’était déclarée personnellement favorable à l’euthanasie des enfants, lors d’un colloque au Grand Orient de France en 2015, sur la « fin de vie des enfants ».

« À titre personnel, je suis en faveur de l’espace de liberté belge ».

Pourtant, quand on lui demandait si des enfants en fin de vie émettaient le souhait de mourir, Agnès Buzyn, qui a fait toute sa carrière de médecin à l’hôpital Necker, était catégorique : « À la lumière de mon expérience, je peux affirmer que les enfants en fin de vie ne demandent pas à mourir. Ils n’ont pas peur de la mort. Ce qui les rend malheureux, c’est de décevoir leurs parents, et de leur faire de la peine ».

Agnès Buzyn intervenait sous les arcanes du Temple Groussier, rue Cadet, siège du Grand Orient, aux côtés du sénateur socialiste belge Philippe Mahoux, auteur de la loi dépénalisant l’euthanasie en 2002. Il est également auteur de la loi qui a étendu l’euthanasie aux enfants, en 2014.
Autre invité, le député du Rhône Jean-Louis Touraine, alors membre du Parti socialiste, qui plaidait pour l’euthanasie des adultes, et des enfants. Conseiller d’Emmanuel Macron pendant la campagne, il brigue un nouveau mandat législatif à Lyon,  sous l’étiquette La République En Marche (LREM).
Agnès Buzyn, présidente du Collège de la Haute Autorité de santé (HAS), a rendu publiques de nouvelles recommandations en matière de dépistage de la trisomie 21. Elle suggère également que ce dépistage soit remboursé par le ministère de la Santé.

La Fondation Jérôme Lejeune a immédiatement réagi :

Lire la suite

C’était un 19 mai…

Rocroi
1643
: sur le plateau de Rocroi, dans les Ardennes, le Grand Condé, âgé de 23 ans, obtient une victoire triomphale sur les troupes coalisées du capitaine-général Don Francisco de Mellos de Breganza, gouverneur espagnol des Pays-Bas.

1898 : première grande manifestation d’étudiants nationalistes en hommage à Jeanne d’Arc. Après avoir fleuri la statue de Frémiet, place des Pyramides, aux cris de « vive Jeanne d’Arc et vive le Roi ! », ils gagnent le siège du Peuple français, le journal de l’abbé Garnier, tandis que l’abbé leur donne la réplique : « Vive Jeanne d’Arc, la France aux Français ! »

Lire la suite

Invasion : les femmes chassées des rues d’un quartier de Paris

Depuis plus d’un an, le quartier Chapelle-Pajol (Xe- XVIIIe), a totalement changé de physionomie : des groupes de dizaines d’hommes seuls, vendeurs à la sauvette, dealeurs, migrants et passeurs, tiennent les rues, harcelant les femmes.

Ce sont plusieurs centaines de mètres carrés de bitume abandonnés aux seuls hommes, et où les femmes n’ont plus droit de cité. Cafés, bars et restaurants leur sont interdits. Comme les trottoirs, la station de métro et les squares.

Révoltées, les habitantes du quartier ont décidé de lancer une vaste pétition pour dénoncer la situation. Et un quotidien de plus en plus oppressant. Celui des jeunes filles, qui ne peuvent plus sortir seules, porter une jupe ou un pantalon trop près du corps sans recevoir une bordée d’injures : l’une d’elles raconte avoir subi un jet de cigarette allumée dans les cheveux.

Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!