Demis Roussos : « Les gouvernements sont des employés de lobbies, ce sont eux qui décident des crises et des guerres »

Demis Roussos, décédé à 68 ans le 25 janvier 2015, revient lors de l’entretien video ci-dessous sur sa vision de la politique.

À 2 min 14, il se rend gravement coupable d’une vision complotiste du monde en déclarant :

« C’est une chanson politique par rapport aux groupes internationaux qui nous gouvernent, parce que la Terre est gouvernée par des groupes, par des clubs et par des lobbies. On croit que c’est le gouvernement qui gouverne un pays, alors que c’est pas eux ; le gouvernement ce sont tout simplement des employés de ces grands groupes. Et ces grands groupes, ils font le plan de quand est-ce qu’il y aura une crise, quand est-ce qu’il y aura une guerre, etc. Et nous, on paye la note… »

Qu’attendent le CRIF et la LICRA pour déterrer son cadavre et le juger pour ses propos abjects faisant l’apologie du terrorisme ?

Source

Liberté d’expression : déchaînement policier pour un… tweet

Un jeune homme vient de sortir de 48h de garde-à-vue (avec perquisition de son domicile, saisie de son téléphone, etc). De quelle chose grave est-il accusé, dans un pays rongé par la criminalité ?

D’un tweet humoristique et politiquement incorrect… qui avait été publié mardi sur le compte du GUD Lyon (groupe étudiant nationaliste) à l’occasion des 70 ans de l’arrivée des Soviétiques à Auschwitz :

Joyeux anniversaire! #70ans de Business, ça commence à faire! #Auschwitz — GUD LYON (@gud_lyon)

avec une illustration parodique intitulée « shoasis ».

C’est le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve lui-même (un homme apparemment très occupé), qui avait demandé au préfet d’intervenir pour cette terrible affaire.

Dédicace à Paris

Le coiffeur de MLP aurait été harcelé par l’entourage homosexuel de la présidente du FN

Au Point, Christopher D., le coiffeur de Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle de 2012, raconte le harcèlement subi pendant plusieurs mois par l’entourage homosexuel de la présidente du Front national :

« J’ai toutes les preuves. J’ai rédigé un courrier à Marine relatant toutes mes mésaventures. Je lui avais remis en mains propres, mais je n’ai jamais obtenu de réponse. Pourtant, j’ai tout donné au parti, j’étais bénévole. Je souhaitais suivre le modèle de David Rachline qui était un petit cadre du Front avant de devenir maire de Fréjus. Je me disais qu’en étant entré dans l’entourage de Marine, je pouvais gravir les échelons, et pourquoi pas un jour me faire élire. Mon rêve est tombé à l’eau parce que j’ai refusé les avances des chefs. »

Finalement, cet énième déçu a quitté le Front national et ouvert deux salons de coiffure à Marseille. « La politique ? Il faut coucher pour réussir, et ce n’est pas mon truc » conclut-il…

Source

Australie : deux pétasses font la bronzette au cimetière

Plus de respect de nos terres, plus de respect des peuples et des races, plus de respect de la religion et donc plus de respect des morts.

Deux jeunes femmes ont suscité la colère des habitants de Victoria, en Australie en prenant un bain de soleil en maillot de bain sur une tombe d’une cimetière de Glenmaggie. Le duo a, semble-t-il, de la famille dans la région.
Sur Facebook, les locaux sont furieux: « Je suis dégoûté de voir ces filles en train de bronzer sur les tombes de nos compatriotes décédés« , écrit un habitant du coin. « C’est absolument irrespectueux envers les morts. » Source

Allemagne : un couple de Pakistanais assassine sa fille pour un mauvais mariage

Un homme de 51 ans a avoué l’assassinat par étranglement de sa fille de 19 ans à Darmstadt (ouest de l’Allemagne), a annoncé vendredi une porte-parole du parquet de cette ville, alors que la police soupçonne que les parents ont assassiné leurs fille. La raison? Ils s’opposaient au projet de mariage de leur fille. Le père de cette jeune Allemande d’origine pakistanaise avait été placé jeudi en détention provisoire, de même que son épouse.

Ils transportent le cadavre dans la chaise roulante de la grand-mère

La jeune fille avait été étranglée dans l’appartement familial avant que son corps soit transporté dans la chaise roulante de la grand-mère jusqu’à un véhicule. Son cadavre avait été découvert mercredi matin sur une place de parking.

«La mère a depuis le début soutenu (le crime) et a participé au transport du cadavre» de sa fille, a ajouté la porte-parole du parquet, citée par l’agence DPA. L’oncle et la tante de la jeune femme pourraient également avoir participé au crime.

Source : 20minutes

Photos extrêmement rares de Paris en couleurs au début des années 1900

53 rue Cambon - 1918

Un véritable voyage dans le temps dans un monde dont les seules représentations étaient des photographies en noir et blanc et souvent de mauvaises qualités.

Bien que certaines de ces images pourraient ressembler à des photos modernes et certaines d’entre elles à des peintures, il s’agit de véritables photographies en couleurs, prises au début du 20e siècle, à Paris.

Lire la suite

C’était un 30 janvier…

rouerie1793 : mort du marquis Armand de la Roüerie, chef de la première conjuration bretonne, à l’annonce de la mise à mort de Louis XVI.

Trahi, pourchassé, à bout de forces et malade, se reprochant de n’avoir pas agi avec une célérité capable de prévenir l’exécution du roi, le marquis meurt d’une fièvre cérébrale.

Il sera déterré et décapité après sa mort par les révolutionnaires fanatiques, mais le mouvement de la Chouannerie continuera encore longtemps contre l’oppression républicaine.
Une biographie de cet homme à la vie aventureuse, retourné sur le droit chemin, est récemment sortie, signée Alain Sanders et Jean Raspail.

1914 : mort à Nice, de Paul Déroulède, combattant héroïque durant la guerre de 1870 et poète patriotique de la revanche, dans ses Chants du soldat.
Il fut également fondateur de la Ligue des patriotes, l’un des principaux mouvements nationalistes de la fin du XIXe siècle.
« Il est mort comme un saint, écrivent les Tharaud. Paris l’enterra comme un roi. »
De la cérémonie au cimetière de la Celle-Saint-Cloud, Barrès dira : « celui qui descend dans cette tombe a été aussi grand que les grands Allemands. Il ne lui a manqué qu’un milieu. Son résultat est ajourné. Nous le continuerons et je veux sur sa tombe faire rayonner sa pensée. »

Source T. de Chassey

La République ne plaisante pas avec « l’antisémitisme » et ne tarde pas à retrouver les « coupables »

Affaire N°1 :

Le mouvement GUD a publié un tweet politiquement incorrect à l’occasion des 70 ans de l’arrivée des Soviétiques à Auschwitz :

Joyeux anniversaire! #70ans de Business, ça commence à faire! #Auschwitz — GUD LYON (@gud_lyon)

avec une illustration encore visible ici.

Lu sur 20minutes : « l’affiche a été mise en ligne mardi sur le compte twitter de l’organisation étudiante d’extrême droite le Gud Lyon. L’auteur de ce tweet haineux «faisant l’apologie de la Shoah et de crimes contre l’humanité», selon la préfecture du Rhône, a été interpellé et placé en garde à vue ce jeudi à Lyon, sur instruction du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. »

Affaire N°2 :
Pas de passe droit pour les immigrés cette fois-ci ! Le couperet est tombé, il doit quitter le territoire français. Question : pourquoi ce n’est pas le cas à chaque fois qu’un immigré commet un délit ou un crime ? Cette fois-ci aucune association antiraciste ne fustige la « double pen ».

L’étudiant de 19 ans comparaissait ce jeudi matin devant le tribunal correctionnel de Gap pour « injure publique envers un particulier en raison de sa religion ou de son origine ». Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant 18 mois.

Il a pour obligation d’indemniser la victime, d’accomplir un stage de citoyenneté et de quitter le territoire français. Le tribunal lui reprochait d’avoir insulter une artisane de Rosans, au motif qu’elle était de confession juive, les 21 et 22 juillet dernier, dans les rues du village. Source via FDS

Royaume-Uni : les hommes accusés de viol devront prouver le consentement de la femme

Le directeur des poursuites publiques du Royaume – qu’on pourrait comparer au procureur général – a annoncé la publication de nouvelles directives sur la manière de traiter les plaintes pour viol, afin de modifier en profondeur le système légal pour correspondre à la situation du « XXIe siècle ». Il faudra désormais que les hommes accusés de viol parviennent à convaincre la police que leur victime était consentante pour éviter des poursuites : un renversement de la charge de la preuve qui se veut une réponse aux viols perpétrés par des hommes ayant autorité ou par l’abus de la situation d’incapacité de la victime à dire « non ».

Une loi d’exception avec renversement de la charge de la preuve : les hommes présumés coupables

A l’heure actuelle, les directives fournies à la police lui demandent d’agir en fonction d’un concept simple : « Non, c’est non. » S’il est donc prouvé que la femme a refusé des relations sexuelles, le viol est supposé constitué. Sous le nouveau régime, l’absence de « oui » sera interprété comme un refus, et il appartiendra à l’homme de prouver que la femme a consenti aux relations.

Lire la suite

Le prince Andrew et Epstein : l’ami au bordel pédomane, par Laurent Glauzy

Bill Clinton et le prince Andrew sont des proches d’Epstein. Ce scandale, infime partie d’un iceberg, cacherait-il des crimes rituels et des messes noires ?

« En ce début d’année, les journaux britanniques rendent compte des orgies pédophiles auxquelles aurait participé Son altesse royale Andrew Albert Christian Windsor. Le nom du duc d’York, prince du Royaume-Uni, comte d’Inverness, baron de Killyleagh et frère de l’héritier de la Couronne britannique, est cité dans des documents judiciaires relatifs au procès du puissant magnat de Wall Street, le pédophile Jeffrey Epstein, qui s’est déroulé en Floride en 2008. Ce dernier avait écopé d’une condamnation de dix-huit mois pour incitation à la prostitution pédophile. L’homme d’affaires avait par ailleurs essayé d’acheter les dénonciations des femmes pour 50 millions de dollars proposés à chacune. Le silence d’au-moins dix-sept d’entre elles aurait été acheté par des transactions en dehors du procès[1].

À Little Saint James, dans une luxueuse villa des îles Vierges, Epstein organisait des orgies avec des enfants. Selon les plaignants, il forçait les garçons mineurs à des actes sexuels, prêtait les enfants à des VIP et à son cercle d’amis, auquel appartenait le prince Andrew. Epstein aurait ordonné à l’enfant de « donner au prince tout ce qu’il voulait »[2], et de lui rapporter chaque détail. Voilà bien un excellent moyen pouvant servir à faire chanter la maison des Windsor.

Lire la suite

Roland Dumas avoue que l’élection de Chirac en 1995 était irrégulière !

L’élection de Jacques Chirac aurait due être annulée en 1995 :
ses comptes de campagne étaient invalides, comme ceux d’Edouard Balladur (et peut-être d’autres)… d’après Roland Dumas, qui président du Conseil constitutionnel à l’époque.

« C’était mon premier dossier, je venais d’entrer en fonction« , a déclaré au Figaro l’ancien avocat puis ministre des Affaires Etrangères de François Mitterrand, nommé à la présidence du Conseil constitutionnel par ce dernier peu avant son départ de l’Elysée en 1995.

« Je peux le dire aujourd’hui, les comptes de campagne d’Edouard Balladur et ceux de Jacques Chirac étaient manifestement irréguliers« , poursuit M. Dumas. « Que faire ? C’était un grave cas de conscience. J’ai beaucoup réfléchi. Annuler l’élection de Chirac aurait eu des conséquences terribles. J’ai pensé à mon pays. Je suis un homme de devoir. Nous avons finalement décidé, par esprit républicain [sic],  de confirmer, à l’unanimité au deuxième tour, son élection présidentielle. je suis convaincu que j’ai sauvé la République en 1995« .

Selon la constitution, le rôle du Conseil constitutionnel est pourtant de veiller à la régularité de l’élection du Président de la République, examiner les réclamations et proclamer les résultats du scrutin.

Lire la suite

Le « Grand Remplacement » résumé en un dessin

C’était un 29 janvier…

1962 : attentat de l’OAS, contre le PC des barbouzes gaullistes, à El Biar (Alger).

Lorsque la « villa Andrea » explose, est détruit le lieu où de nombreux membres de l’OAS ou simples partisans de l’Algérie française ont été torturés longuement et sauvagement, et parfois assassinés.
Lors de fouilles en 1968, une trentaine de squelettes sont retrouvés dans le jardin de la villa…
Les « barbouzes », comptant nombre de bandits, de condamnés de droit commun, ont été déployés en Algérie en mars 60 par le pouvoir gaulliste, avec pour objectif d’éliminer toute résistance à la politique d’abandon de De Gaulle, et visant surtout l’OAS dont l’activité rayonnait (notamment avec ses émissions radio pirates).

Ci-dessous un récit de la lutte engagée entre ces crapules gaullistes et les militants patriotes (qui seront 400 à être assassinés dans cette infâme opération).
Lire la suite

Le Hezbollah venge ses morts, Israël réplique et tue un soldat espagnol

Et ça ne semble poser de problème à personne ! Personne ne moufte, aucun grognement au sein de l’UE. Toujours pas d’excuse publique du gouvernement israélien pour le meurtre du soldat espagnol, les juifs font ce qu’ils veulent et tuent qui ils veulent. Dans cette Vidéo Netanyahu se vante même de l’horreur de Gaza.

Le 28 janvier 2015, le Hezbollah a riposté à l’attaque israélienne dont il a été victime en territoire syrien, dix jours plus tôt [1], en attaquant à son tour un convoi militaire israélien sur le territoire occupé libanais des fermes de Chebaa.

L’attaque, jugée « très complexe » par les stratèges israéliens, a fait 2 victimes selon l’armée israélienne, 4 selon la presse israélienne, et 17 selon la presse de la Résistance.

Le Hezbollah a fait savoir à la Finul qu’il se contenterait de cette action pour venger ses morts de Quneitra, mais se préparait à la guerre si Israël le souhaite.

Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)