Compteurs Linky : des ballons d’eau chaude coupés à partir du 15 octobre

Ce n’est pas faute d’avoir dit que ces compteurs Linky, ça sentait très mauvais !
Mais c’était considéré comme du complotisme…
Et nous ne sommes certainement pas au bout de nos surprises…

« A partir du 15 octobre,  Enedis va pouvoir couper à distance le maximum de ballons d’eau chaude du réseau grâce aux compteurs Linky.

C’est l’un des moyens qui sera utilisé cet hiver par les pouvoirs publics pour éviter les pénuries et faciliter la sobriété énergétique. L’objectif est d’aplanir les fameux pics de consommation, ces moments où les Français sont très nombreux à utiliser des appareils électriques.

Continuer la lecture de « Compteurs Linky : des ballons d’eau chaude coupés à partir du 15 octobre »

Chine : une entreprise de plusieurs milliers de salariés a pour PDG une « intelligence artificielle »

Tang Yu, une femme robot, est devenue la PDG de l'entreprise Netdragon Websoft, l'un des leader chinois du jeu vidéo. (NETDRAGON WEBSOFT / CAPTURE ÉCRAN)

La Chine communiste, toujours une étape en avance, quelque soit le domaine, tant que c’est inhumain, contre-nature ou liberticide…

« Ce n’est pas de la science-fiction. Une femme robot vient d’être nommée à la tête d’une grosse entreprise chinoise. L’un des leaders chinois du jeu vidéo, NetDragon Websoft, est à l’origine de cette première et a confié sa filiale, Fujian NetDragon Websoft, à une intelligence artificielle. L’idée remonte en fait à plusieurs années. En 2017, grâce à l’IA, la société décide de créer un personnage virtuel et de lui donner des responsabilités. L’entreprise, à l’époque, a envie de montrer à ses clients que l’intelligence artificielle qu’elle développe pour ses jeux peut aussi fonctionner dans la vie réelle de l’entreprise.

Ce personnage est donc Tang Yu, une femme robot qui a commencé par occuper le poste de numéro 2 de l’entreprise, avant d’être nommée à un poste de PDG tournant de la société. C’est inédit. NetDragon Websoft compte plusieurs milliers de salariés et brasse des milliards de dollars. En interne, on appelle ça un dirigeant numérique virtuel mais qui a tout de même une apparence physique. Le visage de la PDG robot apparaît sur les écrans d’ordinateurs sous la forme d’un humanoïde, avec son, costume strict, sa coupe de cheveux parfaite. Grâce à l’intelligence artificielle, elle est aussi capable de s’exprimer.
Continuer la lecture de « Chine : une entreprise de plusieurs milliers de salariés a pour PDG une « intelligence artificielle » »

Ephéméride du 2 octobre

• 1370 : Bertrand du Guesclin est nommé connétable. Il élimine les Grandes compagnies et harcèle les Anglais.

• 1535 : Jacques Cartier donne le nom de Mont-Royal ou Montréal au village indien de Hochelago.

• 1741 : naissance à Villeneuve-de-Berg (Ardèche), d’Augustin Barruel de Saint-Pons, dénonciateur de la Franc-Maçonnerie dans le processus révolutionnaire, notamment dans ses Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme.

• 1854 : fondation, par Frédéric Mistral, du mouvement félibrige, pour défendre la langue d’oc (qui compte deux fois plus de mots que le français). Continuer la lecture de « Ephéméride du 2 octobre »

17e dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.

Attention, ce dimanche sera célébrée en certains lieux plutôt la solennité de Notre Dame du Saint Rosaire.

« L’épître et l’évangile de ce dimanche nous rappellent le grand devoir d’amour de Dieu et du prochain, double expression d’un même amour. Aime
Dieu, aime tes frères : c’est toute la Loi et les Prophètes. L’unité de notre foi, de notre baptême et de nos espérances, comme aussi de l’Esprit-Saint, du Christ, de Dieu notre Père, tel est, selon saint Paul, le fondement même de notre charité fraternelle. »

Dom G. Lefebvre

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres)

« Les décisions de Dieu sont toujours équitables, soit que, dans sa justice, il confonde les orgueilleux, soit que, dans sa miséricorde, il exalte les humbles. Nous avons vu cet arbitre souverain à l’œuvre, il y a huit jours, dans la distribution des places réservées pour les saints au banquet de l’union divine.
Continuer la lecture de « 17e dimanche après la Pentecôte – textes de la messe commentés »

Haute-Vienne : les personnes condamnées pour des délits d’opinion reverseront une « contribution citoyenne » au Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane

Déjà, quand on lit « contribution citoyenne », on sait que ça sent l’imposture…

« Les personnes condamnées en Haute-Vienne, coupables de délits mineurs, devront désormais reverser une contribution citoyenne au Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane. L’annonce a été faite par la directrice du Centre sur France Bleu Limousin.

Le parquet de la Haute-Vienne et le Centre de la mémoire ont signé un partenariat cette semaine. Cette contribution citoyenne de 100 à 3 000 euros concerne toutes les personnes jugées pour des propos haineux, qu’ils soient antisémites, racistes ou bien homophobes. L’idée n’est pas seulement de sanctionner mais aussi de faire de la prévention [sic].

Continuer la lecture de « Haute-Vienne : les personnes condamnées pour des délits d’opinion reverseront une « contribution citoyenne » au Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane »

Éducation nationale : le Conseil d’État valide l’utilisation de prénoms d’usage pour les élèves « transgenres »

Le Conseil d’Etat, où la maladie mentale qu’est la gauche sévit

Ces jeunes perdus et déboussolés par une société folle pourront exiger de se faire appeler du prénom de leur choix (sans l’accord des parents et au mépris de l’état-civil)…

« Le Conseil d’État a validé la conformité à la loi de la « circulaire Blanquer », déposée le 29 septembre 2021 par l’ex-ministre de l’Éducation nationale, rapporte Le Parisien, vendredi 30 septembre. Cette décision signifie que, désormais, les élèves transgenres pourront avoir recours à un prénom d’usage à l’école, sans avoir besoin de passer par un changement de nom à l’état civil.

Continuer la lecture de « Éducation nationale : le Conseil d’État valide l’utilisation de prénoms d’usage pour les élèves « transgenres » »

C’était un… 30 septembre

• 1567 : « Michelade de Nîmes », massacre de dizaines de catholiques par les protestants.  Ceux-ci voulaient reprendre le pouvoir et s’emparer de la ville. Ils organisèrent d’abord l’enlèvement des notables, civils, religieux et militaires, pour les emmener au cloître de l’Évêché de Nîmes ; puis les victimes sont appelées une par une et entrent dans le lieu clos, où, après avoir été égorgées à coups de dague ou d’épée, elles sont jetées dans le puits.  Les massacres continuèrent à Nîmes et hors de la ville.

• 1684 : mort à Paris, du poète et dramaturge Pierre Corneille, géant de la langue française. Il meurt oublié et supplanté par Jean Racine dans le cœur du public.
En plus de ses célèbres pièces, il transposa du latin en vers français L’imitation de Jésus-Christ, célèbre et intemporel ouvrage de spiritualité catholique (commandable ici). Robert Brasillach lui a consacré une biographie.

• 1814 : après les guerres et la défaite napoléoniennes, ouverture du Congrès de Vienne, qui devait aboutir un nouveau découpage des frontières européennes. La France ne s’en sort pas trop mal.

• 1891 : exilé à Bruxelles, le général Boulanger, principale figure politique du patriotisme français, dont les partisans avaient fait trembler la République, se donne la mort, à 54 ans, sur la tombe de son amante Marguerite de Bonnemains.
Continuer la lecture de « C’était un… 30 septembre »

« moi je suis réfugié d’Ukraine » (video)

Ben voyons…

La France accueille, loge et nourrit ce genre de types, qui ont compris que c’était un paillasson et qu’ils pouvaient se fiche d’elle.

Cas de gauchisme radical : victime d’un viol, elle se révolte contre la dénonciation de l’immigration

Il y a des cas comme celui-ci dont on entend parler régulièrement.

Même après la pire tragédie, les gauchistes les plus atteints ne veulent pas remettre en cause leur idéologie, leur fanatisme xénophile.

Certains diront que cette femme est habitée d’une puissante pulsion de mort… Possible, le pire étant qu’elle veut l’étendre à sa nation, avec cette immigration violente et de remplacement.

PS : l’avocate qui a écrit ce communiqué en langue gaucho-exclusive (et qui parle de « délinquance » au lieu de « criminalité ») est une militante « féministe » réputée. On voit bien toute l’imposture de cette idéologie : peu importe la sécurité des femmes, faire venir des millions d’hommes aux mœurs très spéciales – dirons-nous délicatement – est la priorité.
Peu importe le réel, de façon générale, pour ces gens-là : voyez la négation grotesque du lien immigration entre et criminalité/délinquance, que la plupart des Français ne peuvent que constater eux-mêmes, qui évident et aisément vérifiable.

Les propriétaires ont obligation d’entretenir leur logement même s’il est occupé par un squatteur

Dans la série « la France marche sur la tête », cette décision ubuesque, injuste et typiquement de gauche :

« Il est indispensable d’entretenir un local même s’il est occupé par une personne sans aucun droit car, en cas d’accident, la responsabilité du propriétaire est engagée.

L’occupation sans droit ni titre d’un bien immobilier par la victime de l’accident ne peut constituer une faute de nature à exonérer le propriétaire du bâtiment de sa responsabilité lorsque l’accident résulte d’un défaut d’entretien, explique la Cour de cassation.

Continuer la lecture de « Les propriétaires ont obligation d’entretenir leur logement même s’il est occupé par un squatteur »

29 septembre : la saint Michel !

La fête de l’archange Saint Michel est très populaire chez les Chrétiens et la liturgie de ce dimanche lui rend hommage.
C’est le plus grand des anges, vainqueur de Lucifer, chef de la « milice céleste », « défenseur de la foi », mais aussi… ange protecteur de la France !

Il est le patron des soldats (et en particulier des parachutistes) et de nombreux corps de métier.

Ci-dessous un article de présentation de l’archange paru dans l’excellente revue L’Héritage.

Continuer la lecture de « 29 septembre : la saint Michel ! »

Italie : la droite nationale-populiste arrive au pouvoir

Ce dimanche avaient lieu en Italie les élections législatives.

Comme attendu, elles ont vu la victoire du parti « Fratelli d’Italia » (« Frères d’Italie »), dirigé par Georgia Meloni, avec 26% des voix.

Elle devrait accéder au poste de président du Conseil des ministres (l’équivalent de Premier ministre) avec ses alliés de la Lega (dirigée par Matteo Salvini, en recul ces dernières années, avec 9%) et le parti Forza Italia de l’oligarque affairiste de « centre-droit » Silvio Berlusconi (8,3%). Leur coalition emporte un large succès et dispose de la majorité absolue dans les deux chambres du parlement italien.

On peut qualifier le parti de Meloni de « droite nationale », mais il n’est pas nationaliste (il ne propose par exemple pas la sortie de l’Union européenne ni une large remigration) et encore moins « néofasciste » comme se lamentent les gauchistes les plus atteints (alors que Meloni est tout à fait acquise à la démocratie). Mais ses origines remontent au Mouvement social italien (MSI), créé en 1946 et effectivement post-fasciste, qui a muté en Alliance nationale (et dont le chef, le pitoyable Gianfranco Fini, a tout renié) et dont « Fratelli d’Italia » est issu.
Le parti de Meloni a d’ailleurs conservé sans crainte le logo du MSI : une flamme tricolore.
Oui, le FN français prit le même emblème à sa création, en 1972.

Même si le programme et le discours de Georgia Meloni ne sont guère radicaux, elle est bien plus à droite que Marine Le Pen sur les questions de société, de famille, de religion. Ce qui n’est pas dur…

Aujourd’hui réjouissons-nous de l’évolution de l’Italie vers la vraie droite et dégustons quelques larmes de sales gauchistes.

Cette tarée gauchiste complaisamment relayée par France Inter raconte n’importe quoi… Hélas !

 

« French Tech » : des défenseurs de la langue française attaquent l’État en justice pour rebaptiser le label

French Tech for the Planet | Ministères Écologie Énergie Territoires

Bien !
Et honte au régime, à la République française, d’angliciser lui-même le pays…

Le Figaro rapporte :

« Les défenseurs de la langue française veulent avoir la peau de la « French Tech ». L’association Francophonie Avenir (Afrav) a intenté un procès à l’État devant le tribunal administratif de Paris pour que ce label officiel regroupant de jeunes entreprises technologiques tricolores soit rebaptisé et trouve une traduction dans la langue de Molière.

Continuer la lecture de « « French Tech » : des défenseurs de la langue française attaquent l’État en justice pour rebaptiser le label »

« La corrida ou l’euthanasie ? »

Feria de Mont-de-Marsan : corrida coulée, novillada sauvée

Belle tribune de Stéphanie Bignon, autour de sujets polémiques :

« Mes poules et leur coq vivent en liberté le jour et la nuit ils se protègent dans le poulailler. Le risque de me faire prendre des volailles par le renard en journée est très élevé surtout au printemps.

Cependant l’ouverture matinale du poulailler provoque toujours la même excitation et le même empressement chez mes gallinacés. Comme si la vie ne valait d’être vécue qu’en liberté… au risque de la perdre. La liberté sans le risque n’existe pas et la vie sans la liberté ne vaut rien, m’enseignent mes poules. Notre choix aujourd’hui, plus crucial que jamais, se situe là : sortons-nous du poulailler ou pas ? Acceptons-nous le prix de la liberté ? Et ne pas l’accepter nous protège-t-il de mourir ? Certains voudraient nous faire croire que rester dans le poulailler est le gage de la sécurité, d’une vie paisible et sans risque de mourir.

Continuer la lecture de « « La corrida ou l’euthanasie ? » »