L’appel de la gamelle : quand Édouard Philippe jurait de s’opposer à la PMA pour les couples lesbiens

Le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE) s’est prononcé ce mardi en faveur de la procréation médicale assistée (PMA) pour les couples de femmes et les femmes célibataires. Un avis partagé par le président de la République, Emmanuel Macron, qui en avait fait une promesse de campagne et devrait donc prochainement s’atteler à l’adoption de cette réforme.

Mais voilà, son Premier ministre, Édouard Philippe, qui sera chargé de la mettre en œuvre, s’y déclarait farouchement opposé, dans une tribune cosignée avec Nathalie Kosciusko-Morizet et publiée sur le Huffington Post, en février 2013, en plein débat sur le mariage pour tous. « Nous nous opposerons résolument à la PMA pour les couples homosexuels féminins, et à la GPA qui, au nom de l’égalité, ne manquera pas d’être réclamée par la suite », écrivait ainsi les maires UMP du Havre et de Longjumeau.

Lire la suite

On veut bien leur donner le bac, mais pas la culture

Un billet d’humeur trouvé sur bvoltaire.fr : Le premier groupe d’épreuves du bac s’achève. Puis viendra le « rattrapage », avant la proclamation des résultats définitifs le 7 juillet.

Le bac en France, le CESS en Wallonie… beaucoup de réussites, mais que valent-elles ?

Depuis quelques années, retraitée active, j’aide des élèves et des étudiants en difficulté. Est-ce mon âge avancé ou la réalité objective : chaque année, les cours que je vois sont plus abscons ; les sujets d’étude, les questionnaires sont plus éloignés de toute réalité, de toute culture. Les élèves sont nuls en maths, nuls en tout ; pour peu qu’on pose une question « basique », on se demande (et ils se demandent peut-être) ce qu’ils font à l’école !

Les jeunes profs sont stressés, les vieux attendent la retraite, les parents attendent des points mais commencent à en avoir assez des changements incessants de programme, des moyens qu’eux, parents, doivent apporter pour que leurs enfants puissent réussir – moyens dont tous les parents ne disposent pas ! L’égalité est le but poursuivi, nous dit-on, mais, quand je vois des enfants de parents pauvres ou peu instruits, j’ai plutôt l’impression que l’inégalité est le but poursuivi…

Pourtant, la réalité de la situation ne frappe pas vraiment les esprits.

Lire la suite

C’était un 28 juin…

1389 : bataille cruciale du « Champ des merles », dans la plaine de Kosovo, où les Serbes (menés par le prince Lazare) et leurs alliés croates sont vaincus par les Turcs.
La nouvelle parviendra jusqu’à Saint Denis, où on sonne le glas.

1914 : attentat de Sarajevo, où des extrémistes serbo-bosniaques tuent l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie. Cet événement dans la poudrière balkanique va déclencher la Première guerre mondiale.

1917 : jusqu’au 30 juin, congrès des Maçonneries « alliées et neutres » où sont jetées les bases de la Société des Nations (l’ancêtre de l’ONU), dont le franc-maçon Léon Bourgeois sera le premier président.

1919 : signature du Traité de Versailles dans la galerie des Glaces du château, entre les puissances alliées et l’Allemagne vaincue. Ce mauvais traité aura des conséquences calamiteuses. Le maréchal Foch dira en substance « il ne s’agit pas d’une paix mais d’un armistice de trente ans ». Jacques Bainville l’analysera bien et de façon prémonitoire dans les Conséquences politiques de la paix : « une paix trop douce pour ce qu’elle a de dur, et trop dure pour ce qu’elle a de doux ».

1940 : Maxime Weygand, ministre de la Défense nationale et généralissime, dépose une note auprès du maréchal Pétain, affirmant qu’il faut changer d’urgence de régime : « il faut revenir au culte et à la pratique d’un idéal résumé en ces quelques mots : Dieu, Patrie, Famille et Travail ».

Lire la suite

France: un banquier musulman vole une dame de 89 ans puis l’accuse d’islamophobie

 

A noter : le titre délirant du torchon Le Parisien. La vieille dame est forcément raciste, et lui, n’a fait que craquer ! Propagande catégorie « poids lourds »

En détournant près de 400 000 € du compte d’assurance vie de sa cliente de 89 ans, le mis en cause aurait acheté deux appartements et des lingots d’or.

Le jeune banquier de 27 ans s’est justifié en expliquant avoir «craqué» face à la pression de sa hiérarchie et le «racisme» de la victime, une cliente de 89 ans. Il sera jugé en août à Bobigny pour avoir escroqué pour près de 400 000 € à sa cliente en 2016, comme l’a révélé «Le Point». Selon son avocat, Manuel Abitbol, le banquier dit avoir voulu «pousser un coup de gueule» contre son employeur.

Lire la suite

Les 3/4 des Français ne veulent pas de la PMA sans père

Alors que le Comité Consultatif National d’Ethique vient de rendre un avis positif concernant la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes célibataires, un sondage Opinion Way montre qu’une très large majorité de Français (77%) estime que l’Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère. Et ils sont même 85% parmi les sympathisants de la République en Marche.  Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, commente :

« Ce sondage montre les Français sont très largement opposés à la PMA sans père, c’est-à-dire à la PMA pour les couples de femmes ou les femmes célibataires. Cette enquête a permit de sonder les Français sur une situation réelle. Loin des acronymes flous ou des slogans prêts à penser (ie : « la PMA pour toutes »), cette enquête souligne l’importance du rôle du père et l’enrichissement de l’altérité père/mère pour l’enfant ».

Lire la suite

Vernon : bagarre géante entre noirs et arabes

Une cinquantaine de riverains appellent police secours, ce samedi 24 juin vers 23 h 30. Ils expliquent que « 200 à 300 personnes » se battent à coup de « sabres et de barres de fer » dans le quartier populaire des Boutardes à Vernon (Eure), rapporte la police. Quand les fonctionnaires arrivent sur place vers 23 h 55, ils constatent « la présence de petits groupes de dix à vingt personnes dispersés, sans armes, qui courent dans tous les sens dans ce secteur notamment rue Georges-André. Les collègues les ont évalués à une centaine de personnes. La situation était relativement calme », par rapport à ce qu’avaient décrit les requérants initialement, poursuit la source policière.

Dans le même temps, les agents se rendent compte que d’autres individus, une cinquantaine, se battent à proximité, rue Claude-Monet. La raison de cette « bagarre générale » ou « rixe géante » ? Comme nous le confirme la police, il s’agirait d’un différend entre deux familles appartenant aux communautés africaine et maghrébine « sur fond de gêne provoquée dans un hall d’immeuble les jours précédents ».

Lire la suite

Insolite : une maison de retraite allemande plonge ses pensionnaires en ex-RDA

La maison de retraite Alexa, située à Dresde, a développé une nouvelle thérapie pour soigner les pensionnaires atteints de démence sénile ou de la maladie d’Alzheimer. Elle a ouvert deux « salle du souvenir » pour replonger les personnes âgées au temps de la RDA. Une thérapie qui repose sur l’« Ostalgie », cette nostalgie de l’ancienne Allemagne de l’Est, et qui serait efficace ! 

Sur les 130 patients de la maison, 20 sont atteints de démence et ont accès à ces deux salles : toute la décoration les ramène dans l’Allemagne de l’Est des années 60-70. Des portraits d’Erich Honecker, un mini « intershop », un supermarché comme on pouvait en trouver en RDA… On trouve aussi des piles de fausses pièces de monnaie à l’effigie de Karl Marx et en fond sonore, des chansons d’époque, les tubes qui faisaient danser la RDA comme les chansons de Karel Gott, chanteur de schlager…. Se trouve aussi au sous-sol une cuisine du type « Ratiomat 95 », typique de l’époque avec tout le matériel nécessaire : mixeur électrique, trancheur à pain… Ces deux « salles des souvenirs », installées dans l’hospice depuis janvier 2016, accueillent les pensionnaires du lundi au vendredi, du petit-déjeuner au dîner. Ce reportage de Spiegel TV donne un bel aperçu de la maison.

Lire la suite

Ambiance de fin du monde : un jeune « drag queen » de 8 ans devient la coqueluche des médias « LGBT »

A Montréal, le malheureux Nemis Golden « a commencé à jouer les drag queen (travesti exubérant – NDCI) à l’âge de sept ans ».

Lire la suite

C’était un 25 juin…

1673 : d’Artagnan, capitaine des Mousquetaires, tombe devant Maastricht. Louis XIV exprimera sa profonde tristesse auprès de la reine.

1804 : exécution, en place de Grève, de Georges Cadoudal, trente-trois ans, dernier chef chouan, en ce jour presque anniversaire du débarquement de Quiberon (27 juin 1795).
Ayant participé à toutes les guerres de Vendée, il est le seul chef chouan à avoir continué le combat, contre Bonaparte.

1940 : le maréchal Pétain s’adresse aux Français dans un discours fameux : « c’est vers l’avenir que, désormais nous devons tourner nos efforts. Un ordre nouveau commence […] Votre vie sera dure.

Lire la suite

Le Sida est raciste et homophobe

C’est Libération (via LSB) qui constate :

« A Paris, la situation est préoccupante, pour ne pas dire mauvaise: l’épidémie y est cinq fois plus élevée que la moyenne française et deux fois plus que dans le reste de l’Ile-de-France. Les cas parisiens représentent un cinquième du chiffre pour toute la France, alors que les Parisiens représentent un peu plus de 3% de la population. Ce sont plus d’un millier de nouvelles contaminations par an. Et à Paris encore, l’épidémie y est très particulière, fortement concentrée – à près de 90% – dans deux groupes : les hommes ayant des rapports sexuels entre hommes (52%) et les migrants, principalement de pays à forte prévalence (38%). Enfin, géographiquement, l’épidémie est surtout forte dans les quartiers centraux (Ier à IVarrondissements) et dans le nord-est (Xe, XIe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements) mais aussi dans le XIIIe. »

Une conséquence de la Gay Pride et de toutes les incitations à la débauche ?

Macron: « Nous devons accueillir des réfugiés car c’est notre tradition et notre honneur »

Si Honoré de Balzac était en vie, il dirait « La bêtise a deux manières d’être : elle se tait ou elle parle. La bêtise muette est supportable, mais la bêtise de Macron est parleuse. »

Quand l’AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir

Communiqué du SNJ-CGT de l’AFP : L’affaire Richard Ferrand, sortie par Le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l’AFP. Des journalistes de l’Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n’a pas jugé le sujet digne d’intérêt.

Qu’un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d’informations quand elles se présentent. Pas à l’AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Lire la suite

Marseille : les agents de la Ville vont devoir (vraiment) travailler

« Incroyable mais vrai : les agents de la Ville de Marseille vont être tenus de faire leurs heures de travail », rapporte La Provence. « Dans une ville où, souvent à tort mais parfois à raison, les fonctionnaires municipaux n’ont pas la réputation de se tuer à la tâche, c’est un tabou que la municipalité a décidé de briser », malgré la colère de l’intersyndicale FSU, CGT et Unsa.

Cette décision de régularisation fait écho au scandale du Samu social, où les agents ne travaillaient que 10 à 12 jours par mois ! Une enquête préliminaire a d’ailleurs été ouverte par le parquet. La Ville va donc imposer à ses agents 1 567 heures par an de travail effectif. C’est encore 40 de moins que la durée légale. Soit un cadeau à 10 millions d’euros, déjà pointé en 2013 par la Chambre régionale des comptes.

Source

Elle n’arrive pas à payer les soins de sa fille handicapée, la « justice » lui retire la garde

La maman de Myléna, 7 ans, atteinte de dysphasie, est en fuite avec sa fille depuis une décision de justice, le 19 mai dernier, qui la prive de la garde de son enfant. Une décision qui choque et mobilise de nombreuses associations, pour lesquelles cette affaire est « un emblème » pour les parents d’enfants handicapés en situation précaire.

Parce qu’elle n’arrivait plus à payer les honoraires d’orthophonie et de psychomotricité de sa fille handicapée de 7 ans, la maman de Myléna s’est vu retirer la garde de son enfant par la justice. La justice a considéré que le non-paiement de ces séances serait un manquement suffisant pour retirer l’enfant à sa mère. Atteinte de dysphasie (troubles spécifique du développement du langage oral), la jeune fille doit bénéficier de nombreuses consultations chez le psychomotricien. Des séances qui coûtent en moyenne 40 euros et qui ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie. Depuis cette décision de justice, le 19 mai dernier, la maman de Myléna, qui l’élève seule et avec peu de moyens, s’est enfuie avec elle.

Source

Tragédie cristeros : le 22 juin 1929, le Vatican « s’arrangeait » avec le gouvernement mexicain

Et signait des « accords de paix » – ce qui fut vécu par de nombreux catholiques comme une trahison – aux conséquences sanglantes.
Il demandait aux Indiens catholiques, qui s’étaient légitimement révoltés face au gouvernement socialiste et franc-maçon violemment antichrétien, de déposer les armes, sous peine d’excommunication !

Quelques années plus tôt, le 1er décembre 1924, le président mexicain avait privé de droits civiques les catholiques (laïcs et prêtres) sous prétexte qu’ils obéissaient à un souverain étranger, le pape ! Il avait expulsé le nonce, l’ambassadeur du Vatican, ainsi que tous les ecclésiastiques étrangers. Il avait interdit les congrégations enseignantes et fermé pas moins de 20.000 églises !

Le clergé se rebiffa et suspendit le 31 juillet 1926 l’administration des sacrements dans tout le pays pour une durée de trois ans. Les paysans indiens du Jalisco se soulevèrent contre les autorités de la capitale au cri de « Viva Cristo Rey !» (Vive le Christ-Roi !), dans un parallèle frappant avec le soulèvement des Vendéens en 1793, en lutte contre les Républicains. Ils furent appelés les Cristeros.

Avec 50.000 combattants, ils constituèrent la plus importante rébellion qu’ait jamais connue le pays et parvinrent à conquérir la moitié des 30 États de la Fédération.
Lire la suite