C’était un 21 octobre… 1954 : la République abandonne l’Inde française

Cliquer pour agrandir

Ce 21 octobre, en Inde, le gouvernement français abandonne ses comptoirs, réunis sous le noms d’Établissements français : Pondichéry, Yanaon, Karikal, Mahé et Chandernagor étaient devenus français en 1763, lors de la signature du traité de Paris.

Au vu de la toute petite taille des territoires français comparée à l’Inde qui avait acquis son indépendance en 1947, de la pression et des menaces du gouvernement indien, de la trahison de certains Français – souvent communistes ou socialistes -, et en dépit de la vision pro-française de certains territoires, le gouvernement français (le même qui avait lâché l’Indochine aux communistes), abandonnera les comptoirs indiens sans même demander de compensation.

L’Inde française 1741-1754 :
Continuer la lecture de « C’était un 21 octobre… 1954 : la République abandonne l’Inde française »

Messe du XXe dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire)

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.

« Comme l’officier du roi, dont parle l’Évangile, persévérons avec foi dans la prière, et la guérison que celui-ci obtient pour son fils qui allait mourir, nous l’obtiendrons pour nos âmes auxquelles Dieu appliquera les remèdes célestes qui les purifieront de tout vice.  »

Dom G. Lefebvre

TEXTES AVEC COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER (dans l’Année liturgique – disponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « Messe du XXe dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire) »

Un 17 octobre : la tragique bataille de Cholet

La Rochejacquelein au combat de Cholet

Ce 17 octobre 1793, la grande « Armée catholique et royale », après une suite de victoires inattendues et une progression fulgurante, se trouve près de Cholet, qu’elle essaie de reprendre.

Mais l’endroit est bien défendu par Kléber, Marceau et Westermann notamment, et 40 000 combattants vendéens (sans artillerie ni munitions après un revers la veille) sont cernés par trois armées républicaines.

Ils tentent de rompre l’encerclement ; le sort de la bataille reste longtemps indécis, mais après plusieurs assauts qui finissent au corps à corps, les Vendéens doivent constater leur échec et battre en retraite.

Cette première grande défaite est décisive et signe, à terme, la victoire des républicains antichrétiens et de la Maçonnerie.

Le bilan est lourd, avec des milliers de morts de chaque côté.
En bons républicains, les « Bleus » achèvent 400 blessés.
Continuer la lecture de « Un 17 octobre : la tragique bataille de Cholet »

« France d’après » : un enseignant décapité dans la rue par un Tchétchène

Les Français vont devoir s’habituer, ont prévenu Macron et d’autres individus comme lui…
A moins qu’ils ne changent de régime et inversent l’immigration, ce que Macron a oublié de préciser.

« La victime est un professeur d’histoire au collège-lycée du Bois d’Aulne. Il a récemment montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, prophète de l’Islam, lors d’un cours sur la liberté d’expression. […]

Vers 17 heures, à Eragny (Val d’Oise) une équipage de la brigade anticriminalité de Conflans Sainte-Honorine a repéré un individu portant un couteau. Quand les policiers lui ont demandé de mettre à terre son arme, ce dernier a refusé. « Agressif et menaçant», il a été abattu par la police. A ses côté, ils ont découvert le corps d’un homme décapité.

Les fonctionnaires n’ont pas pu s’en approcher immédiatement car l’assaillant serait porteur d’un gilet explosif et une opération de déminage était en cours en fin de journée. » (source)

Un Tchétchène a revendiqué l’attaque sur les réseaux sociaux :
Continuer la lecture de « « France d’après » : un enseignant décapité dans la rue par un Tchétchène »

Meurtre de Victorine : emblématique de la « France d’après ». Le tueur a déjà été condamné 10 fois par la justice

Un certain Ludovic Bertin (ci-dessus à gauche) a avoué lors de sa garde-à-vue avoir tué Victorine Dartois (à droite), jeune Française de 18 ans.

Celle-ci avait disparu le 26 septembre, en Isère, alors qu’elle rentrait chez elle.

D’après la version de cet intrus sur le sol français, il aurait croisé l’étudiante sur un parking de Villefontaine alors qu’elle rentrait chez elle à pied, après une après-midi passé au centre commercial. Il  dit l’avoir « croisée par hasard » alors qu’il faisait un footing. « Une dispute aurait alors éclaté entre eux après une bousculade involontaire », a expliqué le procureur adjoint.

En réalité, elle a dû héroïquement refuser de céder aux avances de cette ordure, qui a été finalement mis en examen « pour enlèvement, séquestration et meurtre précédé d’une tentative de viol ».
L’autopsie révèle que Victorine a été noyée de force.

Celui que la presse (Le Monde en particulier) a présenté comme “un jeune père de famille”, né le 25 mai 1995 à Vénissieux, a été condamné à plusieurs reprises durant sa minorité, notamment pour port d’arme, vol, destruction. En 2019, le tribunal de Lyon l’a condamné pour des vols avec effraction commis dans l’est lyonnais courant 2017 et 2018.

Les jeunes Français, et en particulier les filles, n’ont pas fini de payer le prix de ce que la génération boomer a fait de ce pays, livré à une colonisation barbare.

Testament de Marie-Antoinette, reine de France assassinée par les républicains un 16 octobre

Le 16 octobre 1793, à 4h30 du matin, soit 8 heures avant son exécution, la Reine rédige sa dernière lettre, à l’adresse de la sœur de Louis XVI, Marie-Elisabeth.
Ce sera son émouvant testament.

« C’est à vous, ma sœur, que j’écris pour la dernière fois : je viens d’être condamnée non pas à une mort honteuse, elle ne l’est que pour les criminels, mais à aller rejoindre votre frère, comme lui, innocente, j’espère montrer la même fermeté que lui dans ces derniers moments.

Je suis calme comme on l’est quand la conscience ne reproche rien ; j’ai un profond regret d’abandonner mes pauvres enfants : vous savez que je n’existais que pour eux et vous, ma bonne et tendre sœur. Vous qui avez, par votre amitié, tout sacrifié pour être avec nous, dans quelle position je vous laisse! J’ai appris, par le plaidoyer même du procès, que ma fille était séparée de vous. Hélas! la pauvre enfant, je n’ose pas lui écrire, elle ne recevrait pas ma lettre ; je ne sais même pas si celle-ci vous parviendra : recevez pour eus deux ici ma bénédiction. J’espère qu’un jour, lorsqu’ils seront plus grands, ils pourront se réunir avec vous, et jouir en entier de vos tendres soins. Continuer la lecture de « Testament de Marie-Antoinette, reine de France assassinée par les républicains un 16 octobre »

C’était un 14 octobre…

Détail de la célèbre tapisserie de Bayeux (XIe siècle), représentant la bataille d’Hastings.

1066 : bataille d’Hastings.
L’assaut est donné par le ménestrel (successeur des bardes) du roi, le fameux Taille-Fer. Les troupes de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, remportent la victoire sur Harold II, dernier roi anglo-saxon. La conquête de l’Angleterre par les Normands commence.
Le duc de Normandie étant vassal du roi de France, l’Angleterre le sera donc aussi. En théorie…

1702 : victoire du duc de Villars, à la bataille de Friedlingen, sur les Impériaux du prince de Bade. En cas de défaite, l’Alsace était perdue.
Continuer la lecture de « C’était un 14 octobre… »

Méric : la dissolution d’organisations d’« extrême-droite » validée par la CEDH

https://i1.wp.com/www.alliancevita.org//wp-content/uploads/2018/02/cedh.jpg?w=840&ssl=1

Après la mort en 2013 de Clément Méric, un jeune gauchiste haineux, violent mais fragile – qui n’avait pas survécu au coup de poing défensif d’un jeune nationaliste qu’il avait attaqué avec ses amis antifas – il y avait eu un déchaînement médiatique, judiciaire et politique ahurissant.

L’ignoble Valls en avait profité pour interdire arbitrairement, et sans rapport avec l’affaire, divers mouvements antisystèmes de droite. C’est un abus de pouvoir qui n’a pas choqué grande monde, dans notre démocratie…

Plusieurs dirigeants des mouvements concernés, après avoir épuisés les recours en France, avaient introduit un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) contre ses dissolutions scandaleuses.

Continuer la lecture de « Méric : la dissolution d’organisations d’« extrême-droite » validée par la CEDH »

Le « Planning familial » veut l’avortement libre jusqu’au terme de la grossesse

La « culture de mort » progresse à grands pas en France, et c’est logique.
Les députés sont en train de faire passer le délai légal de l’infanticide in utero – sans motif – de 12 à 14 semaines.  Et il y a quelques semaines la députaille autorisait l’avortement jusqu’au terme de la grossesse en cas de « détresse psycho-sociale », prétexte flou et bidon.

Mais pour le Planning familial, ce n’est qu’une étape avant la libéralisation totale de l’avortement volontaire, sans motif, jusqu’au terme (et pourquoi pas après d’ailleurs ? Le bébé ne change pas substantiellement entre la veille de l’accouchement et le lendemain…).
Il faut préciser que cette organisation extrémiste n’a pas qu’une action de militantisme et de lobbying.
Elle est officiellement partenaire de l’Etat, on trouve ses affiches un peu partout dans des établissements publics ou privés, et elle est mandatée par le régime pour aller faire de la propagande dans les écoles et pervertir les enfants innocents avec ses idées scientifiquement mensongères (le bébé ne serait qu’un morceau du corps de la mère, et celle-ci fait ce qu’elle veut de « son corps ») et criminelles.

Le Planning familial annonce la couleur dans son communiqué, en langue gauchiste prétendument inclusive, saluant le nouveau vote des députés :

« Cette initiative parlementaire s’inscrit dans une succession d’actions portées par des élu.e.s nationaux.ales, notamment le rapport de la Délégation parlementaire aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale adopté le 15 septembre 2020. […]

Le Planning Familial salue ce vote en première lecture. C’est un premier pas. Néanmoins, nous continuerons de revendiquer dans un premier temps un alignement avec les pays européens les plus progressistes et la suppression des délais d’accès à l’IVG.

Aujourd’hui, si les femmes [sic] n’ont pas gagné la guerre, elles ont déjà remporté une bataille ! Le combat continue !  »

Voici un émouvant témoignage d’une rescapée de l’avortement, à voir pour tous ceux qui ne sont pas convaincus de l’horreur totale de cette action :

Le scandale de la fraude aux prestations sociales (entretien video)

Le juge Charles Prats (dont le livre Le Cartel des fraudes vient de sortir) était interrogé par l’économiste Charles Gave.

Même si l’on sait que les Français vivent dans un système ubuesque, qui les dépouille, on reste impressionné : plus de 10 milliards d’euros sont détournés avec de faux papiers chaque année.

« Ces cinq millions de « fantômes « détenteurs de cartes vitales représentent des dizaines de milliards d’euros volés aux contribuables français par le biais de la fraude aux prestations sociales ( Faux documents, cartes vitales piratés, centenaires imaginaires et autres magouilles…). Les gouvernements successifs et l’administration française sont conscients de cette fraude mais tétanisés à l’idée de mettre à terme à cette fraude organisée. Charles Parts n’hésite pas à dénoncer que la fraude sociale est liée non seulement principalement à l’immigration mais aussi à des organisations terroristes comme le PKK kurde ou du djihad. »

Sans compter les dizaines de milliards partant annuellement officiellement pour l’immigration.
Il faut ajouter les milliards d’euros d’argent public perdus dans des marchés truqués (pas perdus pour tout le monde).
Les milliards que les politiciens et leurs copains placés à des postes de hauts fonctionnaires nous coûtent.
(et pour financer tout ça, le peuple français s’endette toujours davantage, dans des proportions délirantes)
Les milliards de « l’optimisation fiscale » à l’étranger ou en France.
Etc.

Le ministre de l’escrologie Barbara Pompili s’oppose personnellement à la construction d’une église

Barbara Pompili s’oppose personnellement à la construction d’une église

« Alors que les mosquées se construisent par dizaines avec la bienveillance du gouvernement, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, vient d’ordonner à la préfecture de l’Ardèche de prendre un arrêté pour suspendre la construction d’une église au profit de la communauté catholique du village de Saint-Pierre de Colombier [Source].

Il doit probablement s’agir d’une des seules ou même de la seule église en construction en France.

Depuis qu’elle est ministre, Barbara Pompili a dû avaler de nombreuses couleuvres au nom du libéralisme et de la reprise économique (5G, insecticides, terrasse chauffées).
Continuer la lecture de « Le ministre de l’escrologie Barbara Pompili s’oppose personnellement à la construction d’une église »

Messe du 19e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaires)

« Les Juifs ont refusé de prendre part au festin de noces. Aussi c’est vers les Gentils que les Apôtres et l’Église, remplis de l’Esprit-Saint aux fêtes de la Pentecôte, se sont tournés. L’union béatifique que désigne ce festin de noces est annoncée, préparée et en quelque sorte commencée par la communion sacramentelle. »

Dom G. Lefebvre

Continuer la lecture de « Messe du 19e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaires) »

La France en récession masquée depuis trente ans – par Olivier Piacentini

Tribune libre d’Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici).

« Depuis des décennies, le montant des déficits publics, c’est-à-dire des sommes injectées dans l’économie par l’État, excède largement la croissance.
Sans ce déficit, cet argent injecté par l’État, la France ne serait pas en croissance, mais en récession et cela depuis des décennies. Car la France, privée d’industries, ne vit plus que sur le moteur de la consommation. Un moteur qui demande en permanence d’être soutenu par de l’argent public, donc de l’argent qui va être prélevé sur la richesse produite et le travail.
»

Paris. Pierre Aidenbaum, ex-adjoint d’Anne Hidalgo, ex-président de la LICRA, mis en examen pour «viol» et «agressions sexuelles»

Ex-adjoint d’Anne Hidalgo à Paris, Pierre Aidenbaum a été mis en examen pour « viol » par personne ayant autorité et « agressions sexuelles » nous apprend Le Figaro. C’est donc le deuxième ex-maire adjoint d’Anne Hidalgo mis en examen dans une affaire sordide.

Cette mairie, qui avait été qualifiée de « Pédoland » par des manifestants se contente de déclarer : « La Maire de Paris prend connaissance de cette mise en examen pour des faits extrêmement graves. Elle demande à l’intéressé de démissionner immédiatement de son mandat de conseiller de Paris », a indiqué la mairie à l’AFP. Consternant !

Un message d’Hervé Ryssen !

Hervé Ryssen – écrivain « politiquement incorrect » emprisonné pour au moins un an et demi pour ses écrits, dans le pays du « droit au blasphème » ! – vient de faire passer un message encourageant.

On peut le soutenir :
• en priant pour lui
• en lui écrivant (voir détails en bas)
• en achetant ses livres comme il l’a écrit précédemment

 

« Chers amis,

Je reçois bien toutes vos lettres, tout votre courrier, toutes vos prières, et je sais qu’ici, d’autres prisonniers subissent sans doute une détresse plus grande que la mienne. Je vous en remercie du fond du cœur car je ne vous cache pas que l’on passe ici parfois par des moments difficiles.

J’ignorais jusqu’à présent le pouvoir de la prière… à ma grande honte. Il m’aura fallu attendre 53 ans et une incarcération pour comprendre le message d’amour porté par le christianisme. J’ignore si ce sentiment perdurera en moi. Je ne suis même pas certain que l’on puisse parler de foi religieuse. Tout ce que je sais est que cette solitude qui m’est imposée depuis maintenant deux semaines et les conditions que l’on me fait subir ici m’ont remué l’âme.

Toutes vos lettres m’ont été d’un grand secours. Elles ont aussi visiblement intrigué l’administration pénitentiaire qui, à mon arrivée, ignorait tout des causes de mon incarcération, résumées en un lapidaire chef d’inculpation : « Injure, provocation, haine, etc. » ; tant et si bien qu’ils ont jugé préférable de me placer à l’isolement ; c’est-à-dire qu’on est seul en cellule, au lieu d’être à deux, et à un étage séparé d’un bâtiment.

Continuer la lecture de « Un message d’Hervé Ryssen ! »