« Big Fertility » : un reportage sur le business de la GPA aux USA

Kelly a été mère porteuse à trois reprises, dans le Dakota, un État américain où la GPA est autorisée : « À ma troisième GPA, le couple commanditaire n’était plus du tout sûr de vouloir des enfants que je portais car j’étais enceinte de deux garçons alors qu’ils avaient payé un supplément pour avoir un garçon et une fille. J’avais donc été implantée avec un garçon et une fille, mais ce sont des choses qui arrivent: la petite fille a été expulsée et l’embryon garçon s’est dédoublé, formant des jumeaux. Bref, en tout cas je devais chercher un plan B car je ne savais pas du tout, et ce jusqu’au dernier moment, si les commanditaires prendraient les bébés, et à la naissance j’ai finalement passé pas mal de temps avec eux… Je me suis rendu compte à quel point ils reconnaissaient ma voix, mais aussi celle de mon mari car lorsqu’il était présent dans la pièce, ils réagissaient, alors qu’ils ne bougeaient pas du tout lorsque le père «adoptif» était là. J’ai donc compris que même si moi je me refuse à considérer ces enfants comme les miens, eux, bien sûr, ne peuvent pas comprendre que je ne suis pas leur vraie mère. »

« Gilet jaune » bordelais blessé à la tête par un tir de LBD : l’enquête vidéo accablante !

Cette enquête vidéo sérieuse du Monde révèle comment un manifestant a été touché à la tête par un tir de LBD, suivi d’un jet de grenade de désencerclement non autorisé, lors d’un rassemblement de « gilets jaunes » à Bordeaux, le 12 janvier 2019.

 

C’était un 21 octobre… 1954 : la République abandonne l’Inde française

Cliquer pour agrandir

Ce 21 octobre, en Inde, le gouvernement français abandonne ses comptoirs, réunis sous le noms d’Établissements français : Pondichéry, Yanaon, Karikal, Mahé et Chandernagor étaient devenus français en 1763, lors de la signature du traité de Paris.

Au vu de la toute petite taille des territoires français comparée à l’Inde qui avait acquis son indépendance en 1947, de la pression et des menaces du gouvernement indien, de la trahison de certains Français – souvent communistes ou socialistes -, et en dépit de la vision pro-française de certains territoires, le gouvernement français (le même qui avait lâché l’Indochine aux communistes), abandonnera les comptoirs indiens sans même demander de compensation.

L’Inde française 1741-1754 :
Continuer la lecture de « C’était un 21 octobre… 1954 : la République abandonne l’Inde française »

Histoire de France : le mauvais roman de Jean-Christian Petitfils

Voici (extraite du n°14 de la revue L’Héritage) une critique pertinente du livre néfaste de cet historien prisé « à droite ».
Critique d’autant plus bienvenue qu’elle fut semble-t-il la seule (il y a du boulot pour la vraie droite…). Merci à ce magazine que nous vous invitons à découvrir et soutenir.

Par Jérôme Lingon

« L’ouvrage scandaleux d’un « historien » fameux dans les milieux conservateurs — l’Histoire passionnée de la France de Jean Sévillia —, avait été sévèrement critiqué, à juste titre, dans un précédent numéro de cette revue.

Continuer la lecture de « Histoire de France : le mauvais roman de Jean-Christian Petitfils »

Messe du 19e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaires)

« Les Juifs ont refusé de prendre part au festin de noces. Aussi c’est vers les Gentils que les Apôtres et l’Église, remplis de l’Esprit-Saint aux fêtes de la Pentecôte, se sont tournés. L’union béatifique que désigne ce festin de noces est annoncée, préparée et en quelque sorte commencée par la communion sacramentelle. »

Dom G. Lefebvre

Continuer la lecture de « Messe du 19e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaires) »

Dédicace à Paris : « La France en flammes » par Jean-Michel Vernochet (Gilets jaunes et Notre-Dame de Paris), livre et video

Ce livre, qui vient de sortir, sous la plume du journaliste dissident Jean-Michel Vernochet,  est « une chronique de la longue révolte des Gilets jaunes, assortie d’analyses implacables, au mépris du politiquement et du médiatiquement correct.
La rétrospective se poursuit jusqu’à l’incendie de Notre-Dame, avec un scepticisme mordant vis-à-vis du discours officiel…. »

De bonnes analyses !

154 p.,  Ed. des Cimes, 14 euros. On peut acheter le livre en ligne ici.

Ci-dessous un bref entretien video :

4e de couverture :

Continuer la lecture de « Dédicace à Paris : « La France en flammes » par Jean-Michel Vernochet (Gilets jaunes et Notre-Dame de Paris), livre et video »

Un 17 octobre : la tragique bataille de Cholet

La Rochejacquelein au combat de Cholet

Ce 17 octobre 1793, la grande « Armée catholique et royale », après une suite de victoires inattendues et une progression fulgurante, se trouve près de Cholet, qu’elle essaie de reprendre.

Mais l’endroit est bien défendu par Kléber, Marceau et Westermann notamment, et 40 000 combattants vendéens (sans artillerie ni munitions après un revers la veille) sont cernés par trois armées républicaines.

Ils tentent de rompre l’encerclement ; le sort de la bataille reste longtemps indécis, mais après plusieurs assauts qui finissent au corps à corps, les Vendéens doivent constater leur échec et battre en retraite.

Cette première grande défaite est décisive et signe, à terme, la victoire des républicains antichrétiens et de la Maçonnerie.

Le bilan est lourd, avec des milliers de morts de chaque côté.
En bons républicains, les « Bleus » achèvent 400 blessés.
Continuer la lecture de « Un 17 octobre : la tragique bataille de Cholet »

Sparadrap trop blanc : France culture pleurniche avec Rokhaya Diallo sur le calvaire des Noirs en France

Bienvenue dans la 4e dimension, celle de la folie gauchiste.

Rokhaya Diallo est une militante raciale africaine, qui vit en France et passe son temps à stigmatiser les Français et dénoncer un fantasmagorique racisme antinoir, alors qu’elle doit tout à ce pays, qu’elle déteste, mais où elle veut rester… Bref.
Elle explique que le racisme antiblanc n’existe pas (alors qu’il est patent que 99% des agressions à caractère racial en France sont dirigées contre les Blancs) et en plus se permet de railler ce qu’elle appelle la « fragilité blanche » (les Blancs qui se plaindraient trop facilement).

Elle n’est connue que par l’intense soutien des médias – aux mains de gauchistes (donc eux aussi antiblancs) – qui la promeuvent complaisamment.

Voyez comme la très mal nommée radio France Culture explique, reprenant Diallo, le racisme que subiraient les Noirs en France : les méchants sparadraps sont trop blancs !

Et ça parle de fragilité blanche…

PS : le point commun de ces médias et de nombreux étrangers antiblancs vivant en France ? Ils vivent de nos impôts. Le comble, non?

Manifestation des pompiers à Paris, heurts avec la police

Ce mardi 15 octobre, de nombreux pompiers mécontents manifestaient à Paris. Le rassemblement s’est terminé par des heurts avec la police.

Cette image d’un pompier gazé à bout portant – symbole de la déliquescence de l’État républicain – a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux :

Résultat de recherche d'images pour "manifestation paris pompiers"

« Organisée à l’appel de neuf syndicats, la manifestation des pompiers professionnels a réuni plusieurs milliers de personnes venues de toutes les régions de France. Parmi les revendications, des garanties face aux agressions dont les pompiers sont victimes en intervention, ainsi que la revalorisation de la prime de feu à 28% du salaire de base, contre 19% actuellement, à hauteur des primes de risques accordées aux agents de police.

Continuer la lecture de « Manifestation des pompiers à Paris, heurts avec la police »

Testament de Marie-Antoinette, reine de France assassinée par les républicains un 16 octobre

Le 16 octobre 1793, à 4h30 du matin, soit 8 heures avant son exécution, la Reine rédige sa dernière lettre, à l’adresse de la sœur de Louis XVI, Marie-Elisabeth.
Ce sera son émouvant testament.

« C’est à vous, ma sœur, que j’écris pour la dernière fois : je viens d’être condamnée non pas à une mort honteuse, elle ne l’est que pour les criminels, mais à aller rejoindre votre frère, comme lui, innocente, j’espère montrer la même fermeté que lui dans ces derniers moments.

Je suis calme comme on l’est quand la conscience ne reproche rien ; j’ai un profond regret d’abandonner mes pauvres enfants : vous savez que je n’existais que pour eux et vous, ma bonne et tendre sœur. Vous qui avez, par votre amitié, tout sacrifié pour être avec nous, dans quelle position je vous laisse! J’ai appris, par le plaidoyer même du procès, que ma fille était séparée de vous. Hélas! la pauvre enfant, je n’ose pas lui écrire, elle ne recevrait pas ma lettre ; je ne sais même pas si celle-ci vous parviendra : recevez pour eus deux ici ma bénédiction. J’espère qu’un jour, lorsqu’ils seront plus grands, ils pourront se réunir avec vous, et jouir en entier de vos tendres soins. Continuer la lecture de « Testament de Marie-Antoinette, reine de France assassinée par les républicains un 16 octobre »

C’était un 14 octobre…

Détail de la célèbre tapisserie de Bayeux (XIe siècle), représentant la bataille d’Hastings.

1066 : bataille d’Hastings.
L’assaut est donné par le ménestrel (successeur des bardes) du roi, le fameux Taille-Fer. Les troupes de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, remportent la victoire sur Harold II, dernier roi anglo-saxon. La conquête de l’Angleterre par les Normands commence.
Le duc de Normandie étant vassal du roi de France, l’Angleterre le sera donc aussi. En théorie…

1702 : victoire du duc de Villars, à la bataille de Friedlingen, sur les Impériaux du prince de Bade. En cas de défaite, l’Alsace était perdue.
Continuer la lecture de « C’était un 14 octobre… »

Messe du 18e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire)

*Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos aïeux), avec leur commentaire.
Résultat de recherche d'images pour "jésus guérison paralytique"

« On emprunta, pour le 18e Dimanche après la Pentecôte, la messe qui avait été composée au VIe siècle pour la Dédicace de l’église Saint Michel, à Rome, et qui fut célébrée le 29 septembre. Aussi tous les chants se rapportent-ils à la consécration d’une église.
Cette messe, suivant le samedi des ordinations, fait allusion au sacerdoce. Comme le Sauveur, qui prouva en guérissant le corps du paralytique qu’il avait aussi guéri son âme, les prêtres ont reçu le pouvoir de pardonner aux pécheurs. (Év.) »

Dom. G. Lefebvre

Continuer la lecture de « Messe du 18e Dimanche après la Pentecôte (textes et commentaire) »

Dupont de Ligonnès : l’énorme fiasco des gros médias et de la police

A l’heure de la chasse aux fake news (fausses nouvelles, que les gros médias reprochent aux médias dissidents) et alors que l’image de l’institution policière est malmenée, voila qui tombe bien mal.

Pendant douze heures, les médias ont martelé que Xavier Dupont de Ligonnès – l’un des hommes les plus recherchés de France, pour le meurtre de sa femme et leurs 4 enfants en 2011 – avait été arrêté à l’arrivée d’un banal et surréaliste vol Paris-Glascow (Ecosse). Ils en ont fait leurs choux gras et chacun y est allé de son petit commentaire, des psychologues étaient invités à l’antenne, etc.

Les plus gauchistes, comme France Culture, en ont profité pour salir le catholicisme (pour les autres religions, « il ne faut surtout pas faire d’amalgame ») :

Or, il s’agit d’une grossière méprise et c’est un homme innocent qui a été confondu avec l’assassin présumé. Tout est parti d’une simple dénonciation anonyme auprès de la police, qui s’est emballée contre toute prudence et s’est ainsi ridiculisée. Les médias s’y sont mis aussi au plus vite.

« Il faut le voir pour le croire, il est absolument méconnaissable, énonçait un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur à Presse Océan… Les médias parlaient de chirurgie esthétique, pour expliquer la très grande différence d’apparence, ils évoquaient une double vie menée en Ecosse…

Puis l’ADN a parlé.

Le directeur de France Info se défausse sur la police, c’est moche :

Bref…

La honte :

L’image contient peut-être : 16 personnes, personnes souriantes

« Manifester, remanifester, et après ? »

Après la grande manifestation du 6 octobre contre la PMA, François Billot de Lochner, président de l’association « Liberté politique », fait quelques remarques – qui nous semblent intéressantes – sur la façon que les partisans du bon sens et de la civilisation ont de s’opposer aux lois de déconstruction de la gauche (au sens large).

Les grandes manifestations contre la parodie homosexuelle de mariage en 2013 ont montré leurs limites. Faut-il refaire la même chose ?

On pourra lire sur ce thème le n°9 de l’excellente revue L’Héritage.

Évidemment, tout le monde se dit « mais que faire alors ? ».

Continuer la lecture de « « Manifester, remanifester, et après ? » »