Le docteur Dor a quitté ce monde

C’est un homme exceptionnel qui vient de nous quitter.

Âgé de 91 ans, Xavier Dor est mort ce samedi vers midi, victime du coronavirus (merci Macron…).

Ce véritable  médecin – contrairement à d’autres qui ont renié le serment d’Hippocrate et donnent la mort sans scrupules – était spécialisé en embryologie, ayant exercé à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, enseigné à Paris VI et été chercheur en embryologie cardiaque à l’INSERM.
Il est connu pour avoir été pendant des décennies et jusqu’au bout un inlassable combattant du droit des bébés à naître.
Il organisa par exemple des centaines de rassemblements devant des « cliniques » avortoirs pour essayer de faire changer d’avis (parfois avec succès!) des femmes sur le point de commettre cette chose terrible et dont elles allaient souffrir le reste de leurs jours, ou alors simplement pour réciter le chapelet.
En effet, catholique convaincu, le docteur Dor croyait en la force de la prière et ne manquait pas, avec l’association SOS Tout Petits qu’il avait fondée, d’y recourir.
Il était infatigable (en dépit d’une quasi cécité depuis une quinzaine d’années) et très courageux, devant souvent faire face à des hordes d’« antifas » extrêmement haineux, violents et orduriers, ou bien aux procès…
A partir de 1986 et pendant près de 10 ans, il n’hésita pas à entrer dans les avortoirs pour essayer d’empêcher les tragédies qui s’y déroulaient.
Il fut, pour son respect de la vie et son amour des plus fragiles, persécuté par la justice républicaine (particulièrement à partir de la loi scélérate de « délit d’entrave à l’IVG » en 1993) et condamné 11 fois.

Prions pour le Docteur Xavier Dor atteint du coronavirus – medias ...

Tous ceux qui ont eu la chance de l’approcher n’ont pu qu’être frappés de sa gentillesse, de sa délicatesse, de sa jeunesse d’esprit (innocence et enthousiasme), de sa générosité pour la bonne cause et de sa joie, lui qui avait connu tant d’horreurs.
Ce saint homme laissera un grand vide.
Prions pour lui – ce sera une bonne façon de le remercier – afin qu’il soit vite au Paradis s’il n’y est pas déjà, et qu’il continue de là d’aider les bébés, leurs mères, et la France plus généralement.

PS : le docteur Dor avait écrit un livre à propos de l’avortement : le Crime contre Dieu.

PPS : ci-dessous une émission radio de 2017 à laquelle le Dr Dor avait été invité.

France : des vieux condamnés à mort (video)

Dans la France de 2020 sous Macron, on décide de laisser mourir nos anciens parce que les mesures n’ont pas été prises pour les soigner et faire face au coronavirus. Il y a des hécatombes dans les EPHAD.

Dans ce reportage, on voit un homme de 79 ans atteint du coronavirus, qui parle et est parfaitement lucide : il ne le sait pas encore mais il va mourir. La décision a été prise d’arrêter ses soins en réanimation et de ne pas l’intuber, faute de place.
Ainsi meurt-on, en 2020, en France: « meilleur système de santé du monde » (et plus fort taux de cotisations sociales d’Europe)…
Et évidemment hors de question de lui donner de la chloroquine, pas encore « homologuée » par ce gouvernement guère pressé.

PS : évidemment, s’il faisait parti des privilégiés (politicien, vedette, dignitaire franc-maçon ou proche d’un de ceux-ci), ça aurait été différent.

France : les dernières usines de masques et de bouteilles d’oxygène ont fermé récemment

L'usine de Plaintel produisait des masques mais a fermé en 2018 / © France Télévisions

Le cauchemar fiscal et règlementaire français, le cosmopolitisme (abolition des frontières) et le capitalisme le plus débridé constituent un cocktail mortifère pour l’économie d’une nation. Il aboutit notamment aux délocalisations et à la désindustrialisation : un pays comme la France n’est plus capable de s’auto-suffire dans tout un tas de domaines où c’était autrefois le cas ; et cela peut la mettre en cas de crise en situation très périlleuse.
Deux exemples – il y en a probablement des tas d’autres – qui se payent cher actuellement (les masques) et risquent de se payer cher bientôt (les bouteilles d’oxygène).

Dans les côtes d’Armor, la principale usine française de fabrication de masques a fermé en 2018 :

« […]  Le site était pourtant rentable selon les ex-salariés, mais pas suffisamment sans doute.
« Honeywell a pris la décision irresponsable en novembre 2018 de détruire ses huit machines en les faisant concasser par la déchetterie située sur la zone industrielle des Châtelet à Ploufragan« , dénonce le syndicat Solidaires.  […] C’est pourtant bien à ce spécialiste mondial que l’Etat Français avait passé commande de 200 millions de masques sous la menace du virus H1N1 en 2009.
Continuer la lecture de « France : les dernières usines de masques et de bouteilles d’oxygène ont fermé récemment »

Antonio Guterres présente le rapport de l’ONU qui réclame des solutions « globales » contre le coronavirus en vue du « rebirthing » de la société

coronavirus ONU solutions globales Antonio Guterres rapport
De Jeanne Smits :

« On entend et on lit ces jours-ci de bons chrétiens qui espèrent voir surgir, à la faveur de la sortie de la crise du coronavirus, une organisation plus juste d’une société qui, excédée par le mondialisme dont on constaterait les limites, reviendrait à un modèle plus humain, voire plus respectueux de la loi naturelle. Dieu les entende… Cela signifierait l’échec inespéré d’une poussée on ne peut plus visible vers davantage de globalisme. Et même vers ce « nouveau paradigme » mondial fait d’» empathie » et de « solidarité » par lequel le monde s’unifierait dans la lutte contre l’ennemi commun. Ces objectifs sont parfaitement manifestes dans le dernier rapport de l’ONU, présenté au monde le 31 mars par Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies. Il y appelle le monde à consacrer 10 % de son PIB à la crise et à ses conséquences, à travers « une réponse massive, coordonnée, englobante et multilatérale ».

Sous la conduite de l’ONU, bien sûr !
Continuer la lecture de « Antonio Guterres présente le rapport de l’ONU qui réclame des solutions « globales » contre le coronavirus en vue du « rebirthing » de la société »

Préfet Lallement : les patients qui sont en réanimation « n’ont pas respecté le confinement »

Bref, ils l’ont bien mérité !

Telle est la dernière sortie scandaleuse de l’inénarrable préfet de Paris :. Daniel Lallement, massacreur des Gilets jaunes…

L’image contient peut-être : texte qui dit ’POUR LE PRÉFET DE PARIS, DIDIER LALLEMENT, LES PATIENTS EN RÉANIMATION SONT CEUX QUI N'ONT LE CONFINEMENT NE SOMMES PAS DANS LE MÊME CAMP, MADAME ! Allan BARTE’

Et ce premier officier de police mort du coronavirus ?  Lallement va-t-il aussi lui cracher dessus ?!

 

C’était aussi un 3 avril : promulgation de la « nouvelle messe »

Ce jour-là, Paul VI introduisit un nouveau rite de la messe, avec la constitution Missale Romanum. Il s’agissait d’un rite constitué ex novo. Prévu en latin, il fut très vite célébré dans les langues locales et contribua à vider largement les églises (« sans le latin la messe nous em… » chantait Brassens).

La messe traditionnelle, codifiée par le grand concile de Trente (1563) mais remontant à bien plus loin, fut de facto interdite. Des prêtres en moururent de chagrin.

Après la « réforme » (pour ne pas dire révolution, en divers domaines) théologique opérée par le concile Vatican II (qui voulut concilier la religion catholique et le monde moderne issu des « Lumières », et qui fut un « 1789 dans l’Eglise » d’après le cardinal Suenens, l’un de ses partisans), c’était au tour de la « réforme » liturgique, décidée par ce même concile.

Continuer la lecture de « C’était aussi un 3 avril : promulgation de la « nouvelle messe » »

C’était un 3 avril…

1312 : pressé par Philippe le Bel, Clément V, par la bulle Vox in excelsis, prononce la dissolution du fameux et puissant ordre du Temple, qui avait été créé en 1119 à Jérusalem.

1732 : à Paris, la plus ancienne loge maçonnique française connue, Au Louis d’argent, reçoit ses lettres patentes de Londres. Elle se réunissait en fait depuis le 12 juin 1725 dans un restaurant tenu par un Anglais.

Résultat de recherche d'images pour "jesse james"1882 : mort de Jesse James, célèbre hors-la-loi américain, qui fut en réalité un guérillero sudiste. Il est assassiné par un membre de son gang. Alain Sanders lui a consacré une biographie.

1962 : à Alger, attaque par l’OAS de la clinique du Beau-Fraisier, repaire des terroristes du FLN : 9 morts, 30 blessés. C’est aussi l’occasion de voir à l’œuvre l’une des premières grandes opérations de manipulation médiatique…

Continuer la lecture de « C’était un 3 avril… »

Priorités républicaines : le ministre de la « Santé » déplore qu’il y ait moins… d’avortements !

La République a ses priorités, ses soucis…
Les propos d’Olivier Véran, ministre socialo-macronien de la « Santé », devraient faire bondir tout le monde.
Devant le constat d’une chute du nombre de meurtres de bébés in utero, il manifeste carrément son « inquiétude », comme si l’« IVG » était une bonne nouvelle en soi !
Auparavant, ses défenseurs la présentaient comme un pis-aller.
C’est une nouvelle étape franchie. Cet attachement a quelque chose de démoniaque, et nous avons plusieurs fois présenté les avortements – permis et encouragés par la République – comme une sorte de sacrifice rituel.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Lu chez Public Sénat :

« Interrogé par Laurence Rossignol, sénatrice PS de l’Oise, lors des questions au gouvernement, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé « des remontées de terrain qui confirment qu’il y a une réduction inquiétante [sic] du recours à l’IVG ».

Continuer la lecture de « Priorités républicaines : le ministre de la « Santé » déplore qu’il y ait moins… d’avortements ! »

Coronavirus à Marseille : un médecin maghrébin se plaint que les Comoriens occupent 70% des lits

L’ancien maire de Marseille Jean-Claude Gaudin avec sa clientèle comorienne

Voilà le « projet France d’après » bien illustré : un médecin marseillais maghrébin trouve qu’il y a trop de Comoriens dans les hôpitaux. Et le député, lui-même d’origine comorienne, dénonce la stigmatisation.
A part ça, il n’y a pas de remplacement de population.

Lu chez 20Minutes :

  • Un médecin marseillais appelle la communauté comorienne à la plus grande vigilance après avoir constaté une surreprésentation de leurs membres chez les malades du Covid-19 à Marseille.

  • Il a publié une vidéo les appelant à respecter le confinement, pour ne plus « perdre encore un patient ».

  • Saïd Ahamada, député LREM des quartiers Nord et d’origine comorienne, regrette une stigmatisation de cette communauté.

Le docteur Slim Hadiji, généraliste à la maison régionale de santé à Marseille, a publié une vidéo dans laquelle il appelle la communauté comorienne de Marseille à la plus grande prudence. Il constate, ainsi que d’autres confrères dans les hôpitaux, une surreprésentation, de cette communauté chez les malades du Covid-19 à Marseille.

Continuer la lecture de « Coronavirus à Marseille : un médecin maghrébin se plaint que les Comoriens occupent 70% des lits »

Coronarivus : le Mossad a vraisemblablement volé à des pays européens des équipements et kits de dépistage pour le compte d’Israël

Il n’y a que ce pays qui se permet (et peut se permettre) ce genre d’attitude.

« Le Mossad israélien ne chôme pas en cette période de pandémie de Covid-19. Une de ses équipes a réussi à détourner une partie de l’aide chinoise destinée à l’Italie en République tchèque, tandis qu’une autre équipe a réussi à intercepter et à récupérer des kits de dépistage chinois destinés aux Émirats arabes unis et un autre lot de molécules fabriquées en Chine destinées à l’Arabie saoudite. Jusqu’ici, ce genre d’activités est considéré comme une routine. Ce qui ne l’est pas par contre est la course effrénée pour obtenir le degré d’avancement des recherches sur le SRAS-nCoV-2 en Chine et même aux États-Unis. Le Mossad israélien est impliqué dans toutes les opérations visant à récupérer le maximum d’équipements, de kits et de traitements expérimentaux et les diriger vers Israël. »
C’est Press TV, agence iranienne qui écrivait ceci le 23 mars. Comme c’est iranien, on pourrait émettre des doutes.
Mais la chaîne israélienne de l’oligarque Patrick Drahi rapporte de son côté :

Tuerie de Hanau : la piste d’extrême-droite écartée, les médias n’en parlent évidemment pas

 

« Le 19 février 2020, un homme de 43 ans, Tobias Rathjen, ouvrait le feu dans deux bars fréquentés par des Kurdes et des Turcs dans la ville de Hanau en Allemagne.

L’appartenance ethnique des 10 victimes avait déclenché sur le champ une vague de jugements sur le caractère raciste de l’attaque. Les journalistes mainstream surenchérissaient à qui mieux mieux sur une fantomatique menace d’extrême-droite devenue, enfin, une réalité en quelques coups de feu et diabolisaient le mouvement anti-immigration AfD.

Las ! Les conclusions des enquêteurs allemands, que bien entendu ces mêmes médias au collier s’abstiendront de communiquer à leurs lecteurs, excluent la piste du racisme pour privilégier le motif d’une paranoïa couplée à une croyance aux théories du complot.

Un bobard de plus à mettre au crédit de la grande presse aux ordres du politiquement correct. »

Source MPI

Quartiers colonisés de Paris : des soignants agressés entre l’hôpital et la gare

Dans les quartiers colonisés de Barbès et de la gare du Nord, le personnel soignant de l’hôpital Lariboisière goûte quotidiennement aux joies du « vivre ensemble ».