« Les Etats-Unis ont créé ce Daesh, s’ils voulaient le détruire, il suffirait d’un mot »

Excellente interview réalisée par Reinformation.tv qui éclaire un peu plus sur la situation syrienne et le rôle déterminant des USA, d’Israël et des monarchies du Golfe dans ce conflit qui tourne au génocide.

Pierre Merjaneh est chrétien et député de la ville d’Alep, dans le nord de la Syrie, depuis 2012.

Ancien joueur de basket et conseiller municipal, il bénéficie d’une excellente réputation à Alep comme partout en Syrie, et chose plus rare, chez les partisans de Bachar el Assad comme dans l’opposition…

De passage par la France, il répond aux questions de Réinformation.tv au sujet de la guerre qui ravage son pays depuis presque quatre ans.

Quelle place a eu la majorité des Syriens dans cette guerre ?

Au début, beaucoup de Syriens étaient avec ceux qui réclamaient des réformes, beaucoup ont même manifesté mais petit à petit, ils ont compris que ce n’étaient pas les réformes qui étaient prioritaires dans le combat, mais bien la destruction de l’Etat syrien et de l’armée syrienne. Ceux qui ont compris que ces manifestations allaient finalement conduire au chaos se sont retirés de ce combat qu’ils pensaient juste.

D’ailleurs, lors des dernières élections présidentielles, les Syriens ont été très nombreux à venir voter, mais tous ne sont pas venus voter pour la personne de Bachar el Assad mais pour dire : « l’Etat syrien existe, laissez-nous discuter nous-même notre avenir ».
Lire la suite

Vidéo sur le harcèlement de rue à New York : elle est raciste selon certains journalistes

La vidéo d’une jeune femme interpellée 100 fois en 10 heures dans les rues de New York crée le buzz sur les réseaux sociaux et les sites d’informations. En quelques heures à peine, elle a été vue plus de 10 millions de fois (cliquez ici pour la voir sur mobile). Si elle interpelle par la réalité de ce que doivent subir les femmes new-yorkaises tous les jours, la vidéo crée aussi une polémique raciale.

En effet sur la vidéo, les hommes qui accostent la jeune femme sont en très grande majorité « noirs » ou « latinos ». Pourtant, à la fin de l’extrait vidéo, il est expliqué que la jeune femme a subi des expériences de harcèlement « impliquant des personnes de toutes origines » .

Des personnalités et des associations ont décidé de dénoncer le côté problématique de cette vidéo. C’est notamment le cas de l’écrivaine Hanna Rosin sur slate.com. Elle explique que la vidéo peut laisser croire aux hommes blancs qu’ils ne sont pas concernés par ce genre de comportement vis-à-vis des femmes.

Hanna Rosin rappelle, en plus, que l’agence qui se trouve à la base de la vidéo avait déjà été pointée du doigt par le passé pour un problème de « racisme aveugle ».

Source : lesoir.be via FDS

Biennale de São Paulo 2014 : une exposition christophobe pour bobos

Rien de surprenant mais le torchon Le Figaro en a fait la promotion dans un article début septembre intitulé « La Biennale de São Paulo, ode au voyage ».
Un lecteur de Contre-Info nous écrit :

Domiciliés au Brésil avec mon épouse depuis quelques mois, nous avons récemment appris que la Biennale d’Arts de São Paulo qui a commencé le 7 septembre dernier et qui se terminera le 7 décembre prochain est l’occasion de présenter un grand nombre d’œuvres foncièrement blasphématoires.
A titre individuel, quelques personnes dans le pays ont dénoncé les outrages à Notre Seigneur, la Sainte Vierge et Dieu le Père Lui-même. Seule TFP (la secte de Plinio Corrêa de Oliveira) a organisé une manifestation expiatoire.
Nous avons donc décidé aujourd’hui de prévenir la FSSPX à São Paulo et de traduire la vidéo réalisée par un journaliste catholique :



Comme nous l’avons indiqué en présentation de la vidéo, cette exposition devait être financée par Israël qui a dû renoncer à apporter sa contribution, suite à quelques protestations d’ « artistes » arabes (syriens et libanais entre autres).

Si d’un point de vu esthétique la vidéo n’est pas une réussite, elle mérite d’être vue pour se rendre compte à quel point ces étrons artistiques sont blasphématoires. Espérons que les catholiques réagissent au plus vite.

La laïcité, c’est aussi des femmes voilées lors des sorties scolaires !

Capture d’écran 2014-10-30 à 18.48.55

Alors que son prédécesseur Vincent Peillon réaffirmait en décembre dernier le bien-fondé de la circulaire Châtel qui, en 2012, posait la possibilité d’interdire de sortie les parents manifestant « leurs convictions religieuses, politiques ou philosophiques », Najat Vallaud-Belkacem vient de la piétiner en envoyant un signal en faveur des mères voilées.

C’est devant l’Observatoire de la laïcité (!) que le nouveau ministre de l’Education a été auditionnée le 21 octobre dernier. Elle affirmait alors : «Le principe, c’est que, dès lors que les mamans ne sont pas soumises à la neutralité religieuse (…), l’acceptation de leur présence aux sorties scolaires doit être la règle et le refus l’exception », défendant ainsi un vrai renversement des règles…

« Au moment où je veux absolument renouer le lien de confiance, qui s’est distendu, entre les parents et l’école (…), tout doit être mis en œuvre pour éviter les tensions », a-t-elle poursuivi… Une réponse évidemment faites aux Journées de Retrait de l’Ecole (JRE) organisées par Farida Belghoul et massivement suivies par la population immigrée et musulmane. Ces journées consistaient à retirer ses enfants de l’école pour protester contre l’enseignement du Gender à l’école en général et les ABCD de l’égalité en particulier… Comme quoi la mobilisation peut payer, mais pour certains seulement…

Lire la suite

Kofi Yamgnane, modèle d’intégration, mis en examen pour corruption

C’est un important symbole de la Gauche qui est foudroyé aujourd’hui…

Kofi Yamgnane est un Togolais venu en France dans les années 60.

Il s’impliqua dans la vie politique, du côté du PS, et devint le premier « maire noir » de Bretagne, en 1989.
La gauche mit en avant cet élection à l’occasion du bicentenaire de la Révolution, célébrant une intégration réussie (sensée éclipser l’enfer que fait vivre l’immigration de masse aux Français ?) et l’« ouverture » des électeurs blancs ayant élu un Noir, le seul de la commune.

Conseiller régional, conseiller général, député, cet apparatchik du PS – que les médias prenaient un malin plaisir à qualifier de « breton » – avait été nommé « Secrétaire d’État chargé de l’Intégration auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Intégration » en 1991.

Bien que « parfaitement intégré », Yamgnane (« bi-national ») s’est présenté en 2005 et 2010 aux élections présidentielles… togolaises.

On apprend maintenant que cet homme admirable a été placé en garde-à-vue hier et est mis en examen pour « trafic d’influence », dans le cadre de l’affaire de corruption impliquant Christophe Rocancourt, surnommé « l’escroc des stars ».
Il est soupçonné d’avoir trempé dans un trafic de cartes de séjour…

Placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer les autres protagonistes de ce dossier, il devra s’acquitter d’un cautionnement de 3 000 euros.

Bref : cet individu est effectivement bien intégré à la République et au monde politique français.
Pour ce qui est de l’intégration à la France, c’est bien sûr une autre histoire…

Source : T. de Chassey

C’était un 30 octobre 1873 : la « querelle du drapeau »

Dans le cadre de « la querelle du drapeau », le quotidien L’Union publie une lettre, datée du 27 octobre, du comte de Chambord (considéré par la plupart comme l’héritier du trône de France et bénéficiant d’une Assemblée nationale alors majoritairement royaliste), dans laquelle il explique qu’il refuse le pouvoir qu’on lui propose, car il ne sera jamais le roi légitime « de la Révolution ».
« Les prétentions de la veille me donnent la mesure des exigences de demain, et ne peuvent consentir à inaugurer un règne réparateur et fort par un acte de faiblesse… Je veux rester tout entier ce que je suis. Amoindri aujourd’hui, je serais impuissant demain… »

En lisant ce texte, le duc d’Audiffret-Pasquier (président royaliste de l’Assemblée nationale) déclare « nous sommes perdus ».

La royauté ne sera pas rétablie depuis.

Le comte de Chambord avait précisé sa pensée le 25 janvier 1872, par un manifeste dans lequel il proclamait :
Lire la suite

La Bibliothèque du Vatican met ses trésors en ligne

L’auguste Bibliothèque apostolique du Vatican, l’une des plus importantes bibliothèques du monde, a commencé à mettre en ligne les versions numérisées de certains joyaux de sa collection de manuscrits.

Le projet prévoit la numérisation d’environ 3 000 livres, sur une période de quatre ans.

Cette numérisation servira évidemment aux chercheurs, mais aussi aux curieux. Détails des trésors en ligne :

Codex Borgianus (Biblioteca Apostolica Vaticana)

Vergilius Vaticanus (« Le Virgile du Vatican ») (Biblioteca Apostolica Vaticana)

Lire la suite

La passion du Puy-du-Fou

Le Puy-du-Fou est bien plus qu’un parc d’attractions. C’est un lieu de mémoire et d’histoire vécues. Un lieu d’enracinement, et donc d’humanité, d’amitié, ou comme le disent spontanément les Puyfolais : de passion.

La passion du Puy-du-Fou : une histoire de foi

Communion, miracle, dévouement… les mots qui viennent à l’esprit en voyant et en écoutant ces bonnes gens sont de l’ordre du religieux. C’est aussi une histoire de foi que les Puyfolais racontent ici ; elle est sans aucun doute à la racine d’une réussite culturelle à contre-courant, mais qui s’est imposée en faisant partager cette joie où vérité et beauté se rencontrent.

Source : Reinformation.tv

Etat-Unis: un deuxième Snowden identifié et recherché

Un analyste travaillant pour un sous-traitant de la NSA est activement recherché par le FBI. Il est accusé d’avoir diffusé à la presse des informations confidentielles après le départ d’Edward Snowden, toujours réfugié en Russie.

On soupçonnait depuis août dernier l’existence d’un deuxième lanceur d’alerte au sein de la NSA, l’Agence nationale de la sécurité américaine. Cet homme aurait pris la suite d’Edward Snowden, après l’exil de ce dernier en juin 2013.

C’est désormais officiel, et, si l’on en croit Yahoo News, cette source a même été identifiée et est actuellement recherchée par la police fédérale des Etats-Unis, le FBI.

Snowden n’était pas seul

C’est dans le documentaire de Laura Poitras sur Edward Snowden, Citizen Four, que se trouve confirmée une vieille hypothèse: Edward Snowden n’était pas seul. Il y était question d’une source ayant choisi de rester sur le territoire américain. Un faisceau d’indices permettait déjà de deviner son existence, mais surtout, la fuite de documents datés d’août 2013 ne laissait aucun doute. A cette époque, Edward Snowden était déjà en Russie.

Tout comme lui avant son exil, cette source travaillerait pour un sous-traitant de la NSA. Elle aurait été motivée par l’exemple de Snowden. Elle pourrait être la personne qui a révélé au site d’informations de Glenn Greenwald (le journaliste qui a publié les premières révélations de Snowden dans le Guardian), The Intercept, la liste des 680.000 personnes suspectées d’activités terroristes et surveillés par la NSA, alors qu’un tiers d’entre elles n’avait aucun rapport avec un groupe terroriste.

Lire la suite

Un groupe LGBT poursuit son offensive totalitaire auprès de l’ONU…

subventions-UE-LGBT

Les thérapies d’aide aux personnes voulant se débarrasser d’une attirance homosexuelle se font sur la base du volontariat. Nul n’a jamais été obligé d’y participer et les personnes viennent d’elles-mêmes les suivre, souffrant de leur homosexualité. Mais pour les LGBT, la souffrance liée à l’homosexualité n’existe pas et celui qui dit le contraire est homophobe ou traitre. Il faut donc le faire taire.

Si bien que le Centre National pour les Droits des Lesbiennes américain, qui avait déjà fait condamner de telles thérapies pour mineurs dans l’Etat de Californie au non des « droits de l’Homme » a décidé de faire condamner ces thérapies dans le monde entier et s’adressera au groupe concerné de l’ONU le mois prochain, dans le but de faire classer ces conseils et cet accompagnement comme une « torture » et « traitement cruel, inhumain ou dégradant ».

Les LGBT se fichent évidemment de la liberté des personnes qui font le choix de ces thérapies… La liberté et le droit de vivre comme on veut n’est un combat qui s’applique qu’à leurs caprices uniquement, ce n’est un scoop pour personne. Les activistes prétendent donc qu’une telle décision de l’ONU pourrait « sauver d’innombrables vies de jeunes LGBT aux Etats-Unis et dans le monde »… Ne pensant pas une seconde que des jeunes homosexuels pourraient se suicider à cause de leur homosexualité et non seulement en raison d’une prétendue « homophobie »

Lire la suite

C’était un 29 octobre…

1891 : le député de la Seine, Camille Dreyfus, dépose une une proposition de loi visant à la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Paul Déroulède monte à la tribune : « je suis surpris qu’un débat semblable soit précisément ouvert devant vous non par un des 36 millions de catholiques mais bien par un des 300 000 ou 600 000 israélites ».
Camille Dreyfus proteste hypocritement : « je ne suis ni catholique ni israélite, je suis libre penseur » (c’est-à-dire franc-maçon…)

Paul Déroulède répond « [...] je proteste quand je vois que l’on veut déchristianiser la France pour la judaïser peut-être »…

(intégralité du débat parlementaire ici)

Le n°1 de la CGT se fait payer 120 000€ de travaux dans son logement de fonction

C’est pas beau la vie d’un homme qui milite pour la dictature du prolétariat ?

Les travaux de rénovation de l’appartement de fonction de Thierry Lepaon, numéro un de la CGT, en banlieue parisienne ont coûté 120 000 euros à la centrale, selon Le Canard enchaîné. Selon l’hebdomadaire satirique daté de mercredi, les travaux pour cet appartement de 120 mètres carrés ont coûté 130 000 euros à la CGT, mais le devis initial était encore plus élevé (150 000 euros). Le numéro un de la CGT aurait renoncé à quelques dépenses comme l’installation d’un home cinéma ou d’une cave à vins, selon l’hebdomadaire. Ancien de Moulinex, Thierry Lepaon, élu en mars 2013 à la tête de la confédération, habitait auparavant dans le Calvados, d’où la nécessité pour la centrale de lui trouver un appartement de fonction. Le loyer de cet appartement situé le long du bois de Vincennes, près de Paris, est de 2 000 euros, selon Le Canard enchaîné.

Source : Le Point

Court métrage : « Je suis à l’heure »

Le court métrage Je suis à l’heure met en scène un viol dans un wagon de RER et surtout l’inaction de ses passagers.

S’il est de moins en moins rare qu’une foule assiste à une agression s’en venir en aide aux victimes. Néanmoins ce court métrage stigmatise les Français de souche. Alors que les cinéastes aiment mettre en avant la diversité dans leurs films, courts métrages et autres publicités, dans celui-ci ce ne sont bizarrement que des blancs ! Des personnes qui assistent sans bouger à la scène ainsi que la victime et même l’agresseur ! (On aperçoit sa main à 1.33)
Scénario très crédible dans un RER parisien.

Le gouvernement « français » ne comprend que la violence

MAJ : Les travaux du barrage de Sivens suspendus « sine die »

Les exemples de violences qui font plier le gouvernement socialiste commencent à être nombreux. Les bonnets rouges et les portiques écotaxe en 2013, les légumiers bretons qui incendient des bureaux de la MSA en septembre 2014 et qui passent un accord avec le gouvernement. Enfin les militants (très à gauche) du barrage de Sivens. En effet suite à la mort de Rémi Fraisse dimanche sur le site du barrage contesté du Tarn ses camarades ont manifesté violemment dans plusieurs villes de France, dont Albi, Nantes et Gaillac. Alors même que les conclusions de l’enquête de la police scientifique ne sont pas définitives, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve vient de suspendre l’utilisation des grenades offensives par les « forces de l’ordre ». Si la mesure est symboliquement forte (le gouvernement fléchit face aux manifestants en colère) elle reste bien hypocrite. En effet les gendarmes disposent toujours de grenades de désencerclement qui en plus de produire une très forte déflagration (comme la grenade offensive) projettent des plots de caoutchouc, ainsi que des résidus métalliques qui peuvent entailler profondément la peau et causer des blessures graves, voire irréversibles (section de ligaments, nerfs…).

Deux lecteurs de CI infiltrent la conférence du Grand Orient sur l’antimaçonnisme

Deux lecteurs de Contre-info ont assisté à la première conférence organisée par la secte du Grand Orient sur « l’anti-maçonnisme », à Lille, samedi dernier. Félicitations à eux. Voici leur témoignage.

A l’entrée de la loge, deux barbouzes montent la garde ; dès la porte passée, nous subissons une vérification d’identité afin de bien vérifier que nous sommes inscrits ; ces deux hommes (accompagnés d’un autre à l’allure plus policée) sont sans doute de la police ce qui révèle dès le départ une forme de collaboration entre le GODF (association privée) et l’État.

Nous montons à l’étage et, après être passés par une antichambre où les portraits des maçons prestigieux sont exposés, nous entrons dans le temple et nous installons au deuxième rang, sur une série de chaises installées à même le damier. La conférence se présente donc comme une sorte de séance ouverte au public ; les maçons sont d’ailleurs très nombreux et ceux de l’obédience locale sont d’ailleurs assis à leur place. Impression étrange qu’ils sont « entre frères » et qu’ils se connaissent tous.
Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)