C’était un 23 janvier : révolte gauloise menée par Vercingétorix

en 52 avant notre ère, à la suite de rumeurs de troubles à Rome, le signal général de la révolte gauloise est donné, vraisemblablement à l’occasion de la fête druidique du 6e jour de la lune du solstice d’hiver, dans la fameuse forêt des Carnutes.

Les commerçants romains de Cenabum (Orléans) sont massacrés.

L’âme de ce sursaut s’appelle Vercingétorix. Il est le fils de Celtillos, qui avait tenté de faire l’unité des Gaulois, et en était mort.

Continuer la lecture de « C’était un 23 janvier : révolte gauloise menée par Vercingétorix »

Sécurité rentière : des citoyens probablement excédés par la politique répressive, brûlent 5 radars automatiques

Dans la nuit de dimanche à lundi, des radars automatiques ont été incendiés sur les routes de la région Rhône-Alpes.

Ainsi, en Isère, trois radars ont été visés dans le secteur de Vienne (Sonnay, Roussillon sur l’A7 et Reventin-Vaugris sur la RN7).

Un autre radar a été brûlé sur la RD820, à hauteur de Peaugres en Ardèche. Les pompiers sont intervenus pour éteindre les flammes aux alentours d’une heure du matin.

Continuer la lecture de « Sécurité rentière : des citoyens probablement excédés par la politique répressive, brûlent 5 radars automatiques »

Pourquoi la tapisserie de Bayeux ne peut (et ne doit) pas voyager

Un ami conservateur et médiéviste nous a confié avoir cru dans un premier temps à une blague du Gorafi. Toute la presse en effet ne résonne que de la promesse d’Emmanuel Macron à Thérèse May de prêter à l’Angleterre la tapisserie de Bayeux1. Le communiqué de l’Élysée, même si le discours commun du Président de la République et du Premier ministre anglais était ambigu, est sur ce point plus mesuré. On lit en effet (alinéa 75) que ce prêt aurait lieu « sous réserve que les exigences juridiques et les conditions scientifiques de restauration et de préservation soient respectées. »

Continuer la lecture de « Pourquoi la tapisserie de Bayeux ne peut (et ne doit) pas voyager »

Allemagne : la ville de Cottbus va interdire l’arrivée de nouveaux clandestins pour endiguer la hausse des violences

Depuis le début de l’année, Cottbus est le théâtre de violences entre réfugiés et extrémistes de droite. Récemment, deux adolescents syriens ont été arrêtés dans la région car ils avaient blessé un jeune allemand au visage avec un couteau.

Depuis 2015, Cottbus, une petite ville universitaire d’un peu plus de 100.000 habitants, a accueilli environ 3.000 demandeurs d’asile. Cette ville est située dans l’ancienne Allemagne de l’Est, non loin de la frontière avec la Pologne. La population locale vit dans des conditions économiques difficiles. Dernièrement, l’afflux considérable de réfugiés a provoqué une hausse du sentiment anti-immigrés parmi les habitants.

Continuer la lecture de « Allemagne : la ville de Cottbus va interdire l’arrivée de nouveaux clandestins pour endiguer la hausse des violences »

« Marche pour la vie » : un car pris en embuscade et attaqué par des antifas à Rennes, en toute impunité

Comme l’indique l’article ci-dessous, non seulement la police mettra une demi-heure pour se rendre sur place mais au lieu d’arrêter les criminels préfèrera « parlementer » avec eux. La comédie qui aurait pu se terminer en drame (engin incendiaire lancé dans le bus qui comptait des jeunes et des personnes âgées) aura en tout duré plus de trois heures. En fin de compte, aucune arrestation. À titre de comparaison, si un catholique avait lancé un engin incendiaire dans un bus contenant des personnes de la mouvance LGBT se rendant à une Gay Pride, il serait actuellement derrière les barreaux.
Notons en outre, que les antifas n’ont même pas considéré comme nécessaire de devoir fuir à l’arrivée de la police. Cela prouve, en creux, à quel point ils se sentent au-dessus des lois et donc, au fond, soutenu et encouragés dans leurs exactions par le Système.

« Un car affrété par l’association familiale catholique a été bloqué pendant trois heures à Rennes par une cinquantaine de manifestants. Il acheminait vers Paris des Vannetais qui devaient participer à la marche pour la vie.
Deux personnes ont eu leurs vêtements brûlés.

Continuer la lecture de « « Marche pour la vie » : un car pris en embuscade et attaqué par des antifas à Rennes, en toute impunité »

Succès de la « Marche pour la vie » à Paris

Ce dimanche, 40 000 personnes selon les organisateurs ont marché pour la vie dans les rues de Paris, malgré la pluie.

« Cette année sera marquée par la révision de la loi de bioéthique, qui prépare des transgressions majeures. Nous sommes heureux de cet engouement populaire pour la vie, qui montre que la bataille est loin d’être perdue » a déclaré Nicolas Sevillia, délégué général de la Marche pour la Vie.

On peut visionner des videos des interventions et animations sur la page facebook de l’événement.

21 janvier : anniversaire du régicide (récit + testament)

Le 21 janvier 1793, la racaille révolutionnaire, ivre de haine et de rage, assassinait le roi de France, Louis XVI, âgé de 38 ans.
Cet acte sauvage recelait une grande force symbolique : en décapitant celui qui était le père de la nation organique et le sommet de l’Etat monarchique, c’était l’ordre ancien qui était abolit, en profondeur, au profit d’une contre-civilisation qui allait s’instaurer progressivement et inexorablement et dont nous connaissons aujourd’hui une certaine étape.

Pour l’anecdote, et contrairement à ce que laissait espérer l’innovation technique que constituait la guillotine, l’exécution du roi martyr fut particulièrement horrible.
Revenons donc à ce triste épisode, au cœur des heures les plus sombres de notre histoire.

Craignant un ultime rebondissement si le roi faisait un discours devant la foule, le commandant de la garde nationale donna l’ordre de faire jouer tous les tambours au pied de l’échafaud, qui était d’ailleurs fortement protégé.
Sur la dernière marche cependant, le roi fit un signe impérieux aux tambours qui, surpris, cessèrent de battre, et cria d’une voix tonnante : « je meurs innocent de tous les crimes qu’on m’impute. Je pardonne aux auteurs de ma mort, et je prie Dieu que le sang que vous allez répandre ne retombe jamais sur la France. Et vous, peuple infortuné… »
Déjà, des ordres étaient donnés et les tambours reprenaient.
Un journaliste de l’époque écrivit : « est-ce bien le même homme que je vois bousculé par quatre valets de bourreau, déshabillé de force, dont le tambour étouffe la voix, garrotté à une planche, se débattant encore, et recevant si mal le coup de la guillotine qu’il n’eut pas le col mais l’occiput et la mâchoire horriblement coupés ? »

D’après certains témoignages, il fallut s’y reprendre à deux fois pour trancher la tête, tandis que d’autres affirment que le bourreau dut appuyer de tout son poids sur la lame qui avait à peine entamé le crâne – au lieu du cou – afin de détacher la tête…
Le prêtre présent raconta qu’ensuite « le plus jeune des gardes, qui semblait avoir dix-huit ans, saisit immédiatement la tête, et la montra à la populace en faisant le tour de l’échafaud ; il accompagna cette monstrueuse cérémonie des gestes les plus atroces et les plus indécents ».
Certains spectateurs se barbouillèrent le visage du sang du malheureux.

On notera avec inquiétude que l’idéologie républicaine, contre-nature et forgée dans le sang de très nombreux Français, connaît aujourd’hui un regain de popularité dans la « mouvance nationale », même si certaines associations et publications ferraillent inlassablement contre la doctrine mortifère issue des Loges.

Ci-dessous, le beau testament de Louis XVI, rédigé le 25 décembre 1792, envoyé à la Commune de Paris le 21 janvier 1793 :
Continuer la lecture de « 21 janvier : anniversaire du régicide (récit + testament) »

3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel).

Le centurion romain demandant au Christ la guérison de son serviteur

Continuer la lecture de « 3e dimanche après l’Épiphanie – textes et commentaires »

Le business caché du don de vêtements

On trouve sur les conteneurs pour vêtements à donner des logos d’associations caritatives connues du grand public.
Un subterfuge qui induit les donateurs en erreur. En effet, les gens sont persuadés de donner leurs habits aux plus démunis. Or, leurs vêtements usagés sont destinés à la revente.
Consolez-vous (ou pas) en vous disant que souvent les vêtements sont volés par des roms avant que les entreprises ne viennent vider les conteneurs…
Si vous voulez que vos vêtements aillent aux nécessiteux, mieux vaut les déposer directement chez les associations ou paroisses qui proposent cette entraide.

7 hommes condamnés pour avoir repoussé une agression des Femen sur une manifestation en 2012

Pour la justice, ces femmes qui viennent en hurlant asperger d’un liquide inconnu les participants d’une manifestation, enfants et poussettes comprises, sont les agressées.

Lors d’une des premières manifestations contre le projet de « mariage » inverti, organisée par Civitas à Paris en 2012, une horde de harpies s’était précipitée en hurlant, seins à l’air avec des coiffes de nonnes, vers les manifestants – enfants et bébés dans leurs poussettes compris…
Ces maniaques brandissaient de plus des sortes de grosses bombes lacrymogènes, projetant un liquide non identifié sur les manifestants pacifiques.
Aussitôt, des personnes réactives se sont naturellement interposées et ont repoussé les « Femens » (groupe d’activistes antichrétiennes), parmi lesquelles la prétendue « journaliste » mais militante gauchiste Caroline Fourest.
Continuer la lecture de « 7 hommes condamnés pour avoir repoussé une agression des Femen sur une manifestation en 2012 »

C’était un 20 janvier…

287  : mort de Saint Sébastien.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes deboutNé à Narbonne et renonçant à une brillante carrière dans sa patrie, il entra dans l’armée afin de pouvoir plus facilement servir ses frères dans la foi.

Ses grandes qualités le firent bientôt connaître à la cour; il s’y distingua et devint en peu de temps un des favoris de Dioclétien qui le nomma capitaine de la première compagnie de ses gardes. Continuer la lecture de « C’était un 20 janvier… »

France : arrêté pour 36 vols, l’auteur est relâché

Grâce à des analyses d’ADN, les enquêteurs du commissariat de police ont pu attribuer 36 cambriolages à un Columérin de 23 ans bien connu de leurs services. « Après sept cambriolages réalisés au mois d’octobre dernier, nous avons interpellé un individu qui a été condamné et emprisonné jusqu’au début du mois de janvier », explique le commandant Rieutor, chef de la division Ouest de la police nationale à Colomiers. « Des prélèvements réalisés lors de faits antérieurs ont permis de le mettre en cause formellement dans une autre série de 36 cambriolages, commis entre mai et septembre 2017 ».

Continuer la lecture de « France : arrêté pour 36 vols, l’auteur est relâché »