« Pognon de dingue » : l’envoi de la lettre de Macron devrait coûter environ 10 millions d’€

Déjà diffusée sur internet, abondamment relayée et commentée, la lettre qu’Emmanuel Macron adresse aux Français, alors que s’ouvre le « grand débat », sera finalement bien envoyée par courrier.

Une décision politique : pour renouer le contact avec les Français, le président de la République ne peut se contenter de passer par les médias. Dimanche 13 janvier en fin d’après-midi, il a donc décidé d’adresser sa lettre à chacun des Français, qui devrait la recevoir rapidement chez lui.  Continuer la lecture de « « Pognon de dingue » : l’envoi de la lettre de Macron devrait coûter environ 10 millions d’€ »

Kamel Daoud (écrivain et journaliste algérien) : « C’est surtout en France que j’ai peur pour ma vie »

Même des intellectuels algériens comme Daoud et Sansal se méfient de notre pays à cause du nombre de musulmans fanatisés qui y vivent… Un comble…

Continuer la lecture de « Kamel Daoud (écrivain et journaliste algérien) : « C’est surtout en France que j’ai peur pour ma vie » »

Ce qu’il faut retenir de l’« acte 9 » des Gilets jaunes

La foule, ici à Montpellier, par exemple :

Ainsi était nommée la mobilisation de samedi dernier à travers la France.

Il y a deux informations principales :

 La mobilisation a été très importante et a connu un vif rebond.
D’après le Ministère de l’Intérieur, qui ment à chaque fois sur ces questions (c’est ça, la République), 84 000 personnes ont manifesté dans toute la France samedi. La semaine d’avant, ils étaient 50 000 à battre le pavé d’après ce même ministère, et 32 000 la semaine auparavant. Evidemment il faut multiplier tous ces chiffres, mais ils indiquent bien l’augmentation de la mobilisation.
En comparaison, la mobilisation du jour a même dépassé celle de « l’acte 5 », le 15 décembre, où 66 000 personnes avaient été « décomptées » par le ministère, qui indique aussi que le cortège le plus important était celui de Paris (« 8 000 personnes »), suivi de ceux de Bordeaux, Bourges et Toulouse.

Les manifestations ont été très pacifiques.
Continuer la lecture de « Ce qu’il faut retenir de l’« acte 9 » des Gilets jaunes »

Gilets jaunes : Benjamin 23 ans, perd l’usage d’un œil suite à un tire de LBD alors qu’il ne participait pas au défilé

Les témoignages de violences à l’encontre des Gilets jaunes de la part des forces de l’ordre se multiplient. Cette férocité débridée, sans réprimande de la hiérarchie policière et du gouvernement, pourtant prompt à se prononcer dans les affaires qui touchent les allogènes, est un encouragement pour la fraction de policiers qui rêvent de se défouler sur la population civile.

Nous vous partageons ici les renseignements communiqués par ses proches afin qu’ils obtiennent des témoignages.

« Il s’appelle Benjamin, 23 ans, de passage à la manif, n’a pas participé ni au défilé, ni à aucun face à face avec les forces de l’ordre. Se trouvait juste là au mauvais moment. Il a passé 6 heures au bloc, les chirurgiens lui ont indiqué qu’il restait des possibilités que son œil ne soit pas totalement mort, mais qu’il fallait entre 4 et 6 mois avant de faire un diagnostic définitif sur sa vision. Il était fraichement arrivé sur Bordeaux pour suivre sa compagne qui poursuit des études de droit, lui est, plutôt était (…) un ouvrier qualifié en soudure avec plusieurs années d’expériences malgré son jeune âge. Il a commencé à travailler en alternance à 15 ans (alors pour le côté « faites des efforts »…) et maintenant sa vie professionnelle est terminée, sa vie ne sera plus jamais la même, son handicap le poursuivra toute sa vie. »

Il est confirmé à cette heure que Benjamin à définitivement perdu l’usage de son œil droit. Continuer la lecture de « Gilets jaunes : Benjamin 23 ans, perd l’usage d’un œil suite à un tire de LBD alors qu’il ne participait pas au défilé »

Rappel : quand la promotion illégale du livre de Marlène Schiappa aux frais de l’Etat n’était pas sanctionnée

L’horrible ministre Schiappa a violé la loi pour faire la publicité d’un de ses livres (non pornographique, pour une fois). Mais, elle, a droit a l’indulgence. Voilà qui sont les donneurs de leçons de morale républicains.

Un ministre de la République à son bureau.

Lu chez Capital :

« La CNIL a cessé les poursuites envers la secrétaire d’État chargée de l’égalité hommes-femmes, estimant que la promotion de son livre par le ministère était une erreur « isolée » et « de bonne foi ».

Continuer la lecture de « Rappel : quand la promotion illégale du livre de Marlène Schiappa aux frais de l’Etat n’était pas sanctionnée »

Le généticien James Watson, pionnier de l’ADN et prix Nobel, déchu de ses titres pour ses propos « controversés » sur la race et l’intelligence

Quand la science est victime du politiquement correct.
Voilà pourquoi beaucoup de scientifiques n’osent pas, spécialement en France, signaler des réalités qui vont à l’encontre de l’idéologie cosmopolite et égalitaire en place. Pensez donc: même les grands pionniers et Prix Nobel ne sont pas à l’abri !

« Le scientifique américain James Watson, lauréat du prix Nobel, a été déchu de ses titres honorifiques après avoir répété ses commentaires sur la race et l’intelligence.

Dans une émission télévisée, le pionnier des études sur l’ADN a fait référence à une idée selon laquelle les gènes causent une différence moyenne entre les Noirs et les Blancs lors des tests de QI (Quotient Intellectuel)
(…) Il a partagé le prix Nobel en 1962 avec Maurice Wilkins et Francis Crick pour leur découverte en 1953 de la structure à double hélice de l’ADN.

Le Dr Watson a vendu sa médaille d’or en 2014, affirmant qu’il avait été ostracisé par la communauté scientifique après ses remarques sur la race.

Continuer la lecture de « Le généticien James Watson, pionnier de l’ADN et prix Nobel, déchu de ses titres pour ses propos « controversés » sur la race et l’intelligence »

Bordeaux : hémorragie cérébrale et pronostic vital engagé pour le pompier père de 3 enfants tiré comme un lapin par la police

Vous avez peut-être vu la vidéo (ci-dessous) d’un Gilet jaune bordelais atteint en pleine tête par la munition d’un LBD (« lanceur de balle de défense » [sic]).
Poursuivi et tiré dans le dos sans motif légal par un fonctionnaire de police appliquant les consignes de terreur de Macron et Castaner, ce pompier père de 3 enfants est aujourd’hui dans le coma, son pronostic vital est engagé…

Rappelons que l’usage de ces armes non létales, dites « de force intermédiaire », dans les opérations de maintien de l’ordre est très strictement encadré par la loi : le principe défini par le code de la sécurité intérieure est celui d’un usage « en cas d’absolue nécessité et de manière strictement proportionnée ». On ne voit guère où est la légitime défense ici.

Les médias et les politiciens vont-ils parler de cela et de la répression féroce et disproportionnée des Gilets jaunes par le pouvoir autant que de l’anecdote légère du Gilet jaune boxeur ?

Gilets jaunes : des affiches-choc pour dénoncer les responsables des mutilations sur le peuple

L’image contient peut-être : 2 personnesL’image contient peut-être : 1 personneL’image contient peut-être : 1 personne, texteL’image contient peut-être : 1 personne
cliquez pour agrandir

Au cours de ce samedi 12 janvier, on a vu fleurir dans la capitale et dans de grandes villes de France des affiches-chocs, vraisemblablement issues de Gilets jaunes.

On y voit les portraits amochés des voyous brutaux Macron, Philippe, Castaner et Schiappa, avec la mâchoire et le nez fracassés, ou les yeux pochés.
Avec ces photomontages, ces quatre responsables directs (par leurs aboiements et consignes directes) des exactions contre les Gilets jaunes ressemblent exactement à leurs victimes, mutilées à vie et de façon hélas bien réelle.

Selon l’affreux décompte d’un site spécialisé, les Gilets jaunes qui ont été tués ou mutilés à vie sont – à la date du 5 janvier 2019 :
  1 personne a été tuée (grenade lacrymogène) ;
  4 personnes ont eu la main arrachée (par des grenades GLI F4, interdites pour assurer le maintien de l’ordre dans les démocraties occidentales ) ;
  15 personnes ont été éborgnées (par des balles de LBD 40 visées sciemment le visage) ;
  1 personne a perdu définitivement l’audition (par l’explosion d’une grenade)

Dimanche de la Sainte Famille – textes de la messe avec commentaires

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel, tel que le suivaient nos ancêtres).

La fête de la Sainte Famille a été institué par Léon XIII et « paraissait d’autant plus opportune que, depuis un demi-siècle, pour saper et supprimer le catholicisme par les bases, tout le travail des sectes et des gouvernements libéraux s’était concentré dans la déchristianisation de la famille. » (Bhx card. Schuster)
Étendue à l’Église universelle par Benoît XV, la fête empêche perpétuellement la célébration du « 1er dimanche après l’Épiphanie » ou « Dimanche dans l’Octave de l’Épiphanie »  […] Aujourd’hui, la messe du 1er dimanche après l’Épiphanie n’est plus dite qu’en semaine, les jours qui suivent la fête de la Sainte Famille.
En France, la messe de la Sainte Famille n’est célébrée le dimanche que dans les églises qui ont plusieurs messes : en effet, la solennité de l’Épiphanie, qui n’est pas fériée, prime.

« Jésus, Marie et Joseph, dans l’humble maison de Nazareth : la sainteté la plus grande dans les conditions de vie les plus simples, qui sont celles de notre vie à tous. L’Église a voulu nous rappeler chaque année ce grand exemple dont les familles chrétiennes ne peuvent que s’inspirer ; il a consacré à jamais la pratique des vertus familiales.
L’Évangile montre Jésus à douze ans, tout rempli du mystère des choses de son Père, mais n’en vivant pas moins soumis à Marie et Joseph. L’Épître décrit ce que doit être l’atmosphère d’une vie profondément chrétienne. »

Dom G. Lefebvre

Textes avec commentaires
du bienheureux cardinal Schuster (Liber Sacramentorum) :

« Tertullien observe que la première et la plus ancienne Église est au ciel, où, dans la divine Trinité, nous trouvons les deux notes essentielles de notre Église, c’est-à-dire l’unité dans la pluralité : l’unité d’essence et la trinité de personnes.

Descendu parmi nous pour le salut du genre humain, le Verbe de Dieu ne voulut pas adopter un genre de vie solitaire qui le mît en dehors de la société des hommes, mais, reproduisant ici-bas ce que la Trinité était de toute éternité dans les cieux, il se forma, au moyen du mariage virginal de Marie et de Joseph, une société ou église domestique au seul de laquelle il daigna naître et passer la plus grande partie de sa vie mortelle.
Continuer la lecture de « Dimanche de la Sainte Famille – textes de la messe avec commentaires »

C’était un 13 janvier…

Mort de Saint Rémi ; un ange recueille son âme. Vitrail de ND de Chartres.

533 : date supposée de la mort de saint Rémi, 94 ans, archevêque de Reims, qui avait baptisé Clovis vers 496. Fête de ce saint ce jour.

888 : mort de Charles III le Gros, empereur d’Occident. Fin de l’empire de Charlemagne.

1118 : fondation, à Jérusalem, de l’Ordre du Temple, par huit chevaliers français réunis autour de Hugues de Payns.

1151 : Continuer la lecture de « C’était un 13 janvier… »

Répression des Gilets Jaunes : pour la presse américaine, « à côté de Macron, Poutine à l’air d’un tendre »

« Si la presse d’État hexagonale opère une stricte censure sur l’ampleur des violences du régime contre les Gilets Jaunes, il n’en va pas de même pour l’opinion publique internationale.

Celle-ci commence à sérieusement s’interroger sur l’évolution de la situation en France et plus particulièrement vis-à-vis de l’attitude du gouvernement face au peuple. Aux USA, l’agence de presse « Bloomberg » estime désormais que « Poutine, à côté de Macron, a l’air d’un tendre ».

Dans une tribune parue sur Bloomberg, Leonid Bershidsky – un journaliste russe très critique du Kremlin exilé en Allemagne – titre « Poutine a l’air d’un tendre à côté de la réponse de Macron aux Gilets Jaunes » (source).

Ce qui choque particulièrement l’éditorialiste, basé à Berlin, ce sont les mesures répressives annoncées par l’Etat Français.

« Même en Russie, cependant, la police ne peut pas simplement mettre quelqu’un sur une liste d’interdiction de manifester publiquement.
Continuer la lecture de « Répression des Gilets Jaunes : pour la presse américaine, « à côté de Macron, Poutine à l’air d’un tendre » »

Montélimar : 5 salariés d’Amazon soutenant les gilets jaunes convoqués pour des entretiens disciplinaires

Cinq employés du site d’Amazon de Montélimar (Drôme) ont reçu au mois de décembre une convocation pour un entretien préalable à une éventuelle sanction disciplinaire. Leur point commun : ils ont tous posté des messages de soutien aux gilets jaunes sur leur page Facebook. Les syndicats craignent des procédures disciplinaires lourdes car déjà, fin décembre, un employé de l’entreprise a été licencié pour faute grave dans le Nord suite à des faits similaires.

À Montélimar pour le moment, pas de sanctions, mais déjà deux entretiens disciplinaires ont eu lieu et à chaque fois on a reproché aux employés « des messages postés sur les réseaux sociaux », selon le délégué CFDT de l’entreprise, Julien Vincent. Les syndicats promettent des actions fortes si des licenciements sont prononcés. L’entreprise elle, indique simplement que « chacun de nos salariés est libre d’y participer ou d’exprimer son soutien, dans le respect de ses obligations contractuelles ».  Continuer la lecture de « Montélimar : 5 salariés d’Amazon soutenant les gilets jaunes convoqués pour des entretiens disciplinaires »

Gard : un clandestin malien bat à mort un homme de 63 ans pour lui voler quelques euros

Le flot incessant de faits divers violents en relation avec les étrangers grossit à mesure que les portes du pays s’écartent pour accueillir la misère du monde.

Un homme de 48 ans a été placé en détention ce jeudi après-midi pour vol avec violences ayant entraîné la mort. Il est soupçonné d’avoir battu à mort un autre homme de 63 ans pour lui dérober quelques euros, le 5 décembre dernier, après une dispute à la sortie d’un bar du Vigan (Gard).  Depuis les faits, le suspect était introuvable. Continuer la lecture de « Gard : un clandestin malien bat à mort un homme de 63 ans pour lui voler quelques euros »

Kidnapping d’Etat : une Norvégienne obtient l’asile politique en Pologne car l’Etat veut lui retirer la garde d’un enfant

Silje Garmo (en photo ci-dessus) est devenue, le 12 décembre 2018, la première Norvégienne depuis la Seconde Guerre mondiale réfugiée à titre politique en Pologne, pays où elle avait trouvé asile en 2017, après que le Barnevernet – l’office d’Etat censé protéger les enfants – eut décidé, pour la seconde fois, de lui enlever la garde de l’un de ses enfants.

« Le ministère polonais des Affaires étrangères (…) a accordé à Mme Silje Garmo et à sa petite fille Eira, l’asile en raison de la violation de ses droits et libertés par le Barnevernet au Royaume de Norvège. Par cette décision, la Pologne a confirmé que la protection de la famille nécessite une réponse internationale forte », a pour sa part commenté Me Bartosz Lewandowski, de l’Institut Ordo Iuris.

Continuer la lecture de « Kidnapping d’Etat : une Norvégienne obtient l’asile politique en Pologne car l’Etat veut lui retirer la garde d’un enfant »