L’ancien terroriste rouge Cesare Battisti avoue ses crimes et embarrasse ses soutiens célèbres

Résultat de recherche d'images pour ""cesare battisti""
Battisti (ici au centre, dédicaçant) s’était reconverti dans l’écriture de polars

« Cesare Battisti a finalement jeté le masque. Arrêté en Bolivie à la mi-janvier, après 37 ans de cavale, et extradé dans la foulée en Italie où il doit purger la perpétuité, il a été interrogé durant le week-end par un magistrat et un membre de la division antiterroriste de la [police]. L’ancien leader des Pac, les prolétaires armés pour le communisme, a alors reconnu avoir participé à deux assassinats et en avoir commandité deux autres. Il s’agit des meurtres du gardien de prison Antonio Santoro en 1978 et de celui du chauffeur de la police, Andrea Campagna, un an plus tard.

Selon la presse italienne, qui cite les déclarations des magistrats de Milan chargés de l’interrogatoire, l’ex-terroriste a également avoué avoir commandité les meurtres du bijoutier Pier Luigi Torregiani et d’un boucher, Lino Sabbadin, en 1979 […] ». Et de présenter ses excuses aux familles de victimes pour « la douleur causée ». » (Source Marianne)

Pendant des années Battisti vivait en France, qui refusait – pour notre honte encore une fois – de l’extrader vers l’Italie où la justice l’a réclamé puis condamné.
Il était fermement soutenu par une ribambelle d’intellos, de gauche évidemment (en France, les intellos sont de gauche, comme les artistes, sinon ils sont… inconnus) : ils le considéraient comme un résistant, un réfugié politique injustement « accablé par un repenti ayant négocié l’absolution de ses crimes contre un témoignage », selon la formule emphatique de Bernard-Henri Lévy, l’un de ses plus fervents défenseurs. Ce BHL est fabuleux : il est dans tous les mauvais coups.
Parmi les autres écrivains, « artistes », « historiens » et politiciens : Philippe Sollers, Guy Bedos, Jacques Higelin, Pierre Vidal-Naquet, Miou-Miou, Georges Moustak, le député de l’UMP Jacques Remiller, Danièle Mitterrand, etc.

Tout ce beau monde racontait n’importe quoi sur Battisti, pour le défendre, par connivence idéologique (car bien sûr pour un type de droite accusé, il n’y aurait eu personne).

Selon la Stampa, Cesare Battisti les aurait aussi évoqués, ajoutant lors de son audition : « Je n’ai jamais été victime d’une injustice, je me suis moqué de tous ceux qui m’ont aidé, je n’ai même pas eu besoin de mentir à certains d’entre eux ».
Y aura-t-il repentance de ces individus ?

C’était un 26 mars : le massacre de la rue d’Isly


Ce jour de 1962, alors que De Gaulle avait trahi et abandonné l’Algérie aux égorgeurs du FLN, des Français manifestaient pacifiquement rue d’Isly, à Alger.
Pour empêcher la population algéroise d’apporter son soutien à Bab-el-Oued, quartier assiégé par la Gendarmerie mobile, le préfet Vitalis-Cros fit appel à l’armée pour bloquer le passage de la foule. C’est le 4e Regiment de Tirailleurs Algériens qui est désigné malgré la mise en garde de son commandement qui prévient que ces soldats ne sont pas préparés à une confrontation urbaine.
Ils étaient trois mille civils non armés à défiler vers le quartier de Bab el Oued, et se retrouvèrent donc face à un barrage militaire.

A 14h45, un lieutenant des tirailleurs vient les prévenir, ou plutôt les supplier :
« dispersez-vous, nous avons ordre de tirer » (source Paris-Match n°178).
Quelques minutes après, les armes automatiques crépitent vers la foule.
Une centaine d’Algérois – hommes, femmes, enfants – furent abattus et d’autres centaines furent blessés par les balles françaises. Ils sont tombés victimes de la haine gaulliste.

Le gouvernement n’a jamais présenté d’excuses.

Plus de détails sur ce site notamment.

Ils reçoivent une amende de 135 € pour un pull « oui au R.I.C. » porté samedi

Comme lors des Manifs pour tous, les personnes qui ne plaisent pas au Régime (pas bien fichées) sont arrêtées, détenues au commissariat, voire rackettées comme ici de façon purement arbitraire et illégale.
Quand on pense que la République essaie de faire peur aux écoliers avec les « lettres de cachet » royales et qu’on nous serine avec l’« Etat de droit »…

Un des PV reçus
le pull de l’horreur

Vu chez LCI :

« Béatrice et Jérôme, couple de gilets jaunes de l’Orne, assurent avoir reçu un PV à Paris en marge des manifestations de « l’Acte 19 », samedi 23 mars à cause de leur tenue revendicatrice.[…]

Elle et son compagnon, Jérôme, portait ce pull samedi 23 mars au moment où ils ont été interpellés par les forces de l’ordre à Paris.

Continuer la lecture de « Ils reçoivent une amende de 135 € pour un pull « oui au R.I.C. » porté samedi »

Qui sont les 10 djihadistes de France que l’Irak va juger pour appartenance à l’Etat Islamique ?

Alors que la presse insiste très régulièrement sur le poids supposé des « convertis » dans les rangs de l’Etat Islamique, sur les 10 terroristes transférés en catimini à la justice irakienne par la France en février dernier, 2 seulement ont des noms « du cru ».

Trouvé sur Sud Ouest  : « Ces Français qui encourent la peine capitale ont pour la plupart rejoint Daesh au début de la création du « califat », en 2014. Certains d’entre eux ont des liens étroits avec les auteurs des attentats du 13-Novembre à Paris

Accusés d’appartenance à Daesh, ils ont été identifiés par un responsable irakien des services de sécurité et le Centre d’analyse du terrorisme (CAT) à Paris : voici les profils de dix des Français qui encourent la peine capitale en Irak. La loi irakienne prévoit jusqu’à la peine de mort pour quiconque a rejoint une organisation « terroriste », qu’il ait ou non combattu.

Continuer la lecture de « Qui sont les 10 djihadistes de France que l’Irak va juger pour appartenance à l’Etat Islamique ? »

Un ex-préfet affirme « dans certains territoires de la République, la population a été remplacée ou est en voie de l’être »

michel_aubouin40 ans dans les cités – D’une enfance en HLM au ministère de l’Intérieur (disponible ici).
Tel est le titre du livre choc de Michel Aubouin, ancien préfet, ancien sous-préfet, ayant mené une grande carrière au sein du ministère de l’Intérieur.

« Autant dire que les révélations et les constats qu’il fait dans son livre ne pourront pas être taxés d’extrémisme, de complotisme, de mensonge. C’est un serviteur de la République qui parle, qui déballe même, et qui fait le récit d’une situation explosive qui se trame dans nos banlieues.
Continuer la lecture de « Un ex-préfet affirme « dans certains territoires de la République, la population a été remplacée ou est en voie de l’être » »

Le Royaume-Uni refuse l’asile à un Iranien converti au christianisme sous prétexte que la Bible contient des passages violents

On pourrait croire à une mauvaise blague en lisant le titre l’article, mais non. Les fonctionnaires anglais se prennent désormais pour des exégètes. Jusqu’où ira la haine de son propre héritage ?

Trouvé sur Fdesouche : Le ministère de l’Intérieur a refusé l’asile à un chrétien converti en citant des passages de la Bible qui prouvent que le christianisme n’est pas une religion pacifique.

Le fonctionnaire en charge du dossier a mis en cause la raison avancée par le ressortissant iranien qui avançait s’être converti au christianisme car cette religion était pacifique contrairement à l’islam.

La lettre de refus du département indique que le livre de l’Apocalypse – le dernier livre de la Bible – est « rempli d’images de vengeance, de destruction, de mort et de violence », et en cite six extraits. Continuer la lecture de « Le Royaume-Uni refuse l’asile à un Iranien converti au christianisme sous prétexte que la Bible contient des passages violents »

« M », le film sur la pédophilie des rabbins, dont les grands médias ne feront pas leurs titres

« C’est Tribune Juive qui le dit :

“On en sort bouleversé, sonné, choqué, étonné, chaviré… Ce n est pas tous les jours qu’on peut voir un film sur la sexualité des ultras-orthodoxes, celle de la communauté hassidique. Ce film est la trajectoire de M, comme Menahem Lang qui raconte – et joue – sa propre vie. Il fut dans son enfance victime de prédations sexuelles, oui de viols, au sein d’une des plus grandes communautés ultra orthodoxes au monde, celle de Bnei Brak, à Tel Aviv.”

Continuer la lecture de « « M », le film sur la pédophilie des rabbins, dont les grands médias ne feront pas leurs titres »

C’était un 25 mars…

1351 : à Ploërmel, en pleine Guerre de succession de Bretagne, un grand tournoi est organisé afin d’éviter une guerre générale : c’est le « combat des Trente ».
Face à face, trente chevaliers anglo-bretons, partisans du duc Jean de Montfort, et trente franco-bretons qui apportent leur soutien à Charles de Blois.
La victoire reviendra au parti français et Charles de Blois prendra le duché de Bretagne. Récit de la bataille en fin d’article.

1847 : naissance, à Nantes, du colonel Georges de Villebois-Mareuil, officier nationaliste, cofondateur de l’Action française, engagé volontaire dans l’armée bœr en 1899, et assassiné dans une embuscade par les Anglais en 1900, après avoir été trahi par son guide.
De nombreuses rues ou places en Bretagne (et l’une à Paris) portent encore son nom.

1914 : à Maillane, mort du poète provençal, Frédéric Mistral, auteur de Mireille, fondateur du Félibrige, prix Nobel de littérature en 1904. Son disciple et ami Charles Maurras écrit dans l’Action française : « nous avons toujours du compter Mistral parmi nos héros fondateurs. Non qu’il ait jamais adhéré à aucune formation politique, mais il créa la sienne et c’était celle d’un nationalisme intellectuel […] Il l’avait fait pour la Provence, et cela a servi la France, ainsi qu’il l’avait parfaitement prévu et annoncé.  »

1991 : mort de Mgr Marcel Lefebvre, à l’âge de 85 ans. Ancien archevêque de Dakar, ancien évêque de Tulle, et principal opposant à la réforme de l’Eglise catholique consécutive au concile de Vatican II, il devint en quelque sorte le représentant des catholiques traditionalistes (fondateur de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X).
Il y a quelques années est sorti un DVD (voir ici) bien réalisé sur la vie de cette figure exceptionnelle.

* Le Combat des Trente :

Prémices :

Continuer la lecture de « C’était un 25 mars… »

La bataille de Verdun complètement supprimée des programmes du lycée !

A peine les commémorations de la Première guerre terminées, la nouvelle, brutale, vient de tomber :

« Le Conseil supérieur des programmes a décidé que la bataille de Verdun ne serait plus enseignée dans les lycées dès la rentrée 2019 » (source)

La bataille de Verdun (février-décembre 1916) n’est rien moins que la plus sanglante que la France ait connue : pas moins de 170 000 de ses fils y ont fait le sacrifice suprême, illustrant au plus haut point les vertus de générosité et d’héroïsme de notre race.

De plus, c’est une victoire.

Mais après tout, il n’est pas étonnant qu’un pouvoir antinational comme celui que subit la France depuis des décennies cherche à effacer la mémoire de notre peuple.
Il ne faudrait pas en effet pour eux et pour leur projet mondialiste qu’il y ait un regain de nationalisme…

Et puis, « le vainqueur de Verdun » n’est autre que le Maréchal Pétain, héros encombrant pour certains, dont la mémoire est déjà soigneusement effacée de notre histoire, de nos rues, etc.

Bref, la République cosmopolite donne une deuxième fois la mort aux soldats tombés à Verdun, symbole de la résistance acharnée des Français durant la Première guerre.
Les jeunes sortent du lycée ignares, analphabètes, pervertis (« éducation » sexuelle, pornographie…), culpabilisés (shoatisme, bobards sur l’esclavage…)… mais l’important, n’est-ce pas, c’est qu’ils « respectent les valeurs de la République ».

L’ossuaire de Douamont, où reposent de nombreux morts de Verdun

Il y a 20 ans : l’agression meurtrière de l’OTAN sur la Serbie

Il y a 20 ans aujourd’hui l’OTAN déclarait une guerre illégale contre la Serbie qui se défendait contre des groupes terroristes au Kosovo.
L’objectif était de faire plier l’État serbe et de permettre l’indépendance du Kosovo alors peuplé majoritairement d’albanais musulmans.

Pendant 78 jours,des milliers de bombes furent larguées, notamment sur des villes, tuant des centaines de soldats serbes mais aussi des centaines de civils (« dommages collatéraux » selon l’expression américaine) et provoquant de dégâts très importants.

La France a hélas pris part à cette action honteuse, menée par les Américains, et aucun officier participant n’a formulé de demande de démission…

L’image contient peut-être : plein air

Continuer la lecture de « Il y a 20 ans : l’agression meurtrière de l’OTAN sur la Serbie »

C’était un 24 mars…

1790 : suppression définitive, par la Constituante, des Parlements régionaux qui contrebalançaient l’autorité royale au profit des provinces.

1794 : Jacques Hébert, animateur du Père Duchesne, le journal le plus ordurier de la Révolution, monte à l’échafaud après avoir tenté de renverser Robespierre le 4 mars. Devant le fanatisme du peuple manipulé, les Montagnards n’hésitèrent pas à inventer, de toutes pièces, « la grande conspiration royaliste du Père Duchesne ».

1860 : Continuer la lecture de « C’était un 24 mars… »

Troisième dimanche de Carême – textes et commentaire

Nous vous proposons une présentation des textes liturgiques propres à ce dimanche (rite catholique traditionnel), avec commentaire.

Jésus chassant les démons

« Aux Ve et VIe siècles, ce dimanche était pour les catéchumènes un jour de  « scrutin » , c’est-à-dire de  réunion préparatoire au baptême, au cours de laquelle se pratiquaient les exorcismes. Si les textes que nous lisons aujourd’hui ne sont plus ceux de l’ancienne messe de scrutin, ils ne manquent pas d’un certain rapport avec les exorcismes de notre baptême où s’est ouverte notre lutte contre Satan.
La Station se fait à Saint-Laurent-hors-les-Murs. Et presque tous les chants de la messe font allusion au martyr qui, par sa confiance en Dieu, triompha des Puissances du mal. Par le baptême, nous nous sommes engagés à mener un combat semblable contre le mal et à vivre en fils de lumière qui évitent de retomber sous l’emprise du démon. »

R.P. J. Feder s.j.

 

INTRODUCTION PUIS COMMENTAIRE DE DOM GUÉRANGER
(dans l’Année liturgiquedisponible ici avec ses autres livres) :

Continuer la lecture de « Troisième dimanche de Carême – textes et commentaire »

« Shoah-business » : l’État va doubler sa dotation au Mémorial de la Shoah

Alors que les gilets jaunes manifestent inlassablement semaine après semaine contre le racket fiscal, l’Etat pour réponse leur envoie l’armée, les traitant donc comme des ennemis. Et simultanément, ce même Etat déverse le fruit du racket sur les organismes voulant toujours culpabiliser les Français. Ainsi, Edouard Philippe a annoncé que la dotation qu’alloue l’Etat au Mémorial de la Shoah va doubler pour être portée à 2 millions d’euros par an.

Conformément à l’engagement pris par le Président de la République, je suis heureux d’annoncer une augmentation significative du soutien financier que l’Etat accorde au Mémorial de la Shoah. C’est l’un des apports de la convention triennale 2019-2021 que nous allons signer dans quelques instants. Dès cette année, l’Etat augmentera son concours de 50%. Et nous avons décidé de doubler notre participation à partir de l’année prochaine. Chaque année, l’Etat contribuera donc à hauteur de 2 millions d’euros à l’action du Mémorial. Ce doublement de notre contribution permettra au Mémorial d’amplifier encore son action de transmission et d’éducation, notamment en accueillant chaque année 10 000 élèves supplémentaires.

Source

—————————

PS : On relira ici comment se déroule un stage citoyen au Mémorial de la Shoah.

Gilets jaunes : le gouverneur militaire de Paris annonce que l’armée pourra faire feu sur les civils (mais pas sur les djihadistes du Bataclan)

Alors que le nouveau préfet de police de Paris vient de se référer ouvertement à Clemenceau faisant tirer sur les ouvriers, celui qui est probablement un de ses confrères maçons, le général Bruno Leray, annonce que les militaires mobilisés en force de police supplétive pourront ouvrir le feu.

Par contre, quand les islamistes massacrent consciencieusement les Français par dizaines au Bataclan (épargnant des immigrés), les militaires de l’opération « Sentinelle » présents à côté ne bougent pas et pour le même Leray, c’est normal