Seule solution : les écoles de la tradition

Une étude a été menée sur 12.326 écoliers de 8 à 12 ans dans 153 établissements sur la »victimation scolaire ». Le constat est troublant : « le taux de victimes d’un harcèlement qui cumule violences répétées physiques et verbales peut être estimé à 11,7% des élèves » selon le figaro. En regardant plus en détail la liste des faits considérés comme étant des violences, certains faits peuvent être considérés comme mineurs : »16% des enfants répondent être affublés d’un prénom méchant, 25% ont été injuriés et 14% ont fait l’objet de rejet. » En revanche, d’autres le sont moins : « pour les violences physiques, 17% ont déjà été frappés souvent ou très souvent. Les violences entre enfants à connotation sexuelle ne sont pas rares, elles non plus: 20% des élèves disent avoir été regardés aux toilettes, 14% forcés de se déshabiller et 20% forcés d’embrasser un autre enfant. »(le figaro)


Alors que les classes de 30-35 enfants sont monnaie courante, qu’il n’existe plus aucune discipline dans bon nombre d’établissements, que le contenu des programmes scolaires est crypto-communiste et que nos enfants risquent d’être violentés quotidiennement par une meute de « chances pour la France », il ne faut pas hésiter et mettre nos enfants dans les écoles libres(hors contrat) catholiques de tradition.

8 commentaires concernant l'article “Seule solution : les écoles de la tradition”

  1. Une maman m’a dit que son fils (elle habite dans des tours en banlieue) avait assisté à une scène de fellation forcée en colonie de vacances. Les enfants concernés avaient 11 ans. Le directeur a préféré étouffer l’affaire. Aucune sanction.

  2. Quelle horreur, mais quelle horreur!!!!!!!!Mais c’est quoi cette société qui ne protège plus ses enfants,le constat n’est pas troublant il est juste monstrueux!
    Et ces pouriture de communars de l’education nationale qu’on paye avec nos impots, ils peuvent pas s’occuper de surveiller les enfants dont ils ont la charge. Non, penser vous, ils sont trop occupés a pleurer pour leur salaire ou à défendre le malheureux immigré et l’aider à faire venir toute sa famille. Et ils arrivent à dormir la nuit ces gens là? C’est peut ça la raison pour laquelle le France est le premier consom

  3. OUps, je suis en colère, du coup je fait des bêtises….

    suite et fin

    consommation de tranquillisants : c’est la conscience qui travaille.

  4. Le système éducatif « français » est une véritable usine à mégots. On en ressort plus stupide et bestial qu’on ne l’était en y rentrant.

    Tout le monde le sait, tout le monde tire la sonnette d’alarme, sauf les fonctionnaires qui, bien incrustés dans le fromage, en profitent allègrement. Et qui ont tout intérêt à voir cette escroquerie, cette anomalie perdurer. Ils constituent de fait un énorme étouffoir.

  5. Les écoles de la Tradition????
    J’ai essayé d’y inscrire mes enfants en téléphonant en écrivant des courriers et de courriels. Ces écoles ne prennent même pas la peine de répondre. Le journaliste s’est il seulement renseigné?

  6. @ marc

    Probablement un manque de chance.

    Ces écoles sont financées à 100% par les parents et de généreux donateurs, elles ont peu de moyens (pas forcément de secrétariat à plein temps). Et pourtant les résultats scolaires sont la : chaque année + de 90% de réussite à l’examen du baccalauréat.
    Si je me suis renseigné? j’ai 8 beaux-frères/belles-sœurs qui sont passés par ces écoles, j’ai moi même fait une partie de mes études supérieures à l’Institut Universitaire Saint Pie X.
    Si vous n’arrivez pas à contacter l’une de ces écoles, écrivez nous à l’adresse contact@contre-info.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.