10 commentaires concernant l'article “Dieudonné sur la Libye”

  1. Quand Dieuso dit qu’il n’est pas antisemite je pense qu’il est sincère, quand il dit être antisionniste je pense qu’il ment.
    Dieudo transpire le racisme anti blanc.
    Quans il parle de l’europeen c’est le petit blanc, puis il n’y a qu’a l’écouter s’écouter parler sur la grande Afrique, le grand roi africain Kadafi, ses menaces à peine déguisées sur les français, puis se justifier qu’il n’en veut qu’aux sionnistes.
    Ca me fait penser à l’émission de Tadéi, ou Goldanel réplique à la houria  » donc vous me considérez comme un super blanc dominateur ».
    Son anti sionnisme sert juste à masquer sa haine du blanc. Ils font une fine équipe avec Soral, deux zinzin ensemble.

  2. Ah non, moi j’apprécie beaucoup Dieudonné. Je trouve qu’il a très bien évolué, même si je ne partage pas tous ses points de vue (ce n’est pas un nationaliste). Il a bien compris qu’en France le blanc souchien catholique était le bouc émissaire à qui on fait porter le chapeau pour les crimes commis par une autre communauté intouchable et mythomane. Ses propos sur la traite négrière en attestent.

    Et je ne prends pas ses mises en garde pour des menaces. Il est évident que les interventions militaires de la république sarkozyste en Afrique vont mettre en danger les Français qui y résident.

    Il m’apparaît comme étant quelqu’un de sincère et courageux qui reste ouvert au dialogue avec tout le monde, y compris et surtout avec les « infréquentables », c’est particulièrement rare aujourd’hui.

    Lui et Vincent Reynouard sont les deux personnages que je prends plaisir à écouter ou à lire. Il y a chez les deux le même courage, la même liberté de ton, et une certaine sagesse que j’admire.

  3. Cet amalgame entre « antisémitisme » et racisme anti-blanc est un piège tendu par les Juifs du nouveau courant (Zemmour, Finkielkraut…). Tandis que ceux de l’ancien courant (LICRA, SOS racisme…) entretiennent le mythe selon lequel « racisme égal antisémitisme ».

  4. Bonsoir à toutes et tous.

    Il n’est point douteux que Dieudonné a secoué le cocotier en n’hésitant d’ailleurs pas à prendre des risques dont il a assumés les conséquences jusque devant les tribunaux.

    On peut noter qu’il existe des prises de position à géométrie variable:

    ainsi fut-ce et est-ce le cas pour la laïcité dite objective qui masque mal une haine profonde pour le catholicisme épargnant d’autres religions, à commencer par le judaïsme qui se vend très bien lors du banquet du Crif où sont présents en masse nos politiques dits laïcs.

    Il en est de même pour l’antiracisme qui masque mal une haine profonde pour le monde blanc.

    Quant à l’islamophobie ou l’arabophobie, elles sont l’une et l’autre instrumentalisées soit par les politiques à des fins politiciennes, soit par « le lobby qui n’existe pas » soucieux qu’il est de faire apparaître ses coreligionnaires blancs comme neige face à des comportements sud méditerranéens dont on conviendra d’admettre qu’ils sont sans nom.

    Pour revenir au sujet, il ne faut pas perdre de vue que la guerre contre la Libye n’est autre qu’une nouvelle avancée, comme c’est aussi le cas en Afghanistan, du nouvel ordre mondial que nous haïssons. Le rêve de nos dirigeants est d’intégrer à moyen terme les pays nord africains dans l’Europe afin que celle ci voie ses prestations sociales ainsi que ses salaires en moyenne baisser. A long terme est probablement prévu le nivellement par le bas de tous les pays de la grande zone euro ainsi créée.

    On comprend dès lors mieux l’opposition du pouvoir, tant au nationalisme ainsi qu’au droit à la préservation ethnique puisque dans ces deux cas il s’agit de prises de position qui frontalement s’opposent à l’objectif visé.

  5. V.Reynouard est un illustre inconnu pour les gens, il a fait de la prison, on lui interdit certains postes et pour reprendre son expression, il est condamné à une forte amende qui le condamné à une mort sociale. Sans parler des nouveaux procès qui l’attendent.
    Dieudo est un comique connu de tout le monde, il a fait une monter sur scène un autre tout aussi connu, a monté un parti anti sionniste et j’en passe et des meilleures, n’est toujours pas neutralisé. Lui son engagement, par contre ça lui raporte, c’est devenu son fond de commerce.

  6. Les deux hommes n’ont pas le même parcours. Si le système peut enfermer Vincent Reynouard, c’est justement parce qu’outre le fait qu’il soit un blanc (donc sans groupe de pression pour le défendre), il est un illustre inconnu (médiatique). Le système peut plus difficilement enfermer Dieudonné, métisse et à forte notoriété (chez les immigrés notamment), ce serait un peu risqué. Cette notoriété, il l’a acquise avant de se mettre la communauté intouchable à dos (et grâce à elle), c’est un atout, c’est certain.

    Mais de toute façon, Dieudonné ne milite pas pour la vérité historique, il se contente de mettre en lumière le traitement disproportionné et injuste réservé aux dissidents politiques et historiques. Cette approche est différente de celle de Reynouard, plus frontale puisqu’il transgresse la loi gayssot, mais a toute son utilité auprès du public qui peut ainsi être amené progressivement à se questionner et à pousser ses recherches dans le sens du combat révisionniste. Les deux démarches sont donc complémentaires et non pas meilleure ou moins bonne l’une que l’autre. L’un éveille la curiosité quand l’autre apporte la réponse à cette curiosité.

    Ce que fait Dieudonné je ne pense pas que grand monde pourrait le faire (inviter Faurisson sur scène, évoquer le rôle prépondérant des juifs dans la traite négrière, etc.) qui plus est sous un angle humoristique, d’une efficacité redoutable en matière de propagande. Le rire est une excellente façon de faire passer des messages tabous ou inhabituels qui passeraient beaucoup plus difficilement sous une forme sérieuse.

    Tant mieux s’il peut en vivre, ça lui permet de ne pas rentrer dans le rang ! Même s’il est très probable qu’il bénéficie de soutiens financiers autres que ceux de son public.

  7. Pendant des années Dieudo c’est fait plaisir en se foutant de la gueule du gros beauf raciste, et maintenant faudrait le soutenir, et rire de ses nouveaux steack. Désolée je peu pas. Puis s’il était vraiment dérangeant, lui et Soral, ils auraient eu un accident de voiture.
    Finkielkraut est un retourneur de veste, pour moi Dieudo, c’est pareil. Maintenant que finalement les évènements prennent une tournure qui ne les arrangent plus, on devient sympa à leur yeux. Trop longtemp ils ont été l’allié du système.

  8. Dieudonné a été dans l’erreur pendant des années, il le reconnaît. Maintenant il a compris qui sont réellement ses ennemis, et il se trouve que ses ennemis sont aussi les vôtres. Alors pourquoi refuser obtinément de s’allier avec lui ?

  9. Dieudonné est passé de l’ombre à la lumière, de l’athéisme laïcard à la spiritualité de sensibilité chrétienne, de l’antiracisme à l’antisionisme, de la soumission à la désobéissance. C’est quand même mieux et plus courageux que de rester dans le carcan judéo-médiatique toute sa vie pour assurer ses arrières. Moi je l’en félicite.

    Ce qui est condamnable, ce n’est pas de se tromper, c’est de rester dans l’erreur. La vie est une succession d’étapes parmi lesquelles il se trouve des grosses erreurs (nécessaires) qui permettent par la suite de mieux avancer et de s’élever. En tout cas, c’est mon point de vue. Je ne sais pas qui peut prétendre avoir un parcours parfait et ne s’être jamais trompé.

    On ne peut pas rejeter tous ceux qui avant d’être lucides étaient aveugles. On devrait plutôt se réjouir de leur courage et de leur évolution.

    C’est d’ailleurs pourquoi le principe de ce site est non seulement de s’adresser aux convaincus mais aussi à ceux qu’il faut convaincre. C’est tout l’intérêt de faire un blog ouvert à tous.

    Maintenant, concernant Soral, c’est encore un autre genre. Il semble qu’il soit plus inconstant, plus versatile. Un jour il est anti-marine, l’autre il est mariniste. Je le crois moins solide que Dieudonné et trop utopiste en matière politique. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’ait pas fait preuve de courage à un moment donné.

    Heureusement quand même qu’il n’est pas systématique d’éliminer les dissidents dans un accident de voiture ! Faurisson et Reynouard non plus ne sont pas morts… On les fait souffrir, comme Dieudonné a reçu son lot de persécutions (financières et physiques), mais ils sont toujours là.

    Quant à Finkielkraut, peut-on vraiment affirmer qu’ils aient été un ami sincère des immigrés noirs et arabes avant de révéler ses pensées anti-islam et anti-immigrés ? Dans le judaïsme, les goys qu’ils soient blancs ou noirs ont le même statut… Mais laissons-lui le bénéfice du doute.

    En tout cas, le retournement de veste coûte moins cher à Finkielkraut que cela ne coûte à Dieudonné.

  10. Dans l’avant dernier paragraphe de mon précédent message je voulais écrire « peut-on vraiment affirmer qu’il ait été »…

    Muku : « Alors pourquoi refuser obstinément de s’allier avec lui ? »

    Même sans aller jusqu’à une alliance, qui de toutes les façons n’intéressera pas Dieudonné, puisque nous sommes nationalistes et non pas républicains ni universalistes, on peut se limiter à reconnaître les mérites du personnage et à l’apprécier pour ce qu’il est devenu et pour ce qu’il fait. On peut même l’encourager à aller plus loin.

    J’avoue que, personnellement, s’il parvient à présenter sa biquette en 2012, je serai peut-être tentée de voter pour elle. Sinon, je m’abstiendrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.