Mégret : « Le vrai problème du FN, c’est que Marine Le Pen a hérité d’un parti dont elle ne partage pas les idées »

Au milieu de propos plus discutables, Bruno Mégret, ex numéro 2 du FN, fait une analyse inéressante de la crise actuelle au FN de Marine Le Pen dans le Parisien :

Quel est l’avenir politique de Florian Philippot selon vous ?

Je ne pense pas que son initiative puisse prospérer. Il n’a pas de soutien militant. Quant à sa ligne, elle ne peut pas séduire beaucoup d’électeurs. En revanche, il aura l’appui des médias qui se serviront de lui pour tenter de rediaboliser le FN.

Et quel impact pour le FN ?

Le vrai problème du FN, c’est que Marine Le Pen a hérité d’un parti dont elle ne partage pas les idées. Elle s’est donc efforcée de les changer, donnant la priorité à un souverainisme nostalgique [mais en tout cas nécessaire – NDCI] et à une politique économique de gauche digne des années 1950. Au début, les électeurs n’ont pas perçu cette mutation et ont continué à voter pour un FN qu’ils pensaient défenseur de leur identité. Mais à la présidentielle, beaucoup d’entre eux ont pris conscience de cette imposture, comme des insuffisances de Mme Le Pen. D’où son insuccès et la crise actuelle.

Le parti ne va pas se droitiser ?

La réalité est qu’avec Philippot Mme Le Pen a perdu son cap. Maintenant qu’il n’est plus là, je ne pense pas qu’elle en trouve un nouveau. Le FN risque donc de partir dans tous les sens et son discours pourrait ne plus être que de la bouillie pour les chats.

Cette crise révèle-t-elle une perte d’autorité de Marine Le Pen ?

Elle fait preuve d’un très grand autoritarisme au quotidien, mais elle manque d’autorité pour porter une vision et tracer une voie. Prendre Florian Philippot comme bouc émissaire et le sacrifier pour écarter d’elle la fronde qui gronde ne règlera rien, car le problème, c’est elle.

Source

2 commentaires concernant l'article “Mégret : « Le vrai problème du FN, c’est que Marine Le Pen a hérité d’un parti dont elle ne partage pas les idées »”

  1. On lira, dans Rivarol de cette semaine, l’édito de Bourbon qui dit exactement la même chose. Il faudrait que MLP saute du FN, mais personne n’ose s’opposer à elle, d’autant qu’elle a tous les pouvoirs qu’elle utilise de manière particulièrement autoritaire, ce qui empêche toute voix dissidente de se faire entendre, même si nombreux sont les dirigeants du FN à avoir compris que Marine est très limitée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.