Fruit des sous-cultures modernes

En Nouvelle-Zélande, 3 jeunes (dont une femme) âgés de 19 à 22 ans viennent d’être inculpés pour le meurtre d’un homme en février.
Tout serait parti d’une querelle autour de la jeune femme lors d’une soirée.

Ce qu’il y a de particulier dans cette affaire, c’est que l’agression mortelle semble avoir consisté en des morsures.
Les inculpés, se prenant pour des vampires (comme y incitent certaines sous-cultures « gothiques »), ont aussi bu du sang de la victime.

C’est beau la modernité !

Source

2 commentaires concernant l'article “Fruit des sous-cultures modernes”

  1. Le style gore fantastique à de beaux jours devant lui. La jeunesse de notre pays ne lit que cela, que se soit Harry Potter, le seigneur des anneaux, Twilight… Toutes ces séries sont des succès de librairie. Fort de cela, on a le droit à chaque fois à la double peine. Ces séries ont toutes leurs adaptations cinématographiques. Ce succès auprès de la jeunesse à de quoi nous inquiéter, en effet on leur sert cette soupe empoisonnée dans le but de leur vendre des produits dérivés. Leurs auteurs jouent les saintes ni touche devant de tel profit et argumentant sur le regain d’intérêt pour la lecture qu’ils suscitent de la part du jeune public. Les bambins qui lisent et regarde ce genre de séries voient leur imaginaire pollué à jamais par cette culture de mort. L’imaginaire collectif qui était peuplé de hérauts nationaux, de saints, de princesse fidèle et de courageux soldats, se voit encombré par d’affreux personnages aux pouvoirs maléfiques. Il ne faut pas s’étonner devant des comportements comme ceux relatés plus hauts. Ils résultes non pas d’une indentification à un personnage imaginaire de la part d’un malade mentale, mais biens de la mise en œuvre de toute une culture qui ne reste plus cantonnée à l’imaginaire. Notre société voit ses visions morbides rejetées par une partie de la population. En effet, quelques courageux français osent s’opposer à l’avortement, l’euthanasie… L’élite judéo maçonnique qui veut nous imposer son nouvel ordre mondiale, n’a d’autre choix que de s’attaquer directement à l’imaginaire de nos chères têtes blondes pour tuer dans l’œuf toute rébellions. Il ne s’agit plus ici de banales séries associées à un marchandising efficace, ces séries ont une toute autre vocation. Cette propagande masquée ne présage rien de bon, les premiers effets sont déjà visibles en Nouvelle-Zélande !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.