Fête du cochon d’Hayange : une journaliste de BFMTV crie à la discrimination

Comme de nombreux médias, BFMTV s’est rendue mardi à la fête du cochon d’Hayange, en Moselle, organisée par la municipalité FN.
La journaliste de la chaîne d’information en continue s’est étonnée de n’y trouver que… du cochon. Au point de crier à la discrimination envers les juifs et les musulmans.
On pourrait lui dire que si on ne mange pas de sardines, on ne va pas à une sardinade…
Et est-elle choquée par les nombreux quartiers où la viande de cochon est littéralement interdite ?

De nombreux téléspectateurs ont dénoncé le ton partisan du reportage sur les réseaux sociaux.

Le cochon, si important dans les traditions culinaires françaises, est un symbole de dégoût et de haine aux yeux de la nomenclature républicaine.
Va-t-elle interdire les diverses fêtes du cochon qui se déroulent en France chaque année ?


Quant au prétendu salut prétendu « nazi » (depuis quand ce salut est-il l’apanage du nazisme?), on ne sait pas ce que c’est, ni qui le fait (nous n’oserons pas parler de complice bien sûr…)

7 commentaires concernant l'article “Fête du cochon d’Hayange : une journaliste de BFMTV crie à la discrimination”

  1. tout est prétexte à la caste médiatique pour attaquer l’ identité gauloise;

    tout est prétexte à l’ anti-France judéo-maçonnique , métèque, pour manifester sa haine des racines françaises.

    évidemment, cette journaliste traiterait avec le plus extrême respect les signes d’ attachement à l ‘identité hébraïque de son patron , le sieur Drahi, du peuple élu.

  2. Que trouve-t-on dans une fête dédiée aux moules : des moules.
    Que trouve-t-on dans une fête style « meshoui » : du mouton.
    Que trouve-t-on dans une sardinade : des sardines grillées
    Que trouve-t-on dans une fête dédiée au cochon : du porc..

    Faut vraiment avoir envie de foutre la merde pour critiquer ces fêtes.. A moins d’être con.. mais là, c’est une autre histoire

  3. son propos est discriminant par essence il se veut « bien pensant », il omet sciament l’objet : fète du cochon; pour en faire un acte politique et non traditionel

  4. Comme le disait le regretté Michel Audiard: « Les cons, ça ose tout c’est même àcela qu’on les reconnait! »

  5. et que va on dire des foires aux santons .Au bonne Mère tous ses bien pensent commence a nous les gratter .Je remercies M Melenchon pour la branche d’olivier qu’il porte a Marseille.(je vote a droite) Et je fait des crèches pour mettre en vitrine dans ma ville.

  6. Elle a al regardé je suis sûr que si elle avait regardé dans un miroir elle aurait vu qu’il y avait aussi au moins une truie.
    Je m’excuse d’être vulgaire avec de tel personnage…….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.