Belgique : les partisans de l’équipe marocaine se comportent comme en terrain conquis

Comme la France, la Belgique est devenu un paillasson sur lequel tous les peuples viennent s’essuyer les pieds.
A l’occasion d’un match de balle au pied entre les équipes du Maroc et de la Belgique, on a assisté, en Belgique, à des scènes significatives (de la part d’étrangers qui ont certainement pour une partie la « nationalité » belge officielle).

Ocean Viking : « des dizaines de rescapés libres de partir, la justice débordée »

Ocean Viking — Wikipédia

« Des dizaines de dossiers, et quelques heures seulement pour les traiter. C’est la situation stupéfiante à laquelle a été confrontée la justice après le débarquement à Toulon, la semaine dernière, des 234 migrants pris en charge par le bateau de l’association SOS Méditerranée. Un embouteillage judiciaire qui a débouché jeudi 17 novembre sur une décision surprenante : la quasi-totalité des migrants encore présents dans la zone d’attente aménagée pour leur accueil ont été autorisés à partir. […] » (source et détails)

Certes, la « justice » a été débordée.
Mais enfin, c’était tout de même un tout petit peu prévisible par les politiques, non ?!
Ils ont choisi tout même d’accueillir (un onze novembre : y a-t-il un signal ?) ce bateau d’envahisseurs méprisant nos lois.

Quand l’Europe dicte à la France sa politique migratoire

 

Connaissez-vous Josep Borrell ? Vous ne perdez rien à ne pas le connaître, mais il vaut la peine de s’intéresser à ses propos, car ce socialiste et ancien ministre espagnol est vice-président de la Commission européenne et haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité. On peut donc penser qu’il traduit la politique officielle de l’Union européenne, notamment en matière d’immigration.

Invité de LCI, le chef de la diplomatie européenne a donné son point de vue sur l’intérêt des migrations : « Qu’on aime ou pas, qu’on se réjouisse ou qu’on regrette, l’hiver démographique de l’Europe est comblé par les apports du reste du monde […]. Des sociétés préfèrent le vieillissement au mélange […] et d’autres qui pensent qu’il faut un apport extérieur régulé, maîtrisé. » Vous l’aurez compris, la venue des immigrés compense le déficit de la natalité européenne, il faut donc l’organiser. Voilà qui éclaire, s’il en était besoin, la politique de notre gouvernement.

Dans ce domaine comme dans d’autres, Macron est, en effet, le bon élève de l’Europe, au point qu’on se demande parfois si c’est pour la France ou l’Europe qu’il travaille – à moins qu’en bon égocentrique, il ne ramène le monde à lui-même. Quand il plaide pour une meilleure répartition des immigrés sur le territoire, notamment dans les « espaces ruraux, qui eux sont en train de perdre de la population », il ne dit pas autre chose que Josep Borrell. Tout comme Gérald Darmanin quand il propose, dans le cadre du projet de loi Immigration, de créer « un titre de séjour métiers en tension ».

Ce parti pris pour l’immigration traduit non seulement un renoncement aux nations, mais aussi une conception de la société, où tous les hommes sont interchangeables, quelle que soit leur nationalité et leur culture, pourvu qu’ils contribuent à l’activité économique. Il s’agit de disposer d’un stock d’exécutants, si possible dociles, pour la faire fonctionner dans une perspective mondialiste. Dans l’esprit de nos dirigeants, la France n’est qu’un élément de l’Europe et ils s’accommoderaient bien de sa disparition si elle n’était pas utile à la vie économique de l’ensemble.

Nos prétendues élites sont incapables de concevoir d’autres solutions que l’immigration pour pallier le déficit démographique. Elles rejettent une politique familiale et nataliste, considérée comme passéiste et réactionnaire, qui permettrait pourtant de renforcer la population française, de renouveler les générations et de maintenir la viabilité de la protection sociale. La France s’enorgueillit d’être championne d’Europe de la natalité, avec 1,8 enfant par femme, alors qu’il faudrait un taux de fécondité de 2,1 enfants pour garantir la stabilité de la population. Qu’à cela ne tienne : l’immigration est la panacée !

On ne peut qu’être révolté par une telle incurie de nos gouvernants. Ils appellent « pragmatisme » ce qui s’apparente objectivement à une trahison. Il est urgent de les remplacer : il y va de la survie de la France. »

de Jean Florac
Source BVoltaire

Il y a 100 ans : début de la construction de la Grande Moquée de Paris. Les approches de Macron et Maurras

Le chantier de ce vaste édifice débutait le 19 octobre 1922.

Macron s’est sans surprise, malgré une actualité très grave pour les Français, précipité sur place pour son activité favorite.

Son communiqué, dont on voit le début ci-dessous, commence par un gros bobard.

Il est évident que la France ne prétendait pas « affirmer au monde qu’on pouvait être Français et musulman », ce qui du reste était difficilement concevable pour l’immense majorité du peuple français.
Les indigènes des colonies, aussi respectés qu’ils étaient (et cette Mosquée se voulait un hommage après leur engagement pendant la Grande Guerre) n’étaient pas considérés comme français.
Mais Macron se moque de l’histoire et de la vérité, seule compte son idéologie républicaine-cosmopolite et la diffusion de celle-ci.

Dans un éditorial prophétique de l’Action française (13 juillet 1926), Charles Maurras évoquait bien plus justement ce nouveau bâtiment :

Continuer la lecture de « Il y a 100 ans : début de la construction de la Grande Moquée de Paris. Les approches de Macron et Maurras »

Utilisation de papier hygiénique et revendications islamo-gauchistes

Anasse Kabib est un étranger qui sévit en France comme militant d’extrême-gauche et il a été assez médiatisé ces dernières années.

Voici qu’il s’offusque qu’une entreprise demande à ses employés (peut-être aurait-elle dû mieux les choisir?) de faire quelque chose d’assez simple (sauf dans le judaïsme) : qu’ils daignent s’essuyer le derrière proprement…

Tiers-mondisation de la France et agressivité étrangère : les Français vont en baver.

Bientôt les envahisseurs exigeront de pouvoir déféquer librement dans la rue, comme ça se fait en Asie ou en Inde, « sinon c’est du racisme ».

« moi je suis réfugié d’Ukraine » (video)

Ben voyons…

La France accueille, loge et nourrit ce genre de types, qui ont compris que c’était un paillasson et qu’ils pouvaient se fiche d’elle.

Cas de gauchisme radical : victime d’un viol, elle se révolte contre la dénonciation de l’immigration

Il y a des cas comme celui-ci dont on entend parler régulièrement.

Même après la pire tragédie, les gauchistes les plus atteints ne veulent pas remettre en cause leur idéologie, leur fanatisme xénophile.

Certains diront que cette femme est habitée d’une puissante pulsion de mort… Possible, le pire étant qu’elle veut l’étendre à sa nation, avec cette immigration violente et de remplacement.

PS : l’avocate qui a écrit ce communiqué en langue gaucho-exclusive (et qui parle de « délinquance » au lieu de « criminalité ») est une militante « féministe » réputée. On voit bien toute l’imposture de cette idéologie : peu importe la sécurité des femmes, faire venir des millions d’hommes aux mœurs très spéciales – dirons-nous délicatement – est la priorité.
Peu importe le réel, de façon générale, pour ces gens-là : voyez la négation grotesque du lien immigration entre et criminalité/délinquance, que la plupart des Français ne peuvent que constater eux-mêmes, qui évident et aisément vérifiable.

Le député Karima Delli parle de son expérience familiale avec les allocations familiales (et se tire une balle dans le pied)

Cette étrangère est député rouge-vert à l’Assemblée nationale.

Elle fait part de son émotion, survenue à propos d’une polémique autour des allocations familiales versées à des familles nombreuses dont les pères sont oisifs (et immigrés) :

donc ses parents vivent de l’argent des Français, ils ont du mal à nourrir leurs, disons, 6 enfants, et qu’est-ce qu’ils décident ? D’en faire d’autres, encore et encore…
Irresponsabilité ou business ?

Saïd et ses dix enfants : pas de besoin de travailler

Lui et sa femme sont entretenus par ceux qui travaillent.

 

Contactée par CheckNews, la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) indique que cette feuille est authentique et correspond bien à une famille vivant dans le Bas-Rhin. Elle précise qu’il s’agit d’une famille composée «d’un couple et de leurs dix enfants, âgés de 0 à 19 ans». Les parents sont tous deux bénéficiaires du RSA, et leurs enfants sont tous à charge.

La CNAF rappelle que le montant du RSA et des APL sont calculés «de manière familiarisée» et signale également que cette feuille correspond à une situation particulière puisqu’elle inclut l’allocation de rentrée scolaire, qui est versée une seule fois par an, au mois d’août.

En temps normal, cette famille de douze personnes touche une somme située «entre 3 600 et 3 700 euros» d’allocations mensuelles, estime la CNAF.

La richissime famille Cohen organise l’implantation d’une colonie d’une centaine de migrants dans un village breton

et espère que ce sera la première d’une longue série…

La mairie de Callac, commune des Côtes-d’Armor.

« Avec l’aval du maire, Callac a été choisie par une famille fortunée pour y installer des immigrés. Un «village pionnier» qui pourrait devenir «un modèle duplicable» dans d’autres régions. La contestation monte chez les habitants.

L’idée est de bâtir une «Arche de Noé des temps modernes» en plein cœur de la Bretagne. «Convaincu que les personnes réfugiées sont une chance pour la France» […], le fonds de dotation Merci, une fondation familiale créée en 2009 pour des actions de solidarité, veut faire «la preuve par l’exemple». C’est donc à Callac, une bourgade de 2200 habitants dans les Côtes-d’Armor, retenue parmi une vingtaine d’autres communes, que s’installera le «projet Horizon» : l’objectif est d’«allier l’insertion de réfugiés au développement d’un territoire». Et que ce «village pionnier» devienne «un modèle duplicable» dans d’autres régions. […] » (source)

Il y a encore, en 2022, des gens qui osent dire que l’immigration est « une chance pour la France ».
Evidemment, ils prennent leurs interlocuteurs pour des idiots, mais ils considèrent que l’immigration est une chance pour servir leur idéologie, leur projet à eux, leur haine de la France française.

Cette fondation « Merci » a été créée par une certaine famille Cohen (le couple Bernard et Marie-France [sic] et leurs enfants), comme elle l’explique sur son site. Famille qui a fait fortune en France et remercie ce pays à sa façon…

Capture d’écran du site de la fondation Merci

Jetez un coup d’oeil à la liste des soutiens qu’elle affiche sur son site, histoire de peut-être orienter certains de vos choix.

PS : on notera que les antifas de la région de Callac se mobilisent pour soutenir le projet de ces riches cosmopolites, et veulent affronter les Bretons qui s’y opposent. Tout cela est très habituel mais toujours très significatif du véritable rôle de cette extrême-gauche.

L’équipe de « France » de football féminin

Au-delà de l’incongruité de la diffusion de ce genre de match (le foot féminin n’a aucun intérêt, pour être aimable), on notera que cette affiche totalement africaine ne semble choquer personne, parmi les médias, les associations antiracistes, les politiciens cosmopolites, tous ceux qui réclament perpétuellement de la « diversité ».
Or, le moins qu’on puisse dire, c’est que cette équipe de « France » n’est pas diversifiée.
Mais l’indifférence de tous ces acteurs immigrationnistes n’a rien d’étonnant en réalité : la promotion de la « diversité » n’est que le masque du racisme antifrançais, celui du Grand Remplacement.