Hollande reconnaît avoir caché la présence de terroristes parmi les « réfugiés » migrants en 2015. Quant aux médias…

Les médias du Système en 2015, peu de temps avant les attaques du 3 novembre au Bataclan et ailleurs, voulant contredire encore une fois « l’extrême-droite » :

L’article de France Inter, radio d’Etat de propagande gauchiste, date du 15 septembre 2015. Les autres du mois d’août 2015.

Au même moment, Hollande, président :

Hollande, maintenant, lors du procès des Arabes mis en cause :

Espérons que cette caste politico-médiatique paye dès ici bas tout le mal qu’elle fait à la France et aux Français.

« Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire » : slogan éculé et mensonger

 

De Jean-Yves Le Gallou :

« Un mensonge total

1– Remarquons d’abord que cet argument s’inscrit dans une stricte logique économique. À supposer qu’il soit vrai (nous démontrerons que ce n’est pas le cas), il devrait être mis en balance avec d’autres facteurs et d’abord avec les conséquences nuisibles de l’immigration en termes d’identité, d’éducation, de sécurité ou encore de budget.

2– Observons ensuite que les étrangers déjà présents en France ont un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale (18 % pour les étrangers venus d’Afrique contre 7 % pour les Français).

Il en va de même pour les descendants d’immigrés non européens dont le taux de chômage cinq ans après l’entrée dans la vie active est deux fois plus élevé que celui d’un Français de souche (voir Immigration la catastrophe, que faire, page 46).
Quitte à garder le slogan « Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire », il serait donc plus juste de l’adapter et d’affirmer « les nouveaux immigrés font le travail que les Français et surtout les immigrés plus anciens et les descendants d’immigrés ne veulent pas faire. »

3– En fait, la réalité est la suivante : l’entrée de nouveaux immigrés, même réguliers et surtout clandestins, fausse le marché du travail.
Continuer la lecture de « « Les immigrés font le boulot que les Français ne veulent pas faire » : slogan éculé et mensonger »

Les nouvelles révélations du juge Charles Prats sur la fraude fiscale et sociale. Un retraité sur deux est né à l’étranger.

Après un premier livre qui avait défrayé la chronique, le magistrat Charles Prats vient de faire paraître le 2e volume (livre disponible ici) de son étude effarante sur la fraude fiscale et sociale dont sont victimes les Français honnêtes.

Il était interrogé sur Sud Radio à cette occasion :

On apprend par exemple au passage qu’« un retraité sur deux est né à l’étranger », chiffre effarant qui souligne lui aussi à quel point l’immigration-invasion ruine les Français.

Hongrie : François 0 invite le pays à abandonner son identité et se faire envahir

Cet homme est un militant idéologique de la pire espèce, son action aura été un combat incessant et impitoyable contre les peuples d’Europe.

En visite en Hongrie, petit pays qui résiste (doucement) face à de terribles afflux de migrants musulmans, François n’a pu s’empêcher – avec un discours qui pourrait parfaitement émaner d’une loge maçonnique – de faire la leçon face à cette volonté de survivre et garder une certaine paix :

« Face à la diversité culturelle, ethnique, politique et religieuse, nous pouvons avoir deux attitudes : nous fermer dans une défense rigide de notre prétendue identité, ou nous ouvrir à la rencontre des autres et
cultiver ensemble le rêve d’une société fraternelle. »

« Prétendue » identité ! François nie carrément l’identité des peuples européens ! Ignoble.

Nous ne nous attarderons pas sur ses tartines habituelles concernant le judaïsme, l’antisémitisme, etc.

Sur le plan religieux, il semble encore une fois, à rebours de la foi catholique, faire la promotion des autres religions :

« Vous avez le devoir de favoriser les conditions pour que la liberté religieuse soit respectée et promue par tous. »

Car, évidemment, il entend ici liberté religieuse pour toutes les opinions. Il contredit là encore frontalement la doctrine catholique, exprimée par exemple dans l’encyclique Mirari Vos de Grégoire XVI :
« De cette source empoisonnée de l’indifférentisme, découle cette maxime fausse et absurde ou plutôt ce délire : qu’on doit procurer et garantir à chacun la liberté de conscience ; erreur des plus contagieuses, à laquelle aplanit la voie cette liberté absolue et sans frein des opinions qui, pour la ruine de l’Église et de l’État, va se répandant de toutes parts, et que certains hommes, par un excès d’impudence, ne craignent pas de représenter comme avantageuse à la religion. Eh ! « quelle mort plus funeste pour les âmes, que la liberté de l’erreur ! » disait saint Augustin »

Sandrine Rousseau, cadre des Verts, veut faire venir d’Afghanistan même les terroristes !

Cette femme est enseignante et cadre chez escrologistes EELV (les « Verts ») ; elle est candidate à la présidence de la République.
Elle vient de se signaler par une sortie qui manifeste bien la maladie mentale que constitue le gauchisme :


«Si vraiment il y a des personnes qui sont dangereuses, des potentiels terroristes, c’est pas parce qu’ils restent en Afghanistan qu’ils sont moins dangereux. Donc quelque part les avoir en France ça nous permet aussi de les surveiller.»
Cette « féministe » veut importer des individus parmi les plus barbares et leur faire côtoyer les Françaises, les enfants…
Sa haine des frontières est plus forte que tout et son gauchisme a détruit ses dernières capacités de raisonnement logique.

« « Mon quartier est une décharge à ciel ouvert » : à Paris, le ras-le-bol d’une habitante de Château Rouge ». Mais qu’a-t-il donc pu se passer?

L’écœurement des derniers habitants gaulois du quartier parisien de Château rouge, devenu à son tour une vaste poubelle, se fait sentir sur les réseaux sociaux et même dans les médias.
Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans ces quartiers ?
Nos fameux journalistes ne semblent pas noter cette curieuse coïncidence : le quartier est l’un des plus colonisés (par l’Afrique) de Paris.

Image

Le Figaro trouve même le moyen d’en faire une description presque poétique :
« De nombreux déchets jonchent le sol, formant par endroits des sortes de mini-montagnes de détritus. 
Pour le plus grand bonheur des pigeons qui viennent picorer des restes… »

Les médias les plus pourris, tel ce torchon féminin (ou plutôt féministe), se réjouit, par idéologie cosmopolite, et tant pis pour la sombre réalité :

« Populaire », dans la novlangue cosmopolite, signifie « remplacé ».
Le journal bobo de poursuivre :
« A dix minutes de Montmartre, ça grouille de monde, les odeurs d’épis de maïs grillés planent au-dessus des vitrines colorées : nous voilà à Château-Rouge, carrefour des cultures et des métissages, « un lieu de passage et de commerces pour la communauté africaine », commente Kévi Donat, le guide du quartier organisateur des visites « Le Paris Noir ». Avec lui, nous passons la rue Poulet, happés par l’agitation du marché clandestin et captivés par les vendeurs de rue déballant sur des cartons leurs perruques hallucinantes. »

L’expression chantante de « carrefour des cultures et des métissages » signifie en réalité simplement le remplacement de Gaulois par une autre population (généralement africaine).

 

 

Le véritable sens des propos de Macron sur les clandestins

« En marge d’un déplacement consacré à l’accès des jeunes à la culture, Emmanuel Macron a été interpellé sur le sort des sans-papiers, vendredi 21 mai à Nevers (Nièvre). « Vous avez des devoirs, avant d’avoir des droits. On n’arrive pas en disant ‘on doit être considéré, on a des droits' », a répondu le président. On a une culture d’accueil et les choses se passeront bien si chacun fait son devoir et dit ‘je respecte les règles, j’essaie de m’intégrer, j’apprends la langue' ».

« Les choses ne sont pas données. J’ai été pris à partie à plusieurs reprises. La France prend sa part dans l’immigration qu’il y a aujourd’hui, nous continuerons de le faire, a poursuivi le chef de l’Etat. On va continuer à investir pour héberger et former mais il faut aussi que celles et ceux qui arrivent sur notre sol prennent leur part de devoirs pour faire l’effort sur la langue, pour faire l’effort pour les formations et ensuite pour avoir un travail, c’est la clé. » […] » (source)

Cela veut dire que les Français vont continuer à financer l’« hébergement et la formation » de la main d’œuvre pas chère pour le patronat, au détriment de l’emploi des Français et de l’identité de la France.

 

Les interventions de la police limitées dans la Drôme pour cause de… ramadan

Bienvenue dans la « France d’après », où le laïcisme et l’égalitarisme républicain s’accommodent bien du Grand Remplacement.

« Dans une note interne adressée à des policiers drômois, une organisation spécifique de leurs interventions dans un quartier a été précisée. Les raisons ? Les violences urbaines mais aussi… « la période du Ramadan ». La direction indique qu’il s’agit d’une maladresse.

« Vu les récents épisodes de violences urbaines dans le quartier et l’arrivée de la période du Ramadan du 13 avril au 11 mai 2021, les missions non urgentes […] doivent être reportées en journée. »
Continuer la lecture de « Les interventions de la police limitées dans la Drôme pour cause de… ramadan »

Tarn : la préfecture dispense de couvre-feu les musulmans pratiquants

https://s.france24.com/media/display/3cb4f058-9b9c-11eb-9012-005056a964fe/w:1280/p:16x9/000_1QT36M.webp

C’est assez énorme. Et cela manifeste bien la nature profonde de cette République laïque, qui est en réalité – comme toute son histoire le prouve – simplement anticatholique. Et antifrançaise.

Dans le Tarn, « les forces de l’ordre ont reçu pour consigne, de la part de la préfecture, de ne pas verbaliser les musulmans circulant entre 19 heures et 22 heures, et à partir de 5 heures, alors que la France est actuellement sous couvre-feu pour cause de Covid. » (source)

Une pensée pour tous les Français qui auront reçu une amende de 135 euros parfois très abusivement.

« Evian France » (sic) s’excuse d’avoir fait de la pub pendant le ramadan

Sur le réseau social Twitter, l’antenne française  de la marque d’eau minérale a posté un message publicitaire, habituel : « RT (c’est-à-dire retweetez : « partagez ce message ») si vous avez déjà bu un litre aujourd’hui ! »

Avant de s’excuser platement, visiblement inquiet, pensant au nombre de résidents français qui font désormais le ramadan.

Commentaire d’Anne-Sophie Chazaud :

« Imagine, tu serais une entreprise qui vend de l’eau, et donc tu ferais de la publicité pour l’eau que tu vends, puisque tu vois toi ton truc c’est de vendre de l’eau, justement, de l’eau à boire quoi, à boire par les gens, hmm glouglou, et tu te ferais traiter d’islamophobe parce que tu incites les gens à boire de l’eau, vu que c’est ton métier depuis le XVIIIè siècle, de vendre de l’eau, de la bonne eau de France qui nous vient des montagnes.
-Tu veux dire, tu te ferais traiter d’islamophobe mais ça se passerait dans un film de science-fiction à l’intérieur d’un hôpital psychiatrique hein, c’est ça, c’est le pitch ? Pour les costumes, on est bien d’accord qu’ils auraient tous un entonnoir sur la tête ? »

Suppression de l’ENA : derrière, un projet de remplacement ethnique des élites administratives

« Cette fois, c’est bien fini : après moult revirements et déclarations contradictoires, Macron a donc officiellement annoncé jeudi aux hauts cadres de la fonction publique réunis lors d’une « convention des manageurs de l’Etat » la suppression de la très prestigieuse Ecole nationale de l’administration créée en 1945 par le général De Gaulle, et son remplacement dès 2022 par un « Institut du Service public ». Une décision censée évidemment répondre aux nombreux contempteurs de cette école qui, non sans raison, lui reprochent sa déconnexion du peuple français, mais dont on aurait tort de croire qu’elle est seulement démagogique. Car, derrière la volonté affichée de produire des élites davantage au fait de la réalité quotidienne de nos compatriotes, l’objectif est d’abord et surtout de promouvoir la « diversité » dans les plus hautes sphères de l’administration et de l’Etat.

Continuer la lecture de « Suppression de l’ENA : derrière, un projet de remplacement ethnique des élites administratives »

Strasbourg : la construction de la plus grande mosquée d’Europe sera financée avec 2,5 millions d’euros d’argent public

La ville de Strasbourg, aux mains des gauchistes escrologistes (EELV) élus par des traîtres à la France, a voté lundi une subvention de 2,5 millions d’euros, venus des contribuables, pour financer la construction d’une mosquée géante, qui plus est non pas indépendante mais liée au pouvoir turc.
Le gouvernement n’est pas très content car les responsables de la mosquée, le méprisant, ont refusé de signer sa « charte des valeurs de la République ».

Les scandales s’entremêlent dans cette affaire.

« L’État n’a formulé aucune alerte sur ce projet, ni sur l’association », a écrit le maire étranger de la ville, Jeanne Barseghian, mercredi, dans un courrier au président de la République. Ce jeudi matin, c’est le premier adjoint, l’étranger Syamak Agha Babaei, qui est monté au créneau, s’étonnant auprès des Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) qu’il n’y ait eu «à aucun moment de notes de la part de la préfète [sic] ou de ses collaborateurs».
De son côté, le préfet du Bas-Rhin accuse le maire EELV de Strasbourg d’avoir menti, et assure qu’il a mis en garde la municipalité au sujet de ce projet.

Les responsables de la ville autrefois alsacienne entendent faire taire les critiques du gouvernement en disant qu’ils n’ont pas été informé par ce dernier des liens entre la mosquée et le pouvoir turc, qui entend faire de ses immigrés en Europe un outil d’influence, sinon un bras armé.
Comme si la mairie ne pouvait pas se renseigner elle-même sur un projet énorme qu’elle veut financer à coups de millions !

Ces gauchistes étrangers n’osent pas avouer que le remplacement de civilisation et de population ne les dérange nullement ; au contraire…

Bonus :
regardez l’affiche d’appels aux dons de ces conquérants turco-islamiques.
La nouvelle mosquée de Strasbourg exacerbe les tensions entre la Turquie et la France

Pour eux, c’est clair : la notion trafiquée de « vivre-ensemble », rabâchée par les politiciens, signifie l’érection de mosquées gigantesques sur la terre de France.

Espagne : le président de la Commission islamique, principal interlocuteur de l’Etat, arrêté pour financement du terrorisme

Oups.

« Le président de la Commission islamique d’Espagne a été arrêté par la Police nationale dans le cadre d’une opération antiterroriste, lancée en 2019, indique ce mercredi El Confidencial. Aymen Adlbi, 74 ans, d’origine syrienne et apprécié des milieux de pouvoir espagnol, est soupçonné de «financement de groupes jihadistes en Syrie». La CIE est un organe officiel et l’interlocuteur de l’Etat espagnol sur tout ce qui se rapporte à la communauté musulmane ibérique.

Continuer la lecture de « Espagne : le président de la Commission islamique, principal interlocuteur de l’Etat, arrêté pour financement du terrorisme »

« Le Slip français » finance les migrants

« Le Slip français » est une jeune marque de sous-vêtements qui a joué avec succès sur le patriotisme économique et ainsi acquis une popularité certaine.

Et là, patatras. Bon, il est vrai que la marque insistait tellement sur la diversité ces derniers temps que les Blancs devenaient minoritaires dans les publicités. Mais, là, c’est très fort : 5% des ventes (des ventes! pas des bénéfices) vont être reversés à une association immigrationiste. Pas à des victimes des l’immigration sauvage et du terrorisme islamique, pas à aider des jeunes Français qui peinent à trouver du travail ou souffrent de diverses affections, non, à aider des « migrants ».

Et « le Slip français » d’afficher toujours son « made in France » fièrement. A quoi rime ce « made in France » si ce n’est pas « made » par des Français ?!

Continuer la lecture de « « Le Slip français » finance les migrants »