Nouveau meurtre gratuit d’un jeune homme par des migrants à Lyon – par Olivier Piacentini

Tribune libre d’Olivier Piacentini, essayiste (ses livres ici) :

« La nuit dernière, à Lyon, un jeune homme de vingt ans a été assassiné à coups de couteau à la station de métro Gerland.
Pauvre garçon, fauché dans la fleur de l’ âge.

Les meurtriers ? Ils ne s’appelaient ni Jean-Edouard, ni Eudes, ni François-Xavier, n’étaient pas cathos intégristes ni d’extrême droite. C’étaient deux migrants en situation irrégulière, ivres au moment des faits, qui s’en sont pris à ce garçon, on ne sait trop pourquoi.
Ce que l’on sait, par contre, mais que personne ne veut relayer dans les médias, c’est que l’immigration irrégulière tue, et souvent.
Continuer la lecture de « Nouveau meurtre gratuit d’un jeune homme par des migrants à Lyon – par Olivier Piacentini »

Règlement de comptes à Saint-Ouen : Sofiane était militant PCF et baron local de la drogue

C’est un fait divers significatif.

La ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) est lourdement et depuis longtemps colonisée. Les Français qui y sont restés sont ceux qui n’ont pas la possibilité de fuir cette zone modèle de la « France d’après », ainsi que les traîtres français qui veulent ce grand-remplacement et qui en vivent électoralement ou économiquement (ou les deux) : c’est typiquement le cas des élus communistes.

Ainsi, après l’assassinat par balles d’un Maghrébin de 25 ans et d’un Noir de 17 ans, qui a suscité une émotion compréhensible dans le quartier, on apprend :
1) qu’il s’agit d’un règlement de compte sur fond de trafic de drogue, donc entre truands, comme à Marseille.
2) que Sofiane, la victime de 25 ans, « identifié comme étant le chef du réseau local du trafic », était un militant communiste, pleuré à ce titre par la canaille rouge du coin :

« Il avait pris sa carte au PCF et il était membre de l’association Citoyens solidaires. « Il était très présent dans la vie locale […] », précise [l’ancien maire communiste]. [Elle] veut retenir surtout sa personnalité « attachante ». « Tout de suite, il déclenchait la sympathie ». Denis Vemclefs, élu d’opposition, renchérit : « Nous avions beaucoup de discussions sur l’avenir des quartiers populaires. Il avait une réelle conscience politique. » » (source)

Voici donc qui sont les citoyens exemplaires, avec une conscience politique, selon les politiciens remplacistes.
Il est vrai qu’avec cette conception des choses, ils auront la joie d’en trouver beaucoup…

Une étudiante de 20 ans violée chez elle, son agresseur multirécidiviste « ne peut pas être expulsé »

Voyez ce cas emblématique : ce criminel étranger n’arrête pas – en dépit des condamnations – d’enchaîner les crimes contre les Français. Mais la France, poubelle du monde, le garde.
Ses crimes sont de plus en plus monstrueux.
Honte aux Français d’avoir voulu et de tolérer un tel Régime.

« Une jeune femme de 20 ans a été violée chez elle lundi 31 août, aux alentours de 19h30, par un homme ayant réussi à forcer la porte de son appartement alors qu’elle revenait de son premier jour de cours, ont rapporté nos confrères de Ouest France .

Durant près de 3 heures, l’étudiante a été séquestrée, frappée, étranglée et violée dans son appartement d’Angers (Maine-et-Loire), selon des sources citées par le quotidien régional. C’est au départ de l’agresseur, aux alentours de 22h30, que la jeune femme s’est rendue au commissariat pour porter plainte et indiquer aux forces de l’ordre une description de son violeur, qui porte notamment un tatouage.

Le lendemain, mardi 1er septembre dans l’après-midi, l’agresseur présumé, Erjan I., est identifié en plein centre-ville d’Angers et interpellé par une patrouille de la brigade anticriminalité.

Le trentenaire, déjà condamné au moins six fois depuis 2018 pour des vols avec effraction, outrages et rébellion, a également purgé des peines pour exhibitions sexuelles et agressions sexuelles, dont celle d’une handicapée au CHU d’Angers, précise le quotidien régional. Enfin, deux interdictions de territoire français pendant cinq ans ont été prononcées à son encontre en 2018 et 2019.

Continuer la lecture de « Une étudiante de 20 ans violée chez elle, son agresseur multirécidiviste « ne peut pas être expulsé » »

Dupont-Moretti vomit sur les victimes françaises et leurs proches : « le sentiment d’insécurité, c’est de l’ordre du fantasme »

« Le sentiment d’insécurité, c’est de l’ordre du fantasme » : la semaine dernière, le monstrueux ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, s’est surpassé, dans un entretien.
Alors que de spectaculaires crimes ont émaillé l’été (et que les chiffres officiels témoignent d’une explosion du nombre de meurtres – sans préciser bien sûr que c’est lié à l’immigration), ce gauchiste a défendu sa vision bien particulière de l’état de la violence en France.

Quelques jours après, un homme assis tranquillement à la gare du Nord se faisait égorger :

Évidemment, l’égorgement est une façon de tuer que les Français n’utilisent pas entre eux, et qui se pratique de plus en plus fréquemment depuis quelques décennies, désignant ainsi l’origine du phénomène.

On notera que les gros médias, dans la foulée de cette attaque, ont décrit l’assaillant comme « de type européen ». Dans ce cas-là et seulement celui-là, on peut donner des informations d’ordre ethnique. Bon, manque de chance pour eux, c’est un Afghan.

Quoiqu’il en soit – et c’est un aboutissement de la logique du Régime –, alors que, comment rarement dans leur histoire récente, les Français souffrent de la criminalité, que les femmes n’osent plus sortir le soir dans de nombreuses villes, que des gamins vont à l’école la peur au ventre, que des jeunes de 20 ans se font massacrer et des filles violées parce que français, le ministre de la « Justice » nie cette souffrance et raille la crainte des Français. Peut-on mépriser plus ouvertement les victimes ? Et qu’attendre de la « justice » républicaine déjà réputée pour sa nullité et sa partialité xenolâtre ?

Jérôme Bonduelle, haut dirigeant du groupe, tué devant femme et enfant par une racaille

Bicycle Crash: What You Need to Know in Pennsylvania About Bicycle Accident  Law - HGSK

Les « chauffards multirécidivistes » se multiplient dans la France colonisée.
D’ailleurs, on y estime maintenant à environ 700 000 le nombre de personnes qui conduisent sans permis

« Jérôme Bonduelle, cousin de Christophe Bonduelle qui préside le groupe français de légumes en conserve et surgelés, a été tué dans la nuit de vendredi à samedi à Lille (Nord). Selon la Voix du Nord, vers 2 heures du matin, ce haut dirigeant du groupe circulait à vélo avec sa femme et sa fille à hauteur du pont d’Erfurt quand il a été heurté par un automobiliste qui a pris la fuite.
Le chauffard aurait été interpellé à 6 heures ce samedi matin, il s’agirait d’un délinquant routier récidiviste. […] » (source Le Parisien)

On apprit plus tard que « Ce jeune homme de 23 ans, déjà “condamné à six reprises dont une fois pour un délit routier”, n’a pas reconnu les faits, a selon le procureur de Lille ».

Après le meurtre de Bastien Payet, lynché en 2019 au centre-ville de Reims, deux des trois suspects libérés

Mort de Bastien Payet, ex-candidat des 12 Coups de midi : une cagnotte pour  aider sa famille à mener le"combat juridique" | LCI

Une lettre d’insulte à un politicien immigré ou un graffiti sulfureux sont des choses très graves qui mobilisent Président et ministres.

En revanche, le massacre en bande d’un jeune Français est, dans le discours macroniste, une « incivilité ». Il n’y a donc pas vraiment de laisser en prison ses auteurs…

On apprend ainsi que

« Le 9 mars 2019, un étudiant de 23 ans, Bastien Payet, était frappé à mort lors d’une rixe au centre-ville de Reims. Deux des trois suspects mis en examen pour « meurtre » dans cette affaire ont été libérés et placés sous contrôle judiciaire. » (source)

Des racailles fracassent le crâne d’un homme à coups de marteau devant ses enfants, elles ressortent libres

It's Hammer Time! - 11 Hammer Kills/Bashings in Horror! [LIST] — Beyond The  Void Horror Podcast

La racaille étrangère, au comportement inhumain et qui fait vivre un enfer à de nombreuses familles françaises, intensifie – comme nous l’écrivons régulièrement – ses méfaits, devant la complaisance de la « justice » rouge et l’apathie de l’opinion publique.

Tout est à méditer dans cet article de presse.
En particulier la dernière phrase.

« Une petite réflexion aux conséquences dramatiques… Jeudi après-midi, à la plage de Pont-de-Roide, un homme de 38 ans, venu avec ses enfants, attendait son tour devant le plongeoir pour sauter dans le Doubs quand un adolescent l’a doublé.
Le trentenaire lui a alors demandé de faire la queue, comme tout le monde… Le jeune n’a pas supporté la remarque et a appelé ses copains en renfort, rapportent nos confrères de l’Est Républicain.
L’un d’eux, muni d’un marteau, a défoncé le crâne du père de famille. Gravement blessé, il a été hospitalisé. Deux mineurs de 16 et 17 ans, suspectés d’être à l’origine des violences, ont été interpellés puis remis en liberté à l’issue de leur garde à vue, pour le moment sans poursuite judiciaire. (source Le Dauphiné) »

Il est évident que les Français ne doivent pas compter sur la République pour se sortir de là.
Seule une révolution politique nationaliste, avec remigration, leur permettra de connaître des jours paisibles.

Violence étrangère : quand les Français ne se laissaient pas faire (sans l’Etat félon et malgré lui)

Le sentiment communautaire a disparu chez les Français, et même au sein de la plupart des corps de métier. Mais il n’y a pas si longtemps ça donnait ça :

Autant dire que ça refroidissaient les ardeurs agressives de certains nouveaux-venus.

Bon, il est vrai qu’aujourd’hui les Français qui voudraient se faire justice – car l’Etat ne les défend pas et organise même leur mise en danger – auraient droit à une terrible répression. Comme on le voit régulièrement  avec les condamnations de Français qui ont osé se défendre victorieusement contre les voleurs ou des agresseurs  immigrés.

Lyon : un jeune Français laissé pour mort par des immigrés, après avoir défendu des filles

Il faudra hélas encore beaucoup de victimes – et des jeunes héroïques comme lui – pour que les Français se décident massivement et vigoureusement à lancer la remigration. En attendant, tant que cela ne touche que les autres…

Témoignage :

« Vendredi soir devant le Monoprix Bellecour [à Lyon – NDCI] à 23h, un groupe de 5 racailles colorées ont commencé à agresser des filles à l’arrêt de bus Bellecour le Viste. Voyant cela, mon petit frère Augustin de 17 ans, a pris leur défense en retenant ces individus le temps qu’elles rentrent à l’abri dans le Monoprix. À 5 contre lui avec tout l’honneur d’un homme, ils l’ont fracassé gratuitement sans que personne n’intervienne, ni pour les filles, ni pour lui.
Bilan de l’intervention de sauvetage contre ces 5 citoyens modèles détestant notre pays, Augustin a plusieurs dents cassées, une fracture de la mâchoire et doit se faire opérer des cervicales… Le tout en loupant sa première rentrée d’études supérieures en septembre…
Continuer la lecture de « Lyon : un jeune Français laissé pour mort par des immigrés, après avoir défendu des filles »

Diversité à Paris : la victoire du PSG fêté d’une façon… spéciale (video)

Ils ne sont pas contents : ils cassent et ils pillent.
Ils sont contents ? Ils cassent et ils pillent.

C’est le nouveau public du Paris Saint Germain, « grand remplacé », qui fête la victoire de l’équipe parisienne de balle au pied à sa façon :

Évidemment, contrairement aux Gilets jaunes, la police n’a fait aucun blessé parmi cette charmante foule.