Abdelkader Merah : « Je me lève musulman, je mange musulman, je vis musulman, je dors musulman »

Interrogé ce vendredi 20 octobre, au 15ème jour de son procès devant la Cour d’assises, sur sa radicalisation religieuse, le frère de Mohamed Merah, poursuivi pour complicité d’assassinats terroristes et suspecté d’avoir été à l’origine de la radicalisation religieuse de son frère, a réfuté être « salafiste » : « Monsieur le Président, je ne me reconnais pas comme radical, salafiste et terroriste ».

« Je suis accroché aux préceptes religieux, a-t-il ajouté. L’islam n’est pas un costume que l’on met quand on est chez soi et que l’on enlève quand on sort, l’islam vous suit partout. Je suis soumis à mon Créateur. Je me lève musulman, je mange musulman, je vis musulman, je dors musulman ».
Continuer la lecture de « Abdelkader Merah : « Je me lève musulman, je mange musulman, je vis musulman, je dors musulman » »

Condamnées à 15 et 22 ans de prison, Célik et Nassim sont libérés pour une date de procès fixée trop tard

Deux hommes condamnés à de lourdes peines pour une série de braquages violents ont été remis en liberté mercredi. La cour d’assises du Vaucluse a trop tardé à fixer leur procès en appel.

L’histoire est rocambolesque. Deux braqueurs présumés, considérés comme violent, ont été libérés ce mercredi en raison de la lenteur de la justice à fixer une date pour leur procès en appel.

Jugeant que « le délai d’audiencement de la procédure est déraisonnable », la cour d’appel d’Aix-en-Provence a ordonné la remise en liberté de Célik Zamoun, 26 ans, et de Nassim Chenouf, 31 ans, condamnés le 3 juillet 2015 par la cour d’assises du Gard, le premier à 22 ans de réclusion criminelle, le second à 15 années. Tous les deux avaient fait appel de leur condamnation.
Continuer la lecture de « Condamnées à 15 et 22 ans de prison, Célik et Nassim sont libérés pour une date de procès fixée trop tard »

Agen : un clandestin ayant fait l’objet d’un arrêté d’expulsion agresse sexuellement une femme en pleine rue

Va-t-on voir fleurir sur les réseaux sociaux, le hashtag #BalanceTonClandestin? Il y a peu de chance qu’il reçoive un aussi bon accueil de la presse, que celui des féministes hystériques qui nient la surreprésentation des étrangers dans les agressions sexuelles en France

Un suspect, en situation irrégulière, a été interpellé et placé en détention à la maison d’arrêt.

C’est semble-t-il au hasard, qu’un homme ivre s’en est pris à une jeune femme lundi matin, sur les coups de 8 heures, en pleine rue, non loin du lycée Palissy. Ce Marocain de 20 ans a attiré de force sa victime dans le hall d’un immeuble, avant de lui infliger des attouchements sexuels.
Continuer la lecture de « Agen : un clandestin ayant fait l’objet d’un arrêté d’expulsion agresse sexuellement une femme en pleine rue »

Béarn : un « réfugié » afghan poignarde sauvagement une femme de 79 ans

« Vendredi 13 octobre, une femme de 79 ans qui vivait dans le même immeuble qu’un groupe de réfugiés, a été poignardée de plusieurs coups de couteau. Elle avait ouvert sa porte au jeune homme qui l’aurait poignardée à plusieurs reprises à la gorge et au thorax. » (source)
Âgé de moins de 20 ans, le « réfugié » serait de nationalité afghane et ne présenterait pas de troubles psychiatriques selon le procureur.
La vieille dame est toujours dans un état critique.

Même dans le Béarn, jusqu’ici relativement épargné, l’invasion migratoire et ses effets commencent à se faire sentir.

Il y en aura pour tout le monde… A moins d’un sursaut politique radical, rapide et massif des Français.

Brest : un sexagénaire dépouillé par trois clandestins de 12 ans

Peu avant 15 h ce jeudi, un Brestois de 62 ans qui venait de retirer du numéraire au CMB de la rue Jean-Jaurès, s’est fait aborder par deux adolescents rue Navarin. Après lui avoir demandé des cigarettes en le serrant de très près, le binôme a finalement été rejoint par un troisième larron qui a profité de l’agitation pour lui dérober son portefeuille et les 80 euros qu’il contenait.
Continuer la lecture de « Brest : un sexagénaire dépouillé par trois clandestins de 12 ans »

Tranche de vie de prof : elle se fait gifler en plein cours (video)

Source

La collision entre deux peuples, deux sociétés, deux cultures, incompatibles, qui ne se respectent pas, ne se comprennent pas, n’ont rien à se dire et à faire ensemble.

La réaction de la salle de cours particulièrement significative de la haine qui est portée au peuple français.

Dhimmitude : le prêtre écrit aux imams pour éviter que son église soit vandalisée

L’histoire peut paraître anecdotique, mais elle illustre parfaitement les grands mouvements (de populations, religieux, sociaux) qui s’opèrent en France. Un prêtre catholique, dans un pays (jadis ?) catholique, qui écrit aux représentants d’une religion étrangère pour demander assistance et protection…

Le prêtre et les fidèles de la paroisse Saint-Paul, dans le quartier de la Paillasse à Montpellier (Hérault), sont inquiets. L’édifice religieux installé au cœur du quartier est devenu, ces derniers temps, la cible d’incivilités et de petites dégradations. Un projectile, notamment, a été lancé contre l’une des fenêtres du presbytère, tandis qu’une intrusion dans le lieu de culte a été relevéedétaille le Midi-Libre qui révèle l’affaire.

Le prêtre écrit aux responsables musulmans

Face aux incivilités et au vandalisme, le père Cathala, prêtre référent de la paroisse, a adressé un courrier à l’ensemble des responsable religieux musulmans du quartier : “Veut-on faire complètement partir les chrétiens de La Paillade ? Nous avons besoin de votre soutien et de votre amitié” écrit-il dans son courrier

Vélizy-Villacoublay (78) : des touristes chinois agressés et détroussés à leur hôtel

La France, une destination dangereuse pour les visiteurs chinois…
Tant pis pour le tourisme..

« L’attrait des voleurs envers les touristes asiatiques a fait de nouvelles victimes. Vendredi soir, deux Chinois eux ont été agressés à l’Hôtel Mercure, à Vélizy-Villacoublay, où ils séjournaient.

Vers 22 h 30, six hommes aux visages dissimulés ont profité de l’ouverture du portail de l’hôtel pour entrer dans les lieux. Ils s’en sont aussitôt pris aux deux touristes, âgés de 26 et 28 ans, et à un tour-opérateur, de 52 ans, qui tentait de s’interposer. Les agresseurs sont parvenus à dérober leurs sacoches, avant de prendre la fuite à pied. Les victimes, qui souffrent de plaies et d’hématomes, ont été transportées à l’hôpital Beckler, à Clamart (Hauts-de-Seine). »

Le Parisien

Perpignan : un nouveau logement proposé à la mère et ses filles menacées

Menacées par leurs voisins de palier, une mère et ses quatre filles n’osent plus sortir de chez elles. Une proposition de relogement leur a été faite dans un autre quartier à Perpignan.

Un nouvel appartement dans le quartier de Saint-Assiscle a été proposé à la mère et ses quatre filles qui affirment être recluses chez elles depuis plusieurs jours. Cette famille avait lancé un appel au secours les réseaux sociaux relayé par nos confrères de L’Indépendant à Perpignan.

Harcelées et menacées par leurs voisins, elles ne sont plus sorties de chez elles, dans un immeuble HLM de Vernet Salanque, depuis plusieurs jours. La famille n’a pas encore accepté cette proposition de relogement, préférant rompre avec la vie de quartier.

Source

Perpignan : une mère et ses filles cloitrées dans leur HLM, « Si on sort, ils vont nous tuer »

« Ceci est un appel au secours. Par pitié, aidez-nous ». Le message a été jeté comme une bouteille à la mer sur internet, relayé par des proches sur les réseaux sociaux. Le cri de désespoir d’une mère et ses quatre filles de 13, 15, 18 et 21 ans, cloîtrées depuis plusieurs jours dans leur appartement des HLM Vernet-Salanque, et terrorisées par une famille de voisins dont quatre frères d’une vingtaine d’années. Derrière leurs volets fermés, la porte d’entrée bloquée par une chaise, elles supplient, en pleurs, que quelqu’un leur vienne en aide et mette un terme à ce quotidien de recluses.

Peur de franchir la porte

« Si on sort, ils vont nous tuer, raconte la mère. Mes trois cadettes, dont celle qui passe le bac cette année, ne peuvent plus aller à l’école. Elles ont peur. Quand on passe la porte, ils sont là, à nous agresser, nous insulter et à nous menacer de mort. On n’ose plus aller faire les courses. Quelques personnes du secteur osent nous amener un peu à manger. Certains ont essayé d’aller leur parler mais ils ne veulent rien entendre. Je travaille dans un supermarché, je ne peux même plus y aller. Ni ma fille aînée ».

Lire la suite sur Midilibre.fr

Qui sont les deux Françaises assassinées dans la rue par un migrant à Marseille ?


Voici les deux jeunes filles tuées au couteau à Marseille, choisies au hasard parmi les Blanches, par un clandestin délinquant multirécidiviste sévissant depuis 10 ans en France.
Mauranne, 20 ans, était étudiante en médecine, Laura, sa cousine, 21 ans, était élève infirmière et était venue fêter son anniversaire à Marseille ; elles avaient la vie devant elles.

Le criminel, après avoir poignardé l’une des deux jeunes filles et égorgé l’autre, au cri d’« Allah Akbar », a été abattu par un militaire réserviste avant de pouvoir continuer.

Etats-Unis : arrestation d’un baron de la drogue du « DarkWeb » : le Franco-Israélien Gal Vallerius

Les media ont fait grand cas, d’un « Breton » (sic) qui serait un baron de la drogue du Darkweb, qui se rendait à un concours de la plus belle barbe du monde et qui s’est fait arrêter à sa descente d’avion aux Etats-Unis. Ils mettent en avant une vie soi-disant frugale que mènerait l’individu (sa maison serait modeste, il roulerait en twingo, etc, etc.)

Continuer la lecture de « Etats-Unis : arrestation d’un baron de la drogue du « DarkWeb » : le Franco-Israélien Gal Vallerius »

Hérault : son visage écrasé et sa mère morte pour 780 €

« La photo, terrifiante, un gros plan sur son visage défiguré, où l’on voit la trace de la basket incrustée sur la joue et le front, est projetée, mardi, devant la cour d’assises de l’Hérault. Josette, 72 ans, ne peut retenir ses larmes. Dans son malheur, elle a échappé au pire. Mais pas sa mère Odile, 90 ans, décédée après cette attaque à domicile et crapuleuse, qui a dégénéré, le 27 mars à Saint-Just, près de Lunel.<
Continuer la lecture de « Hérault : son visage écrasé et sa mère morte pour 780 € »