Suède : deuxième attaque à la bombe contre une église syriaque orthodoxe

Trouvé sur Fdesouche : « Vendredi, un peu avant trois heures du matin, la police a reçu plusieurs appels concernant une explosion près d’une église à Södertälje.

L’église dont il est question est l’église syriaque orthodoxe Saint-Ephrem. L’explosion a touché la salle des fêtes jouxtant l’édifice religieux, celle-ci appartient à la communauté chrétienne syriaque. Continuer la lecture de « Suède : deuxième attaque à la bombe contre une église syriaque orthodoxe »

Christianophobie : une statue du Sacré-Cœur de Jésus décapitée, des livres ainsi que le tabernacle et une croix ont été brûlés

Et les journalistes du torchon local, comme pour minimiser la portée de ces actes haineux, osent parler de dégradations plutôt que de profanation ! (Définition du Larousse ici)

« Le prêtre en a fait état aux fidèles de l’église Saint-Jean de La Primaube, lors de la messe de Pentecôte, ce dimanche 9 juin. Des dégradations – on ne peut parler réellement de profanations – ont été commises, la semaine dernière au sein de l’édifice religieux de la rue des Écoliers.

Un ou plusieurs individus mal intentionnés ont brûlé des livres de messe et ont essayé de mettre le feu au tabernacle, à la statue de Marie et à une grande croix, trois pièces en bois. Ils ont également décapité une grande statue du Sacré-Cœur de Jésus.

Le maire de la commune, Jean-Philippe Sadoul nous a confirmé les faits, précisant que les responsables de la paroisse n’ont pas souhaité porter plainte, supposant que ces actes étaient plutôt le fait « d’individus désœuvrés ». »

Source

Le gouvernement se pourvoit en cassation pour faire mourir de soif Vincent Lambert !

Macron et sa clique se battent pour sauver la vie des monstres qui combattaient dans les rangs de l’Etat Islamique, et pour faire  mourir de soif et de faim un jeune Français…
Le Président avait pourtant expliqué il y a deux semaines qu’il ne pouvait rien faire pour épargner la vie de Vincent Lambert, car il ne voulait pas interférer avec la justice ! C’était donc bien un mensonge.
Le Système veut vraiment – on en a là la preuve – utiliser le cas Lambert pour créer un précédent et faire une jurisprudence euthanasique.
Il ne s’attendait pas à  cette résistance.
Vincent Lambert ne symbolise-t-il finalement pas la France elle-même ?

Trouvé sur France Info :
« La bataille juridique se poursuit. Le gouvernement français a déposé, vendredi 31 mai, un pourvoi en cassation dans l’affaire Vincent Lambert, contre la décision de la cour d’appel de Paris ordonnant la reprise des traitements de ce patient tétraplégique en état végétatif irréversible depuis dix ans. « Une déclaration de pourvoi a été déposée aujourd’hui en fin de matinée auprès de la Cour de cassation pour le compte des ministères parties », a indiqué le ministère de la Santé à l’AFP. Continuer la lecture de « Le gouvernement se pourvoit en cassation pour faire mourir de soif Vincent Lambert ! »

Hypermarché Cora de St Malo : 2 employés virés car ils ne voulaient pas travailler le dimanche (+ commentaire)

Commentaire : petit à petit, mais assez rapidement, le dimanche chômé va disparaître sous les coups du capitalisme libéral, à moins que la révolution nationaliste n’arrive avant.
Outre les mérites du repos dominical pour l’équilibre personnel, social et familial, c’est surtout une obligation pour tout chrétien que de consacrer cette journée (le « jour du Seigneur ») d’abord au culte de Dieu (par la messe surtout), puis à soi et aux autres, dans le repos et la joie.
En rognant progressivement le caractère particulier du dimanche, les politiciens de gauche et de « droite » (Sarközy s’y était déjà attaqué, et Marine Le Pen a déclaré être favorable au travail le dimanche) achèvent d’effacer la civilisation française (donc chrétienne) par idéologie (ou absence de doctrine) et pour servir les forces financières ; mais tous les Français en pâtiront, pas seulement ceux qui restent catholiques.

Résultat de recherche d'images pour "cora saint jouan des guerets"

On vient d’apprendre que deux employés, qui travaillaient depuis 18 et 8 ans à l’accueil et au rayon crèmerie de l’hypermarché Cora de Saint-Jouan-des-Guérets, près de Saint-Malo, ont été renvoyés sans préavis pour « faute grave » (ce qui les prive d’indemnité) la semaine dernière, parce qu’ils ne voulaient pas travailler le dimanche.

« Aucune mention de travail dominical ne figure pourtant sur leurs contrats de travail. Depuis que la direction de la grande surface a décidé d’ouvrir tous les dimanches matins, ce qui se traduit par six matinées dominicales travaillées pour chacun des 230 salariés, aucun avenant aux contrats de travail n’a fixé légalement cette obligation.

Alors qu’elle aurait pu faire appel au volontariat, la direction de l’enseigne n’a pas laissé le choix à ses salariés, selon le récit de l’employée licenciée : « Le directeur dit que c’est la loi Macron et que vu la conjoncture actuelle, c’est son gagne-pain. C’était ça ou on prenait la porte directement. J’ai dit : ‘Non, je ne le ferai pas’. Après, il y a eu une procédure pour faute grave. Faute grave ? Je lui ai dit qu’il valait mieux, carrément, que je vole !« , relate-t-elle auprès d’Europe 1.

Si la loi Macron est largement revenue sur le repos dominical, seuls les salariés volontaires sont supposés pouvoir travailler le dimanche. Il est par ailleurs nécessaire que leur accord soit donné par écrit explicite. » (source)

Les deux salariés comptent attaquer leur employeur devant le conseil des prud’hommes pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

Vidéo : en une année, 26 incendies d’églises ont eu lieu en France !

Ce qui devrait inquiéter et scandaliser les plus hautes instances de l’Etat ne mérite que quelques entrefilets dans les canards locaux. Les donneurs de leçons et autres professionnels de la pleurniche se réservent pour des causes plus idéologiques, plus médiatiques, plus rentables.

Sri Lanka : 300 morts dans des attaques contre des églises lors de la messe de Pâques et contre des restaurants

Petit à petit, partout sur la planète, la haine antichrétienne se répand et prend un tour sanglant.

Mais il n’y a plus d’autorité, ni politique, ni religieuse, pour décréter une Croisade.

« Au moins 290 personnes ont été tuées et 500 autres blessées dimanche 21 avril dans une série d’explosions dans des hôtels et églises du Sri Lanka où était célébrée la messe de Pâques. D’après le gouvernement sri lankais, le mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ), est à l’origine du drame. […]

Continuer la lecture de « Sri Lanka : 300 morts dans des attaques contre des églises lors de la messe de Pâques et contre des restaurants »

Christianophobie. La statue de Sainte-Barbe vandalisée à Cocheren (57)

En toute impunité les actes christianophobes continuent. Cette fois-ci, c’est en Moselle que les vandales ont sévi.

Lu dans Le républicain lorrain

Triste découverte, ce mercredi matin, pour les employés communaux de Cocheren. La statue de sainte Barbe, habituellement protégée dans une stèle en verre a été vandalisée. La municipalité va déposer plainte.

La vitre de la stèle a été démontée. Au pied, la statue de sainte Barbe est fracassée sur le sol. Le monument en hommage aux mineurs, implanté au cœur de la cité, place Sainte-Barbe, a été vandalisé pendant la nuit.

Cathédrale Saint-Patrick de New-York : un homme arrêté avec des jerricanes d’essence et un briquet

Visiblement, l’incendie de Notre-Dame de Paris donne des idées à certains…

Sputnik : « Un individu est entré dans la cathédrale Saint-Patrick à Manhattan avec des bidons d’essence et des briquets, mercredi 17 avril au soir, a annoncé la police, ajoutant qu’il avait été appréhendé.

Un homme a été appréhendé mercredi 17 avril dans la cathédrale de Saint-Patrick de New York après y être entré avec deux bidons d’essence et des briquets, a annoncé la police. L’incident intervient deux jours après l’incendie de Notre-Dame de Paris. Continuer la lecture de « Cathédrale Saint-Patrick de New-York : un homme arrêté avec des jerricanes d’essence et un briquet »

Christianophobie : une statue de la vierge (en fonte) décapitée à Marlhes

Les actes hostiles à ce qu’il reste de signes extérieurs de la religion catholique en France se multiplient de manière inquiétante ces dernières semaines. Ce que les médias appellent pudiquement du vandalisme, n’est rien d’autre que l’expression d’une haine croissante de la religion historique de notre pays. A Marlhes, les petites merdes qui ont détruit cette statue, ont du préparer et s’équiper pour venir à bout d’une sainte vierge en fonte !

Le Progrès : « La statue de la vierge, pourtant construite en fonte, avec des renforts en métal, a été cassée au niveau de la tête et de la poitrine. C’est assurément un acte volontaire.

La, ou les personnes qui l’ont dégradée, devaient être bien outillées pour réussir à casser une sculpture aussi solidement conçue. Dans le village, c’est l’incompréhension. Continuer la lecture de « Christianophobie : une statue de la vierge (en fonte) décapitée à Marlhes »

Antifas, gauchistes et « chances pour la France » se réjouissent de l’incendie de Notre-Dame

Tout le monde en France n’a pas été horrifié de voir la cathédrale en flammes.

Il y a par exemple les fameux « antifas », qui en plus de se réjouir, incitent à brûler les églises :

Il y a aussi des jeunes cadres de la gauche, tels Hafsa Askar et Edouard Le Bert, tous deux membres du « Bureau national » de l’UNEF (principal syndicat étudiant, de gauche) :

Continuer la lecture de « Antifas, gauchistes et « chances pour la France » se réjouissent de l’incendie de Notre-Dame »

Bernes-sur-Oise : chasse à la croix dans le cimetière

Tout est prétexte pour faire table rase des traditions religieuses, de l’héritage du passé, du cœur et de l’âme de la France. Les fanatiques d’un autre âge s’attaquent désormais aux croix… Dans les cimetières !

Trouvé sur Le Parisien : « De quand la croix du cimetière de Bernes-sur-Oise date-t-elle ? C’est une question sur laquelle a été appelé à se pencher le tribunal administratif de Cergy-Pontoise. La juridiction examinait le recours déposé par Yvan Mougel, conseiller municipal de la ville. Pour l’élu, la présence de ce signe religieux dans l’allée centrale du cimetière, construit bien après 1905 puisque rebâtit après la Seconde Guerre mondiale, est contraire à la loi de séparation des Églises et de l’État et celle de novembre 1887 sur la liberté des funérailles. L’affaire, jugée recevable, a été mise en délibéré à ce jeudi. Continuer la lecture de « Bernes-sur-Oise : chasse à la croix dans le cimetière »