Archives pour la catégorie 'Christianophobie'

Espagne : une universitaire « non croyante » affirme que l’Inquisition a évité de grandes horreurs

Maria Elvira Roca Barea a beau être issue d’une famille républicaine et franc-maçonne et s’affirmer non croyante, elle n’en est pas moins fortement engagée dans la dénonciation de la « Légende noire » de l’Empire d’Espagne. Cette universitaire a travaillé depuis de longues années sur toutes les accusations lancées contre l’Eglise catholique, sur son rôle en Espagne, et sur l’Inquisition. S’il y a une accusation qui lui paraît juste, c’est celle que l’on devrait faire à l’Eglise elle-même qui n’a pas pris la peine de se défendre face à des mensonges qui relèvent essentiellement de la propagande religieuse et politique.

Elle vient de publier un livre sous le titre Imperiofobia y leyenda negra, « Empirophobie et légende noire ».
Lire la suite

Quand Éric de Rothschild remettait un prix à Caroline Fourest

Éric de Rothschild remet un prix de 3000 euros à Caroline Fourest

Caroline Fourest est une militante lesbienne, d’extrême-gauche, cosmopolite, etc. C’est une laïciste hystérique, mais son combat anti-religieux se concentre essentiellement sur le christianisme – pourtant effacé de notre société moderne.

D’ailleurs, elle a reçu un prix des mains d’Eric de Rothschild, président de la Fondation Casip-Cojasor (née de la fusion du Comité d’action sociale israélite de Paris et du Comité juif d’action sociale et de reconstruction) pour son livre…  « Eloge du Blasphème » !
Blasphème à géométrie variable bien sûr.
Eric de Rothschild est également président de la Fondation de Rothschild, président d’honneur de la Grande Synagogue de Paris, président du Mémorial de la Shoah et président de l’entreprise de vins Château Lafite Rothschild. Sa fortune était estimée à 525 millions d’euros en 2013.
La remise de prix à Caroline Fourest a eu lieu le 15 décembre 2015.

On notera que le prix est une somme de 3 000 euros… Dérisoire pour Rothschild et ses amis, qui sont un peu pingres sur ce coup !

Source

Le film « Silence » de Scorsese, ou l’apologie de l’apostasie du Catholicisme

silence scorsese apostasie film

« Le réalisateur américain Scorsese, d’origine italienne et catholique – mais devenu agnostique -, possède un talent indiscutable dans son art. Il a excellé dans la réalisation de films policiers ou de fresques historiques, parfois en combinant les deux genres, comme, parmi tant d’autres, dans Gangs of New York (2002), ou, le biopic très réussi d’un génie-fou Aviator (2004). Il a surtout réalisé, chose rare à Hollywood, deux films à sujets explicitement religieux : la Dernière Tentation du Christ (1988), film blasphématoire antichrétien – reprenant, derrière le voile d’un songe, une tradition gnostique d’un Jésus père de famille nombreuse avec Marie-Madeleine – et Kundun (1997), film absolument hagiographique sur le Dalaï-lama et le bouddhisme tibétain. Le contraste entre les démarches des deux films est pour le moins flagrant : attaque blasphématoire contre le christianisme, piété fervente pour le bouddhisme. Silence donne à nouveau l’occasion au réalisateur d’opposer christianisme et bouddhisme, pour le plus grand triomphe du second…

Nous révélerons ici délibérément la fin du film, qui n’est pas évidente au cours de projection, car elle est essentielle et lui donne tout son sens. Elle est explicitement antichrétienne : le doute n’est pas permis à ce sujet.

Lire la suite

« Sainte laïcité »: un professeur suspendu pour avoir lu la Bible à ses élèves !

L’Express relate que « l’enseignant a été mis en cause par une lettre anonyme envoyée à l’inspection académique par un collectif de parents, un peu avant les vacances de février. Selon ce collectif, le professeur aurait lu à ses 25 élèves de CM1-CM2, plusieurs passages de la Bible. Une atteinte au principe de laïcité selon ces parents. […]

L’inspection académique a lancé une inspection dès le lendemain, puis décidé de la suspension directe du professeur. »

C’est-à-dire qu’au nom de la sacro-sainte laïcité républicaine (maçonnique), un enseignant est :
– immédiatement suspendu
– sans avoir été entendu
– suite à une lettre anonyme
– pour avoir cité la Bible !

Il aurait été moins sévèrement traité s’il avait été accusé de pédomanie !

Ils deviennent fous…

La protection civile perd sa croix

Avant et après :

Unknown-6

Unknown-5

Le journal Minute a interrogé Vincent Renard, le directeur de la communication de l’association :

« Et là, notre interlocuteur semble tomber des nues ! Le débat sur les signes ostentatoires comme les pressions constantes pour imposer une laïcité conçue comme une lutte contre le christianisme lui semblent totalement étrangères. Il semble de bonne foi et nous sommes les premiers à lui poser la question, voire, pire, il semble que nous soyons les premiers à nous poser la question. « Il n’y a jamais eu de caractère religieux à la protection civile, pas plus hier, qu’aujourd’hui » nous répond-il, ce qui n’est pas entièrement vrai mais passons. Qu’il y ait ou non une croix sur le logo de la Protection civile est une question qui ne l’intéresse pas. Notre directeur de la communication a un nouveau logo : il est content. Rien à voir, rien à dire, fermez le ban. Nous insistons. Vincent Renard nous transmet donc le « story telling » de ce nouveau logotype, autrement dit le laïus du graphiste pour expliquer sa création. On y lit : « Une zone blanche sépare désormais le triangle bleu du cercle orangé : créant un espace d’apaisement, elle symbolise l’action selon les trois piliers de l’organisation : Aider, Secourir, Former. Toujours dans un souci d’efficacité, la mention “Protection Civile“, redondante avec le bloc typographique du logotype, est supprimée du sigle. » A aucun moment il n’est fait mention de la suppression de la croix. Pas un mot sur le sujet. Pas le moindre indice d’une intention maligne, d’une inquiétude ou d’une question sur cette croix. Rien. Comme nous le disait le directeur de la communication, « c’est un non-sujet ». Autrement dit, on peut supprimer une croix de l’emblème d’une association connue et reconnue sans que personne ne se pose de question à ce sujet, sans que personne ne se rende compte de l’énormité de la chose. « C’est un non sujet », et c’est peut-être ça le pire. »

Lamentable tweet de Florian Philippot insultant les chrétiens

En voulant critiquer Emmanuel Macron, le vice-président et idéologue du FN Florian Philippot s’est permis une scandaleuse et blasphématoire saillie à propos du Christ, présenté comme « l’ancêtre » du président d’« En Marche » :

Malgré les récriminations, Florian Philippot a laissé son tweet en ligne.

Rédacteur de la LICRA et directeur de L’Express, Alexis Lacroix insulte les catholiques sur le plateau de BFM TV

Cet Alexis Lacroix profite de l’affaire Fillon pour glisser à l’antenne de BFM TV (qui appartient à l’homme d’affaires israélien Patrick Drahi) des propos scandaleusement anti-catholiques.

« C’est un catholique donc il n’aime pas, y a un rapport à la vérité qui est un peu, si vous voulez, troublé, je dirais pas qu’il est dans le mensonge mais le catholicisme ne privilégie pas la vérité ; en revanche ce qu’on lui demande, c’est d’être un peu protestant »

Le propos passe sur BFM TV sans qu’un autre intervenant ne vienne corriger Alexis Lacroix.

Mais qui est Alexis Lacroix ?

Jusqu’il y a peu directeur-adjoint de la rédaction de Marianne, Alexis Lacroix – parfois conférencier pour le Grand Orient de France – est devenu en novembre 2016 le directeur délégué de la rédaction de L’Express.

Alexis Lacroix est également chroniqueur sur RCJ, radio du Fonds social juif unifié.

Alexis Lacroix est aussi co-fondateur, avec Bernard-Henri Lévy, des Séminaires de La Règle du Jeu où il a par exemple accueilli Caroline Fourest.

Alexis Lacroix est par ailleurs collaborateur régulier de L’Arche, « revue du judaïsme français ».

Alexis Lacroix est enfin membre du comité de rédaction de la revue Le Droit de Vivre éditée par la LICRA.

Que n’aurait-on entendu cette même LICRA si quelqu’un avait prononcé les mêmes propos qu’Alexis Lacroix en remplaçant les mots catholique et catholicisme par juif et judaïsme

Source MPI

Vidéo : le rabbin David Touitou blasphème et insulte copieusement les chrétiens

Le Rav (définition) David Touitou est bien connu des lecteurs de Contre-Info. C’est le même énergumène qui se réjouissait de l’invasion de l’Europe par des populations musulmanes car ce serait un signe annonciateur du retour de leur Machia’h (messie) (voir ici). Cette fois-ci, il s’en prend à Jésus (un mytho, un « teubé »),  Marie (une femme adultère et mytho), les évangélistes des ivrognes etc… Il profite également pour expliquer que pour un juif, être assassiné par un goyim, est une mort « humiliante ».

A partir de 4 minutes pendant environ 10 minutes :

Merci à Dany

Toulouse : une bombe artisanale découverte devant une église

Une enquête a été ouverte après la découverte d’une bombe artisanale sur le parvis de l’église Saint-André, dans le quartier de la Roseraie, à Toulouse (Haute-Garonne), rapporte le journal Le Dauphiné.

Selon le quotidien régional, un carton contenant plusieurs bouteilles, ainsi qu’un dispositif potentiellement dangereux, a été trouvé le jeudi 8 décembre dans la matinée. Contre toute attente, l’engin incendiaire n’avait pas été examiné sur place mais avait été rapporté dans la cour du commissariat central. Les bâtiments avaient ensuite été évacués avant l’arrivée des pompiers et des démineurs.

Surveillance renforcée autour des lieux de culte

Lire la suite

Haute-Savoie : la justice ordonne le retrait d’une statue de la Vierge d’un parc, à la demande de La Libre Pensée

Le tribunal administratif de Grenoble a pour la seconde fois sommé la petite commune de Publier, en Haute-Savoie, de déplacer une statue de la Vierge installée depuis 2011 dans un parc communal, a-t-on appris samedi auprès du maire de la commune.

Une décision qui fait suite à une première injonction similaire du tribunal administratif, rendue en janvier 2015 au nom du principe de laïcité, mais qui n’a jamais été exécutée par la municipalité.

Dans son jugement, rendu le 24 novembre dernier suite à une plainte de l’association maçonnique « La Libre Pensée », le tribunal enjoint une nouvelle fois le maire sans étiquette de Publier, Gaston Lacroix, à « retirer du domaine public communal la statue de la Vierge portant l’inscription ‘Notre dame du Léman veille sur tes enfants' ».

La commune a désormais trois mois pour exécuter le jugement, sous peine de devoir s’affranchir d’une « astreinte de 100 euros par jour », ajoute le tribunal, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Source

Conseil d’Etat & crèches dans les mairies : la réponse délirante du Grand Orient de France

godfLe 9 novembre dernier, le Conseil d’Etat a autorisé sous strictes conditions, l’installation de crèches dans les mairies. Les pré-requis sont « le contexte de l’installation : celui-ci doit être dépourvu de tout élément de prosélytisme » ; « les conditions particulières de l’installation » ; « l’existence ou de l’absence d’usages locaux » ; enfin le « lieu de l’installation ».

Car, pour le Conseil d’Etat, si l’article 28 de la loi de 1905 pose l’interdiction « d’élever ou d’apposer des emblèmes ou signes religieux sur les emplacements publics », tout le problème de la crèche est qu’elle peut avoir « plusieurs significations. Elle présente un caractère religieux ; mais elle est aussi un élément des décorations et illustrations qui accompagnent traditionnellement les fêtes de fin d’année, sans signification religieuse particulière ».

En résumé, le Conseil d’Etat autorise les crèches en mairie car elles sont aussi des décorations profanes ou folkloriques pour la période de Noël. C’est incroyable d’en arriver à devoir faire un numéro d’équilibriste juridique pour autoriser une tradition religieuse multiséculaire, mais on attendait pas mieux de la République.

Il n’en fallait pas moins à une ramification de la secte maçonnique, la loge du Grand Orient de France, pour sortir un communiqué délirant. Selon ces bouffeurs de curés; la décision du Conseil d’Etat « fragiliserait même le principe de laïcité dans notre pays » (si seulement…).

Voici la totalité du communiqué :

Lire la suite

Laurent Olléon, le socialiste qui a ordonné l’évacuation de Sainte-Rita

laurent-olleon

Il y a un mois, devant le Conseil d’État, les représentants du ministère de l’Intérieur avaient tenté d’éviter l’expulsion des fidèles de l’église Sainte-Rita, dans le XVe arrondissement de Paris, qui protestaient contre sa prochaine destruction.

Pour le ministère de l’Intérieur, il n’y avait aucune urgence à évacuer, pas même à statuer. De plus, il avait fait savoir que la procédure du référé était inappropriée, la présence des fidèles ne constituant pas une atteinte grave à l’exercice d’une liberté fondamentale. Enfin, le ministère considérait que les risques de troubles à l’ordre public auraient été plus importants en cas d’évacuation, alors que les policiers ont déjà fort à faire avec le plan Vigipirate.

Lire la suite ici.

Mgr d’Ornellas, évêque de Rennes, ne veut plus de messe traditionnelle dans son diocèse

Vous pouvez appeler le diocèse de Rennes pour leur dire ce que vous pensez de l’attitude de cet « évêque » moderniste : 02 99 14 35 35

Expulsion de Sainte-Rita : la justice enjoint au préfet de police de Paris d’agir

Promise à la démolition mais jamais expulsée malgré les décisions de justice, cette église populaire au cœur du XVè arrondissement de Paris pourrait bientôt être évacuée. Le juge des référés vient d’ordonner au préfet de police de Paris d’apporter le concours de la force publique.

sainte rita

Lire l’article du Figaro

Le chanteur Goldofaf agressé à coups de marteau par 5 antifas

Hier soir, à la terrasse d’un café du XVème arrondissement de Paris, le rappeur nationaliste Goldofaf a été violemment agressé par derrière par cinq nervis antifascistes. Les agresseurs étaient armés de marteaux et de matraques. Goldofaf devait, comme chaque année, participer au Pèlerinage de Pentecôte qui a débuté ce matin…

agression-goldo-13mai2016



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!