« Fake news » concernant la fusillade (10 morts) dans le Colorado : « l’homme blanc » de l’AFP se prénomme en fait Ahmad Al Aliwi Alissa

« Une fake news de plus pour l’AFP, l’Agence France Presse qui entend donner des leçons de journalisme au monde entier, et qui par ailleurs, bénéficie de l’appui de nombreuses autorités (GAFA comme Etats) pour informer le grand public. Alors qu’une fusillade s’est déroulée dans le Colorado, aux USA, lundi 22 mars, l’AFP a communiqué immédiatement sur le profil de l’homme arrêté, tireur présumé comme étant « un homme blanc seulement vêtu d’un short de sport, en train d’être escorté par des policiers hors du magasin ».

Toutes les rédactions françaises ont embrayé dans la foulée en reprenant la dépêche AFP plutôt que d’éventuellement, creuser par eux mêmes via la presse américaine et la presse locale dans le Colorado. Cela donne ceci, sachant que tous ces articles sont encore disponibles sur Google, qui les considère comme étant de référence quant au traitement de cette actualité.

Continuer la lecture de « « Fake news » concernant la fusillade (10 morts) dans le Colorado : « l’homme blanc » de l’AFP se prénomme en fait Ahmad Al Aliwi Alissa »

La tête des migrants « mineurs » que les journalistes osent diffuser…

C’est un conte de fée pour remplacistes (et pour femmes en manque d’« affection ») que propose Sud Ouest, avec cet article intitulé Gironde : ils ont ouvert leur porte à un mineur isolé.

« Militants ou non, ils ont décidé d’héberger de jeunes migrants pour quelques semaines ou quelques mois, afin de leur éviter la rue. En Gironde, des familles racontent leur expérience.

« Il y avait un besoin, alors on l’a fait. » Hébergeuse depuis deux ans, Marie-Christine résume en une phrase ce que tous diront avec leurs mots. Retraités, célibataires, parents, en maison ou dans un deux-pièces : ils ont accueilli gratuitement un jeune migrant, dans un élan d’humanisme plus que politique.
À Bordeaux comme ailleurs, des centaines de jeunes venus en majorité d’Afrique de l’Ouest arrivent chaque année après avoir migré seuls. En attendant d’être reconnus mineurs par un juge et pris en charge par l’aide sociale à l’enfance, ils n’existent pas pour l’État français. C’est pendant cette période qu’interviennent les familles, épaulées par des associations comme les Hébergeurs solidaires de Bordeaux. Depuis sa création en 2017, 26 jeunes… […] »

Les journalistes ne prennent même plus la peine de choisir des photos de migrants africains qui feraient des mineurs crédibles. Voyez la tête de ce « mineur » là, c’est fabuleux :

 

« Fake news » : le policier tué au Capitole de Washington, une affabulation avoue le New York Times

 

« Résumons : le 6 janvier 2021 les partisans de Trump envahissent le Capitole. Un policier attaché à la protection du bâtiment meurt le lendemain. Il aurait été frappé à coup d’extincteurs par des pro-Trump ; émotion générale, hommages. Mais tout est faux. 

Brian Sicknick, le policier, avait eu son heure de gloire posthume, visite au funerarium du nouveau Président Biden, hommage national au Capitole, défilé sous forme de cortège funèbre entre deux haies d’honneur etc…

Il peut arriver que le New York Times soit honnête, mais si. Avec discrétion certes : alors que la mort du policier/martyr avait été largement mise en scène, c’est dans les archives mises en ligne du 12 février 2021 se référant aux articles antérieurs que l’on apprend une vérité toute différente. Le policier ne présentait aucune trace de coups, n’a jamais été frappé par des partisans de Trump, il serait mort des suites d’une maladie antérieure. Le corps ayant été incinéré, on ne saura jamais la cause réelle de son décès, sinon qu’il n’était pas consécutif à la manifestation des pro-Trump.

Misère du journalisme de recopiage, sur une dépêche de l’AFP (mensongère une fois de plus) Le Figaro, l’Obs, Ouest-France et bien d’autres ont repris l’infox de la mort du pauvre policier frappé par les méchants manifestants, et à coup d’extincteurs ! À ceci près qu’à notre connaissance, l’AFP n’a jamais rectifié sa dépêche. À la question, l’AFP ment-elle ? La réponse est oui. A la deuxième question, l’AFP ment-elle en connaissance de cause ? Le doute est permis, un très léger doute. »

Source : OJIM

Darmanin a essayé de faire croire aux Français qu’on expulsait à tour de bras !

Lors du médiocre débat de jeudi soir avec Marine Le Pen (où l’on faisait le concours de celui qui prononcerait le plus souvent le mot République, pour résumer), le ministre de l’Intérieur français ne semblait pas connaître ses propres chiffres concernant les OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français).
A l’écouter, les expulsions s’effectuent à tour de bras.
En consultant le tableau ci-dessous, issu des données du ministère de l’Intérieur, chacun pourra se rendre compte qu’en réalité une très faible proportion d’OQTF émises envers des étrangers irréguliers est suivie d’effet. Quant au nombre d’expulsions proprement dites, il est dérisoire.
C’est pitoyable. La France, dirigée par des traîtres, est un paillasson. 

Grand Remplacement : Darmanin essaye de manipuler grossièrement les Français

Lors d’un débat, concernant l’immigration, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a osé dire cela :

Nous osons croire qu’aucun Français ne s’est laissé impressionné par cette présentation frauduleuse de l’état de la France, facilement constatable par quiconque approche une grande ville.
Darmanin oublie de préciser qu’une grande partie ces étrangers sont « naturalisés » chaque année.
Aujourd’hui 15 à 20% de la population de France n’est pas ethniquement française.
Cet individu a décidément vraiment tout du fourbe intégral.

Effacement des Blancs sur Netflix : le souverain viking Haakon Sigurdsson joué par une actrice noire

Vous savez probablement que la plateforme de films et série à la demande Netflix mène – avec les grands studios de cinéma américain notamment – un travail progressif d’effacement (dans l’imaginaire collectif) de l’identité blanche et de la civilisation occidentale, sans parler de pornographie omniprésente et de propagande pro-LGBT, pro-métissage, etc.

Netflix ne s’embarrasse plus de subtilités désormais.

 « Nouvel exemple en date avec la série Vikings : Valhalla, suite de la série Vikings qui va faire les frais des tentatives de négation culturelle.

Ainsi le jarl de Lade, Haakon Sigurdsson, sera joué par Caroline Henderson, une actrice noire.

Non seulement historiquement, le jarl était un homme, mais bien évidemment, il était blanc.
Continuer la lecture de « Effacement des Blancs sur Netflix : le souverain viking Haakon Sigurdsson joué par une actrice noire »

Grasse propagande sur TF1 : « c’est le racisme qui a causé sa tumeur » dans une série

Dans une série (« New Amsterdam »), diffusée sur TF1, on entend un homme de santé expliquant avec assurance à la mère d’un gamin de couleur souffrant d’un cancer, que c’est la faute du racisme (des Blancs, bien sûr). Avant une tirade telle que les gauchistes américains en profèrent dans leurs conférences contre les Blancs…

TF1, qui par ailleurs dénonce le complotisme qui serait toujours irrationnel…

Éoliennes : des énergies pas si vertes que ça… (video et article)

« Il faut regarder et faire connaître autour de vous ce remarquable documentaire La face cachée des énergies vertes diffusé par Arte (à revoir jusqu’au 22 janvier), signé de deux journalistes, Jean-Louis Perez et Guillaume Pitron :

Les personnes qui s’expriment dans ce film sont toutes, à un degré ou à un autre, des spécialistes dans leur domaine. Pour mettre en doute leurs assertions, il faut être d’un niveau comparable : je ne m’y risque pas et préfère les citer.

La prise de conscience

Au hasard, on entend : « On a convaincu les gens que, s’ils roulaient tous en voiture électrique, et qu’on installait partout des éoliennes et des panneaux solaires, alors on aurait résolu tous les problèmes. » Un autre : « La transition énergétique est une immense mystification : on fait semblant d’être propres et, en réalité, on a juste délocalisé la pollution. » « La transition écologique est avant tout une transition économique » dont le grand public n’a aucune conscience. « 225 milliards d’euros vont être investis dans les voitures propres d’ici 2023 et, demain, des centaines de millions de voitures électriques rouleront sur la planète. » Idem pour les panneaux solaires. Idem pour les éoliennes.

Continuer la lecture de « Éoliennes : des énergies pas si vertes que ça… (video et article) »

Le « complotisme » est l’équivalent du totalitarisme du XXe siècle selon le nouveau conseiller de Macron, Stéphane Séjourné

L’homosexualiste Séjourné commence fort : pour ce fou furieux, les « complotistes » sont les équivalents des partisans des totalitarisme d’hier !!
Veut-il les liquider ?!

Sont-ce les « complotistes » qui réduisent de mois en mois la liberté d’expression, la liberté de réunion, la liberté de circulation, la liberté du culte même, qui aggravent sans arrêt la surveillance de masse, qui entendent asséner la Vérité, y compris dans le domaine médical ?!
Ou justement ces « complotistes » sont-ils opposés au totalitarisme actuel ?!
Cette déclaration de Séjourné est ignoble, et inquiétante.

La violente agression maçonnico-laïcarde contre l’éducation catholique

L’initié Macron a annoncé une mesure radicale pour la rentrée prochaine : en plus de l’école obligatoire à partir de 3 ans (depuis 2019), il sera alors interdit aux parents d’instruire eux-même les enfants à la maison !

Hormis pour des « impératifs de santé ».
Le mondialiste « progressiste » de l’Elysée a fait part de cette idée dimanche, dans un discours sur son « plan de lutte contre les séparatismes ».

Notons que cela arrive quelques jours après que TF1 a diffusé un « reportage » honteux sur ce thème, comme pour préparer le terrain.

Macron – traumatisé après avoir été détourné par une femme qui pouvait être sa mère quand il était adolescent – veut pouvoir aller expliquer lui-même aux enfants sa conception délirante de la famille :

L’école publique tend désormais à fabriquer des ignares, illettrés et grossiers : le niveau s’est effondré, avec des pédagogies contre-nature et parfois gravement nocives (par exemple la « méthode globale » pour le français), des programmes aberrants ou immoraux et aussi, il faut le reconnaître, l’arrivée de populations étrangères qui plombent le niveau car elles n’ont pas les mêmes aptitudes ou inclinations.

A cela il faut ajouter que l’école publique est avant tout une vaste usine d’endoctrinement des enfants, de conformation à une idéologie bien particulière : l’idéologie républicaine, héritée de la Révolution et élaborée par les loges maçonniques. Une idéologie foncièrement anticatholique – ce fut son grand combat –, mais aussi anti-naturelle (contre la loi morale naturelle).

Ce rôle premier (l’endoctrinement) est officiel. Macron d’ailleurs l’a dit lui-même dimanche : « Parce que l’école doit d’abord inculquer les valeurs de la République […] » .

Dès lors, mettre ses enfants à l’abri de l’école publique relève justement d’un « impératif de santé » morale (et spirituelle) !

La République française est un régime intrinsèquement totalitaire et la Ve version se radicalise d’année en année. Elle ne tolère pas qu’on lui soit dissident, en actes ou même en propos : elle appelle ça maintenant le « séparatisme ». On n’a pas le droit ne pas s’unir au Régime actuellement en place !
Il veut qu’aucun cerveau ne lui échappe : c’est le pourquoi de cette mesure extrémiste de Macron concernant les petits.
En brandissant le spectre de l’islam radical – que ce même régime fait venir en France avec acharnement ! – on cherche à susciter l’adhésion de la masse inquiète, mais il s’agit de fait d’interdire l’enseignement conforme aux lois naturelles, au patriotisme, au catholicisme sur lequel s’est pourtant fondée la France.
Certes il existe (pour combien de temps?) des écoles libres, c’est-à-dire hors contrat, mais elles représentent un coût important pour le budget familial et surtout il y en a peu. C’est pourquoi des catholiques traditionnels de plus en plus nombreux choisissent l’école à la maison, généralement avec des cours par correspondance qui ont fait leurs preuves.

Mais tout ça risque effectivement de ne pas faire d’excellents républicains, mais de mauvais citoyens aimant la France française, pas convaincus par la pornographie homosexuelle publique, pensant que tuer un bébé dans le ventre de sa mère n’est pas bien, croyant comme leurs ancêtres que le Christ ne doit pas être relégué dans les sacristies, etc.

L’amateur élyséen de débauche homosexuelle africaine a eu aussi un petit mot pour les écoles hors contrat : elles « feront l’objet d’un encadrement encore renforcé ».
Les catholiques traditionnels (c’est-à-dire authentiquement catholiques) qui espèrent pouvoir vivre à peu près tranquillement, dans une société qui s’effondre (moralement, d’abord), avec leurs écoles à eux, se font des illusions : la pente est totalitaire et il s’agit d’un bras de fer permanent avec les forces antichrétiennes.
Cela fait plusieurs années que Contre-info en parle et l’annonce.
Si on fuit le combat politique, la politique nous rattrape tôt ou tard et entretemps beaucoup de terrain aura été perdu.
Cela se produit continûment parce que les catholiques désertent le champ politique. Mais ils peuvent perdre encore beaucoup de terrain, de libertés, notamment autour de leurs écoles. Qu’ils y en pensent. On n’échappe pas à la politique. Soit on la subit, soit on la fait.

L’opération perverse de TF1 contre les écoles cathos tradi

Le journal de 20h de TF1 – une puissante institution – a ouvert le feu il y a quelques jours sur les écoles hors contrat catholiques traditionnelles.

Ces « écoles libres » (c’est-à-dire libres du bourrage de crâne que veut faire le Régime actuel) ont de plus en plus de succès, pour des raisons de niveau scolaire et d’épanouissement des enfants mais surtout de niveau moral et de programmes rationnels.

Les journalopes du premier gros média de France ont produit un petit documentaire (visible en fin d’article) fait pour inquiéter et susciter l’approbation du peuple concernant la prochaine répression des écoles catholiques.

« D’autres mouvements interpellent [sic] »,  des écoles « peuvent devenir clairement nocives pour les enfants » annonce solennellement la présentatrice…
« ils contestent les programmes officielles et des vérités scientifiques »,
« ces connaissances de base doivent pourtant être enseignées aux élèves, c’est une obligation » peut-on entendre. Ça, c’est parce qu’après un long entretien avec un prêtre traditionaliste directeur d’une école, les journalistes ont retenu quelques secondes – celles qui leur semblent les plus choquantes bien sûr (alors que c’est en réalité assez banal et de bon sens…) : l’abbé explique que dans son école on ne veut pas les théories de Darwin.
Pour ces journalistes ignares et idiots, c’est là s’opposer à « des vérités scientifiques » alors qu’officiellement il s’agit toujours de la « théorie de l’évolution » (à propos de laquelle nous recommandons d’ailleurs le livre d’Arthur Demongeot).

On a droit aussi à : « encore plus inquiétant, les positions antivaccins seraient fréquentes dans ces écoles ». C’est horrible non ?
Pour ces gredins de TF1 on n’a pas le droit d’être méfiant envers le cocktail de 11 vaccins mis en place par la désormais fameuse Agnès Buzyn !
Avec des chiffres grossis et douteux, les militants de TF1 instillent dans l’esprit des téléspectateurs que leurs enfants risquent d’être gravement malades à cause des écoles catholiques hors contrat…

Continuer la lecture de « L’opération perverse de TF1 contre les écoles cathos tradi »

A quand les excuses d’Alger pour la traite des esclaves européens ? – par Bernard Lugan

Pères de l’Ordre des Trinitaires négociant le rachat d’esclaves français à Alger au début du XVIIe siècle.

De l’africaniste Bernard Lugan :

« En ces temps de repentance et d’ethno-masochisme, puisque ceux qu’il est difficile de désigner autrement que par le terme d’ennemis, vu leur comportement à l’égard de la France, s’amusent à jongler avec le contexte historique, alors, faisons de même.

L’Algérie aux abois économiquement, ruinée par les profiteurs du Système qui depuis 1962 se sont méthodiquement engraissés en pillant ses ressources, a donc l’outrecuidance de demander des excuses à la France. Pourquoi pas d’ailleurs, puisque, comme le disait Etienne de la Boétie : « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » ?

Des excuses donc pour avoir tracé en Algérie 54 000 kilomètres de routes et pistes (80 000 avec les pistes sahariennes), 31 routes nationales dont près de 9000 kilomètres goudronnés, construit 4300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, 23 ports aménagés (dont 10 accessibles aux grands cargos et dont 5 qui pouvaient être desservis par des paquebots), 34 phares maritimes, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels, 31 centrales hydroélectriques ou thermiques, une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités avec 800 000 enfants scolarisés dans 17 000 classes (soit autant d’instituteurs, dont deux-tiers de Français), un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants. Sans parler d’une agriculture florissante laissée en jachère après l’indépendance, à telle enseigne qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer du concentré de tomates, des pois chiches et jusqu’à la semoule pour le couscous…

Or, tout ce que la France légua à l’Algérie en 1962 fut construit à partir du néant, dans un pays qui n’avait jamais existé et dont même le nom lui fut donné par le colonisateur… Tout avait été payé par les impôts des Français. Continuer la lecture de « A quand les excuses d’Alger pour la traite des esclaves européens ? – par Bernard Lugan »