Archives pour la catégorie 'Bourrage de crânes / Manipulations'

Pédophilie : l’enquête visant le cardinal Barbarin classée sans suite

Le résultat de l’enquête n’est pas autant médiatisé que son ouverture. La seconde enquête ouverte en 2016 contre le cardinal Philippe Barbarin, pour non-dénonciation d’agressions sexuelles d’un prêtre, a été classée sans suite comme la première, s’est félicité mardi le diocèse de Lyon.

Celui-ci indique avoir « pris officiellement connaissance » de cette décision du parquet de Lyon, rendue le 11 décembre et confirmée à l’AFP de source proche de l’enquête. Des médias avaient déjà fait état il y a plusieurs mois de cette décision du parquet de Lyon.

Cette seconde enquête avait été ouverte après une plainte déposée en février 2016 par un haut responsable du ministère de l’Intérieur. Le 1er août 2016, le parquet avait classé sans suite une première enquête visant le cardinal pour des faits similaires en marge de l’affaire du père Bernard Preynat, un autre prêtre du diocèse soupçonné d’agressions sexuelles.
Aucune intention « d’entraver la justice »

Lire la suite

Invasion migratoire : la nouvelle campagne de culpabilisation d’Emmaüs

« L’horreur de prend pas de vacances » . La nouvelle vidéo d’Emmaüs a pour unique objectif de faire culpabiliser un peu plus les Français. L’association immigrationniste reproche quasiment aux européens d’être indirectement responsables de la mort de ces clandestins économiques qui tentent de traverser la mer Méditerranée. Un chef d’œuvre de propagande.

Un député américain accusé d’avoir profané Auschwitz

De nos jours, si l’on peut blasphémer les religions à souhait, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de tabou. Un député américain, Clay Higgins, élu en Louisiane, vient d’en faire les frais en faisant une vidéo pour soutenir la hausse des crédits américains pour l’armée. Pour faire passer son message, il est allé à Auschwitz et s’est mis en scène dans une chambre à gaz. Une chose est certaine, c’est qu’on ne peut pas l’accuser de révisionnisme : Dans sa vidéo, il explique dans le menu détail comment les nazis s’y prenaient pour gazer 700 personnes en 20 minutes. Tout cela aurait été très bien et lui aurait valu les honneurs si son dessein n’était pas d’atteindre un objectif de politique intérieure. Du coup, les ligues de vertu américaines lui sont tombées dessus l’accusant d’avoir profané un lieu sacré !

Le mémorial d’Auschwitz : « Tout le monde a droit d’avoir ses propres opinions. Toutefois, au sein d’une ancienne chambre à gaz, il devrait y avoir un silence de deuil. Ce n’est pas une scène de théâtre ». Protestation beaucoup plus véhémente de la part de Steven Goldstein, directeur du centre d’Anne Frank qui exige du député un stage de sensibilisation : « REPUGNANT ! (…) Député Higgins, Auschwitz n’est pas un studio de télévision (…) Vous ne devez pas seulement vous excuser, vous devez également faire un stage de sensibilisation ou changer de boulot »

Pour voir la vidéo réalisée sur le sujet par Le Figaro, c’est ici

« Fake news » : Soros et Omidyar Network versent 500 000$ à un site de « vérification » d’informations

Le site de vérification d’informations Full Fact, au Royaume-Uni a annoncé la réception de dons à hauteur de 500.000 dollars de la part de l’Open Society Foundations, la fondation de George Soros, et d’une deuxième fondation de gauche, et Omidyar Network. Ce demi-million de dollars doit financer le développement de deux outils automatisés permettant de traquer et de signaler les fausses informations ou « fake news » en donnant plus de visibilité et d’influence à ces évaluations.

L’outil « Live » vise à suivre les déclarations publiques de personnalité, spécialement dans le monde politique, en installant une veille permanente sur l’écrit en temps réel, notamment les sous-titres des programmes d’information télévisés. S’appuyant sur le fait que de nombreuses personnalités ont tendance à se répéter, l’outil, en lien avec la base de données Full Fact, signalera automatiquement les déclarations qui ont fait l’objet d’une vérification avec un lien vers le dernier article d’analyse du site.
Lire la suite

Comment l’INSEE et l’INED manipulent les chiffres de l’immigration

Afin de poursuivre et d’amplifier la politique d’invasion migratoire sans que la population de souche ne se révolte, la République dispose de différentes techniques d’intoxication. L’une des principales consiste à manipuler les chiffres de l’immigration.

Deux organismes publics, l’Insee et l’Ined, sont chargés de fabriquer les chiffres de l’immigration. Ces institutions se livrent à trois manipulations principales, qui usent de la même technique : truquer la définition des concepts utilisés, afin d’obtenir des chiffres sans rapport avec la réalité

Les chiffres de l’immigration ne comptabilisent que les première et deuxième générations

La première manipulation, la plus importante, consiste à évacuer des chiffres tous les immigrés de la troisième génération et des générations suivantes. Elle repose sur l’adoption d’une définition restrictive de ce qu’est l’immigration.

Lire la suite

On veut bien leur donner le bac, mais pas la culture

Un billet d’humeur trouvé sur bvoltaire.fr : Le premier groupe d’épreuves du bac s’achève. Puis viendra le « rattrapage », avant la proclamation des résultats définitifs le 7 juillet.

Le bac en France, le CESS en Wallonie… beaucoup de réussites, mais que valent-elles ?

Depuis quelques années, retraitée active, j’aide des élèves et des étudiants en difficulté. Est-ce mon âge avancé ou la réalité objective : chaque année, les cours que je vois sont plus abscons ; les sujets d’étude, les questionnaires sont plus éloignés de toute réalité, de toute culture. Les élèves sont nuls en maths, nuls en tout ; pour peu qu’on pose une question « basique », on se demande (et ils se demandent peut-être) ce qu’ils font à l’école !

Les jeunes profs sont stressés, les vieux attendent la retraite, les parents attendent des points mais commencent à en avoir assez des changements incessants de programme, des moyens qu’eux, parents, doivent apporter pour que leurs enfants puissent réussir – moyens dont tous les parents ne disposent pas ! L’égalité est le but poursuivi, nous dit-on, mais, quand je vois des enfants de parents pauvres ou peu instruits, j’ai plutôt l’impression que l’inégalité est le but poursuivi…

Pourtant, la réalité de la situation ne frappe pas vraiment les esprits.

Lire la suite

France: un banquier musulman vole une dame de 89 ans puis l’accuse d’islamophobie

 

A noter : le titre délirant du torchon Le Parisien. La vieille dame est forcément raciste, et lui, n’a fait que craquer ! Propagande catégorie « poids lourds »

En détournant près de 400 000 € du compte d’assurance vie de sa cliente de 89 ans, le mis en cause aurait acheté deux appartements et des lingots d’or.

Le jeune banquier de 27 ans s’est justifié en expliquant avoir «craqué» face à la pression de sa hiérarchie et le «racisme» de la victime, une cliente de 89 ans. Il sera jugé en août à Bobigny pour avoir escroqué pour près de 400 000 € à sa cliente en 2016, comme l’a révélé «Le Point». Selon son avocat, Manuel Abitbol, le banquier dit avoir voulu «pousser un coup de gueule» contre son employeur.

Lire la suite

Quand l’AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir

Communiqué du SNJ-CGT de l’AFP : L’affaire Richard Ferrand, sortie par Le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l’AFP. Des journalistes de l’Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n’a pas jugé le sujet digne d’intérêt.

Qu’un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d’informations quand elles se présentent. Pas à l’AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Lire la suite

Sexisme et mots interdits à l’université : Oxford et Cambridge contre le génie

L’université de Cambridge part en guerre contre certains mots interdits, tel génie, qui perpétueraient une « inégalité de genre ». Même souci d’éradiquer le « sexisme » à Oxford, y compris par la destruction des examens. Aujourd’hui, c’est l’académisme qui mène la révolution.

A Cambridge, il est interdit aux professeurs d’histoire d’utiliser les mots « flair » (don), « brilliance » (intelligence brillante) ou « genius » (génie) quand ils annotent la copie de leurs élèves. On pourrait croire que c’est pour ne pas leur donner la grosse tête, ou parce que ces mots sont un peu flous, mais pas du tout : c’est parce qu’ils manifestent le sexisme de notre société et « portent en eux l’inégalité de genre ».

Des mots tel génie manifestent le sexisme de l’histoire européenne

Lire la suite

Propagande : « des feux piétons LGBT pour promouvoir la tolérance »

Les commissaires politiques ne savent plus quoi trouver pour diffuser la propagande homosexualiste en continue.

« Ces lumières, qui sont pensées pour protéger les citoyens madrilènes, devaient contenir un message, le message de la diversité », s’est félicitée Manuela Carmena, la maire de Madrid lors de l’inauguration de feux piétons représentant des personnes LGBT, le 4 juin 2017.

« Il y a à peine 40 ans, nous marchions dans la rue terrifiés et nous devions nous battre contre des lois répressives. Aujourd’hui on peut circuler dans les rues, avec ces icônes qui guident nos pas et on se sent représentés. Les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transsexuels, tous se sentent représentés », a témoigné Boti García Rodrigo, présidente de la FELGBT (fédération des associations de défense des Lesbiennes, Gays, Transsexuels et Bisexuels). Source

Malgré la censure médiatique, les Macronleaks contiennent des infos compromettantes pour Macron

Sous couleur de morale, les grands médias ont refusé de diffuser les Macronleaks, documents piratés sur l’équipe Macron juste avant le deuxième tour de la présidentielles. Cette censure d’infos compromettantes a servi à protéger le candidat du système.

Daniel Schneidermann, le patron d’Arrêt sur images, constate que la communication d’Emmanuel Macron est très au point, et qu’elle impose via les chaînes de télévision que ses amis contrôlent une série d’images quasi mythologiques du nouveau président. Si le public entend ne pas se laisser fasciner, il l’invite à un travail de critique : « Plus l’image sera belle, plus il faudra chercher le hors champ ». Le hors champ, en termes de cinéma, est la réalité que la caméra ne montre pas, et en termes de communication politique la vérité qui échappe au tri de la propagande. L’affaire des Macronleaks montre à quel point des médias dominants, sous couleur de morale politique, ont refusé ce travail critique, au bénéfice de l’élaboration du mensonge du système Macron.

Les Macronleaks révèlent le vrai financement de Macron

Lire la suite

L’Atelier : ce film qui assimile un sympathisant du FN à un soldat de l’État Islamique

N’importe quoi. Dans son film l’Atelier présenté au festival de Cannes, Laurent Cantet met en scène un partisan du Front national, que la “détresse” renvoie selon lui “dos à dos” avec les soldats de l’Etat islamique.

Laurent Cantet a décidé de tourner ce film, “frappé” qu’il était “par le nombre de supporters du Front national chez les 18-25 ans”, comme il l’explique au JDD. Quand le cinéaste, qui a reçu la Palme d’or en 2008 pour “Entre les murs”, essaie d’analyser des phénomènes politiques et sociétaux, comme le succès du parti de Marine Le Pen chez les jeunes, cela donne le héros de son film, Antoine. Son personnage principal représente, selon lui, “le reflet d’une époque”. Et permet de dénoncer “la violence, l’absence de perspectives, les préjugés et les amalgames”. Sacré programme.
Entre un gamin partisan du FN et un autre qui se fait sauter pour Daech, il n’y a pas plus d’idéologie ou de foi, les deux se sont perdus

Lire la suite

Le lapsus de l’IFOP : « On a installé l’idée que Macron serait au 2nd tour »


Jérôme Fourquet (Directeur du département de sondage de l’opinion publique à l’IFOP, le principal institut de sondage français) déclarait il y a quelques semaines :
« Il y a trois ans, personne ne le connaissait. Là, on a installé progressivement l’idée […] que il pouvait être au deuxième tour, et éventuellement le vainqueur de la présidentielle ».

A 26 sec. :

(F5, 28/03/17, 18h)

Commémoration de l’esclavage : le génocide caché

En ce jour de commémoration de l’esclavage en France, il est bon de rappeler aux ethnomasochistes de tout poil, que la traite négrière n’est pas uniquement le fait des blancs (et des juifs) d’Europe vers les États-Unis. En effet, « les Arabes ont razzié l’Afrique subsaharienne pendant treize siècles sans interruption. La plupart des millions d’hommes qu’ils ont déportés ont disparu du fait des traitements inhumains ».

Le génocide voilé, une enquête du chercheur Tidiane N’Diaye, éclaire un drame passé à peu près inaperçu : la traite des Noirs d’Afrique par le monde arabo-musulman. Cette traite a concerné dix-sept millions de victimes tuées, castrées ou asservies, pendant plus de treize siècles sans interruption. Les razziés étaient contraints de traverser le désert à pied pour rejoindre le Maghreb, l’Égypte ou la péninsule Arabique via Zanzibar, par bateaux… Pourtant, cette traite négrière a été minimisée, contrairement à la traite occidentale vers l’Amérique. Pourquoi ? Parce que seule la conversion à l’islam permettait d’échapper à l’esclavage. De nos jours, la majeure partie de l’Afrique est devenue musulmane. Un livre polémique et courageux selon Joachim Véliocas.
Lire la suite

Affaire du rachat de SFR par Drahi : Macron était bien coupable

« Le vaste « fact-checking » (vérification d’informations)  opéré par les médias  après le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen a accouché de bien des reproches à l’encontre de la candidate du FN, taxée d’intox à répétition. Au rayon des informations délivrées par celle qui a terminé deuxième du premier tour, celle concernant SFR a été jugé erronée. On peut notamment lire que ce que racontait Le Pen était faux sur LCI, Libérations, Challenges et bien des sites d’informations.

Pourtant, le site de BFMTV expliquait, le jour de la vente de SFR à Numéricable, qu’Emmanuel Macron a bel et bien joué un rôle prépondérant dans la vente de l’entreprise française et qu’il était ministre de l’Économie à ce moment (il est devenu ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique  le 26 août 2014). On peut lire « Son successeur Emmanuel Macron a, pour sa part, béni ce même rachat. Le 28 octobre, le ministre de l’Economie a discrètement donné son feu vert à l’opération« .

On rappelle que pour se défendre face à l’accusation de Marine Le Pen, le fondateur d’En Marche ! a déclaré « Je n’étais pas ministre quand SFR a été vendu« . Alors, intox ? »

Source