Pour France Culture, les méchants Blancs complotent par racisme depuis 2000 ans à propos des statues grecques blanches

La radio d’État « France culture » – très mal nommée à double titre – a frappé fort.

Entre deux émissions de « déconstruction » (de la civilisation et de la pensée droite) et de moquerie du conspirationnisme, on y explique doctement que si, dans l’imaginaire collectif, les statues grecques ont toujours été blanches comme elles nous apparaissent maintenant, c’est parce que l’Occident était raciste…
2000 ans (depuis le début de l’ère chrétienne) de complots (« on vous ment ») par haine de la couleur.
Or le fait que ses statues étaient peintes à l’origine est connu depuis des décennies et enseigné dans les manuels qui traitent de ces statues. Au demeurant on ne voit pas bien l’enjeu. France Culture essaye-t-elle de nous dire que les Grecs anciens étaient noirs ?!

Dans la petite video que propose la radio (où les Gaulois sont très minoritaires et où les gauchistes sont surreprésentés), payée par nos impôts, la voix-off explique sur un ton sarcastique :
« C’est le résultat de 2000 ans d’histoire réactionnaire, qui place le blanc au milieu de ses valeurs et rejette l’impur, le bigarré, le métissage des couleurs ».
Un « archéologue » mais sutout militant cosmopolite, Pierre Jockey, va très loin :
« C’est un rejet de l’autre, que l’on voit apparaître dès les textes de Pline l’Ancien jusqu’aux pires excès de la 2e Guerre mondiale, à chaque fois c’est l’autre qui est l’enjeu, le rejet des couleurs de l’autre ».

Tout y est, c’est extraordinaire.
Salauds de Blancs !

La video :

Le scandaleux film de Roman Polanski sur le capitaine Dreyfus, avec la complicité de l’armée (+ émission rétablissant les faits)

 

de Jean Beaumont (paru dans Rivarol) :

« Le film ouvertement dreyfusard, J’accuse, (avec le grimaçant Jean Dujardin) a été diffusé en avant-première ce début novembre à l’École militaire, où il a pour l’essentiel été tourné. En salles depuis le 13 novembre, la nouvelle œuvre du fils de Sem, Roman Polanski, produit par un certain Alain Goldman, retrace d’un point de vue monochrome et geignard le parcours du Capitaine Dreyfus.
Le film, présenté avec un grand sens de la nuance comme « retraçant le plus grand scandale antisémite de la fin du XIXe siècle en France » (sic), a été projeté en avant-première à l’École militaire en présence de nombreux haut gradés en extase, dont le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre.
Continuer la lecture de « Le scandaleux film de Roman Polanski sur le capitaine Dreyfus, avec la complicité de l’armée (+ émission rétablissant les faits) »

Mémoire des poilus bafouée sur France 2 : quand le héros devient bourreau

Résultat de recherche d'images pour "poilus 14"

de Gabrielle Cluzel :

« Pour le 11 Novembre, chaque média y va de son sujet sur la Grande Guerre. Plus de poilus à interviewer, bien sûr, mais de vieilles photos, des lettres, des souvenirs, des descendants qui peuvent témoigner. Et rendre hommage. Car c’est la vocation de ces dépôts de gerbe, minutes de silence, discours grave, prises d’armes devant les monuments aux morts… et même de ce jour férié tout entier : « Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie. »

En ce 11 novembre 2019, France 2 a choisi, pour cet « hommage » au journal de 20 heures, un angle très spécial. La chaîne s’est intéressée au soldat Edmond Moreau – prénom et nom courants dans la France de l’époque et donc sur les monuments aux morts d’aujourd’hui – et sur son retour du Chemin des Dames « dévasté », qui a conduit à rendre « la vie de famille dramatique ».
Continuer la lecture de « Mémoire des poilus bafouée sur France 2 : quand le héros devient bourreau »

Une petite Ivoirienne et son père clandestins finalement non expulsés pour éviter que… son père la fasse exciser

« La fillette et son père devaient être expulsés le 12 novembre, à 10h10, vers Venise, conformément au « règlement de Dublin » qui confie l’étude de la demande d’asile au pays d’entrée en Europe, en l’occurrence l’Italie pour cette famille. »
Or, une pétition a été lancée par l’eurodéputé cosmopolite Raphaël Glucksmann contre l’expulsion vers l’Italie de Samira, scolarisée en Seine-et-Marne (et, de fait, son père, qui est avec elle et que la loi ne permet pas de les séparer).
Soutenue par tout un tas de vedettes étrangères à papiers français (l’acteur Omar Sy, l’écrivain Leïla Slimani, Najat Vallaud-Belkacem, Dany Boon, Michel Drucker…) et de gauchistes, la pétition avait recueilli plus de 150 000 signatures…
Et elle vient d’obtenir gain de cause grâce au funeste Castaner :
« Après étude du dossier par le préfet de police et en lien avec ses services, nous avons demandé que la mesure de transfert ne soit pas exécutée », a tweeté samedi le ministre de l’Intérieur tabasseur de Français.

On notera l’admirable façon dont ces gens et les médias complices ont présenté et mis en scène cette histoire (storytelling en anglais).

Continuer la lecture de « Une petite Ivoirienne et son père clandestins finalement non expulsés pour éviter que… son père la fasse exciser »

Azincourt : comment le film “Le Roi” (Netflix) piétine allègrement la réalité historique

Il ne faudra pas compter sur Macron ou un ministre pour protester ou sanctionner le fournisseur (de néfastes séries et films) Netflix.

Timothée Chalamet incarne pour Netflix le roi d'Angleterre Henry V, vainqueur de la bataille d'Azincourt en 1415. / © NETFLIX

« Un nouveau film, diffusé sur Netflix, revisite Shakespeare et son célèbre « Henry V », en proposant une lecture encore plus fantaisiste des faits historiques ayant conduit en 1415 à la célèbre bataille médiévale d’Azincourt, dans l’actuel Pas-de-Calais.

Continuer la lecture de « Azincourt : comment le film “Le Roi” (Netflix) piétine allègrement la réalité historique »

Visite de Macron à Rouen : une minable mise en scène dévoilée

Un mois après l’incendie de l’usine chimique Lubrizol, le président de la République s’est rendu à Rouen, mercredi 30 octobre.
Une visite présentée comme « surprise », qui n’était pas à l’agenda présidentiel et qui a été annoncée en fin d’après-midi. Au programme : une rencontre avec le maire de la ville et une déambulation dans les rues à la rencontre des habitants.
Or l’un des passants qui salue amicalement Macron devant les caméras et donne ainsi l’image d’un accueil chaleureux, n’est autre que Maxime Boissière, référent départemental de LREM de Seine-Maritime.
Les bonnes vieilles méthodes des politiciens escrocs et totalitaires ne sont visiblement pas périmées.

En haut, la rencontre fortuite de Macron en visite… En bas, le même homme, militant antifrançais dans le parti de Macron

Pour le dénigrer, « Quotidien » qualifie le patron de CNews de “catho tradi”. Raté, il est juif

L’ignoble émission « Quotidien », diffusée sur TMC et animée par la tête à claques Yann Barthès, est politisée de bout en bout, en utilisant l’ironie et la dérision pour la cause du « progressisme » mondialiste.

Signalons cette fois, en passant, cette petite perfidie de ces gauchistes (qui prétendent lutter contre les amalgames et les fake news) :

« Serge Nedjar est au cœur d’une campagne médiatique pour discréditer sa chaîne, CNews. En cause, la diffusion à compter de ce lundi de Face à l’info, émission quotidienne dans laquelle l’essayiste Eric Zemmour doit officier et que ses détracteurs voudraient voir déprogrammée. […]
Lors de l’émission Quotidien du vendredi 11 octobre, le chroniqueur Julien Bellver, en voulant diaboliser Serge Nedjar, a ainsi tenté de s’en prendre à ses convictions religieuses : « Cette décision (d’accueillir Eric Zemmour), un seul homme l’assume et la revendique, c’est le boss de CNews, il s’appelle Serge Nedjar, catholique tradi, réputé très à droite, très secret, une seule photo de lui existe. » Pas de chance, Serge Nedjar est juif. »

Source VA

Attentat de la préfecture : un journaliste de France TV convoqué pour avoir révélé la conversion à l’islam du terroriste

Les hiérarchie du groupe médiatique de « service public » ose accuser ce journaliste d’attitude militante ! Il n’est pas bon de faire son métier consciencieusement dans un appareil entièrement dédié à la propagande du vivre-ensemble.

Trouvé sur Valeurs Actuelles : « Convoqué par sa hiérarchie pour avoir émis l’hypothèse de l’attentat islamiste, jeudi dernier, le journaliste qui avait notamment révélé le « mur des cons » en 2013 est inquiété pour avoir (bien) fait son travail. Explications.

Clément Weill-Raynal sera-t-il mis à pied par la rédaction de France TV ? Jeudi dernier, la France assistait, impuissante, à un énième attentat sur son sol. Et son auteur a cela de terrifiant qu’il n’est autre qu’un membre de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), Mickaël Harpon. Continuer la lecture de « Attentat de la préfecture : un journaliste de France TV convoqué pour avoir révélé la conversion à l’islam du terroriste »

Wikipedia : les dons ne vont pas où vous croyez ! L’engagement idéologique de l’encyclopédie soi-disant « neutre »

Alors que Wikipedia est en pleine période de demande de dons aux visiteurs, il nous semble utile de refaire connaître cet article.

Après avoir vu la video ci-dessous, vous ne ferez probablement plus le moindre don à cette encyclopédie en ligne gratuite.

Non seulement elle n’est pas « neutre » comme elle le prétend (de toute façon, qu’est-ce que la neutralité ? C’est la vérité qui compte), mais en plus elle finance à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros des associations, des conférences et des bourses pour des projets généralement gauchistes/cosmopolites, en particulier féministes.

Dans cette video, l’auteur l’explique puis s’attarde sur la façon dont les féministes (un groupe militant parmi d’autres) magouillent sur le site pour privilégier leur idéologie.

PS : en bonus, voir comment Wikipedia présente le Grand Remplacement, le phénomène le plus grave et le plus tu qui frappe la France.

Grande mobilisation contre la « PMA sans père », honteuse manipulation des médias

La manifestation organisée hier à Paris contre la « PMA sans père » (qui, légalisée, serait utilisée par des femmes seules égoïstes ou des « couples » de lesbiennes pour obtenir des enfants privés volontairement de père) a été, du point de vue du nombre, un grand succès populaire.
Certes, des erreurs tactiques et stratégiques risquent de l’empêcher d’atteindre son but, comme en 2013 avec la parodie homosexuelle de mariage (voir l’analyse fournie dans le n°9 de l’excellente revue L’Héritage).

Quoiqu’il en soit, près de 600 000 personnes d’après les organisateurs ont défilé, et les photos confirment l’ampleur de la mobilisation.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et plein air

Or, voici que la préfecture annonce quant à elle qu’il y eut 42 000 personnes, et un organisme indépendant parle 74 500 personnes. Quelle différence !
On retombe dans les manipulations de l’époque de la Manif pour tous…

► Concernant la préfecture maçonnique de Paris, on peut rappeler un point.
Le ministère de l’Intérieur avait annoncé attendre 200 000 personnes, et la préfecture avait prévu un itinéraire en conséquence. Or, devant l’encombrement le jour J (les premiers étaient arrivés tandis qu’il y avait encore foule au point de départ), la préfecture a ouvert un itinéraire bis. Il y avait donc bien plus que 200 000 personnes.

► Les gros médias, aux mains de l’Etat ou de milliardaires cosmopolites, et dans tous les cas remplis de journalistes gauchistes, n’y sont pas allés de main morte dans la tromperie.

BFM TV induit les spectateurs en erreur en évoquant l’avant-manif :

Regardons plus précisément du côté de France info, radio publique (et site) financée par nos impôts. Elle diffusait au long de la journée de dimanche ce genre de dépêches :
Continuer la lecture de « Grande mobilisation contre la « PMA sans père », honteuse manipulation des médias »

« Écologie et mondialisme » : émission avec Pascal Bernardin, Alain Pascal, Olivier Piacentini

► étaient invités pour cette émission diffusée en direct le 29 août 2019 :

Continuer la lecture de « « Écologie et mondialisme » : émission avec Pascal Bernardin, Alain Pascal, Olivier Piacentini »

23 septembre 1939 : mort de Freud

Ce darwiniste forcené et cocaïnomane invétéré, génial fumiste, aura été le fondateur d’une pseudo-science psychologique : la « psychanalyse », qui a la particularité de rendre névrosés ceux qui ne l’étaient pas avant de l’approcher.
Charlatanerie mêlant le vrai et l’absurde, le fatras monté par Freud et ses compères (presque uniquement ses coreligionnaires) tourne principalement autour du sexe – véritable obsession -, auquel tout est ramené.

En fait, Sigmund Freud a largement plagié le docteur Jean-Martin Charcot (un peu comme Einstein a plagié le Français Poincaré) concernant l’hystérie, l’inconscient, la suggestion par l’hypnotisme, le « ça », le « moi », etc., mais a ajouté ses délires pansexualistes.

La « théorie » fondamentale de la psychanalyse est basée sur le « complexe d’Œdipe » défini en l’occurrence comme le désir inconscient qu’aurait tout enfant de tuer son père pour entretenir des rapports sexuels avec sa mère…
Pour Freud, « l’enfant est un pervers polymorphe »…

Il n’est pas précisé, dans la pourtant très copieuse fiche wikipedia de Freud, que ce dernier a lui-même connu l’inceste dans sa jeunesse.
Continuer la lecture de « 23 septembre 1939 : mort de Freud »

Fichage d’élèves musulmans : non-lieu pour Robert Ménard

Trouvé sur RTL : « La justice a rendu un non-lieu pour Robert Ménard, dans l’affaire des supposés fichages d’élèves musulmans dans les écoles de Béziers. « Après plus de quatre ans d’une procédure infâmante à l’encontre de Robert Ménard […], la justice a dû se rendre à l’évidence : la ville de Béziers et son maire ne constituent pas et n’ont jamais constitué de fichiers, de quelque nature que ce soit, des enfants scolarisés », a déclaré la ville dans un communiqué.

L’affaire a débuté en mai 2015, Robert Ménard avait annoncé sur France 2 qu’il scolarisait 64,6 % d’élèves musulmans dans les écoles de Béziers. Il expliquait avoir fondé ce chiffre sur le fait que « les prénoms disent les confessions ». « Pardon de vous dire que le maire, il a, classe par classe, les noms des enfants. Je sais que je n’ai pas le droit de le faire, mais on le fait », avait-il ajouté.  Continuer la lecture de « Fichage d’élèves musulmans : non-lieu pour Robert Ménard »

Le pédopsychiatre Pierre Lévy-Soussan dénonce « la théorie du tout va bien » au sujet des enfants de couples homosexuels

Pierre Lévy-Soussan dénonce « la théorie du tout va bien » au sujet des enfants de couples homosexuels, nés d’une PMA : « Près de 80% de ces études étaient militantes (…) On commence à avoir des études qui disent que tout ne va pas bien. »

Ligue du LOL : une femme membre du groupe revient sur le traitement médiatique délirant de cette affaire

En février dernier, des journalistes pourtant partisans de toutes les causes « progressistes » contemporaines – féminisme, immigrationnisme et homosexualisme – se font broyer publiquement par des confrères pour la participation à un groupe Facebook, la Ligue du LOL. Comme après chaque emballement médiatique, il faut attendre que le soufflet retombe pour commencer à connaître la réalité.

Trouvé sur Le Monde : « De par la nature des accusations proférées contre ce groupe, il aurait été logique (évident) de chercher à savoir combien de femmes faisaient partie de la ligue du lol et d’essayer de comprendre leur position au sein du groupe.

Mais personne n’a jugé utile de chercher à s’entretenir avec l’une d’entre nous. Le sujet de la présence de femmes dans ce groupe a été balayé d’un revers de main, évacué à la manière d’un caillou dans une chaussure qui ne doit surtout pas perturber un récit médiatique très bien huilé. Continuer la lecture de « Ligue du LOL : une femme membre du groupe revient sur le traitement médiatique délirant de cette affaire »