Un farceur de mauvais goût à Tours

Un artiste moderne chinois expose en France, comme d’autres farceurs le font à longueur de temps, souvent aux frais du contribuable.

Mais quand c’est un édifice sacré qui se trouve souillé par cet « art » dégénéré, c’est moins drôle…


Merci à Josselin

8 commentaires concernant l'article “Un farceur de mauvais goût à Tours”

  1. «Un dessin» … Je dirais que ça fais «tache» !
    Du coup, à quand des vitraux Français sur la muraille de Chine ?

  2. les gouts les couleurs …

    L’art abstrait est un art à part entière et si vous trouvez ça moche c’est bien votre droit. Cependant ce n’est pas une raison pour en faire une souillure ou pour lui manquer de respect.

    Quant aux expositions dans les monastères, et bien oui, pourquoi pas ? Après tout ce sont souvent de belles bâtisses qui se prêtent fort bien à des expositions.

    De plus rien de mieux que de l’abstrait pour un édifice spirituel. En effet l’art abstrait se débarrasse du matériel pour mettre en relief les émotions et les sentiments. Quoi de plus en rapport avec la vie monastique ?

    Un peu d’ouverture d’esprit, ça sent le renfermé sinon …

  3. Troie6 encore et toujours….

    Des vitraux représentant des passages de la vie de Jésus, ou autres disciples, dans un lieu de culte chrétien n’est-il pas plus logique?

    Remplaçons donc les autels par des statuettes difformes et effrayantes aussi!!!

  4. C’est la essentiellement une question de gouts, donc difficile de trouver un terrain d’entente entre chacun.

    Je tiens à préciser que je ne souhaite pas manquer de respect,
    je faisais allusion à la ressemblance entre ses dessins et des taches,
    et encore une question de gout, je ne suis pas un grand fan du mélange « ancien/moderne » donc ça fais « tache » ( selon moi toujours ! )

    Il est vrai que les anciens édifices spirituels servent bien souvent pour des expositions ce qui est une bonne chose ! Ses tableaux ne sont pas laid, tout est relatif, ils sont parfaitement « abstrait » mais tout n’est qu’une question de gout !

  5. Et oui, encore moi. Il faut bien que quelqu’un fasse contre poids de temps en temps sinon il n’y a plus de réflexion…

    Ce que je vois ici, ce n’est pas une oeuvre anti-chrétienne. Alors bien sur il ne s’agit pas de la vie de Jesus ou de celle de ses disciples. Mais bon l’art abstrait comme je vous l’ais indiqué représente toujours des émotions et des sentiments. Des sentiments qui s’accordent ( dans ce cas je pense ) parfaitement avec la philosophie chrétienne de paix, de serenité et d’amour.

    Ensuite comme tu le dis très bien Thibault, « chacuns ses gouts ». Mais il ne sert à rien de mettre des formes d’expression entières au pilori sans reflechir au fait qu’elles s’accordent parfaitement avec la religion dans un cas comme celui ci.

  6. Je ne suis pas d’accord avec vous : tous les goûts sont en effet dans la nature, mais tous ne sont pas respectables.

    Contrairement à ce que nous inculque le libéralisme ambiant, il existe une vérité en religion, il existe un vérité en philosophie, etc.
    De même, le « beau » et le « laid » existent, et ce objectivement, indépendamment de nos goûts.

    Par ailleurs, les précieuses taches de « l’artiste » n’ont en elle-même rien de blasphématoire ou sacrilège, mais je trouve déplacé qu’elles soient exposées dans un édifice sacré.
    S’il s’était agi d’art au sens classique du terme, c’est-à-dire mettant en valeur la beauté objective de la création, et permettant d’élever l’âme, c’eût été autre chose.

    Cordialement

  7. C’est une vision de choses … que je ne partage pas du tout.
    J’aimerais bien connaitre le nom des philosophes à suivre puisque « véridiques » … Juste pour voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.