On prie ensemble ?

Ce prêtre militant pour l’invasion de la France par les gentils et honnêtes Roms craque suite au cinéma du président de la République.

Précisons que le curé présentera plus tard ses excuses.

Commentaire d’un correspondant de C-I que nous passons en tribune libre :

« Il faut aussi remarquer malheureusement qu’il n’y a pas – contrairement à ce que croient souvent les catholiques de droite – de clivage sur ces questions entre les prêtres politisés à gauche et Benoît XVI.
En effet, ce dimanche, le pape a publiquement manifesté sa désapprobation face à la politique du gouvernement français.

Non pas pour regretter qu’il ne s’agisse que d’esbrouffe pré-électorale alors que l’Etat (s’il respectait son but de défendre le bien commun national) devrait sauver la France d’une invasion comme elle n’en connut jamais, menaçant directement son identité physique en plus de sa culture, de sa sécurité et de son économie.

Au contraire, le souverain pontife a déclaré en écho à l’actualité française : « Les textes liturgiques de ce jour nous redisent que tous les hommes sont appelés au salut. C’est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue. » (source)
Des propos qui peuvent surprendre, puisque la préservation de la magnifique diversité humaine passe par le non-mélange des peuples, sans oublier que l’unité apportée par le Christ est d’ordre spirituel, et non politique. Il ne s’agissait en effet pas, selon la conception traditionnelle du moins, pour le Messie de venir inaugurer l’édification d’un nouvel ordre mondial basé sur le mythe de la république universelle.  « 
Chers parents, puissiez-vous éduquer vos enfants à la fraternité universelle », a-t-il ajouté.
Il est bien sûr inutile d’évoquer les prises de position répétitives du très officiel « Conseil pontifical pour les migrants et les gens du voyage », comme d’habitude hostiles aux nations…
 

 Thomas Fragon »

3 commentaires concernant l'article “On prie ensemble ?”

  1. Toutes les sectes veulent la peau du Pape et la destruction de l’Eglise. Ils ont quelques plans pour 2012.
    Le Pape n’a plus d’armée, plus d’Etat catholique pour défendre le Vatican. Il doit avoir la population dans la poche pour se couvrir. Ce qu’il dit là, c’est l’opinion majoritaire de la population.

    Quand les braves guerriers nationalistes se rendront au saint sacrifice de la Messe avec gilet pare balle, fusil de chasse et katana, prêts à en découdre à la moindre offense sur un lieu saint, alors peut-être que la sainte Eglise catholique pourra reprendre un peu de vigueur.

    Mais avec des nationaliste qui se branlent devant des sites pornos, faut rien attendre ni du Ciel, ni du Pape.

  2. @ Ericonet :

    Les nationalistes ne sont malheureusement souvent pas à la hauteur de leur mission.
    Mais vous prenez le problème à l’envers et considérez mal la fonction papale.
    D’une part, le pape n’a pas à faire de démagogie.
    De l’autre, ce n’est pas aux cathos-natios d’orienter et d’entraîner le pape, c’est l’inverse : le pape devrait être la boussole, le guide, le soutien.
    Qu’il se taise, par crainte comme vous le dites, serait une chose (déjà regrettable). Mais qu’il dise le contraire de ce qu’il devrait dire !

  3. Pauvre curé ! Encore un completement paumé depuis Vatican II – Il ferait mieux de s´occuper de chose sacrée au lieue de pété les plombs sur tout et n´importe quoi. ECOUTEZ MOI QUEL ABRURTI ! Mais c´est pas vrai. Il fait honte à notre religion catholique avec sa réaction de femme effrayée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.