3 commentaires concernant l'article “Les FRCI, l’armée privée d’Ouattara, payés avec le trafic d’or des mines du nord et soutenus par l’ONU et la France”

  1. Dans le pire des cas pour eux …les pauvres …. ils pourront toujours se faire passer pour des persécutés et trouver le droit d´asile en France , évidemment en changeant de vetements et avec un peu de mise en scéne cela passerait sans probléme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.