Jacques Attali pour l’interdiction du tabac en France

Jacques Attali préconise sur son blog d' »interdire la production, la distribution et la consommation de tabac ».
Le conseiller spécial de Sarkozy juge « ahurissant » que le tabac ne soit pas traité avec « la même sévérité » que le Mediator, mis en cause dans la mort de 500 à 2.000 personnes durant les 33 années de sa commercialisation. 1,3 milliard de personnes consomme du tabac dans le monde et ses victimes sont plus nombreuses « que le sida et le paludisme réunis », pointe-t-il, même s’il reconnait que le tabac rapporte beaucoup d’argent aux Etats, soit 10 milliards d’euros de taxe et 3 milliards de TVA, pour 2009 en France.

Jacques Attali interpelle ainsi les candidats à l’élection présidentielle pour engager le débat. Si cette interdiction risque d’avoir des effets négatifs dans un premier temps, se traduisant par des pertes de recettes et d’emploi, le bilan serait ensuite positif avec un gain évident « en qualité et en espérance de vie », plaide-t-il.

On se demande quel est le but réel recherché dans cette déclaration un tantinet provocatrice ?

10 commentaires concernant l'article “Jacques Attali pour l’interdiction du tabac en France”

  1. Tiens, pour une fois, je suis d’accord avec lui.

    Et ce n’est pas ce grand nationaliste qu’est Alexis Carrel qui m’aurait contredit.

  2. Et si on laissait un peu de liberté aux gens ?

    D’après le même raisonnement, on pourrait aussi interdire l’alcool ?
    Et la charcuterie, etc ?

  3. D’accord avec Elsasser….
    Qu’est-ce que ça peut vous foutre ???? Il ne faut pas confondre eugénisme et ascétisme … par Eugénisme est-ce que les cathos du coin serait capable de tolérer l’avortement, car en ce qui me concerne je suis favorable à l’avortement ds ce cas… ms je ne suis pas une ordure bolchévique et finalement je laisserai le choix aux intéressés….ms à leur frais, car au final l’eugénisme est pr servir de primo sélection, sans quoi on s’attache à un matérialisme biologique tt aussi ridicule que « l’antiracisme ». Le patrimoine biologique n’est pas suffisant, c’est là qu’entre normalement le spirituel qui va pousser un homme à se transcender…. de là doit en sortir une élite ….
    Finalement mon côté anarchiste me fait dire que chacun fasse ce qu’il veut des drogues et autres…. ça fait le tri ds la fange , ceux qui finissent ds l’accoutumance ne st pas dignes. Seul la volonté compte !
    Un peu de liberté ds ce monde de merde !!! Arrêtons avec tte forme d’assistanat, politique, économique, social …. qd aux autres qu’ils crèvent si leur vie leur parait trop dure .

  4. Le but ? Empêcher les jeunes d’avoir sur eux des paquets de cigarettes avec des briquets, des allumettes, des klennex, et autres choses « normales » pour un fumeur… qui pourraient aider à l’incendie prophétisé de leur chère capitale par la « racaille en colère »: mode d’emploi: 20 groupes de 3 ou 5 disséminés, chacun se promenant dans une rue selon une répartition dans la capitale (un jour de fête 25/12 01/01); j’allume ma clope, un fait sauter un bouchon de réservoir, ou refait son lacet en ayant soin de percer le dessous dudit réservoir, l’autre jette sa clope par terre; le tout répété plusieurs fois au même moment aux rues adjacentes en courant, les immeubles brûlent, les pompiers et police ne savent plus ou donner de la tête, les petits groupes très mobiles, incendiant plusieurs rues…
    Et en cas de contrôle, ben ils sont fumeurs… pas de trace de poudre noire…
    Les sanglots longs des violons !?

  5. Une façon comme un autre pour que la mafia cosmopolite de France drivée par les [modéré] se fasse un trésor de guerre. La prohibition, ça a marché aux USA.. les mafieux s’ en sont mis plein les poches.
    Pas con, cet Attali là… Lui, ses frères et les muss associés vont se partager le pactole.

  6. Ce serait logique vu le cout sanitaire du tabac, mais l’exemple de la Prohibition aux Etats Unis semble indiquer quel en serait le prix. La seule solution serait que les manufacturiers puissent mettre au point le moyen de quitter toute nocivite au tabac.

  7. On parle beaucoup du coût du tabac sur la société, mais je ne suis pas convaincu qu’elle n’y gagne pas, au contraire. A-t-on des chiffres et une études sérieux là-dessus ?
    Il faudrait additionner cyniquement, côté crédit :
    – les taxes monstrueuses sur les cigarettes
    – les sommes colossales qui sont épargnées avec ces retraites que l’Etat n’a pas à verser à ceux qui meurent prématurément.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.