Gay Pride : la Russie et le Monténégro ne cèdent pas

Comme magnifique pied de nez aux invertis russe, La mairie de Moscou a annoncé hier, lors de « la Journée mondiale contre l’homophobie », que la « Gay Pride » prévue le 28 mai devant les bureaux de la Commission Européenne de la capitale était annulée. Les motifs avancés sont les suivants :
– L’administration a reçu un flot discontinu de lettres de protestation contre la tenue de ce défilé décadent,
– Les services de police ne seraient pas en mesure d’assurer la sécurité des militants homosexualistes.
Prétextes ou réalité? peu importe, la mairie fait face aux pressions du lobby.
Nikolai Alekseev, l’organisateur, réagit : « La Russie a décidé de marquer la Journée contre l’homophobie en montrant une fois de plus sa politique homophobe envers les citoyens LGBT« .
Il assure également tenir le rassemblement en dépit de l’interdiction. A leurs risques et périls !

Au Monténégro, ce sont les organisateurs qui ont annulé la « manifestation » du 31 mai. Ils accusent le gouvernement de ne pas leur avoir apporté suffisamment de soutien ! En effet l’état était obligé par Bruxelles (UE) « d’inclure deux responsables dans la commission d’organisation de la manifestation ». Les opposants étaient nombreux parmi les citoyens et les hommes politiques, un groupe Facebook nommé « Nous ne permettrons pas sans lutter que Podgorica devienne une ville homosexuelle » était né. De même le ministre monténégrin des Minorités, Ferhat Dinosa, avait déclaré qu’il s’était senti humilié de savoir que la situation des homosexuels relevait de son portefeuille ministériel.

8 commentaires concernant l'article “Gay Pride : la Russie et le Monténégro ne cèdent pas”

  1. Eh bien voilà!

    A noter l’arrogance de ces lobbies ET de Bruxelles qui prétendent imposer leurs lois à des États souverains qui ne dépendent ni de l’un ni de l’autre.

    Le respect des peuples, de leur dignité et de leurs choix a décidément fait long feu.

  2. C’est la même chose que pour la secte en Bulgarie…

    Les autorités interdisent ces défilés immondes par peur de la violence d’extrême-droite…
    Pas par la peur des pétitions ou réunions de prière.

  3. Pas complètement car c’est justement le volume de protestations que le gouvernorat de MK a reçues qui a contribué à clarifier cette position.

    Pour le reste, le prétexte de ne pouvoir assurer l’ordre public est savoureux quand on sait que c’est exactement celui utilisé par les politisiens en France pour interdire la soupe au Cochon ou les commémorations de l’Algérie Française. A croire que quelques anciens combattants médaillés vont mettre les villes à feu et à sang…

    L’arrogance du lobby gué qui se croit abilité à considérer Bruxelles comme son laquais (et ils n’ont hélas pas tort) et en s,imposant à un état souverain et à son peuple en dit assez long sur la mentalité de gaystapistes de ces cocos là.

    La liste d' »homophobes » qu’ils viennent de réaliser en demandant à l’UE de les interdire de séjour est plus parlante qu’un manifeste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.