Chronique de la christianophobie 23/10/2010


«L’athéisme en France est une religion et l’anticléricalisme une église.» E.Berl

Chers internautes,

Ce mois d’octobre 2010 se distingue par un enracinement toujours plus profond de la haine du Christ sur le sol français, mais aussi à l’étranger.

Je voudrais tout d’abord attirer votre attention sur la situation des chrétiens au Pakistan. Ce pays est devenu un haut lieu de la christianophobie, comme en témoignent les faits suivants. Deux jeunes chrétiennes de 12 et 13 ans, Lubna et Kiran, ont été violées par des musulmans. Suite à son viol, la jeune Lubna a même été mise à mort par son agresseur. Sachez que dans ce pays, les violences et les abus commis à l’encontre des chrétiennes sont quotidiens. Bien souvent les familles, comme c’est le cas ici, n’osent pas porter plainte par peur de représailles.

En Arabie Saoudite, la situation est également difficile pour nos frères chrétiens, obligés de vivre leur foi clandestinement. La semaine dernière, un prêtre ainsi que douze philippins ont été arrêtés au cours d’une messe secrète se tenant dans un hôtel de Ryad. La police est intervenue et a procédé à des interpellations pour cause de « prosélytisme ». Notez que ces personnes ont été libérées deux jours plus tard, grâce à l’appui de leur ambassade.

Je reviendrai sur l’actualité internationale de la christianophobie dans une chronique ultérieure, tant il me semble indispensable de mesurer l’ampleur de la christianophobie sur notre sol national.
Sachez que ces dernières semaines ont été marquées par une vague de profanations, un peu partout dans l’hexagone.

Notez tout d’abord que la cathédrale de Bazas en Gironde a été profanée il y a de cela une douzaine de jours. Les malfaiteurs ont découpé la grille de protection à la meuleuse, avant de briser les vitraux. Une fois arrivés dans la cathédrale, les vandales ont fracturé le tabernacle.

Il y a dix jours, c’est l’église Notre Dame des Champs qui était visée par des activistes d’extrême gauche qui ont tagué sans retenue la façade de l’édifice.

En plus d’être victime de la haine des militants d’extrême gauche, la Chrétienté doit faire face à la montée de l’Islam. Bien que cette question soit bien souvent niée par la population, les faits sont là. La porte latérale d’une église strasbourgeoise a été la cible de plusieurs tags tels que « Jérusalem aux musulmans » ou encore « La Croisade pour la Terre Sainte Islam ». On ignore encore à quel moment la porte de l’église a été souillée, bien que ces faits soient relativement récents. Quoi qu’il en soit, on se doute que ces actes auraient coûté la liberté à leurs auteurs s’ils avaient été commis par des chrétiens en terre d’Islam.

Toujours dans le registre des profanations perpétrées à l’encontre des lieux de culte chrétien, je voudrais évoquer le cas de Besançon, où la porte de l’église Sainte-Madeleine a également été taguée dans la nuit du 9 au 10 octobre dernier. Ici l’inscription est en anglais et affirme que « tous les catholiques sont des salopards ».

Cachés et banalisés, ces actes n’attirent même plus l’attention d’une population en manque de repères. Effectivement, il est plus facile et plus rassurant de se fondre dans un troupeau de manifestants, rebelles utiles du système, que de dénoncer les véritables manquements d’un système plus que glorifié il faut bien le dire…

Prions pour les martyrs chrétiens de ce XXIe siècle.

A la semaine prochaine,
Que Dieu vous garde.

Laurent, pour contre-info.com

4 commentaires concernant l'article “Chronique de la christianophobie 23/10/2010”

  1. Non ! grâce à ce merveilleux blog, nous sommes informés ! tous ces criminels seront jugés ici ou en haut. Une poignée d’Hommes peut vaincre une armée de zombies.

  2. on se croirait au moyen age ; je suis athée mais je respecte toute les religions pour peu qu’elles n’emerdent pas les autres ;

  3. Le problème est que trop de monde ne respecte pas la religion des Européens…autrement dit le christianisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.