Bourrage de crâne des jeunes en Alsace

« Six ans après son lancement, « Le Mois de l’autre » ne cesse de prendre de l’ampleur. Créée à la suite de profanations antisémites et racistes dans les cimetières de la région alsacienne, cette manifestation a pour vocation d’éduquer les jeunes lycéens à la tolérance.
(…) Des rencontres-débats et des ateliers de théâtre et de chant sont prévus dans 66 établissements de la région. Cette année, ils ont pour thème central les discriminations faites aux femmes. « Lors du bilan de la précédente édition, les témoignages recueillis nous ont poussé à élargir la question de l’autre aux relations garçons-filles, explique André Reichardt, président UMP de la région. La diversité ne va pas de soi et les violences envers les filles sont encore très présentes dans les lycées. 
» (source).

Inutile d’épiloguer sur le fait que l’explosion des « violences faites aux femmes » est l’une des nombreuses conséquences de l’immigration.
A la veille des élections régionales, il est intéressant de préciser que ce type d’initiative dans les lycées est de la compétence des régions. L’Alsace, une des seules régions « à droite », n’a donc rien à envier à ses consoeurs rose-rouge-verte.

2 commentaires concernant l'article “Bourrage de crâne des jeunes en Alsace”

  1. Personnellement ,l’immense majorité des femmes Françaises ( les vraies) que je connais, n’ont pas de souci de violence du fait de leurs conjoints.

  2. Le département où les violences faites aux femmes sont les plus importantes est le 93…sans commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.