1er janvier 2012 : 10 ans d’euro

Triste anniversaire. Nous fêtons ce 1er janvier le dixième anniversaire de l’instauration de la monnaie d’occupation européenne.
Celle-ci a, sans surprise, causé de lourds dégâts économiques et sociaux. Elle a aussi porté un terrible coup à notre indépendance, notamment économique et budgétaire.

On peut raisonnablement espérer, et en tout cas souhaiter, que nous serons débarrassés de ce boulet très prochainement, et que nous retrouverons notre bon vieux franc, symbole national incontournable.

La République, elle, veut entérer définitivement le franc : le 17 février 2012, les dernières coupures ne seront plus échangeables.
Au passage, l’Etat va se mettre quelques 500 millions d’euros dans la poche, correspondant aux francs non restitués (oubliés).
Après le 17 février en effet, ces billets auront perdu toute valeur, mais ils resteront inscrits à l’actif du bilan de la Banque de France. C’est ce que l’on appelle, dans le jargon des finances publiques, le « culot d’émission ». Pour annuler cette créance, la Banque de France est donc tenue de rembourser immédiatement cette somme à l’Etat. (source et détails)

4 commentaires concernant l'article “1er janvier 2012 : 10 ans d’euro”

  1. Nous allons certainement devoir revenir au franc, d’ici peu (le bon-sens le voudrait). Espérons que ça dégoutera vraiment les français de l’UE.

    Cependant, il ne faudrait pas que l’effondrement définitif de l’euro coïncide avec celui du dollar, et que ça ne devienne une mauvaise raison pour adopter la monnaie mondiale que les puissants veulent mettre en place. (lors du sommet du G20 en Italie en 2009, Medvedev avait montré aux journalistes une des pièces de cette nouvelle devise)

  2. HS: un touriste israélien a foutu le feu à la moitié de la Patagonie. Comme tous les israéliens, c’est un militaire. Et ces derniers ont droit à petit voyage autour du monde, à la fin de leur service …pour se « détendre » (détente à l’israélienne: réduire en cendre un écosystème quasiment unique au monde!).

  3. J’ai encore à la maison 3 billets de 500 Francs,5 de 200 Francs et 9 de 100 Francs et si la banque de France espère les récupérer,alors elle peut s’asseoir dessus.
    Ces billets ne finiront ni en Israel,ni à la banque de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.