Trahison ecclésiastique : rassemblement « islamo-chrétien » au couvent de l’Annonciation des dominicains de Paris

Samedi 14 avril, un rassemblement « islamo-chrétien » (« Ensemble avec Marie ») s’est tenu au couvent de l’Annonciation des dominicains à Paris… Au programme : lecture coraniques et évangéliques, lecture de la lettre adressée par l’imam Ali à l’un de ses compagnons devenus gouverneur d’Égypte et « invocation commune » dans le couvent !

« Si nous sommes ici, c’est que, tous, nous aimons Marie », ont souligné tour à tour Mgr Michel Dubost, évêque émérite d’Evry et le cheikh Ismael Al-Khaliq, imam de l’association chiite Imam Al-Khoei, basée aux Lilas, en banlieue parisienne.

La niaiserie de l’évêque est à la hauteur de sa trahison : « Ce que disent chrétiens et musulmans de Marie n’est pas la même chose. Mais c’est la même femme, et nous sommes sûrs qu’elle nous aime chacun, selon ce que nous sommes », a affirmé Mgr Dubost. « Avec les musulmans, nous savons qu’elle est reine de la paix, et qu’elle est honorée au Moyen-Orient là où tant de gens souffrent de la haine et de l’inimitié : nous pouvons lui demander de nous aider à faire la paix, d’entendre totalement la parole de Dieu qui est une parole de paix. »

Source : La Croix


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

10 commentaires concernant l'article “Trahison ecclésiastique : rassemblement « islamo-chrétien » au couvent de l’Annonciation des dominicains de Paris”

  1. Pie XI, mortalium animos janv 1928

    ++++++++++
    résumé des arguments avancés par Pie XI

    erreur de dire que les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louables;
    c’est une perversion de la notion de vraie religion;

    œcuménisme, c’est s’ éloigner de la religion divinement révélée;

    l’ œcuménisme détruit la foi catholique, c’est une erreur pernicieuse

    ( pernicieux , vient de ruine; ce qui mène à la ruine)

    il n’y a de véritable religion que celle qui s’ appuie sur les paroles du Christ;
    c’est le devoir de l ‘homme que d’ obéir à Dieu qui parle, à Dieu qui commande;

    Dieu a créé l’ Église comme une société parfaite et visible;
    c’est un Royaume
    un bercail
    un troupeau
    une maison

    les catholiques ne doivent aux réunions inter confessionnelles aucune participation;
    dans l œcuménisme les catholiques donnent une autorité à des religions qui n’en ont aucune;
    il faut conserver pur et intact le dépôt des Apôtres;
    il faut respecter la vérité révélée.

  2. Mgr Frayssinous , aumônier du roi Charles X
    « défense du christianisme »
    Paris 1825
    chez Le Clere
    T3 p : 256 et sq

     » en paraissant sur terre , le christianisme fit hautement profession
    d’enseigner qu’il possédait seul la vérité.
    il ne vit dans le judaïsme que des figures qu’il venait réaliser;
    et dans le paganisme que des superstitions qu’il venait détruire.
    Ses disciples furent animés d’un zèle ardent pour établir son empire,
    pour combattre non par les armes , mais par la persuasion, les erreurs
    et les vices universellement répandus,
    et former en tous lieux au Dieu véritable un peuple d’ adorateurs en esprit
    et en vérité.
    Ennemie inflexible de l ‘erreur , la religion chrétienne
    ne saurait s’ allier à aucune autre ;
    sous ce rapport , on peut l’ appeler intolérante;
    mais son intolérance ne tombe que sur des mauvaises doctrines:
    en tout temps son caractère distinctif est l’ amour de tous les
    hommes , même des ennemis.
    elle enseigne qu’en Jésus Christ, tous sont frères ,
    et que la charité a fait tomber le mur de division qui pouvait les tenir séparés;
    sous ce rapport la religion chrétienne est de toutes la plus indulgente;
    on peut l’ appeler tolérante.
    mais sa tolérance ne regarde que les personnes :
    tel est son double esprit .
    Chez elle le zèle contre les erreurs et les vices s’ allie avec l’ amour de tous.
    En représentant le christianisme sous un faux jour , on peut réussir
    à le rendre odieux.

  3. L’enfer est malheureusement pavé de bonnes intentions , c’est bien connu …
    Au début , il m’a semblé que c’était une bonne chose cette « ouverture aux autres  » comme ils disent ( … ) mais comme le fait remarquer le père Henri Boulad , en 50 ans les choses n’ont pas avancé d’un iota …
    Ç a a été complètement stérile et ils continuent de nous prendre pour des sales kouffars ……
    Dommage , c’était peut être une bonne idée au départ , mais là ça devient de plus en plus minable , leur aveuglement , leur mauvaise foi , leur idéologie mondialiste qui n’a rien à faire dans l’église pas plus que l’idéologie marxiste , leur refus d’admettre qu’ils font fausse route et qu’on en a marre est vraiment malsain , c’est carrément du mépris de leurs ouailles ….
    Il leur sera demandé des comptes …
    En plus ils sont un objet de scandale pour les chrétiens d’orient , bravo !

  4. Et ils mettent des millions et des millions d’européens en danger mais ça a pas l’air de les déranger outre mesure ….
    Mise en danger de la vie d’autrui par la cléricature , chapeau bas ! ….
    Ils attendront sans doute l’an 3000 pour demander pardon , une fois de plus ………

  5. L’Islam vient en partie du judaïsme du temps du Christ. On y trouve donc la même notion de taqiya. Se souvenir des juifs en Europe qui extérieurement jouaient aux chrétiens mais chez eux restaient fidèles au judaïsme. Aujourd’hui on a les sayanim.

    La taqiya (dissimulation) que l’on appelle aussi ketman (secret ou restriction mentale) dans l’islam s’est manifestée en diverses circonstances historiques et retrouvent une certaine actualité de nos jours. Le Coran contient deux passages sur lesquels s’appuient les théoriciens de la taqiya. Ils correspondent à deux types de situations particulières.

    1°/ « Celui qui renie Dieu après avoir eu foi en Lui (excepté celui qui a subi la contrainte et dont le cœur reste paisible en sa foi), ceux dont la poitrine s’est ouverte à l’impiété, sur ceux-là tomberont le courroux de Dieu et un tourment terrible » (16, 106). Dans ce verset, c’est l’incise qui compte. La taqiya est donc autorisée en cas de contrainte extérieure, quelle qu’en soit la forme : persécution, menace sur la vie, absence de liberté religieuse (de conscience et de culte), etc.

    2°/ « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien que vous le divulguiez, Allah le sait. Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Allah est omnipotent » (3, 28-29). Dieu recommande ici aux musulmans (eux seuls sont qualifiés de « croyants ») de ne pas entretenir de relations d’amitié ou de sujétion avec les non-musulmans (cf. 3, 118 ; 5, 51 ; 9, 23 ; 60, 13), mais il autorise des dérogations au principe, lorsque le fait de s’opposer à ces derniers les met en danger. La sécurité ou le besoin de se faire accepter priment alors sur l’affirmation de la religion. En fait, dans ces situations, ce qui compte c’est l’intention du musulman ou la réalité intime de sa croyance. Peu importe alors la profession de foi publique puisque Dieu connaît les dispositions des cœurs et les pensées.

    Telles sont les sources qui fondent la doctrine de la dissimulation, en matière de religion et de tout ce qui peut lui être connexe. La validité du recours à la taqiya a été confirmée et précisée par les oulémas (docteurs de la Loi) dès les débuts de l’islam, notamment par Tabarî (m. 923). Il en résulte qu’un musulman peut abjurer extérieurement ses croyances, professer publiquement une autre religion, accepter d’être réputé non-musulman ou renoncer aux exigences cultuelles et législatives conformes à l’islam, tout cela s’il se trouve dans des conditions qu’il estime être de contrainte justifiant une telle attitude.

    Tareq Oubrou adopte constamment cette ligne d’action : il affirme qu’il est possible de tout résoudre ponctuellement par des fatouas ; si une règle démocratique va à l’encontre de la règle islamique, on peut abroger cette dernière momentanément mais on la rétablira le jour où… On met les choses en veilleuse, mais il s’agit bien de les réactiver tôt ou tard, et cela parce que le Coran est considéré comme étant la parole incréée de Dieu ; par exemple, le djihad, auquel les musulmans doivent renoncer quand ils vivent en Occident, ou auquel ils doivent donner une dimension exclusivement intérieure, mais qu’ils ont le devoir de rétablir dès que cela sera possible » (« La place du secret dans la pensée religieuse musulmane », in L’Islam en France, hors-série de la revue Cités, PUF, 2004, p. 646).

  6. Dans l’islam, Marie est la soeur de Moise et Aaron, qui ont eu une soeur ainsi nommée, mais Notre-Dame est venue environ Treize siècles plus tard et sans le Péché originel.
    Ces Religieux feraient bien de refaire les exercices de Saint Ignace pour le discernement des esprits.
    L’oecuménisme est un faux oecuménisme , rien a voir avec la réalité.

  7. A quand un procès en hérésie du Pape?

    Désolé de décevoir les Catho trad. mais la messe en latin c’est pas fondamental; les bretons ont fait la messe pendant des siècles dans leur langue nationale… et donc c’est non pas un faut mais bien pire c’est un mauvais débat!!!

    Le vrai débat c’est le sens de la messe quand on a un pretre qui tourne le dos à la croix c’est un symbole très fort car c’est toute l’église qui a tournée le dos à la croix.

    La première question c’est « qu’est ce qu’un Catholique ».

    Un Catholique c’est celui qui applique au quotidien des actes et une conduite inspirée par Jésus et ses apotres dans les évangiles et franchement quand on voit les professions exercés par de trop nombreux paroissiens il y a de quoi sourire.

    Beaucoup d’agent d’assurance, de banquier, de fonctionnaires, avocats, notaires à Saint Nicolas du Chardonnet mais point de pecheur, d’agriculteur, de tailleur de pierre, de charpentier bref sortie de la messe les gens sont loin de Dieu et très proche du confort bourgeois.

    Les lectures de référence sont elles encore enseignées Saint Thomas d’Aquin, Saint Augustins, Saint luc…( entre autre)?

    Moi je sais une chose avant toutes les autres c’est que dans les anciennes lecture(livre) le bien, le vrai et le beau est correctement montré; c’est pour cela qu’on aime les bergères ( les gens simple) et il qu’il y a un ordre dans la charité. Les séminaristes doivent revenir aux fondamentaux .

    Tout homme d’église qui reconnait le Pape comme commandeur des croyants depuis Vatican 2 est suspect!

  8. la vraie charité chrétienne , c’est de profiter de cette occasion pour dire aux musulmans qu’ils se trompent et qu’ils sont dans l’erreur …. pas de les autoriser à lire des textes qui diffusent l’erreur de leur religion .

  9. C’est vrai que ca doit etre pratique pour un pecheur ou un agriculteur d’aller a la messe a Paris a Saint-Nicolas… Ils ont tellement le temps en plus.
    Comme il est dit justement, tout catholique doit rappeler aux croyants d’autres religion qu’ils sont dans l’erreur. Cependant je ne vois pas d’un mauvais oeil que les catholiques s’entendent avec les chiites qui ont beaucoup de similarités puisqu’ils disposent d’un clergé et ont egalement identifié que nous avons une ennemi commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.