C’était un 18 décembre…

• 1912 : découverte de « l’homme de Piltdown », dans le Sussex, à partir de morceaux de crâne. Il a été considéré pendant 50 ans comme un fossile datant de «l’Acheuléen» («Paléolithique inférieur») et comme un chaînon manquant entre le singe et l’homme (selon la théorie de l’évolution) en raison de ses caractères simiens (mâchoire) et humains (calotte crânienne).
En 1959, des tests montrèrent définitivement qu’il n’était qu’un canular paléontologique. Les créationnistes considèrent qu’il ne s’est agi que d’une supercherie produite par manque de preuve en faveur de la théorie de l’évolution. Pour une critique efficace de l’évolutionnisme, nous vous conseillons les ouvrages de Dominique Tassot disponibles ici, ainsi que la revue chrétienne du CEP.

1948 : fondation, à Lausanne (Suisse), de l’Association des amis de Robert Brasillach (livres ici).

1970 : première manifestation du mouvement nationaliste Ordre Nouveau.

1975 : mort, à Toulon, du fameux historien contre-révolutionnaire Léon de Poncins. Antibolchevique, antimaçon, anti-d’autres choses, il est l’auteur de divers ouvrages comme La guerre occulte, La dictature des puissances occultes, Christianisme et Franc-maçonnerie (pour les livres, voir ici).
Continuer la lecture de « C’était un 18 décembre… »

S’informer sur la Franc-Maçonnerie et la gnose

La gnose est la doctrine ésotérique qui est au cœur de la Franc-Maçonnerie et d’autres sociétés secrètes et sectes.
On trouve facilement une littérature extrêmement variée concernant ces sujets sur internet. Mais le vrai et le faux se mélangent inextricablement.
Heureusement, il existe quelques auteurs sûrs et le rayon « occulte » de la Librairie française est bien garni en la matière.

couv-3dSignalons le dernier livre du professeur Lozac’hmeur, qui est un ouvrage fondamental : les origines occultistes de la franc-maçonnerie.
Et du côté des classiques : Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l’histoire d’Epiphanius un ouvrage copieux et très complet sur la question, Christianisme et Franc-Maçonnerie de Léon de Poncins, ainsi que divers ouvrages du maître Henry Coston (alias Georges Virebeau).
Le Connaissance élémentaire de la franc-maçonnerie par Arnaud de Lassus est excellent pour commencer à étudier le sujet. Il y a aussi les intéressants ouvrages d’Etienne Couvert, mais qui comportent pour certains une part d’hypothèse.
Enfin, l’un des grands spécialistes actuels de ce qui touche à la gnose est Alain Pascal, auteur d’une œuvre originale et riche : ses livres recèlent de très nombreuses informations et – avec leurs table des matières détaillée et différents index – sont de vrais outils de travail. Tous ses livres sont trouvables ici (voir en priorité ceux du cycle de « la guerre des gnoses »).
Quant au rôle de la maçonnerie durant la Révolution française, il y a bien sûr les fameux Mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme, de l’abbé Barruel.