Quand la gauche, après la destruction des monuments, déterrait les cadavres de religieuses pour les profaner

Dans les tout premiers mois de la Guerre civile espagnole, les Républicains ont publiquement abattu 12 évêques, 283 religieuses, plus de 5 200 prêtres et 1 740 moines.

On peut comparer avec les estimations les plus hautes (5 000 personnes) des condamnés de l’Inquisition espagnole au cours de trois siècles… dont bizarrement on entend davantage parler.

Les Républicains espagnols ont aussi détruit des églises par centaines, profané des tombes de prêtres et religieuses afin d’exposer et souiller leur corps, utilisé les églises et statues comme cibles de tir, violé collectivement des nonnes et tué des civils parce qu’ils allaient simplement à la messe…

Alors qu’une offensive gauchiste aux Etats-Unis et en Europe s’en prend aux statues (et même aux tombes en Amérique), il est bon de se rappeler (sans même remonter aux horreurs de la Révolution française) jusqu’où peut aller, très vite, la folie gauchiste.

Attention : images choquantes

3 commentaires concernant l'article “Quand la gauche, après la destruction des monuments, déterrait les cadavres de religieuses pour les profaner”

  1. Depuis longtemps je sais les ravages qu’ont commis les bolcheviks…je ne me suis jamais caché de mes convictions….quand tu vois république…tu sais que c’est contre l’homme, contre Dieu…ce concept remis à la mode par les loges.. le Caudillo Franco etait un grand homme…regardez ce que devient l’Espagne….

  2. •A propos du Caudillo:
    ——–Mars 1936 :
    « Quoi qu’il arrive, là où je me trouverai , le communisme n’aura pas droit de cité . »
    ——–Te Deum – Sainte Bàrbara – Madrid – 20 mai 1939 :
     » Seigneur, acceptez dans Votre bonté, l’effort de ce peuple…qui…a vaincu héroïquement l’ennemi de la vérité au XX ième siècle . »
     » Mon Dieu, source de tout droit et de tout pouvoir , aidez-moi à guider ce peuple afin qu’il retrouve sa vocation historique, pour votre gloire et celle de Votre Eglise . »
    ——–Saint Jacques de Compostelle – 25 Juillet 1948 :
     » Saint Jacques, Père spirituel et Patron des Espagnes, secourez également cette Europe infortunée, car elle aussi est fécondée par le sang des martyrs ; confondez ses ennemis et, à travers le rideau de fer, ouvrez à nouveau aux pèlerins le chemin de Compostelle ; faites que les moeurs retrouvent les vertus de l’Evangile, touchez le coeur de tous ces fils égarés ; ébranlez les tièdes ; réconfortez ceux qui sont découragés, et si le monde, en proie à la folie, ne peut échapper à la guerre, protégez une fois encore notre chère Espagne.  »
    ——–Consécration de l’ Espagne au Sacré-Coeur de Jésus – Barcelonne – 1 Juin 1952 :
     » Mon Seigneur et Mon Dieu:
    avec l’humilité qui convient à un bon chrétien, je… viens proclamer la Foi Catholique, Apostolique et Romaine de la Nation Espagnole, son amour du Coeur Sacré de Jésus et de notre insigne Pasteur, Sa Sainteté Pie XII. »
    ———-Session plénière des Cortes-Madrid – 26 Octobre 1953 :
     » Pour les Nations Catholiques, les questions de Foi passent au premier plan des obligations de l’Etat. Le salut ou la perte des âmes, la renaissance ou le déclin de la Foi… sont des problèmes capitaux qui ne peuvent laisser indifférent.  »
    ———-Tarragone – 1963 –
     » L’oeuvre maîtresse du Mouvement n’est pas d’avoir apporté la richesse et le bien être matériel, mais précisément d’avoir sauvé l’Espagne du matérialisme athée et d’avoir su unir le spirituel et le social… Il ne saurait y avoir de bien être social en dehors des principes de la Loi de Dieu. »
    ———-Message de fin d’année au peuple espagnol – 1972 :
     » Au moment où le monde se débat dans une vague matérialiste qui prétend détruire la morale individuelle et familiale au profit d’une jouissance effrénée des biens matériels, et abandonne tout ce qui implique sacrifice et effort personnel, nous proclamons quant à nous, une fois de plus, la primauté des valeurs spirituelles de l’homme. »
    ———-Son Testament – Novembre 1975 :
    « J’ai voulu vivre et mourir en Catholique… Je demande pardon à tous, et de tout coeur je pardonne à tous ceux qui se sont déclarés mes ennemis. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.