Pédophilie sur internet : l’explosion des chiffres – par Laurent Glauzy

Il y a dix ans, dans l’article Pedofilia on line raddoppiata negli ultimi due anni, (La pédophilie sur Internet a doublé ces deux dernières années), la journaliste italienne Mariangela Berretti menant la lutte contre la pédophilie, montrait déjà l’incroyable explosion des sites pédopornographiques sur Internet. La « toile » allait rapidement devenir un support idéal pour la propagation de la perversité.

En 2004, ils atteignaient à l’échelle mondiale le triste chiffre de 19 246. Ces statistiques sont en constante progression. Car, en 2003, 17 016 sites pédopornographiques étaient déjà dénombrés, contre 9 989 en 2002. Entre 2003 et 2004, la croissance enregistrée est donc de 92,67 %. En Italie, en 2004, 89 sites pédophiles étaient dénombrés, contre environ dix mille aux États-Unis.

Cette augmentation exponentielle est également observée quant au nombre de visiteurs de ces sites. L’Italie se trouve parmi les dix principaux pays abritant des sites signalés comme pédo-criminels.

En 2004, la nature des sites à caractère pédophile s’établit comme suit dans le monde :

–  10 108 sites liés aux affaires commerciales de la pédophilie,

–  7 858 sites des groupes ou de communautés pédophiles,

–  1 280 sites personnels pédopornographiques.

Ces prédateurs recourent à l’infiltration systématique à partir de sites de paiement permettant la distribution de matériel illégal comme les films. De 2003 à 2004, les pays où fut enregistrée la progression la plus importante de en nouveaux sites pédophiles furent la Suisse (14 600 %), le Japon (917,57 %) et l’Australie (634,09 %).

En 2001, dans un rapport de l’Eurispes-Telefono Azzurro (un des organismes principaux de la défense de la petite enfance en Italie) établi pour le ministère de la Communication dévoile que, sur 65,4 % des adolescents qui utilisent l’ordinateur, 56,4 % s’en servent pour jouer aux applications vidéo, centre d’appât essentiel, avec les forums de discussion, pour les pédophiles.

En 2008, dans Violence et pornographie, les ravages, Benoît Bemelmans, auteur par ailleurs de La médaille miraculeuse, mène une véritable enquête. Il révèle que dans le monde entier, pour 2006, les revenus de la pornographie sur Internet sont de 97 milliards de dollars. Cette même année, 429 adolescents entre 13 et 14 ans ont répondu à une enquête de façon anonyme de l’Université d’Alberta au Canada : 90 % des garçons et 70 % des filles déclarent avoir eu accès à un média ayant un contenu sexuel explicite au cours des douze derniers mois.

Le Washington Post du 1er juillet 2004 révèle que 40 millions d’Américains visitent des sites Internet pornographiques. Environ 10 % reconnaissent avoir développé une véritable dépendance envers la pornographie sur ce support. Et, plus de 11 millions d’adolescents américains voient régulièrement de la pornographie sur Internet qui est bien devenu une « toile meurtrière » pour nos enfants.

Laurent Glauzy

 Laurent Glauzy est l’auteur de :
Témoins de Jéhovah, les missionnaires de Satan
Illuminati. « De l’industrie du Rock à Walt Disney : les arcanes du satanisme ».
Karl Lueger, le maire rebelle de la Vienne impériale
Atlas de géopolitique révisée, tome II
Atlas de géopolitique révisée, tome I
Chine, l’empire de la barbarie
Extra-terrestres, les messagers du New-Age
Le mystère de la race des géants


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :