Le manifestant boxeur et le commissaire tabasseur

Une séquence video a fait le tour du monde.
On y voit un Gilet jaune affronter, sans armes, et faire reculer plusieurs gendarmes mobiles.

Cet homme, ancien boxeur pro, a été identifié en quelques heures par la police et est actuellement recherché.
Honnêtement, ce qu’on voit sur la video n’est pas très méchant par rapport à ce que les racailles allogènes envoient sur la police dans les banlieues. Le manifestant affronte sans arme et sans volonté de blesser des hommes portant bouclier, matraque, casque avec visière, etc.

Mais, probablement humiliés ou voulant faire du zèle auprès du Ministre pour leur carrière, certains fonctionnaires se sont déchaînés contre lui, tel ce syndicat de commissaires :


Ce syndicat a publié plusieurs autres tweets vindicatifs contre ce monsieur. Il ne fait bien sûr jamais cela quand il s’agit d’identifier et dénoncer une racaille…
De plus, s’il était vraiment contre la violence, il  dénoncerait aussi les dérapages commis par certains dans ses rangs.

Le très douteux ministre de l’Intérieur Castaner en ajouta une couche, parlant de lâcheté :

On n’entend rien de tel dans d’autres cas de figure beaucoup plus graves…

Bref.
Parallèlement, le même jour, un commissaire divisionnaire nommé Didier Andrieux tabassait deux personnes non armées de suite :

Que croyez-vous qu’il se passât ?
Pour le procureur de la République, joint par l’AFP, le policier a agi « proportionnellement à la menace » en neutralisant des « casseurs ». « Il y avait un contexte insurrectionnel avant et après ces vidéos, dans lequel il était impossible d’interpeller quelqu’un sans violence, et il a agi proportionnellement à la menace », a ajouté Bernard Marchal, procureur de la République à Toulon, qui n’a pas ouvert de procédure contre le fonctionnaire.
Concernant l’intervention contre le capot d’une voiture, « là encore le contexte nuance fortement les images » affirme le procureur. « Le gilet jaune frappé par le policier était masqué quelques minutes avant et venait de tenter de s’emparer d’une bouteille, et Andrieux assure qu’il s’agit « de l’interpellation d’un homme qui se rebellait ». » (source)

Quelle blague…
Difficile de ne pas penser à une connivence maçonnique, alors qu’il est notoire que la plupart des commissaires font partie de cette secte occulte aussi très active dans la magistrature.

PS : ce violent voyou – actuellement responsable des 400 policiers en tenue de Toulon – a été décoré de la Légion d’honneur il y a quelques jours pour ses longues années de service.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :