Exclu Contre-info : l’extrême-gauche chien de garde de la finance.

Nous évoquions récemment l’alliance du patronat et des syndicats pour exploiter les clandestins. Dans cette lignée, la mouvance « antifa » a récemment pris la défense de la finance internationale et des spéculateurs qui ruinent notre économie.

Vendredi 12 mars, à Dijon, était prévu à 17 heures 30 une manifestation statique à l’appel du comité de soutien au peuple Grec, créé par des nationalistes. Les manifestants étaient venus dénoncer le système financier, dans ses excès comme dans sa nature, entre autres en distribuant des tracts [voir un spécimen ici]. C’était sans compter sur les forces de soutien du Système.

Dés 16 heures, à l’appel des multiples composantes de la mosaïque d’extrême-gauche, le lieu de rendez-vous était occupé par des autoproclamés « antifascistes », bien décidés à empêcher le tenue de ce rassemblement dénonçant le système financier. La vingtaine de manifestants nationalistes opposés à la main-mise de la finance sur l’économie est donc arrivée sur une place rouge de monde ; environ une centaine de personnes les attendait de pied ferme. Dès le début du tractage, les gauchistes n’ont pas hésiter à bombarder les manifestants de pétards, peinture et éclats verre, sans faire la différence entre les opposants au Système et les nombreux passants (dont des mères avec leurs enfants, terrorisés). Les responsables, devant les battes de base-ball et matraques brandies et une charge se préparer, ont alors dû annuler l’évènement.

Victoire pour la haute finance et les spéculateurs, la forte mobilisation d’extrême-gauche aura efficacement remplit le rôle qui est le sien : empêcher toute contestation sérieuse, intelligente et efficace du système mondialiste. On regrettera pour les antifascistes que cette belle solidarité ne soit pas réciproque ; en effet, aux dernières nouvelles, les traders n’ont pas l’intention de partager leurs bonus.

6 commentaires concernant l'article “Exclu Contre-info : l’extrême-gauche chien de garde de la finance.”

  1. Voir cette collusion entre la grande finance et les gauchistes est hallucinante. Je me demande comment ces derniers ont été prévenus ! !

    —————————-

    Quant à soutenir le peuple grec, cela me paraît sain et dénoncer le rôle des banksters aussi. Néanmoins, il ne faut pas oublier le rôle des politiques qui ont ruiné le pays. Ce ne sont pas les banques qui d’elles mêmes ont octroyé les crdits à l’Etat grec, ce sont les politiques qui sont allés les chercher pour financer leurs déficits, car ils étaient incapables d’avoir un budget équilibré. C’est comme en France : Certains se sucrent bien sur la dette française (le montant des seuls intérêts que la France paie représente à peu près le montant de l’impôt sur le revenu). L’enrichissement des banksters sur notre dos est de ce fait une honte. Mais les vrais responsables restent les politiques, incapables d’avoir un budget à l’équilibre, alors que le montant des prélèvements obligatoires est déjà d’un niveau très élevé et qu’en plus, la qualité des services publics est très mauvaise. En effet, les élèves n’apprennent plus rien à l’école, (le seul but de cette institution est de formater leur cerveau), la police est totalement inefficace et on se fait agresser pour un oui ou pour un non, l’armée est en état de déliquescence avancé, les tribunaux sont engorgés et les délais d’attente du moindre jugement sont très longs, les hôpitaux ressemblent de plus en plus à ceux du tiers monde, etc, etc.

    Donc s’en prendre aux banksters oui, mais pas de démagogie gauchisante. Les politiques de l’establissement ont beaucoup plus de responsabilités que les banquiers, ces derniers ne faisant que profiter du laxisme de l’Etat. Et par conséquent, personnellement, je serai solidaire du peuple grec qu’à la condition qu’il chasse tous les politiques qui ont conduit la politique qui a mené leur pays à une situation de quasi-cessation de paiement. Si d’aventure, aux prochaines élections ce peuple revote pour les socialistes, il se passera de mon soutien.

  2. Puisque les merdia ne couvrent pas ce type d’ évènement, c’ est à nous de le faire et d’ en filmer l’ intégralité. Le Blocco Studentesco a connu d’ important succès en filmant ses agresseurs en Italie. Montrons au peuple qui sont vraiment les antifas…

  3. Les idiots utiles du système fabriqués à la chaîne dans les universités « françaises ».

  4. @ Eris: la manif’ avait été annoncée sur plusieurs sites (contre-info, zentropa et un blog local). Voilà comment les gauches furent au courant.

    @ Mathias: non, pas de blessés de notre côté, nous avons annulé rapidement notre rasso: la place était rouge de monde. Les gauches se sont ensuite accrochés avec les flics, mais là, j’ignore ce que cela a donné.

  5. @ Gaël. OK merci pour la réponse. Cela veut dire que les gauchistes nous lisent. Au moins, cette affaire révèle un aspect positif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.