Archives pour la catégorie 'Homofolie, moeurs'

L’Oréal prend un travelo « mannequin » comme icône

Les publicitaires et les services « marketing » des grands groupes sont obsédés par la fausse « diversité » et la tolérance « LGBT ». Tant que les consommateurs ne décideront pas de sanctionner les marques qui font la promotion de toute cette fange cosmopolite et homosexualiste, les multinationales pousseront le vice toujours plus loin.

Trouvé sur Marie-Claire : Hari Nef, it-girl et mannequin américaine de 24 ans continue son ascension. La top promeut le nouveau fond de teint de L’Oréal Paris, mais surtout la diversité et l’acceptation de soi dans le dernier spot publicitaire du mastodonte de la beauté.

Sur un fond noir sobre, les personnalités se succèdent… et ne se ressemblent pas : Blake Lively, Lara Stone, Xiao Wen Ju ou encore Cipriana Quann vantent les mérites du dernier fond de teint « True Match » de L’Oréal Paris dans le nouveau spot publicitaire de la marque.

Parmi eux, Hari Nef, jeune mannequin transgenre de 24 ans, qui devient ainsi la première égérie transgenre à représenter l’une des marques phares du groupe L’Oréal aux Etats-Unis.
Un choix qui prône la diversité et la tolérance

@lorealmakeup #truematch campaign i hate my voice but i love a nude beat for daytime to night

Une vidéo publiée par Hari Nef (@harinef) le

Lire la suite

De la théorie du genre à la pratique : un(e) transgenre britannique mâle est enceinte d’un enfant

Pauline Mille pour Reinformation.tv : La théorie du genre qui n’existe pas se trouve mise en pratique jusqu’à l’absurde. Un enfant (le premier britannique du genre) va naître d’un transgenre britannique née femme, mais qui se veut mâle et l’est pour l’état civil, et qui interrompt sa « transition » pour l’occasion. C’est l’incarnation d’une volonté maladive de nier l’ordre naturel.

Les plus grands désordres découlent aisément de petites idées toutes faites, de préjugés ordinaires – ou devenus tels. Un enfant à naître d’un mâle « enceinte » était dans l’Empire romain décadent l’objet d’étonnements grivois, et voilà trente ans un sujet de film. On a bien ri en voyant le séducteur latin Marcello Mastroianni enceinte jusqu’aux yeux dans L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la terre, ou Arnold Schwarzenegger, le roi de la muscu, dans Junior. Aujourd’hui, nul ne rit plus. Il est presque ordinaire et normal qu’un homme soit enceinte. C’est l’effet de la propagande féministe devenue en pratique idéologie dominante : madame Michu ne croit plus en l’ordre naturel, elle choisit sa vie, elle est ouverte au monde, elle est adepte de la théorie du genre. Le reste n’est qu’une question de technique.
Le mâle, la femme, l’enfant, la coiffure, le transgenre

Lire la suite

Le maire de Bollène jugé pour son refus de marier une paire de lesbiennes


« Je n’ai pas d’inquiétude », déclare-t-elle au Figaro. Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, est jugée jeudi 5 janvier pour son refus de célébrer le mariage d’un couple lesbien le 23 août 2013, quelques mois après la promulgation de la loi Taubira à laquelle elle était résolument opposée.

Les deux femmes, qui avaient finalement été mariées par une adjointe de la majorité sans délégation du maire, avaient porté plainte. L’affaire avait été classée sans suite. Mais l’association Mousse, qui « lutte contre les discriminations liées au sexe, au genre, et à l’orientation sexuelle », a pris le relais, portant plainte juste avant la prescription de trois ans pour « discrimination ».

Lire la suite sur Lefigaro.fr

Terrorisme intellectuel : le conseil de l’ordre des médecins saisi pour une broutille

En France, l’étaux de la bien-pensance se resserre un peu plus chaque jour. Malheureusement, des citoyens ordinaires, sans « mauvaises intentions », se retrouvent dans le viseur des associations homosexualistes. C’est le cas de ce médecin, qui partageait, sur les réseaux sociaux, un retour d’expérience avec des confrères.

Un médecin dijonnais est accusé d’homophobie sur Facebook. L’homme a décrit l’un de ses patients comme un homosexuel « pas de type fofolle, sans manières surjouées, plutôt un monsieur tout le monde ». Le conseil de l’ordre des médecins a été saisi. 

« Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle »

A l’occasion de la sortie en français du livre de Judith Reisman : Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle (518 p., préface de Marion Sigaut, Ed. Kontrekulture, 21 €, disponible ici), une conférence était organisée à Paris :

2e partie de la video :
Lire la suite

#PizzaGate suite

« PizzaGate » est le nom donné par des internautes à une potentielle affaire de pédocriminalité en réseau impliquant des personnalités très influentes du clan Clinton. Malgré quelques erreurs [1] et des lacunes [2], la vidéo suivante propose un résumé intéressant de l’enquête menée sur Internet. On appréciera particulièrement les photos de l’appartement de Tony Podesta (à partir de 11’44), qui montrent des tableaux au goût très… éloquent.

Pour l’instant il ne s’agit que d’une enquête collective d’internautes, le FBI ne semblant pas préoccupé…

(Pour activer les sous-titres, utiliser l’icône en bas à droite dans la barre de contrôle de la vidéo.)

Notes

[1] Par exemple, la photo d’Obama jouant au ping-pong n’a pas été prise à la pizzeria Comet Ping Pong mais à la Maison Blanche.

[2] Pour plus d’informations sur la pizzeria Comet Ping Pong et son propriétaire, James Alefantis, voir l’article ci-après.

« Pizzagate » : les internautes ont-ils découvert un réseau pédocriminel d’élite impliquant le clan Clinton ?

Source VigilantCitizen via E&R

« Des membres anonymes de 4Chan et de Reddit [deux réseaux sociaux, NDLR] se sont lancés dans une enquête extrêmement étrange en suivant les fuites d’e-mails de John Podesta (le directeur de campagne d’Hillary Clinton) et les résultats sont surréalistes : ils sont apparemment parvenus à dévoiler un réseau d’élite de trafic d’enfants, qui célèbre ses tendances en utilisant un langage codé et des œuvres d’art perturbantes.

Avertissement : cet article comporte des éléments choquants.

Dans mon article « Le directeur de campagne de Clinton John Podesta invité au diner occulte “Spirit Cooking” par Marina Abramovic », j’ai expliqué comment une invitation à un dîner mondain dénichée dans les fuites d’e-mails de Podesta contenait probablement un lien direct vers des cérémonies occultes étranges se déroulant dans les plus hauts niveaux du pouvoir. Si cela en soi s’avérait déjà choquant, il semble que ce ne soit que la pointe d’un iceberg tout à fait immonde.

4Chan a en effet déterré un étrange réseau de gens très puissants qui, par le biais de l’art, d’événements et des réseaux sociaux, célèbrent en réalité une culture de la mort, de la torture, du cannibalisme et… de la pédophilie.

La majorité du contenu choquant n’était même pas cachée, c’était là, à la vue de tous, exposé sur des murs d’entreprises et posté sur les réseaux sociaux. En outre, une analyse des e-mails de Podesta révèle que le réseau en question semble utiliser des mots codés pour communiquer afin de dissimuler leurs sombres interactions.

L’épicentre de toute cette affaire est, croyez-le ou non, une pizzeria tendance du nom de « Comet Ping Pong ».

Comet Ping Pong

Comet Ping Pong est une pizzeria « familiale » où les clients peuvent manger, boire et jouer au ping-pong.

Lire la suite

Affiches homosexualistes ignobles, et réaction étonnante du FN angevin

Depuis quelques jours d’ignobles affiches pullulent sur les murs des villes : elles représentent de façon scandaleuse des « couples » d’invertis enlacés, avec des slogans ridicules et choquants (« coup d’un soir », « avec un ami, avec un inconnu »…). Le prétendu but est de lutter contre le VIH…  prétexte grossier pour mieux choquer et propager le vice.

Les Associations familiales catholiques se disent choquées par cette campagne de prévention contre le sida destinée aux couples homosexuels.
(les images ont été tronquées)

Ces affiches, qui mettent nos villes au niveau de Sodome et Gomorrhe, suscitent (heureusement) un peu de controverse. Mais pas toujours là où l’on s’y attend.

Ainsi le maire d’Angers, Christophe Béchu, a décidé de faire enlever ces affiches quand elles sont aux abords des écoles (comme si les enfants ne circulaient pas et les adultes n’avaient pas le droit à être épargnés).

Mais cette maigre réaction a provoqué la colère d’Aymeric Merlaud, le responsable départemental du … FN :

merlaud

Précisons qu’Aymeric Merlaud a été parachuté à ce poste à la demande expresse de Florian Philippot.

MAJ 23/11/16 :

Kevin Pfeffer, secrétaire départemental de la Moselle, est lui aussi indigné qu’on soit indigné par ces affiches, et Sophie Montel (député européen, étoile montante du parti) aussi :

pfeffer

MAJ du 24/11/2016 :
Florian Philippot s’est exprimé à son tour au micro de France-info, défendant ces affiches :
« Ce sont des situations qui sont réelles, qui existent et qui peuvent entraîner des risques, on parle quand-même du VIH et du sida », s’est expliqué Florian Philippot. Il a précisé que s’il était maire, il « ne l’interdirait pas ». « Nous sommes face à un enjeu de santé public », a-t-il martelé.

Stockholm : le plan de nettoyage « féministe » paralyse la ville

NeigeCertains pays sont en avance sur nous dans la mise en pratique de l’idéologie du genre. C’est le cas de la Suède qui interdit déjà aux hommes, sous peine d’amende, d’uriner debout !
Anne Dolhein de Reinformation.tv nous apprend que le pays s’enfonce un plus dans l’absurde :

« Oui, l’idéologie du genre peut semer le chaos et créer des embouteillages monstres. Cela s’est passé à Stockholm, en Suède, où la chute de neige la plus importante depuis 111 ans a paralysé toute la circulation automobile. Normal, direz-vous : on n’a pas besoin de déranger l’idéologie du genre pour cela. Mais si ! Le plan de nettoyage de la ville en cas d’intempérie est aujourd’hui « féministe », par décision de la nouvelle équipe municipale contrôlée par une coalition des Verts et de la gauche.
 
Je vous explique. Si la neige tombe également sur les hommes et les femmes, les routes et les trottoirs, l’œil avisé des politiques soucieux de l’égalité de genre savent que le trafic automobile est « dominé par les mâles » tandis que les femmes, plus adeptes de la forme et plus respectueuses de l’environnement, sont plus nombreuses à faire de la marche à pied ou à se servir de leur bicyclette.

Déblayer la neige à Stockholm dans le respect de l’idéologie du genre

Lire la suite

Incroyable : condamnée pour avoir cité la Bible !

Afficher l'image d'origineL’ancien ministre Christine Boutin vient d’être condamnée en appel à 5 000 euros d’amende, après avoir été condamnée en première instance, pour avoir déclaré dans un entretien à la revue Charles en 2014 : « l’homosexualité est une abomination », reprenant le Lévitique !

Me Charles Bernier, l’avocat d’une association communautariste plaignante, fanfaronne : « Le prétexte qui consiste à se cacher derrière un texte religieux pour rejeter l’homosexualité est donc une défense vouée à l’échec, surtout quand on sait que les propos de Mme Boutin n’ont même plus cours au sein de nos temples et de nos églises. »

Ainsi, il faudrait selon ces extrémistes ne même plus « rejeter » ce vice si évidemment contre-nature, qui a toujours été condamné dans notre société !
En toute logique, bientôt l’interdiction de la Bible ?!

Le difficile chemin du politiquement correct tourne au ridicule

Le politiquement correct est mis à toutes les sauces et devient de plus en plus difficile à appliquer à cause de ses contradictions. Ce qui s’est passé sur la chaîne Canal + dans l’émission du Grand journal en est révélateur : Déjà, il faut savoir qu’il y a une nouvelle formule de cette émission avec de nouveaux présentateurs. On aurait pu penser que cela est une bonne chose, tant il est difficile de regretter le méphitique Yann Barthès. Hélas, après la première émission de cette nouvelle monture, il faut revoir son jugement, car elle semble réaliser l’exploit pourtant difficile de faire pire que la précédente… et d’ailleurs, ça en devient cocasse, tant on touche l’absurde.

Ainsi donc, de nouveaux présentateurs sont à la table du Grand journal. Parmi eux, une certaine Béatrice Boréale. Vous ne la connaissez pas, c’est normal, elle n’a aucun talent reconnu. Alors, pourquoi figure-t-elle dans cette nouvelle émission ? Tout simplement parce qu’elle se définit comme « trans » (sic), autrement dit, elle est née homme et se prétend femme. Ca suffit comme qualité pour être chroniqueur au Grand Journal. Pathétique… Histoire de pousser la provocation le plus loin possible, « Dame » Boréale arbore autour du cou une croix chrétienne. Quand on sait que le lobby LGBT ne cesse de fustiger l’Église, sans cesse accusée d’être homophobe ou on ne sait quelle tare à ses yeux, on voit le niveau de provocation et encore une fois, on en est presque à regretter l’ancienne formule, mais passons…

Là où ça devient cocasse, c’est ce qui s’est passé quand Ornella Fleury est intervenue. Cette dernière, normalement, doit parler de météo, mais elle n’a pu s’empêcher de faire des commentaires sur ses acolytes présents sur le plateau. Elle a d’abord vanné le remplaçant de Yann Barthès, un certain Victor Robert, à cause de son manque de notoriété. Puis ce fut le tour de « Dame Boréale » à être chambrée : Elle lui dit : «  Bonsoir monsieur-dame, enfin Brigitte » avant de poursuivre avec une phrase salace que nous ne reproduirons pas, mais qui souligne l’ambiguïté de l’identité sexuelle de ladite dame. Et depuis, on ne rigole plus du tout parmi le lobby LGBT, puisque l’AJL (association des journalistes LGBT) a saisi le CSA pour propos transophobes (sic)… Le communiqué de l’organisation en est presque schizophrène car d’un côté il félicite le Grand Journal pour la présence de Béatrice Boréale « pas en avant dans la visibilité des personnes trans » (sic), mais, dans le même temps, le morigène très sévèrement : « Ces remarques ne sont pas drôles, elles sont injurieuses pour la journaliste Brigitte Boréale et pour toutes les personnes trans. Elles nient le fait que Brigitte Boréale est une femme — sous-entendant qu’elle serait aussi, simultanément, un « monsieur ». » avant de conclure : L’AJL « souhaite que le CSA rappelle fermement à la chaîne Canal+ ses obligations en matière de lutte contre les discriminations et de respect de la dignité de la personne humaine, ainsi que son devoir de maîtrise de l’antenne. »

Plus que jamais, éteignez vos télévisions !

Le vice-président du MoDem arrêté pour s’être masturbé dans un magasin a proximité d’adolescentes

Robert_Rochefort_638_303Haut fonctionnaire et député européen, il a été chroniqueur sur Europe 1 et sur Radio Bleue. Actuellement, il tient une chronique dans le quotidien catholique La Croix et le magazine économique Challenges2. Il intervient régulièrement dans des émissions de débats tels C dans l’air sur France 5 ou On refait le monde sur RTL.

Une preuve supplémentaire du nombre de pervers qui fourmillent dans l’élite républicaine.

Voir l’article de l’Express.

« La joie de l’amour » ? Critique du dernier livre de Béatrice Bourges

Article de Christine DOL, paru dans le numéro 10 de l’excellente revue L’Héritage.
On peut se procurer ce numéro et les autres de cette revue que nous vous recommandons, en cliquant ici.

« Béatrice B, catholique divorcée remariée », Éditions Artège, 220 p., 14,9 €

« Béatrice B, catholique divorcée remariée », Éditions Artège, 220 p., 14,9 €

« À l’occasion de la XIXe assemblée générale ordinaire du synode des évêques sur la famille fin 2015, l’une des figures les plus radicales de la « Manif pour tous » a écrit un livre poignant : Béatrice B, catholique divorcée remariée. Suite à la publication de l’exhortation apostolique Amoris laetitia en avril dernier, cet ouvrage retrouve une réelle actualité. Ici, Béatrice Bourges ne traite pas du « mariage homosexuel », ni du « gender », ni des droits de l’enfant ;  ici, elle se confie en tant que catholique. Elle ouvre son cœur et nous donne un témoignage spirituel étonnant. Elle nous livre, en fait, à travers l’exposition de sa situation matrimoniale et sa relation avec Dieu et l’Église, sa vision de la famille.
Nous ne souhaitons ni remettre en cause la démarche sincère de Béatrice Bourges, ni la juger sur son chemin spirituel, qui ne concerne qu’elle et les siens et qui, souvent, n’est compris que par Dieu. Mais comme elle est un personnage public qui nous fait part de ses pensées, nous sentions la grave nécessité d’expliquer en quoi ce livre est, pour ce qu’il dit et fait croire, très inquiétant ; d’autant plus qu’il est représentatif de la pensée ambiante de beaucoup de chrétiens.

Une démarche spirituelle limitée

Lire la suite

Turquie : la Gay Pride interdite pour troubles à l’ordre public

Canada. Lors d’un hommage rendu aux victimes d’Orlando, le premier ministre québécois se fait agresser par un militant LGBT

Nous vivons dans une société où des communautés se sentent en permanence persécutées, pourtant (ou parce que ?) surprotégées par des lois spécifiques. Cela mène parfois à des situations cocasses, telle celle qui s’est déroulée à Montréal.

Ainsi, une veillée était organisée en hommage aux victimes d’Orlando, en présence notamment du premier ministre québécois. Jusqu’ici nous n’aurions rien à dire, tant le terrorisme nous répugne et il est normal de rendre hommage à ses victimes. Mais cet acte terroriste est systématiquement présenté comme homophobe, ce qui est beaucoup plus discutable. Ainsi, selon cette logique, les attentats de Bruxelles seraient avionphobes ou métrophobes et qu’en serait-il de l’attentat, par exemple, du Bataclan ? D’autant que l’auteur des faits, Omar Matten, musulman d’origine afghane, serait lui-même homosexuel.

Quoiqu’il en soit, la communuauté LGBT fait tout pour récupérer à son profit cet événement abominable et exige d’être présente à toute commémoration. Les autorités, ne sachant rien lui refuser, obtempèrent et c’est ainsi que lors de l’hommage de Montréal, un certain Esteban Torres, 20 ans, se définissant lui même comme « trans » eut la parole et ce à la même tribune que le premier ministre. Mais, pour des raisons que nous ignorons, (a-t-il pris ombrage de devoir parler après le premier ministre et pas avant ?), il a agressé celui-ci en lui lançant un objet.



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)