Walid et son réseau de prostitution dans des foyers d’aide sociale à l’enfance

Une adolescente de 15 ans et son petit ami Walid, 22 ans, prostituaient des jeunes adolescentes (certaines âgées de 12 ans) des foyers d’aide sociale à l’enfance.
Ou les résultats de l’Education avec les « valeurs de la République »….

« L’enquête démarre en janvier 2016 après un signalement de la responsable d’un foyer d’Ermont, dans le Val-d’Oise. L’une des jeunes pensionnaires vient de se confier à son éducatrice sur son activité « d’escort ». Les premières investigations laissent penser qu’elle se prostitue avec deux autres adolescentes rencontrées à la maison de l’Enfance du département. Mais peu à peu, les enquêteurs mettent en lumière un réseau plus structuré qu’il n’y paraît, polarisé autour de différents établissements d’accueil du Val-d’Oise.
Toutes sont de très jeunes adolescentes – l’une d’elles à 12 ans – au parcours de vie chaotique, qui se prostituent régulièrement ou occasionnellement dans des hôtels de la région mais également de Rouen ou d’Orléans. » (source et détails 20 Min)

Continuer la lecture de « Walid et son réseau de prostitution dans des foyers d’aide sociale à l’enfance »

Des collégiens obligés d’appeler leur professeur (homme) « Madame » du jour au lendemain

Dans notre société qui s’enfonce dans la folie, les enfants ne sont pas épargnés.

Au collège de la Grange du Bois, à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), les élèves de 6e et 4e ont dû il y a quelques jours appeler – du jour au lendemain – « Madame » leur professeur de français Monsieur B., et celui-ci vient désormais « habillé en femme ».
Le professeur a en effet décidé qu’il était maintenant une femme…

La principale du collège est intervenue auprès des élèves dans toutes les classes avant d’adresser un courrier à leurs parents vendredi dernier, courrier que Contre-info s’est procuré :

Continuer la lecture de « Des collégiens obligés d’appeler leur professeur (homme) « Madame » du jour au lendemain »

Priorité politique du groupe LREM à la mairie de Paris : la disparation des hôtesses des podiums du Tour de France

Des hôtesses qui remettent un bouquet de fleurs et une peluche au vainqueur du Tour de France à son arrivée sur les Champs-Elysées. Voilà une image que les élus du groupe Démocrates et Progressistes (proche de LREM) aimeraient voir appartenir au passé.

Une tradition « révélatrice des rapports femmes-hommes datant d’une autre époque » dénonce les élus qui ont demandé ce vendredi à l’organisateur du Tour de France Amaury Sport Organisation (ASO), à l’occasion du Conseil de Paris, de faire évoluer leur cérémonie d’arrivée en remplaçant les hôtesses par « de jeunes championnes et champions s’étant récemment distinguées dans leur sport ».

Continuer la lecture de « Priorité politique du groupe LREM à la mairie de Paris : la disparation des hôtesses des podiums du Tour de France »

Le 1er film kényan jamais sélectionné au festival de Cannes fait la promotion de l’homosexualité

Les professionnels du cinéma africain semblent avoir compris comment se faire une place parmi le gratin dégénéré d’Europe. On respecte les thématiques imposées, on met en avant le « Made in Africa » et le tour est joué !

Le premier film kényan jamais sélectionné à Cannes est une histoire d’amour lesbien en AfriqueRafiki, c’est l’histoire de Kena et Ziki, deux jeunes femmes qui se croisent, deviennent amies et tombent amoureuses l’une de l’autre. Deux jeunes femmes qui doivent lutter contre leurs parents et leurs voisins homophobes. A Nairobi, capitale jeune et pleine de vie du Kenya, les gentilles filles kényanes doivent malgré tout devenir de gentilles épouses kényanes.

Continuer la lecture de « Le 1er film kényan jamais sélectionné au festival de Cannes fait la promotion de l’homosexualité »

Une Britannique sous le coup d’une enquête policière pour de simples tweets péjoratifs sur les transgenres

Elle ne faisait que donner son opinion sur les changements de sexe. Elle remettait en question l’opportunité d’une opération mutilante sur un garçon transgenre de seulement 16 ans. « Mieux », elle se dit féministe et « pro-choix ». Mais Kellie-Jay Keen-Minshull, Britannique, mère au foyer de quatre enfants a beau rejeter l’étiquette de chrétienne conservatrice, elle n’en est pas moins dans le collimateur de la justice de Sa Majesté. Elle a été convoquée le mois dernier par la police pour avoir osé ces quelques tweets négatifs l’opération dont a « benéficié » un certain Jack – devenu « Jackie » – Green, fils de Susie Green, la directrice générale d’une association de soutien aux transgenres, Mermaid (sirène). Avis à ceux qui ne croient pas qu’ils sont déjà des dissidents !

Continuer la lecture de « Une Britannique sous le coup d’une enquête policière pour de simples tweets péjoratifs sur les transgenres »

L’Occident devient un vaste camp de rééducation

Pauline Mille pour Reinformation.tv :
« Le nouveau puritanisme vise à la rééducation de l’humanité et son champ de surveillance s’étend à la terre entière : baiser d’une présentatrice télé à un garçon, toilette transgenre, atelier où le Blanc apprend le racisme anti-blanc, repentance du National Geographic… Nous devons nous sentir coupables pour nous améliorer.

C’est l’affaire du National Geographic qui a fait le plus de bruit. Elle est pourtant presque banale. Le National Geographic, magazine international anglo-saxon, montre depuis cent vingt ans les curiosités de la terre à travers de belles images, des reportages et des articles à teinture ethnographique, géographique, historique, etc. Naturellement, depuis 1888, il a reflété aussi les préjugés de ses auteurs et de ses lecteurs. C’est ce que n’a pas supporté sa patronne actuelle, Susan Golberg. A l’occasion d’un numéro spécial sur les races, elle a demandé à John Edwin Mason, professeur d’histoire de l’Afrique et de la photographie de se plonger dans les archives du National Geographic pour un répertorier les marques du racisme.
Continuer la lecture de « L’Occident devient un vaste camp de rééducation »

Homosexualité : le parlement européen vote la fin des « thérapies de conversion »

Les libertés se restreignent de plus en plus en Europe.
Concernant la liberté d’expression, une simple phrase peut vous conduire en prison – la liste des condamnés ne cessant de s’allonger -, et les lobbies en demandent toujours plus…
Cette fois-ci, ce n’est pas à la liberté d’expression, mais aux « thérapies de conversion » auxquelles l’Union européenne s’est attaquée. Rappelons que celles-ci proposent aux invertis un accompagnement psychologique ou médical afin de les soigner et de leur procurer une vie plus normale.
Continuer la lecture de « Homosexualité : le parlement européen vote la fin des « thérapies de conversion » »

« Progrès » : le Palais de Tokyo organise une visite naturiste…

Le Palais de Tokyo accueillera en mai une visite naturiste de l’exposition « Discorde, fille de la nuit », une première pour une institution culturelle française, selon l’établissement parisien. Le Palais de Tokyo et l’Association des naturistes de Paris (ANP) se sont associés pour organiser le 5 mai une visite naturiste gratuite de cette exposition ouverte depuis la mi-février, a expliqué vendredi Dolores Gonzales, responsable du service presse, assurant qu’il s’agira de la première visite de ce type dans une exposition.

Continuer la lecture de « « Progrès » : le Palais de Tokyo organise une visite naturiste… »

« Bois mes règles toi » : les tweets délirants de Lilia Salmi, membre du Conseil national du PS

Quand on parle de « gauche tarée »…

Une certaine Lilia Salmi, se présentant comme « membre du Conseil National du PS », « militante MJS et Secrétaire Fédérale à la vie Militante PS 67 », exprime à sa façon son idéologie marxisto-« féministe » sur twitter.

A la présentatrice TV Karine Le Marchand, qui postait un message gentil et un peu cul-cul envers les hommes, la socialiste rétorque agressivement que cette « journée de la femme » est une « journée de lutte« , lui intimant de « supprimer » son tweet. Et à quelqu’un la qualifiant alors de « dictatrice » (en français il faudrait dire « dictateur »), Lilia Salmi, énervée, de répondre : « Bois mes règles toi ».

Voilà les cadres politiques de la « France d’après ». Ils ne sont français ni par le sang ni par l’esprit.

« Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal » dit le président du Comité consultatif national d’éthique !

Une phrase incroyable, à un tel niveau de responsabilité.

Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) chargé de l’organisation des états généraux de la bioéthique, a donné un entretien à Valeurs actuelles.
Il y exprime bien la pensée moderne : relativisme, incapacité à distinguer bien et mal, mythe du progrès, vénération de la science qui n’est plus vue comme un moyen. Quand on pense qu’il est chargé de l’« éthique » (c’est-à-dire ce qui a trait à la morale) au niveau de l’État, c’est assez effrayant.

Extraits (nous mettons en gras) :

Jean-François Delfraissy : « Parfois, c’est la science qui avance très vite et la société qui est en retard [en retard sur quoi ? – NDCI], parfois, la société avance plus vite. Entre les innovations de la science et celles de la société, il n’y a pas de bien et de mal. Il y a un équilibre à trouver qui doit s’inscrire dans la notion de progrès. […]
Continuer la lecture de « « Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal » dit le président du Comité consultatif national d’éthique ! »

Féminisme : des d’acteurs veulent appliquer la parité homme/femme aux réalisateurs

Bientôt des quotas de réalisatrices en France ? C’est en tout cas vers ce futur que veulent nous emmener une centaine de professionnels du cinéma, dans une tribune parue aujourd’hui dans le Monde. « Moins d’un long métrage sur quatre (21%) agréé par le CNC est réalisé par une femme », déplorent Juliette Binoche, Agnès Jaoui, Alexandra Lamy, Charles Berling, Antoine de Caunes et Véronique Genest, entre autres signataires.

Une situation « discriminante » aux yeux de ces comédiens, qui exigent que la France s’inspire d’autres pays de cinéma : « La Suède et l’Irlande ont adopté des quotas avec pour objectif que, d’ici trois ans, 50% des subventions aillent à des projets portés par des femmes. » Ainsi, en Suède, « la proportion de réalisatrices est passée de 16% en 2012 à 38% en 2016. » Pour une meilleure qualité de films ? La tribune ne le dit pas.

Source : VA

USA : des parents perdent la garde de leur fille parce qu’ils s’opposent à son changement de sexe

Une famille dont le nom n’a pas été divulgué se trouve frappée, dans l’Ohio aux Etats-Unis, par une décision de justice qui doit tout à l’idéologie du genre. S’étant opposé à la « transition » de leur fille qui s’identifie comme garçon, un couple de parents s’est vu priver de la garde légale de cette enfant mineure afin qu’elle puisse devant la justice obtenir l’accès aux traitements et hormones sans leur consentement.

Dans un premier temps, les services locaux de protection de l’enfance ont obtenu le droit de la représenter devant la justice, droit qui incombe normalement à son père et à sa mère. L’adolescente, 17 ans, est désormais juridiquement entre les mains des Hamilton County Job and Family Services, afin que le tribunal tire les conséquences de sa « dysphorie de genre ». En attendant, elle vit chez ses grands-parents maternels.
Continuer la lecture de « USA : des parents perdent la garde de leur fille parce qu’ils s’opposent à son changement de sexe »

Douches, maquillage, fouilles : traitement de faveur pour les détenus « trans » du Royaume-Uni

Le transsexualisme gagne même le temple supposé de la virilité que constitue la prison, nous apprend le Mail on Sunday. Au Royaume-Uni, des détenus transgenres peuvent désormais imposer la façon dont ils sont fouillés et traités par le personnel pénitentiaire grâce à des privilèges imposés par une nouvelle réglementation soumise au sexuellement correct et à son relativisme égotique. Ce qui a conduit d’autres détenus à manifester leur colère, certains allant même jusqu’à demander leur changement de sexe pour pouvoir simplement bénéficier de ces avantages, tels douches privées et maquillage sur commande.

Continuer la lecture de « Douches, maquillage, fouilles : traitement de faveur pour les détenus « trans » du Royaume-Uni »

Espagne : des bus de nuit pour femmes

Afin de lutter contre les violences faites aux femmes la nuit, les villes espagnoles de Bilbao et de Terrassa vont mettre en circulation des autobus spécialement réservés pour la gent féminine.

Les villes espagnoles de Bilbao (dans le Nord) et Terrassa (dans le Nord-Est) vont mettre en place des trajets de bus de nuit adaptés aux femmes, avec dans le cas de Terrassa la possibilité de haltes à la demande. Le projet, approuvé fin janvier par les deux conseils municipaux, vise à limiter les déplacements solitaires des femmes la nuit, et donc les risques d’agressions.

Continuer la lecture de « Espagne : des bus de nuit pour femmes »