Archives pour la catégorie 'Homofolie, moeurs'

France 2017 : une affiche électorale authentique

A droite, Thierry Schaffauser.

Pas besoin de commenter…

Thierry Schaffauser fit partie des organisateurs de la première « Pute Pride », et met en exergue la « follitude » et l’« hystérie festive » ainsi que la « pétasserie homosexuelle ».

Famille, homosexualité : ce que Macron veut que les enfants apprennent à l’école ! (video)

Effrayant !
Et les écoles privées ne seraient pas épargnées…

Il paraît qu’il y a des catholiques prêts à voter pour cela !

A faire tourner !

Source C8, mars 2017

Netflix censure le passage d’une série expliquant que le sexe des enfants est déterminé par les chromosomes

Netflix est une plateforme américaine de visionnage de films, séries et documentaires sur internet.
Cette entreprise ne fait pas que diffuser, mais elle réalise certaines séries à la pointe de la décadence (débauche, drogues, homosexualité etc.).

Dans une série de vulgarisation scientifique réalisée en 1996, « Bill Nye The Science Guy », une jeune femme explique aux enfants qu’il n’y a que deux possibilités concernant le sexe des nouveaux-nés. Soit les chromosomes sont XX, alors c’est une fille, soit les chromosomes sont XY et alors c’est un garçon…
Netflix – qui promeut désormais la « théorie du genre » et le « principe de l’autodétermination » (chacun choisit son « genre » en fonction de son humeur) -, a choisi, lors de la mise en ligne de cet épisode sur son site, de tout simplement supprimer la séquence en question !
Celle-ci n’aurait jamais attiré l’attention en 1996, mais le monde devient fou !

Source

Sexe et pornographie dans les livres scolaires : scandale dans les écoles publiques… et catholiques

Attention, la video contient des passages pour un public averti.

Une enquête de réinformation.tv :

« Le scandale du sexe et de la pornographie dans les livres scolaires obligatoires s’étend dans le silence des parents d’élèves, des associations de parents et des autorités religieuses. Il touche tant les écoles publiques que l’enseignement catholique.

« Je sais qu’il y a deux scènes de viols, dont une sur une mineure. Je crois aussi qu’il y a une tournante dans une cave. Dès le début, ils présentent le personnage comme une bête de sexe. Il est marié mais sa femme ne lui suffit pas, alors, il a une garçonnière où il se rend pour voir d’autres femmes la nuit. Je n’ai pas tout lu ». Le personnage était « une bête de sexe ».

Le scandale des ouvrages scolaires

La jeune fille qui parle est aujourd’hui âgée de 18 ans. Mais de quoi parle-t-elle ? D’un livre dont la lecture a été imposée par l’un de ses professeurs à toute sa classe de seconde, il y a trois ans, pour « l’étudier ». Ce livre, c’est L’invention de nos vies de Karine Tuil. On y trouve de nombreuses scènes de pornographie.

C’est un scandale sans nom. Mais il y a plus grave : cela s’est passé dans un établissement de l’enseignement catholique de Rennes : l’Assomption. « Le sexe » abordé sous des traits nauséabonds dans une école catholique bretonne…

Lorsque les faits se produisent, Tiphaine n’a que 15 ans. Cette lecture imposée la choque terriblement, au point qu’elle sera victime de crises de larmes à répétition, d’insomnies fréquentes, de troubles divers.

Lire la suite

« Sauve qui peut ! Fillon lance son propre mouvement gay ! »

« C’est le rat égaré dans le labyrinthe. C’est le cochon sur une échelle. C’est la poule devant un couteau. C’est François Fillon en campagne. Et ce n’est pas un canular, malgré les apparences.

Comment se sortir du piège dans lequel il s’est fourré tout seul comme un grand ? Bien sûr, il peut encore évoquer le harcèlement médiatico-judiciaire ; mais ce dernier commençant désormais à se pencher sur les éventuelles turpitudes d’Emmanuel Macron, l’argument pourrait bientôt perdre de sa pertinence.

La vérité est que, prisonnier du socle électoral catholique et conservateur l’ayant fait roi à la primaire, François Fillon voudrait désormais élargir son assise – dans les urnes et pas au palais de justice, on précise –, mais comment ? En allant braconner sur les terres lepénistes ? Cela ne dérangerait pas forcément les militants de Sens commun, mais aurait tout d’un casus belli vis-à-vis de ses nouveaux ralliés, rescapés du juppéisme et autres survivants du club NKM.

Contre toute logique, mais en parfaite adéquation avec son manque flagrant de convictions profondes et au mépris de ses promesses de campagnes, l’ancien Premier ministre a donc décidé d’humilier les premiers pour tenter de complaire aux seconds, avec la création d’un « mouvement gay pro-Fillon »…

Lire la suite

Le prochain Disney mettra en scène un personnage pédéraste

S’il devient de plus en plus compliqué de regarder une production cinématographique sans devoir zapper une scène de débauche sodomite, il faudra boycotter ce film. En intégrant des scènes plus ou moins explicites dans les films et les dessins-animés pour enfants, l’industrie militante du cinéma veut faire rentrer la théorie du genre dans le crâne de nos contemporains.

La Belle et la Bête, le film de Disney qui sort ce mois-ci contiendra une scène « exclusivement gay ». C’est la première fois que le studio américain, qui a largement produit des histoires où les princesses épousent des princes, développe une intrigue amoureuse homosexuelle.

Bill Condon, le réalisateur du film, qui a fait cette révélation au magazine britannique Attitude, précise que l’un des personnages secondaires s’interrogera sur sa sexualité et qu’il en résultera « un beau moment gay pour la première fois dans un film Disney ».

Lire la suite

Espagne : en arborant un slogan contre la théorie du genre, un bus provoque un tollé

« Les garçons ont un pénis, les filles ont un vagin. Ne te fais pas avoir. Si tu es né homme, tu es un homme. Si tu es une femme, tu le seras toujours », pouvait-on lire sur le grand bus orange qui a sillonné les rues de la capitale.

Affrété par l’association Hazte Oir (« Fais-toi entendre »), le bus était l’un des instruments d’une campagne de l’association pour lutter contre la théorie du genre. Le véhicule devait poursuivre sa route vers d’autres villes, mais les autorités de la capitale l’ont saisi et ont protesté.

Alors que le slogan n’est qu’un simple rappel de la réalité, le parquet a demandé à un juge d’immobiliser le véhicule et a ouvert une enquête pour déterminer si le slogan constituait un « délit de haine« .

Dans un communiqué, les magistrats ont affirmé que laisser circuler le bus risquait de créer un « trouble à l’ordre public [et] un sentiment d’insécurité ou de peur parmi les gens, en raison de leur identité ou orientation sexuelle, notamment parmi les mineurs pouvant être touchés par le message. »
Lire la suite

TF1 diffuse une série dont le « héros » est transsexuel


La télévision reste dans son rôle d’abrutissement de la masse en diffusant une nouvelle série dégénérée. Espérons que l’audience ne sera pas au rendez-vous le 6 mars prochain à 20h55…

Trouvé sur Allociné : « La nouvelle série originale de TF1, Louis(e), met en scène une héroïne transsexuelle, chose rare pour une production télévisée française. Si quelques personnages transgenres sont venus se glisser ça et là dans des fictions hexagonales – on retiendra notamment l’angélique Alexia de la série Paris – c’est bien la première fois qu’il s’agit du personnage principal. L’héroïne est incarnée ici par Claire Nebout, habituée du petit écran (La Vie devant elles, Le Sang de la vigne), qui a accepté le rôle les yeux fermés : « J’ai eu un coup de cֹœur immédiat pour le sujet que j’ai trouvé à la fois moderne, atypique et audacieux ». »

Nicolas Dhuicq (Député LR) : « Macron est soutenu par un très riche lobby gay »

Dans une interview pour Sputnik International, le député LR de l’Aube, Nicolas Dhuicq, parle des accointances de Macron avec les riches lobbyistes LGBT de France :

« Concernant sa vie privée, ça commence à se savoir à l’heure où nous parlons. Macron est quelqu’un qu’on appelle le ‘chouchou’ ou le ‘chéri’ des médias français, qui sont détenus par un petit nombre de personnes, comme tout le monde le sait. Par ailleurs, l’un de ses soutiens est le célèbre homme d’affaires Pierre Bergé, un associé et amant de longue date d’Yves Saint Laurent, qui est ouvertement homosexuel et défend le mariage pour tous. Il y a un très riche lobby gay qui le soutient. Cela veut tout dire.«

Attention monsieur le député, encore un mot de travers et vous pourriez vous retrouver viré du parti de « droite »…

FTP : le nouveau clip « Veilleur de Civilisation »

Le groupe de rock identitaire français FTP, diffuse le clip du premier titre de leur troisième album, Veilleur de Civilisation. Cette chanson est un hommage aux Français qui se sont mobilisés lors des manifestations contre le mariage des invertis en 2012-2013. Ce titre est une véritable réussite et doit être diffusé au maximum. Album disponible ici.

L’Oréal prend un travelo « mannequin » comme icône

Les publicitaires et les services « marketing » des grands groupes sont obsédés par la fausse « diversité » et la tolérance « LGBT ». Tant que les consommateurs ne décideront pas de sanctionner les marques qui font la promotion de toute cette fange cosmopolite et homosexualiste, les multinationales pousseront le vice toujours plus loin.

Trouvé sur Marie-Claire : Hari Nef, it-girl et mannequin américaine de 24 ans continue son ascension. La top promeut le nouveau fond de teint de L’Oréal Paris, mais surtout la diversité et l’acceptation de soi dans le dernier spot publicitaire du mastodonte de la beauté.

Sur un fond noir sobre, les personnalités se succèdent… et ne se ressemblent pas : Blake Lively, Lara Stone, Xiao Wen Ju ou encore Cipriana Quann vantent les mérites du dernier fond de teint « True Match » de L’Oréal Paris dans le nouveau spot publicitaire de la marque.

Parmi eux, Hari Nef, jeune mannequin transgenre de 24 ans, qui devient ainsi la première égérie transgenre à représenter l’une des marques phares du groupe L’Oréal aux Etats-Unis.
Un choix qui prône la diversité et la tolérance

@lorealmakeup #truematch campaign i hate my voice but i love a nude beat for daytime to night

Une vidéo publiée par Hari Nef (@harinef) le

Lire la suite

De la théorie du genre à la pratique : un(e) transgenre britannique mâle est enceinte d’un enfant

Pauline Mille pour Reinformation.tv : La théorie du genre qui n’existe pas se trouve mise en pratique jusqu’à l’absurde. Un enfant (le premier britannique du genre) va naître d’un transgenre britannique née femme, mais qui se veut mâle et l’est pour l’état civil, et qui interrompt sa « transition » pour l’occasion. C’est l’incarnation d’une volonté maladive de nier l’ordre naturel.

Les plus grands désordres découlent aisément de petites idées toutes faites, de préjugés ordinaires – ou devenus tels. Un enfant à naître d’un mâle « enceinte » était dans l’Empire romain décadent l’objet d’étonnements grivois, et voilà trente ans un sujet de film. On a bien ri en voyant le séducteur latin Marcello Mastroianni enceinte jusqu’aux yeux dans L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la terre, ou Arnold Schwarzenegger, le roi de la muscu, dans Junior. Aujourd’hui, nul ne rit plus. Il est presque ordinaire et normal qu’un homme soit enceinte. C’est l’effet de la propagande féministe devenue en pratique idéologie dominante : madame Michu ne croit plus en l’ordre naturel, elle choisit sa vie, elle est ouverte au monde, elle est adepte de la théorie du genre. Le reste n’est qu’une question de technique.
Le mâle, la femme, l’enfant, la coiffure, le transgenre

Lire la suite

Le maire de Bollène jugé pour son refus de marier une paire de lesbiennes


« Je n’ai pas d’inquiétude », déclare-t-elle au Figaro. Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, est jugée jeudi 5 janvier pour son refus de célébrer le mariage d’un couple lesbien le 23 août 2013, quelques mois après la promulgation de la loi Taubira à laquelle elle était résolument opposée.

Les deux femmes, qui avaient finalement été mariées par une adjointe de la majorité sans délégation du maire, avaient porté plainte. L’affaire avait été classée sans suite. Mais l’association Mousse, qui « lutte contre les discriminations liées au sexe, au genre, et à l’orientation sexuelle », a pris le relais, portant plainte juste avant la prescription de trois ans pour « discrimination ».

Lire la suite sur Lefigaro.fr

Terrorisme intellectuel : le conseil de l’ordre des médecins saisi pour une broutille

En France, l’étaux de la bien-pensance se resserre un peu plus chaque jour. Malheureusement, des citoyens ordinaires, sans « mauvaises intentions », se retrouvent dans le viseur des associations homosexualistes. C’est le cas de ce médecin, qui partageait, sur les réseaux sociaux, un retour d’expérience avec des confrères.

Un médecin dijonnais est accusé d’homophobie sur Facebook. L’homme a décrit l’un de ses patients comme un homosexuel « pas de type fofolle, sans manières surjouées, plutôt un monsieur tout le monde ». Le conseil de l’ordre des médecins a été saisi. 

« Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle »

A l’occasion de la sortie en français du livre de Judith Reisman : Kinsey, la face obscure de la révolution sexuelle (518 p., préface de Marion Sigaut, Ed. Kontrekulture, 21 €, disponible ici), une conférence était organisée à Paris :

2e partie de la video :
Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!