10 août 1792 : naissance de la République dans un massacre

Depuis la fuite de Varennes, le roi Louis XVI et sa famille sont assignés à résidence au palais des Tuileries (aujourd’hui disparu), à l’ouest du Louvre.
La tension est vive et, excitée par Danton, une foule de sans-culottes se masse aux abords du palais.

La résidence royale est défendue par 900 gardes suisses et quelques centaines de gardes nationaux.
Louis XVI les passe en revue. Selon l’usage, les Suisses et les gardes nationaux crient : « Vive le roi ! ». Mais les artilleurs et le bataillon de la Croix-Rouge crient de leur côté :

« Vive la Nation ! ». Situation confuse.
Le roi gagne là-dessus une terrasse et observe la foule des Parisiens massés. Ceux-ci l’insultent : «À bas le veto ! À bas le gros cochon !».
Apeurés, le roi, la reine et le dauphin traversent le jardin des Tuileries et vont chercher refuge au sein de l’Assemblée.
Devant le palais, l’émeute enfle. Une porte est malencontreusement ouverte. Un flot de sans-culottes s’y engouffre. Les gardes suisses ouvrent le feu et provoquent un reflux éperdu vers le Carrousel.
Les émeutiers évacuent la place. Ils semblent près d’abandonner la partie.

Mais vers dix heures, un groupe de volontaires marseillais parvient à s’introduire à l’intérieur des Tuileries. Le combat reprend de plus belle.
Le roi griffonne un billet ordonnant aux Suisses de déposer à l’instant les armes et de se retirer dans leurs casernes. Grave erreur du trop bon Louis XVI.
Obéissants, les gardes se replient vers la place Louis XV (l’actuelle place de la Concorde).

Mais ils sont bientôt encerclés, capturés, conduits à l’Hôtel de Ville puis massacrés. Mêlées à la foule, les poissardes des halles se livrent à de honteuses mutilations sur les cadavres.
Les émeutiers envahissent maintenant les Tuileries et lynchent pêle-mêle gardes, serviteurs et fidèles avant de piller le palais.
Six cents Suisses ainsi que deux cents aristocrates et gens de maison perdent la vie en ce jour du 10 août.

L’Assemblée législative, enhardie par le succès de l’émeute, prononce la « suspension » du roi. Elle convoque par ailleurs une Convention nationale en vue de prendre toutes mesures « pour assurer la souveraineté du peuple et le règne de la liberté et de l’égalité », et instaure pour la première fois le suffrage universel (masculin). Après une nuit de fortune, la famille royale est emmenée au donjon du Temple pour y être emprisonnée.
La période appelée « la Terreur » allait commencer.
Fin d’un régime millénaire qui avait construit la France mais était certes affaibli de l’intérieur.
Naissance de la République.

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

15 commentaires concernant l'article “10 août 1792 : naissance de la République dans un massacre”

  1. Plutôt le 10 Août 1792, pour cet évenement. Le 10 Aout est la fête de la « république une et indivisible ».

    On ne rappelera jamais assez les circonstances réelles de la naissance de ce régime, circonstances que les actuels héritiers n’assument pas du tout.

    La démocratie a toujours pu faire massacrer les foules sans qu’on ne lui reproche rien…

  2. Vive Louis et à bas la gueuse . Nous voyons aujourd’hui , ou cela nous a conduit et dans quelle état se trouve la France .
    Bien sur on évite de parler de tout ces évènements sanguinaires qui ont marqués l’avènement de la  » démocratie »
    … les sans culottes ? pires que les nazis !

  3. @ Tous

    l’excellent livre  » CHARETTE  » de Anne Bernet Editions Perrin vous raconte cet évènement avec détail, bien mieux que je ne pourrais le faire.

    A lire, et relire… Absolument….en cette vieille d’évènement pouvant dégénérer cet automne 2011

    « Mémoire pour servir a l’histoire du Jacobinisme de Barruel  » Ed de Chiré
    Tél = 05 49 51 83 04…………….des gens gentils a faire vivre…………….

    ouvrage ré écrit plusieurs fois par son auteur, fantastique base de document d’époque les lettres du superficiel Voltaire (critique, mais donne pas de solution…) la genèse de l’encyclopédie de Diderot remplit de fausseté.., distribué gratis partout en France et par qui…. pour apprendre au foule a lire (lettre de Ministre de l’époque pour s’en plaindre) Les Magouilles du Judéorum Necker sur les Grains….
    les débats de la Convention avec réf du Moniteur….

    Mort a la Gueuse, elle a torturé mes ancêtres

  4. Nos moustiks de banlieue comme à Londres s’occuperont de remercier la gueuse d’ici peu ! … Paris tenu

  5. @ , Barbaresque

    peut-être Chirée vas te trouver le livre d’Anne Bernet ???

    C’est une « productrice  » de livre d’histoire, elle tente de les faire a partir des récits des deux cotés : pour la Révolution des barbares de 1789 les écrits des Bleus et ceux des Blancs, sont travail doit être long a faire…

  6. c’est la Révolution maçonnique

    désormais les rois de France, les chefs de la République ne seront plus les lieutenants du Christ, les rois très chrétiens

    mais ils seront oints par les Loges , le Crif, la Licra,le Grand Orient , appuyés par l’ or cosmopolite qui les soutient puissamment .

    la grande mécanique de destruction de la chrétienté est enclenchée;

    elle va nous mener jusqu’ aux horreurs de Vatican II- Assise.

    à l ‘invasion de l’ Europe par l’ Islam , programmée par la République.

  7. « Grave erreur du trop bon Louis XVI. »

    Et oui, fort malheureusement. Ceci démontre également que l’avenir n’appartient pas « aux bons ». La modération -bien qu’il ne faille pas, non plus, trop aller dans le sens contraire en cas inutilité- est une faiblesse.

    A ceux qui seraient tentés d’aller dans la modération et dans le laxisme. (CQFD) Et je pense qu’ il y en a un grand nombre en France actuellement. Raison pour laquelle nous perdrons tout. 🙁

  8. Au plus on fouille sur internet, et au plus on peux se demander ce qu’il advint à différent moments de notre histoire… Le jeune Louis XVII, a t-il vraiment été tué? Ou bien est il tombé dans les griffe des Illuminati, ceux là même qui avancent leur pions sur l’échiquier mondial afin de dominer l’humanité? Le Mind control est hélas pratiqué par ces satanistes, si bien que je n’ose imaginer les perversions auquelles ils s’adonnent.

  9. à Klaus

    certains pensent ( Mme Tallien ) que Louis XVII a été extrait du Temple et a été mis à l’ abri par Barras;

    motif: disposer d’une monnaie d’ échange en cas de retour de la
    Monarchie, et éviter la guillotine.

  10. Le 10 Août 1792 , la Terreur , le génocide vendéen , les guerres de la Révolution et de l’ Empire ….. tout cela préfigure les abominations commises par les idéologies fumeuses du XXème Siècle .
    Au XXIème Siècle , il nous reste le politiquement correct .
    La peste de gauche ne tue plus ses adversaires politiques au sens propre ( si j’ ose dire ) mais essaye de les détruire avec des mots et des lois liberticides concernant la liberté d’ expression .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.