Société de mort : un professeur suspendu pour avoir projeté à ses élèves une vidéo montrant la réalité de l’avortement

Dans le même temps, les jeunes sont abreuvés en permanence de récits et d’images choquantes concernant les camps de concentration allemands durant la deuxième Guerre mondiale.

MAJ :
Numéros de téléphones du Lycée Les Iscles à Manosque :
04.92.73.41.10
04.92.76.57.39
Pour exprimer votre soutien au professeur et votre mécontentement au proviseur courtoisement et poliment …

MAJ 18h :
La video en question est visible ici (attention, peut choquer) :
http://video.yahoo.com/watch/2910486

17 commentaires concernant l'article “Société de mort : un professeur suspendu pour avoir projeté à ses élèves une vidéo montrant la réalité de l’avortement”

  1. Très bonne initiative!
    Un grand bravo a ce professeur, qui décide de dire la vérité à ses élèves, et qui prend a contre courant les têtes pensantes de notre éducation nationale.
    Sa suspension prouve une fois de plus a quel point notre éducation national est contrôlée par les Francs-mâcons, n’est ce pas monsieur Chatel ??? Avec votre culture Pro-Mort!!!
    Je porte tout mon soutien à ce professeur, ainsi que mes prières.
    La révolte commence…

  2. Montrer la simple réalité semble poser des problèmes à certains. Tout comme d’ailleurs énoncer de simples vérités, concernant l’immigration ou autres est devenu innacceptable.

    Nous sommes dans une société qui ne veut pas regarder la vérité comme elle est.

  3. La femme interviewé a un esprit tordu. Elle trouve les images du film insoutenables (donc l’avortement est une horreur, elle l’avoue) mais trouve très grave qu’on essaie de dissuader les jeunes filles qui tomberaient enceintes d’avorter (donc il ne faut pas révéler la réalité à ces jeunes filles, il est préférable qu’elles avortent sans savoir ce qui les attend)…

    Bravo à ce courageux professeur qui, plutôt que de passer en boucle des images morbides des camps concentrationnaires du siècle dernier, a préféré changer le disque et montrer l’holocauste réel de millions de bébés qui continue aujourd’hui en France. Il mérite d’être soutenu !

  4. Numéros de téléphones du Lycée Les Iscles à Manosque :
    04.92.73.41.10
    04.92.76.57.39

    Pour exprimer notre soutien au professeur et notre mécontentement au Proviseur courtoisement et poliment … … …

  5. Communiqué du Parti de la France

    L’intouchable culture de mort : Carl Lang demande la suspension du ministre Luc Chatel

    Le Parti de la France dénonce la scandaleuse « suspension à titre conservatoire » par le ministre de l’Éducation nationale Luc Chatel d’un professeur de lycée de Manosque, celui-ci ayant osé diffuser, en cours d’instruction civique, un film montrant l’atroce réalité de l’avortement.

    Le ministre qui se retranche derrière l’habituel verbiage laïciste militant de « principe de neutralité » et de « respect de la personne » n’est dans cette affaire ni neutre ni respectueux du droit des élèves à l’information et des droits du professeur.

    Suite à cette décision sectaire, Carl Lang demande la suspension à titre conservatoire du ministre Luc Chatel.

    Nos gouvernants s’acharnent à banaliser l’interruption volontaire de grossesse (220.000 enfants sont chaque année tués dans le ventre de leur mère) et favorisent la mise à mort légale des êtres humains conçus et non encore nés. Cela, notamment par le soutien aux structures anti-familiales comme le Planning dit « Familial » qui inculquent aux jeunes femmes que l’avortement est quasiment un moyen de contraception comme un autre.

    Face à la culture de mort que gouvernants et lobbies tentent d’imposer au peuple français, Le Parti de la France fait du droit à la vie une priorité.

    L’abrogation des lois Veil, Roudy et Aubry est plus que jamais nécessaire afin de mettre en place une grande politique d’accueil de la vie, d’établissement d’un statut de la mère de famille et de soutien exclusif aux familles françaises.

  6. Ce prof a montré la réalité des choses, celle que le Planning et autres organisations diaboliques cachent délibérément aux intéressé(e)s.

    Et bien évidemment, ceux qui donnent des leçons de morale républicaine et de « liberté d,expression », ceux qui distribuent des tracts du PCF ou autres à la sortie des établissements où ils enseignent, se mettent du coup à parler de « neutralité de l’enseignement »…

  7. Ce qui choque aujourd’hui, c’est la simple réalité, on est choqué par le fait qu’un prof décide de briser un des tabous .
    Faut t’il se voiler la face comme ses fatmas parents d’élèves (je dirai plus tôt des génitrices de future délinquants) qui ont retirés la burqa le temps d’un interview pour cacher la vérité à leurs jeunes porcs décérébrés à la consciences atrophiées,
    Les anciens soixante-huitards dont les cerveaux sont moisis depuis longtemps ne voient pas rouge quand il s’agit d’installer les machines à préservatifs ou d’encourager l’utilisation des pilules avortives du lendemain, pour le bien des entreprises de Latex qui vendent de plus en plus de capotes dans les écoles
    Pour quand le rétablissement de la peine de mort pour ce genre de profs ces monstre négationniste qui veulent réveiller les consciences.

    .

  8. L’avortement est un droit, ce n’est pas un tabou, il concerne une femme sur deux dans sa vie et donc il vous concerne aussi. Alors arrêtez l’hypocrisie.

  9. Par ailleurs les propos racistes sont punis par la loi également alors je vous signale que j’ai d’ores et déjà signalé ce « blog » nauséabond aux autorités de tutelle.

  10. @Troama

    Tes menaces nous font autant d’effet qu’une piqure de moustique.

    La « liberté d’expression » est un « droit » aussi. Que les votres ont toujours appliqué de façon séllective.

  11. N’hésite pas à te faire avorter Troama et à faire avorter autour de toi, c’est le fun absolu. En plus, c’est un droit citoyen qui ne doit pas tomber en désuétude (ce serait un vrai recul pour la démocratie). Et c’est tellement plus humain et moral de promouvoir l’assassinat du bébé que de promouvoir les aides sociales aux futures mamans.

  12. Vous n’aimez rien que ce qui vous ressemble, vous ne lisez rien qui ne corresponde à vos propres idées, vous cultivez une mentalité d’assiégés. Votre vie quotidienne , au contact des autres, ce qui n’ont pas forcément votre vision du monde, doit être un calvaire, je vous plains sincèrement. Votre ennui, vos frustrations sont presque palpables. Vous n’êtes pas une alternative mais une rengaine. Vos opinions seraient sans doute respectables si au fond de vous ne se nichait l’envie de fermer définitivement le bec à toute opinion contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.