« Shoah-business » en Californie, sur le dos de la France

« La SNCF devra faire toute la transparence sur son rôle dans le transport des Juifs déportés pendant la seconde guerre mondiale, si elle veut avoir une chance de décrocher une partie des contrats du futur train à grande vitesse californien. Celui-ci pourrait voir le jour à l’horizon 2020. (…)

Un projet de loi, présenté devant le parlement de Californie début août par l’élu démocrate Bob Blumenfield, a été approuvé à la majorité par les élus (57 voix contre 7).

Ce texte impose à tout candidat à un gros contrat dans la future ligne à grande vitesse entre Los Angeles et San Francisco d’expliquer son rôle éventuel dans le transport des prisonniers vers les camps de travail, de concentration ou d’extermination entre 1942 et 1944. (…)

S’il ne la cite pas nommément, le projet de loi vise avant tout la société ferroviaire française. Le rôle de la SNCF et de l’Etat français dans la déportation des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale a déjà donné lieu à plusieurs procédures en France. Elle avait été condamnée pour la première fois en 2006, avant que la décision ne soit cassée en appel. La SNCF a toujours affirmé avoir agi sur réquisition des Allemands. (…) »

L’explication arrive en fin de l’article :

«Si cette loi est ratifié par le gouverneur de Californie, la SNCF devra aussi faire la lumière sur les indemnisations versées aux familles de victimes pour remporter le marché. La SNCF n’a en effet versé aucune indemnisation puisque celle-ci ont été versé par l’Etat Français.»

Source
Merci à Juvénal

3 commentaires concernant l'article “« Shoah-business » en Californie, sur le dos de la France”

  1. Ils arriveront encore dans 100 ans à ressasser ce qu’il s’est passé il y a 60 ans soit 160 ans.
    C’est comme si nous demandions des dédommagements aux anglais, ou si la descendance de la famille +/- proche de Jeanne D’Arc voulait donner procès aux descendants des juges qui l’ont mise au bûcher : inconcevable.
    Tel est la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.