PSA : les dirigeants s’augmentent et les salariés ne touchent rien

Selon latribune.fr Philippe Varin, président du directoire du groupe automobile français, a quasiment multiplié par trois ses rémunérations en 2010 pour atteindre 3,25 millions d’euros. Les autres membres du directoire doublent les leurs mais les salariés, eux, ne touchent aucune augmentation.

« Les autres membres du directoire de PSA n’ont pas été oubliés. Jean-Marc Galès, Directeur des marques, Guillaume Faury, Directeur de la R&D, et Frédéric Saint-Geours, Directeur financier, ont doublé le montant des rémunérations auxquelles ils ont droit au titre de 2010 à 1,26 million chacun. Grégoire Olivier, membre du Directoire basé en Asie, a touche une belle prime d’éloignement de… 103.000 euros. Soit une rémunération totale de 1,36 million (816.100 versés en 2009). Les membres du Directoire ont été gratifiés de 120.000 euros chacun de prime « exceptionnelle ».


Dans même temps, la masse salariale du groupe PSA en France est… restée à peu stable en 2010 avec des rémunérations globales de 4,62 milliards d’euros! Deux poinds, deux mesures. Par ailleurs, l’assemblée des actionnaires de PSA a voté ce mardi 31 mai un quasi-doublement du montant des… jetons de présence!« 

4 commentaires concernant l'article “PSA : les dirigeants s’augmentent et les salariés ne touchent rien”

  1. Avec toute les grèves qu il y a eu dans l automobile et les délocalisations que les syndicats auraient put évité(en partie) avec plus d’intelligence je ne pleurerais pas pour les ouvriers à quelque chose le malheur est bon peut etre qu’au lieu de filer du fric a la CGT ils voteront FN.

  2. @ anti-anonyme
    Je crains que vous ne traversiez une crise de dépression aigue .
    Ceci dit , je suis en accord avec le contenu de votre commentaire, les ouvriers , comme les autres salariés ont le sort qu’ils méritent.
    Mais pour le FN : il n’existe plus et déconne totalement sur les sujets économiques .
    La femme en cheveux est une gauchiste et n’est pas crédible : du pain béni pour l’UMPS.

  3. Le fait que des travailleurs salariés, cotisent encore à un syndicat, et ce, où que ce soit en Europe, prouve combien leur cerveau a été lobotomisé.

    Le syndicat est une arme patronale à 100%

  4. Non je ne suis pas d’accord il faut laisser sa chance au fn …si demain 24/100 au premier tour des législatives puis aux deuxiemes tours des législatives 40/100 …mais 0 ou moin de 10 députés à l’arrivée la démocratie sera considéré comme une dictature masquée et le rejet du système définitif.

    Lorsque le peuple n’estime plus il n’obeir plus!!!!!!

    les syndicats et le patronat meme combat normal se sont tous les deux des internationalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.