Manifestation turque… En Normandie !

Des drapeaux turcs, quelques drapeaux français. Et un même mot d’ordre, scandé en boucle : « Laissons l’histoire aux historiens. »
Ce samedi 12 mai, entre cent (suivant la police) et trois cents personnes (suivant les organisateurs) ont manifesté leur mécontentement dans les rues d’Évreux. Les raisons de la colère ? L’inauguration, il y a quelques semaines, d’une stèle dédiée aux victimes arméniennes de 1915, sur laquelle est inscrit le mot génocide.

« C’est ce mot qui nous dérange le plus. Nous souhaitons que ce mot soit enlevé de la stèle » confirme Remzi Sekerci, le président de l’association franco-turque d’Évreux, organisateur du rassemblement. Porteurs d’un message « de paix » et de « vivre ensemble », les manifestants se sont toutefois arrêtés devant ce monument de la discorde, situé près du nouveau palais de justice. Une stèle placée sous la protection de policiers armés, pour éviter tout débordement ou provocation. Ce que le président de l’association réprouve, c’est que « la politique s’immisce dans l’histoire. »

Il en tient rigueur à la municipalité d’Évreux, qui prêterait selon lui le flanc à ceux qui chercheraient la haine, l’hostilité et la violence de l’histoire, en déformant notre passé conjoint » a-t-il déclaré. La France, comme une vingtaine d’autres pays, a cependant reconnu l’existence dudit génocide par une loi mémorielle promulguée en janvier 2001.

5 commentaires concernant l'article “Manifestation turque… En Normandie !”

  1. Pourquoi se gêneraient-ils ? Ils savent que , dès qu’ils font état d’un quelconque mécontentement , le pays de mécréants qui les héberge sera aux petits soins pour eux .
    Ils sont le nombre , la force brute , l’ignorance et la bêtise . Ils ont vraiment toutes les qualités pour l’emporter . Du moins l’imaginent-ils . Ils ne sont pas assez intelligents pour voir qui les manipulent .
    Visitez à Paris , non loin de parc Monceau et du musée Cernuschi le musée Camondo . Si alors vous ne comprenez pas , votre cas est désespéré .

  2. « ils sont chez eux chez nous  »

    François Mitterrand

    et , nous , on s’ excuse de les déranger.

  3. Lu dans l’article : ce que le président de l’association réprouve c’est que la politique s’immisce dans l’histoire ». Cher monsieur , la Cour de cassassion , suite à une QPC , l’a rappelé il y a quelques années , les lois mémorielles telle la loi Fabius Gayssot ne seront pas remises en cause.

  4. Ce que le président de l’association réprouve, c’est la révélation publique du passé indéniablement plus que trouble de la Turquie et de ses pires exactions. Si ces messieurs n’aiment pas nos commémorations de la « vraie » histoire, alors, comme le disent si bien les Canadiens : « y’a qu’un endroit, c’est l’aéroport »… Laissons donc les historiens nous raconter l’histoire, la vraie, et non pas une pâle réécriture imposée par des diktats venus de pays pas tout à fait irréprochables, s’il en est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.