L’escroquerie des « Maisons Borloo »

Fin 2005, le ministre franc-maçon Jean-Louis Borloo, lançait à grand renfort de communication la maison à 100 000 euros. Entre 20 000 et 30 000 de ces habitations devaient sortir de terre chaque année en faveur du logement social. De quoi satisfaire les 87% de Français déclarant que l’accès à la propriété est une priorité. Plus de cinq ans après ces déclarations, le bilan est catastrophique.

Environ 600 nouveaux propriétaires ont été séduits par le dispositif, soit bien moins que les 30 000 espérés à l’époque. Et la plupart des familles modestes qui ont opté pour l’achat d’une des maisons à 100 000 € le regrettent déjà.

En effet, le programme qui proposait prêt à taux zéro et mensualités ne dépassant pas le prix d’un loyer a fait sortir de terre des logements dont la qualité laisse à désirer. Murs fissurés, conduits de cheminée qui fuient, volets qui ne ferment pas, gouttières non raccordées au réseau, installation électrique non-conforme…
La liste des malfaçons constatées par quatre propriétaires havrais de maisons «Borloo» est longue. La facture aussi s’est alourdie. Alors que le programme lancé par l’ex-ministre de la Cohésion sociale prévoyait un coût de 100.000 euros par habitation, dans les faits les additions finales ont toutes dépassé ce prix. Pour l’une des familles, la facture finale a même atteint 150.000 euros.

La mairie du Havre a décidé de geler les constructions en cours tant que les erreurs n’auront pas été résolues. Le promoteur, Michel Vitry (Les nouveaux ateliers urbains), évoque une augmentation des prix des terrains et des matières premières qui auraient obligé les entrepreneurs à rogner sur leurs coûts de production…
Allons-nous vers un nouveau scandale maçonnique ?

4 commentaires concernant l'article “L’escroquerie des « Maisons Borloo »”

  1. Si, effectivement, je ne vois pas bien le rapport entre le fait que sa femme soit de religion Juive et le fait que Borloo ait raté son opération, en revanche, il me parait intéressant de constater que ce ministre soit Franc-maçon, vu l’influence que ceux-ci ont aujourd’hui au niveau de l’Etat, ce qui représente d’ailleurs, avec les sectes et religions de tous poils qui « lobbyisent » actuellement autour de l’exclueur de pôvcons, une véritable décadence de la République Française.

    Enfin … tout ceci n’est pas aussi détestable qu’un Président agent du « state department » qui travaillerait en fait pour son véritable pays (pas la France), vu qu’il se réveillerait tous les matins, étant Président de la France, en se demandant ce qu’il pourrait bien faire aujourd’hui pour le véritable pays de son coeur, n’est-ce pas?

    Je gage que ceci ne pourrait pas arriver, vu que les citoyens Français ne se laisseraient jamais abuser par une traître de ce genre, n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.